Raphael

9045 fans
Raphaël Haroche plus connu sous son seul prénom d'artiste, est né le 7 novembre 1975 à Douarnenez, de parents avocats : son père est égalementun romancier et éditeur (Josh Harel) d'origine russe et marocaine et sa mère argentine. Les origines et la mixité culturelle parentale profiteà l'enfant tôt bercé par les musiques slave et sud-américaine.

Adolescent, Raphaël se forge une culture musicale variée allant des incontournables du folk-rock Bob Dylan, Neil Young, Simon & Garfunkel à David Bowie période « Ziggy Stardust ». Coté prose et poésie, l'écrivain américain Jack Kerouac et Léo Ferré font partie de ses références de prédilection. Une fois titulaire du baccalauréat, Raphaël passe par hypokhâgne et la fac de droit pour contenter ses parents, mais son intention est d'embrasser une carrière musicale.

Trois années durant, Raphaël compose à la guitare, au piano ou sur ordinateur, et écrit des textes qu'il propose à Caroline Manset - fille de Gérard Manset, auteur et manager. Cette dernière l'encourage et lui permet de signer un contrat avec la major EMI qui lui propose d'enregistrer un premier album : L'Hôtel de l'Univers (ce titre est l'un des quatre signés par Caroline Manset), paru début 2001. Ce premier essai étonne par la vision désenchantée de la société et des rapports humains de la part du jeune homme de vingt-quatre ans.

Ce succès d'estime lui vaut d'ouvrir les concerts d'artistes prestigieux : Vanessa Paradis, Jean-Louis Aubert et même celui de David Bowie à l'Olympia de Paris, et une nomination dans la catégorie « Révélation masculine de l'année » aux Victoires de la Musique. Raphaël, concentré sur ses textes et maniaque en studio, enregistre son deuxième album La Réalité, pour lequel Gérard Manset lui écrit deux titres (« La Mémoire des jours » et « Être Rimbaud »). C'est un duo avec Jean-Louis Aubert, « Sur la route », qui ouvre à Raphaël les portes d'un large public, et c'est cette fois-ci en vedette qu'il se produit à l'Olympia le 14 octobre 2003. La tournée qui suit est un triomphe pour le chanteur en passe de devenir le porte-parole d'une certaine jeunesse en décalage avec le monde extérieur.

Le disque suivant, Caravane, sorti au printemps 2005, ne fait qu'amplifier le phénomène en se maintenant au sommet des ventes d'albums pendant une partie de l'année et totalisant plus d'un million d'exemplaires vendus en pleine crise du disque. Les mélodies en mode mineur, les textes ciselés et la voix fragile de son auteur touchent en profondeur le public et les professionnels qui consacrent Raphaël par trois Victoires de la Musique (dans les catégories Artiste, Album et Chanson de l'année). Cette ascension fulgurante se confirme en 2006 par une longue tournée et le live Résistance à la Nuit (septembre). Le chanteur favori des lycéen(ne)s réussit son examen de passage au Printemps de Bourges (26 avril) puis au Zénith de Paris les 18-19 et 27 juin. Le concert de clôture du 4 octobre fait l'objet d'un autre album, l'acoustique Une Nuit au Châtelet. Ces deux live étant aussi regroupés dans une édition double DVD.

La scène est l'occasion pour Raphaël de rendre hommage à ses maîtres à travers les reprises : « The Passenger » d'Iggy Pop, « All The Young Dudes » et « Rock'N'Roll Suicide » (Bowie), « La foule » (Piaf), « Cortez The Killer » (Neil Young), « Göttingen » (Barbara) mais encore Placebo, Lou Reed, Bob Marley, Renaud, Nino Ferrer, etc. En janvier 2007, Raphaël ne quitte pas la route : il se mesure à ses aînés Aubert, Bashung et Daniel Darc lors du festival itinérant Les Aventuriers d'un autre monde avec des duos inédits à la clé, puis s'envole pour Tokyo fin septembre, afin de promouvoir la sortie locale de Caravane. Entre-temps, Raphaël prête sa plume à Stephan Eicher pour le titre « Rendez-vous » et co-signe « Comme l'eau se souvient » pour Gérard Manset sur son album Obok.

