Wati by Night

Sexion d'Assaut | Durée : 04:08

Compositeur : Landry Delica "Dry", Wisla, Wati. B, Renaud Rebillaud

Paroles
Le soir s'approche ça se tape des barres. Ça fume des sbars comme si c'était légal. Les gars veulent serrer des meufs. Les meufs serrer des gars. Et ça toute la night Les soirées de samedi soir. Quelquefois ça me déçoit. Pour quelques billets d'100. Ça part en giclée de sang (Hey, ho) Hey, ho, hey, ho, hey, ho Au parking de la boîte, Toutes sortes de plaques. 9. 1, 9. 2, 9. 3, 9. 4, Tout Bélize et al. Cordon sous H. Sauvageons sous flash, et au platine y'a HQ. Hey mais y'a même les gens du 7. 7. Wati Bronx wesh, Ahmed quand tu veux on remet ça. Des go se tapent, un tissage vole. Pendant que mon gars Jeryzoos se met bien sous alcool. Moi je danse le Mia dès qu'ça sonne un peu funky. Si elle me demande si j'ai l'mis-per j'lui réponds cash "Fuck you". Et c'est souvent sur un bête de son. Que souvent dans la te-boi y'a une grosse flaque de sang. J'ai vu une té-pa partir au ralenti. Ça s'insulte ca s'bouscule ça tape la galanterie. Et mon gars sur sans tape lui est dans ses bails. Attends, non je crois que Dry est die. Moi j'ai un bête de style que des balles me filent. Téma la bête de file où les boules défilent. Ici les samedis soir s'jouent à face ou pile. Embrouilles, histoires, si t'as pas trop d'sex appeal. Putain j'suis rabate Je sais plus où j'me trouve C'est la loge, les chiottes, la cour ou la douche? Des cheveux longs, des cheveux courts. J'accoste ou je cours. Elle est grosse, oh my God. Pas moyen de lui faire la cour. Le soir s'approche ça se tape des barres. Ça fume des sbars comme si c'était légal. Les gars veulent serrer des meufs. Les meufs serrer des gars. Et ça toute la night Les soirées de samedi soir. Quelquefois ça me déçoit. Pour quelques billets d'100. Ça part en giclée de sang. Souvent les samedis soir c'est coup de tête et gauches. Que ce soit le tieks ou la tess, c'est lass-deg c'est moche. Tous ces gars prennent de l'âge mais restent des mioches. Putain, tu vois pourquoi je préfère le cinoche. Souvent les samedis soir c'est coup de tête et gauches. Que ce soit le tieks ou la tess, c'est lass-deg c'est moche. Tous ces gars prennent de l'âge mais restent des mioches. Putain, tu vois pourquoi je préfère le cinoche. Hello sista, j'te demande pas ton numéro. On t'as déjà dit qu't'étais une beauté numérique. Tu comprends lingala, hum M'beauté ma chérie. J'fais du real Hip Hop comme les mecs en Amérique. Je suis dans la boite, j'aperçois mon gars Wisla. Casquette Wati-B, veste Moncler, putain ça se pé-sa. Y'a Yaya du Havre à côté y'a mon gars Lefa. Et on se rend compte qu'on est super loin du Jena Un petit pas d'breakdance, j'bouscule une top modèle. J'me dis c'est dead, elle ressemble à mon ex Anna. Et oui j'suis faible, et j'suis qu'un homme, Qui boit des litres, pour noyer sa haine. Le soir s'approche ça s'tape des barres. Ça fume des sbars comme si c'était légal. Les gars veulent serrer des meufs. Les meufs serrer des gars. Et ça toute la night Les soirées d'samedi soir. Quelquefois ça m'déçoit. Pour quelques billets d'100. Ça part en giclée d'sang. Ça fait les 100 pas. Tous à la recherche de créatures. En solo ou pas, belles ou pas. Guette les filatures. Au début ça trinque, ça sert et ça frappe des mains Sous rapta bien vi-ser ça frappe des poings. T'arrives sur la piste genre en moonwalk. Mais wesh il est pas un peu trop lé-mou ton haut? Y'en qui goûtent aux go, y'en a qui goûtent aux coups. Putain je sens qu'ça va partir en soirée coup de teau-cou. Le soir s'approche ça se tape des barres. Ça fume des sbars comme si c'était légal. Les gars veulent serrer des meufs. Les meufs serrer des gars. Et ça toute la night Les soirées de samedi soir. Quelquefois ça me déçoit. Pour quelques billets d'100. Ça part en giclée de sang. Hoo hoo, merci Hoo hoo, j'me sens invincible. Hoo hoo, merci Hoo hoo, j'me sens invincible. Hoo hoo Hoo hoo Hoo hoo Hoo hoo
LEWIS ADDA, DONALD LANDRY DELICA, BADIRI DIAKITE, ADAMA DIALLO, GANDHI DJUNA, KARIM FALL, RENAUD LEWIS REMI REBILLAUD, RENAUD LOUIS REMI REBILLAUD