Paroles
Ah chienne de vie, chienne de vie, Chienne de vie, chienne de vie Mais par où me fais tu passer? Chienne de vie, chienne de vie, chienne de vie Moi qui n’avait rien demandé. Comme s’il fallait tout oublier A chaque fois que tout s’effondre Comme s’il fallait recommencer Et surtout ne jamais confondre Son présent avec son passé Et puis courir jusqu’à la tombe En faisant semblant qu’on est pressé En slalommant entre les bombes Celles qu’on à soi-même placées Celles des autres, celles du monde Qui finiront par explorer Ce n’est qu’une question de secondes Et l’angle dans l’quel on est placé Ah, chienne de vie, chienne de vie, Chienne de vie, chienne de vie Mais par où me fais tu passer? Chienne de vie, chienne de vie, chienne de vie Moi qui n’avait rien demandé Comme s’il fallait s’immuniser Pour à nouveau pouvoir se fondre Dans la masse des civilisés Dans laquelle les cons abondent Les cons aigris, les cons grisés Les cons vernis, les cons frisés Les cons groguis, les cons rasés Et un con à chaque seconde Une nouvelle variété Qu’il nous faudrait apprivoiser Ah, chienne de vie, chienne de vie, Chienne de vie, chienne de vie Mais par où me fais tu passer? Chienne de vie, chienne de vie, chienne de vie Moi qui n’avait rien demandé. Comme s’il fallait laisser glisser Tous ces sentiments qui nous plombent Comme s’il fallait les effacer Alors qu’on a le cœur qui gronde Et qu’on voit bien qu’il est blessé Même si on a d’jà trouvé la blonde Qui nous permettrait d’oublier La profondeur à laquelle, ah Ah, chienne de vie, chienne de vie, Chienne de vie, chienne de vie Mais par où me fais tu passer? Chienne de vie, chienne de vie,chienne de vie Moi qui n’avait rien demandé Comme s’il fallait tout essayer Toutes celles qui passent sur la route Et toutes les déshabiller Pour s’économiser du doute Qu’on aurait voulu y goûter Juste un petit peu juste quelques gouttes Pas trop pour pas s’habituer Assez pour fracasser son couple Ah, chienne de vie, chienne de vie, Chienne de vie, chienne de vie Mais par où me fais tu passer? Chienne de vie, chienne de vie, chienne de vie Moi qui n’avait rien demandé
Vincent ALLARD,Vincent SANCHEZ,Youri KETELERS
RAOUL BRETON EDITIONS,UN WEEK END A WALDEN