Le quatrième album, Je Sais Que La Terre Est Plate, est enregistré entre Paris et Buenos Aires. Sorti en mars 2008, il voit les participations de Carlos Alomar et Gail-Ann Dorsey (respectivement guitariste et bassiste de David Bowie), Tony Allen (batteur « historique » de Fela Kuti et de The Good, The Bad & The Queen) et Mino Cinelu (ex-batteur de Miles Davis). L'album a du mal à trouver son public et s'imposer dans les classements. Raphaël opère sa mue.

Le cinquième album studio Pacific 231, est celui du changement radical. Raphaël amorce un virage dans un style plus rock et une écriture plus sombre voire hermétique sous influence Alain Bashung. La chanson « Locomotive » est écrite par Dick Annegarn. Le disque salué à sa sortie est lancé par les singles « Terminal 2B » et « Bar de l'hôtel » dont le clip est censuré par la chaîne M6. Parallèlement sort le film Ces amours-là (Claude Lelouch) dans lequel il joue. Fin 2011 sort le CD/DVD Raphaël Live filmé par Jacques Audiard.

Le cru suivant paru en octobre 2012 se révèle tout aussi voire plus expérimental que le précédent. Sixième album du boxeur amateur, Super Welter est enregistré dans un appartement tranformé en studio avec Benjamin Lebeau du duo electro The Shoes et comporte en extrait le titre le plus accessible, « Manager ». À sa sortie, le neveu du Prix Nobel de physique Serge Haroche annonce qu'il n'y aura pas de tournée.

En avril 2015 suit l'album Somnambules, produit par Craig Silvey au studio Ferber à Paris, dont la particularité est d'intégrer une chorale d'enfants d'une classe de CM2 de l'école Houdon (XVIIIème arrondissement de Paris). Le guitariste David Ivar et les auteurs Gaëtan Roussel entourent le chanteur et ses jeunes accompagnateurs qui apparaissent grimés lors de la promotion. Quelques mois plus tard, en novembre, il rend hommage à l'une de ses influences majeures, Gérard Manset, à travers l'album Solitude des Latitudes: Raphaël Revisite Manset.

Copyright 2016 Music Story Michaël Monnier

Top Titres

05
02:33
07
03:04
13
02:53
11
03:36
07
04:25
01
02:13
14
03:04
01
02:59
10
03:45
Auteur : R. Nkereuwem / Compositeurs : M. Evangelista
04
03:39
11
03:36
04
03:47
03
03:49
Auteur : Raphael Haroche / Compositeurs : Raphael Haroche
09
04:17
15
05:28
06
02:21
01
04:39
06
03:56
09
00:34
Auteur : R. Nkereuwem / Compositeurs : M. Evangelista
14
03:54
Auteur : R. Nkereuwem / Compositeurs : M. Evangelista
15
02:30
06
04:04
03
02:42
Compositeurs : Manuel Alejandro / Autres contributeurs : Manuel Alejandro
07
03:00
05
04:37
01
05:04
Compositeurs : W. Chirino
13
03:34
Auteur : R. Nkereuwem / Compositeurs : M. Evangelista
01
03:24
02
02:56
01
03:45
01
03:38
Compositeurs : Manuel Alejandro / Autres contributeurs : Manuel Alejandro - Rafael Trabucchelli
01
03:54
04
03:00
Compositeurs : Salvatore Adamo
05
03:57
02
02:21
Compositeurs : Manuel Alejandro / Autres contributeurs : Manuel Alejandro
09
04:00
06
02:13
Compositeurs : M. Clavero - Nat Adderley - Oscar brown Jr / Autres contributeurs : Rafael Trabucchelli - Manuel Alejandro
04
03:43
01
01:41
05
03:13