Tryo

603324 fans
Tryo est, comme son nom ne l'indique pas, un quatuor incontournable de la chanson française dite « engagée » sur les thèmes écologiques, politiques et sociaux avec un humour qui leur a valu très vite d'être acclamé par un public jeune, depuis resté fidèle. Le groupe se compose de trois chanteurs guitaristes et multi-instrumentistes : Manu Eveno dit Manu, Christophe Mali dit Mali, Cyril Celestin dit Guizmo et enfin Daniel Bravo, Danielito, qui fait son apparition en 1996 en tant que percussionniste.

La création du groupe a lieu à la MJC de Fresnes en banlieue parisienne. En 1991, Cyril Celestin a créé avec Manu Eveno un groupe de reggae, M'Panada qui leur permet d'assouvir leur passion immodérée de la guitare et de composer leurs premiers titres. Christophe Mali, lui, vient du théâtre. Il a suivi des cours de piano, mais c'est comme comédien qu'il fréquente la maison des jeunes et de la culture (il fait du théâtre depuis l'age de cinq ans et est élève au conservatoire d'Anthony depuis qu'il a quinze ans). En 1995, Mali a dix-neuf ans et, déjà titillé par la mise en scène, il crée une comédie musicale Histoire de Piano, co-écrite avec une amie. Il fait naturellement appel aux musiciens Guizmo et Manu, à peine plus âgés que lui pour l'accompagner. Tryo est né.

Enfin, Sébastien Pujol, dit Bibou, qui officie en tant qu'ingénieur du son depuis 1992 au sein de M'Panada, devient le technicien de l'ombre et la dernière recrue d'un groupe qui acquiert vite une solide réputation en jouant toujours plus fréquemment en région parisienne, en province et surtout en Bretagne, où leurs chansons fraternelles et festives les rendent extrêmement populaires. A cette époque Tryo ne possède qu'une cassette où sont regroupées leurs compositions, dont les 1.500 copies s'arrachent déjà.

Forts de ce plébiscite, la formation décide d'enregistrer un album. Il sort en 1998 et s'intitule Mamagubida, expression crée avec les deux premières lettres de leur surnom respectif. Méfiants à l'égard de l'industrie du disque, le groupe ne prévoit aucune promotion, ni formatage pour un passage en radio et décident de produire eux-mêmes le disque. Leur distributeur Yelen/Sony voit le succès de l'album, comme une heureuse surprise, puisqu'il se vend immédiatement, uniquement grâce au bouche à oreille, à plus de 10.000 exemplaires. Un an plus tard, 130.000 disques se sont écoulés et les dates se multiplient.

Le refus du marketing de Tryo est paradoxalement la clé de leur succès commercial. Sur scène, ils se produisent sans fioriture, entourés de plantes vertes et s'adressent à un public qui se retrouve totalement dans ces hymnes aux mélodies entêtantes et à l'esprit contestataire. La formule acoustique chant-guitare-percussions et textes citoyens leur permet de récolter un succès d'estime auprès de professionnels qui n'auraient pu prédire un tel raz de marrée. Interrogés par la presse les quatre musiciens citent aussi bien Brel, Ferré, Coluche que Higelin ou Lavilliers, et revendiquent joyeusement un militantisme idéaliste dans la droite lignée de leur « papys jamaïcains » (comme ils le précisent eux-mêmes sur Mamagubida). En 2000, un deuxième album Faut Qu'ils S'activent permet de mesurer le phénomène : il s'écoule à 300.000 exemplaires alors que leur premier album atteint bientôt les 400.000 ventes.

Ironie du sort, voici Tryo confronté au succès de masse qu'ils dénoncent dans des chansons comme « La débandade ». Comment concilier ce succès colossal avec l'anticapitalisme qu'il préconise ? D'abord, en ne changeant pas la formule gagnante et en restant proche d'un public qui grandit avec lui et devient plus exigeant. Ensuite, en gardant une liberté totale vis-à-vis des média et de l'industrie du disque, puisque le groupe ne leur doit rien. Pour s'en assurer, Tryo devient son propre producteur en créant la maison Salut Ô, qui veillera sur de nouvelles pousses de la chanson française (comme La Rue Kétanou, dont l'éclosion a lieu sous sa houlette).

Cette initiative leur permet de contrôler leur image. Plutôt qu'un matraquage marketing et télévisuel devenu (beaucoup en rêvent) presque inutile, les musiciens préfèrent échanger avec leur fans sur internet. En 2002, Tryo se produit sur scène avec la compagnie des arts du cirque Les Arrosés et sortent Reggae à Coups d'Cirque. Mêlant habilement leurs textes contestataires avec un spectacle grand public de toute beauté, ils accrochent une nouvelle génération d'auditeurs.

En 2003, sort Grain de Sable. Un peu moins utopiste, un peu plus réaliste, les élections de 2002 sont passées par là, mais surtout la bande de copains de Fresnes a mûri. Si un nouvel album de Tryo ne crée plus la surprise, on y sent le groupe s'étoffer musicalement, il joue de moins en moins la corde reggae acoustique épuré. La réalisation est soignée, clarinette, cuivres, accordéons s'ajoutent au son du groupe. Les rythmes ne sont plus seulement jamaïcains, ils empruntent aussi au jazz (« M. Bibendum »). Enfin, leur discours se muscle au gré de participations à des opérations caritatives et voyages divers.

