Purity Ring

42891 fans
Megan James et Corin Roddick ont chacun grandi à Edmonton dans la province d'Alberta au Canada. James apprend d'abord le piano tandis que Roddick s'initie à la batterie, mais aucun d'entre eux ne joue desdits instruments au sein de Purity Ring. Roddick s'attache à l'élaboration des instrumentaux à coup de synthés et autres samples calqués sur l'univers du hip hop et James s'illustre au chant.

C'est lors d'une des tournées du groupe Gobble Gobble (rebaptisé plus tard Born Gold) auquel ils sont initialement issus, que Roddick commence à s'intéresser à la production de sonorités électroniques et autres beats, restant largement influencé par le R&B. James souhaite quant à elle prendre les commandes du micro. Tout commence alors avec le morceau « Ungirthed », premier titre acclamé par la critique de leur nouvelle formation sorti en janvier 2011. Le 3 avril 2012, c'est officiel, le tandem annonce sa signature sur le label indépendant anglais 4AD (Blonde Redhead, Grimes, Twin Shadow et consorts) et sur le Canadien Last Gang Records (Chromeo, Crystal Castles, Femme Fatale, etc.). Un peu plus tard, Purity Ring dévoile la sortie de son premier LP intitulé Shrines qu'il livre le 24 juillet et sur lequel apparaît le single « Obedear ».

La couleur est donnée : un univers entre synth et gloom pop teinté de mysticisme et auréolé de références funèbres. Le 20 juillet sort le second extrait de l'album, « Fineshrine ». L'opus atteint la 100ème place des charts anglais. Outre-Atlantique, il est classé 32ème au Billboard Top 200 et 2ème parmi les albums de dance et electro. Pour ce premier album, Purity Ring est nommé pour le Mercury Prize 2013. Toujours en 2013, Purity Ring réalise un remix de la chanson « Applause » de Lady Gaga. Purity Ring est de retour en 2015 avec Another Eternity qui entre dans les charts australiens dès sa sortie.

Copyright 2017 Music Story Eva Sauphie