Perry Como and The Fontaine Sisters

14 fans
Pierino Ronald Como est né le 18 mai 1912 à Canonsburg (Pennsylvanie). Sa famille émigre d'Italie en 1910 et il est le premier de leurs treize enfants né aux Etats-Unis, six autre ayant déjà vu le jour dans leur pays d'origine. Fasciné très jeune par la musique, Perry Como commence à travailler à l'âge de dix ans en marge de sa scolarité chez un barbier local. Perry Como persévère dans la voie de la coiffure et devient barbier à son tour. Il y ajoute le plaisir de chanter des thèmes romantiques à ses clients et s'improvise barbier-chanteur.

En 1932, il participe à une scène ouverte et tape dans l'oreille du chef d'orchestre Freddy Carlone qui l'embauche. Perry Como passe à l'étape supérieure en 1936 et rejoint le Ted Ween's Orchestra à Chicago (Illinois). Là, il a l'occasion de participer à des émissions de radio et atteint pour la première fois une stature nationale. C'est en 1942 qu'il devient une vedette à part entière en signant un contrat avec RCA Victor et en animant un show radio pour CBS. Sa voix de baryton fait des malheurs dans les thèmes langoureux et son premier succès intervient avec « Till the End of Time » en 1945.

Les succès s'enchaînent d'autant que Perry Como fait ses débuts à la télévision en 1948 dans le Chesterfield Supper Club. Dès lors il se classe régulièrement dans les premières places du Billboard avec des titres comme « Don't Let the Stars Get in Your Eyes », « Magic Moments », « The Most Beautiful Girl », « Wanted », et autres « The Shadow of Your Smile ». Garçon lisse et bien élevé, Perry Como séduit un public familial un peu effrayé par des canailles comme Frank Sinatra, Dean Martin et leur Rat Pack. Perry Como aligne ainsi quarante-huit titres classés au Billboard jusque 1958.

Comme beaucoup d'artistes de sa catégorie, les arrivées de Elvis Presley et de son rock 'n' roll et de Phil Spector avec ses symphonies pour adolescents lui sont fatales. Très effacé durant les années soixante, Perry Como revient en grâce à partir de 1970 et recommence à animer des émissions télévisées et à effectuer des tournées. Il se spécialise alors dans les émissions de fin d'année et excelle à réunir toutes les générations autour de programmes de variétés consensuels. Ce bon père et gendre idéal décède paisiblement dans son sommeil le 12 mai 2001 à Jupiter Inlet Colony (Floride). Parmi les innombrables compilations consacrées à ce charmeur tranquille, The Very Best of Perry Como en 2000 fait autorité.

Copyright 2017 Music Story François Alvarez