La rengaine des messages peut bien agacer leurs détracteurs qui les dépeignent en doux rêveurs, Tryo livre toutefois un beau contre-pied en utilisant les arts de la rue, le cirque et le théâtre d'où est issu Mali, pour habiller ce qui n'était à l'origine que des chansonnettes. Pour enfoncer définitivement le clou et se coller eux-mêmes l'étiquette « groupe de scène », un double album De Bouches à Oreilles (clin d'oeil à la façon dont leur carrière s'est construite) enregistré à l'Olympia et au Cabaret Sauvage à Paris, sort en 2004. Il sera suivi d'un spectacle, enregistré en 2005 au Zénith de Paris (sorti en 2006 en CD-DVD) pour fêter les dix ans d'une carrière à l'intégrité unanimement saluée.

Si certains admirateurs du premier jour ont fuit, la carrière du groupe a véritablement été façonnée par ces milliers de dates de concerts en dix ans. Désormais assaillis par les radios et média « jeunes » qui voient en eux un groupe correspondant à leur cible publicitaire, les Tryo ont décidé de s'en servir comme un moyen d'éveiller la conscience politique d'un public à l'écoute. Les quatre acolytes se payent même le luxe d'être rejoints tour à tour sur scène par leurs idoles (Lavilliers, Higelin, Thiéfaine) et enregistrent des duos avec de nombreux artistes (-M-, les Ogres de Barback...).

Le groupe M'Panada de Guizmo est devenu un collectif qui, en parallèle de Tryo, produit régulièrement un album reggae roots teinté de ska et de musique latine. Après une échappée de Christophe Mali, qui a signé un album solo Je Vous Emmène en 2006, la bande de Fresnes est revenu sur les scènes des grands festivals en 2007 puis est reparti en studio pour concocter Ce Que l'On Sème, sorti en septembre 2008. Un album plus éclectique qui permet à Manu, Mali, Guizmo, Bibou et Daniel de mesurer sereinement le chemin parcouru. Et accessoirement d'être de nouveau numéro un en France, et de jouir d'une vraie popularité bien acquise.

Désormais bien installé dans la cour des grands, Tryo sort Sous les Etoiles en 2009. Nouvel album en public, Sous les Etoiles permet de mesurer la communion intacte entre Tryo et son public. Quatre ans après Ce que l'On Sème, Tryo fait toujours preuve de spontanéité et de fraîcheur tout en sachant évoquer des sujets de société comme le Front National ou l'homophobie. Sorti fin août 2012, Ladilafé est bien parti pour être le nouveau compagnon de route des fans assidus de Tryo. En 2014, le quatuor insubmersible revient avec un album de reprises sélectionnées au fil d'une tournée. Né Quelque Part ne rend pas qu'hommage à Maxime Le Forestier mais à d'autres canons de la chanson poétique, sarcastique ou engagée comme Alain Bashung, Bernard Lavilliers, Rita Mitsouko, Jacques Dutronc, Claude Nougaro, Jacques Higelin, Alain Souchon ou MC Solaar. Deux ans plus tard, le groupe signe un sixième album, Vent Debout, qui, comme son nom l'indique, se dresse contre un certain nombre d'injustices ou de dérives politico-financières : le mandat de François Hollande, la Coupe du Monde au Qatar... Les raisons sont nombreuses pour Tryo de commenter le monde qui l'entoure.

Copyright 2016 Music Story Anne Yven

Top Titres

01
03:26
01
03:39
01
03:42
Compositeurs : Guizmo
02
03:36
Compositeurs : Guizmo
04
03:19
Compositeurs : Christophe Mali - Jérôme Briard
09
02:13
Compositeurs : Guizmo
06
03:59
Compositeurs : Guizmo
08
03:46
Compositeurs : Christophe Mali
03
03:05
Compositeurs : Christophe Mali
05
03:57
Compositeurs : Christophe Mali
09
03:29
Compositeurs : Guizmo
07
03:45
Compositeurs : Christophe Mali
08
03:57
Compositeurs : Christophe Mali
05
03:30
Compositeurs : Guizmo
12
03:21
Compositeurs : Guizmo - Jérôme Briard
11
03:58
Compositeurs : Christophe Mali
10
04:15
Compositeurs : Guizmo
13
03:31
Compositeurs : Guizmo
01
02:54
Compositeurs : Christophe Mali
01
02:55
Compositeurs : Christophe Mali
14
03:46
Compositeurs : Christophe Mali
07
04:59
Compositeurs : Guizmo
02
03:47
Compositeurs : Christophe Mali
03
04:06
Compositeurs : Manu Eveno
10
02:48
Compositeurs : Mali
11
07:39
Compositeurs : Guizmo
02
03:45
Compositeurs : Christophe Mali
02
04:10
Compositeurs : Christophe Mali
04
03:48
Compositeurs : Christophe Mali
09
04:03
Compositeurs : Francis Cabrel
04
07:12
Compositeurs : Guizmo
15
05:33
Compositeurs : Guizmo
02
03:09
Compositeurs : Maxime Le Forestier - Jean-Pierre Sabard
01
03:40
Compositeurs : Anne Segalen - Jacques Lanzmann
05
03:36
Compositeurs : Christophe Mali
08
04:36
Compositeurs : Mali
06
03:44
Compositeurs : Guizmo
04
04:31
Compositeurs : Christophe Mali
13
03:37
Compositeurs : Christophe Mali
10
03:24
Compositeurs : Guizmo