Paroles
Je m’suis encore planté d’gonzesse Mais je l’savais depuis l’début Comme quoi une jolie parie de fesses Vous prend parfois au dépourvu Je m’suis encore gouré d’chemin J’ai dérapé dans une impasse Mais une si grosse paire de seins Ne pouvait me laisser de glace Je m’suis encore pris un râteau C’est pas l’premier c’est pas l’dernier Mais comme dit un copain véto Prend un chien c’est moins compliqué Les femmes simulent l’orgasme Les hommes simulent l’amour Les femmes simulent l’orgasme Les hommes simulent l’amour Ouais c’est pas du fantasme Je vois çà tous les jours Me revoilà célibataire Mais j’vous assure que j’m’en fais pas Bien trop d’jolis culs sur la terre Pour que j’m’attarde sur celui-là Vous allez m’dire j’suis un salaud Mais j’prends pas çà à la légère Je voudrais pas faire un marmot Pour me séparer de sa mère Y’a plus personne là Et le voir un weekend sur deux, hein! Et lui faire croire que j’suis heureux, hein! Qu’l’amour c’est un truc qui vaut l’coup Et qu’importe si on prend des coups Les femmes simulent l’orgasme Les hommes simulent l’amour Les femmes simulent l’orgasme Les hommes simulent l’amour Ouais c’est pas du fantasme Je vois çà tous les jours Alors mademoiselle soyez gentille Arrêtez d’jouer à la p’tite fille Laissez-moi donc vous embrasser On n’sait jamais c’qui peut s’passer Ah vous voyez bien que j’avais raison Et j’vous ai pas prise par surprise (Du moins pas encore) Vous emmène à la maison Ou je vous arrache votre chemise? Les femmes simulent l’orgasme Les hommes simulent l’amour Les femmes simulent l’orgasme Les hommes simulent l’amour Les femmes simulent l’orgasme Les hommes simulent l’amour
François CAUSSE,Vincent SANCHEZ
RAOUL BRETON EDITIONS,UN WEEK END A WALDEN