2014 | 4AD

nikki nack

Tune-Yards | 05-05-2014
Si la sortie d'un grand album n'invite pas immédiatement à se projeter dans le futur pour imaginer ce qui lui succédera, le charme des conjectures nous fait parfois entrevoir en lui mille et une directions possibles, nous laissant dans l'expectative jusqu'au prochain chapitre. On pouvait ainsi s'interroger sur la suite de la carrière de Merrill Garbus et de son projet Tune-Yards après avoir ébloui le monde en 2011 avec Whokill, second LP où florissait enfin sa pop solaire tissée de boucles grisantes. Tout semblait permis. Revenir à ses origines lo-fi ou se laisser porter par les rondeurs d'une production léchée ? Simplifier son vocabulaire pour tendre ve...