Artist picture of Luis Bacalov

Luis Bacalov

73 432 fans

Artistes similaires

Biographie

Né à San Martin, près de Buenos Aires (Argentine), le 20 mars 1933, mais de nationalité italienne, Luis Enriquez Bacalov commence son apprentissage musical au piano sous la tutelle d'Enrique Barenboim avant de suivre les cours de Berta Sujovolsky, élève du grand concertiste Arthur Schnabel. Musicien doué et précoce, il se produit sur scène seul, en duo avec le violoniste Alberto Lisy ou dans des ensembles de musique de chambre.

Attiré par les musiques populaires et les compositeurs contemporains américains, le pianiste italien travaille pour la radio et la télévision colombienne avant d'émigrer en Italie à la fin des années 1950. Installé à Rome, il soumet ses compositions au cinéaste Chico Marselli qui l'engage pour le film La Ragazza con la viglia, dont le thème principal devient un succès pop et un classique du genre easy listening. Fort de ce succès, la firme RCA lui confie les arrangements de chansons de Gianni Morandi, Sergio Endrigo et Rita Pavone (« Viva la Pappa Pomodoro »), à l'instar de Nino Rota.

Après quelques partitions pour les réalisateurs Lucio Fulci, Damiano Damiani (La Noia, 1963) et Pier Paolo Pasolini (L'Evangile selon Saint-Matthieu), Luis Bacalov se spécialise dans les westerns spaghetti auxquels il apporte sa patte mélodique et humoristique. L'exemple le plus connu est la bande originale de Django (1966) de Sergio Corbucci, qui fait l'objet d'un remake par Quentin Tarantino en 2013, Django Unchained. Ce succès à retardement éclaire l'oeuvre d'un compositeur qui, pour avoir travaillé avec de grands cinéastes comme Alberto Lattuada, Ettore Scola, Giancarlo Santi (Le Grand duel, 1972), Federico Fellini (La Cité des femmes, 1980), Francesco Rosi, Bernard Stora ou Diane Kurys (Coup de foudre en 1983 puis Les Enfants du siècle en 2000), n'en demeure pas moins méconnu auprès du grand public. En 1996 vient la consécration avec l'obtention d'un Oscar pour la bande originale du film Le Facteur (The Postman) de Michael Radford.

Ce compositeur à qui l'on doit des pages pour le piano, le violon, les choeurs ou l'orchestre (Misa Tango créé en 2000 à Rome par Placido Domingo) s'est auparavant rapproché de groupes de rock italiens comme New Trolls en 1971, Osanna l'année suivante puis Il Rovescio della Medaglia. Ensuite, Luis Bacalov prend les rênes de l'Orchestra della Magna Grecia basé à Tarente (Italie) et continue de composer pour le cinéma ou le domaine classique. Sa discographie étalée sur cinq décennies compte une centaine de bandes originales, une poignée d'albums (notamment des hommages à Nino Rota) et quelques créations contemporaines comme Psaumes de notre temps (2006). Grand amateur de sa musique, Quentin Tarantino avait déjà utilisé deux de ses chansons pour le film Kill Bill Volume 1 (2003). C'est à domicile de Rome que Luis Bacalov s'éteint, le 15 novembre 2017, à l'âge de 84 ans.