Jill Scott

89700 fans
Jill Scott naît le 4 avril 1972, en fière représentante de la ville teintée de soul Philadelphie. Enfant unique élevée dans un cocon d'amour constitué par sa mère Joyce et sa grand-mère, surnommée « Blue Babe », la jeune fille connaît une enfance riche et équilibrée qui l'amène doucement jusqu'à Temple University au sein de laquelle elle étudie en vue de devenir professeur d'anglais. Option qu'elle délaisse après les désillusions rencontrées lors d'appuis ponctuels afin de suppléer d'autres enseignants. Elle vole alors d'emplois en jobs précaires, vendant un peu tout ce qui est possible de proposer au consommateur lambda.

Entretenant toujours au passage sa véritable passion, la poésie, et se produisant lors de séances désormais légendaires au cours desquelles de nombreuses artistes de la scène de Philadelphie s'affirmeront dès 1999, les « Black Lily ». Ahmir « Questlove » Thompson, tête pensante du combo The Roots, remarque fatalement la jeune chanteuse au style acidulé et aux histoires d'amour contées avec un charme ravageur, tout en pouvant changer d'octave avec la même aisance que feue Minnie Riperton ou encore Deniece Williams. Il lui propose de venir rejoindre son groupe en studio.

Le résultat, magique, peut-être entendu sur « You Got Me », fabuleuse ode à l'amour. Pour des raisons purement commerciales décrétées par la maison de disques, la jeune artiste dont personne n'avait jamais entendu parler est remplacée vocalement sur la version enregistrée par Erykah Badu nettement plus identifiable par le grand public, et The Roots remporte au passage le Grammy Award de la meilleure performance rap lors de la cérémonies de l'an 2000. Qu'à cela ne tienne, Jill Scott en profite pour collaborer avec des proches de The Roots, ce qui brasse large étant donné que le groupe est connu pour collaborer avec tous ce qui touche de près ou de loin à l'industrie musicale. Miss Scott travaille donc avec Eric Benet, Will Smith ou encore Common, tout en affûtant ses talents sur scène en participant à la tournée canadienne pour la comédie musicale Rent.

Jill Scott devient ainsi la première signature du label Hidden Beach de Steve McKeever et propose en 2000 l'album Who Is Jill Scott? Words And Sounds, Vol. 1, premier album extrêmement touchant d'une chanteuse pour laquelle écouter ses morceaux ressemble à discuter avec l'artiste elle-même. Elle sort par la suite en novembre 2001 un album regroupant des enregistrements de ses performances en public, Experience: Jill Scott 826+, la plupart issus du concert du 26 août 2001 donnant son titre à l'oeuvre, suivi en 2004 par Beautifully Human: Words and Sounds, Vol. 2.

Parallèlement, Jill Scott continue d'écrire, publiant le recueil de poèmes The Moments, The Minutes, The Hours en avril 2005. Tout comme sa carrière d'actrice, suivant les conseils de son ami réalisateur Ozzie Jones et acceptant pendant deux années de basses besognes en échange de cours de comédie jusqu'à décrocher un rôle sur la quatrième saison de la série Girlfriends, celui de Donna dont le personnage principal William Dent tombe amoureux. Elle réalise ses débuts pour le cinéma en 2007, apparaissant dans Hounddog et Why Did I Get Married de Tyler Perry.

S'ensuit une collaboration avec un artiste affilié Okayplayer, label de qualité sonique de The Roots, Lupe Fiasco sur « Daydreaming », morceau que l'on retrouve sur la compilation Collaborations, qui sort le 30 janvier 2007 et annonce l'album The Real Thing: Words and Sounds, Vol. 3 (septembre 2007).

Si l'on évoque également ses activités de bienfaisance, Jill Scott est à l'origine de la Blue Babe Foundation, programme destiné à aider les jeunes étudiants proches de Philadelphie dans le besoin à payer les frais de scolarité exorbitants aux États-Unis. Elle fait un don de 100 000 dollars afin de permettre à l'association, dont le nom s'inspire des reflets bleus dans les traits de sa grand-mère, de démarrer. Elle n'hésite également pas à se montrer véhémente vis-à-vis des clichés dégradants véhiculés par l'imagerie rap, comme lors de l'Essence Music Festival de juillet 2006, réclamant à l'audience de demander d'autres alternatives musicales.

Côté musique, Jill Scott reprend le collier en 2011 avec l'album The Light of the Sun, qui marque son passage du label Hidden Beach à la major Warner Bros., non sans mal et procédure litigieuse. Épaulée par le producteur exécutif Lee Hutson Jr., la chanteuse s'associe à Kelvin Wooten pour le duo « So in Love », chanté avec Anthony Hamilton. L'album, classé numéro un dès sa sortie, comprend également des collaborations avec Paul Wall et Eve & the A Group. Choisie pour interpréter la seconde femme de James Brown dans Get on Up (2014) et Nina Simone dans le biopic qui lui est consacré l'année suivante (Nina), Jill Scott retrouve son producteur fétiche Andre Harris et le compositeur et ex-Boyz II Men, Aaron Pearce, pour l'enregistrement de l'album Woman, paru en 2015 avec les titres « Fools Gold » et « You Don't Know ».

Copyright 2016 Music Story DaBee

Top Titres

08
03:16
01
03:26
13
04:08
06
03:22
03
03:51
13
04:13
02
04:35
05
04:40
11
03:55
15
03:50
04
03:56
07
04:45
04
04:31
06
04:44
13
04:58
01
01:49
02
05:18
16
03:27
05
05:58
09
04:15
03
02:27
02
04:43
04
04:37
08
05:54
07
01:17
13
04:35
06
04:39
05
01:48
03
02:05
15
04:41
06
01:42
01
03:55
Compositeurs : DR / Autres contributeurs : D.R
11
04:12
09
03:49
03
03:32
10
01:23
16
03:40
01
01:03
06
04:39
01
01:19