Episode cover of #47 : Amine Khayatei : Aider une personne à trouver un travail, c'est lui changer sa vie !

#47 : Amine Khayatei : Aider une personne à trouver un travail, c'est lui changer sa vie !

Génération Kairos

  • 15/11/2021
  • 1 h 52 min

Résumé de l'épisode

Amine Khayatei Houssaini est Entrepreneur et CEO chez KWIKS, plateforme digitale qui développe et fédère une communauté actuelle de 112 chasseurs de têtes indépendants en Afrique sur 5 pays : Maroc, Algérie, Sénégal, Cameroun et Tunisie KWIKS a été créée en 2014 au Maroc avec un modèle initialement basé sur la mise à disposition rapide de CV pour des entreprises en France.  Les transformations du marché du sourcing et l'arrivée du COVID ont précipité Kwiks vers un modèle de Marketplace et tiers de confiance réunissant les entreprises et les chasseurs de têtes Amine a grandi dans une famille d’entrepreneurs, un contexte où il a appris à prendre des risques et faire le maximum d’erreurs, où l’échec est normal et un apprentissage à grande vitesse. Très tôt, Il met à l'épreuve son état d’esprit combatif, en pratiquant le Tennis, où chaque point compte, car tant que la balle de match n’est pas finie, le match n’est pas fini ! Passionné de technologie et doté d’une fibre commerciale, Amine obtient son diplôme d'ingénieur en France et s’oriente rapidement vers un rôle de Business Manager dans le Conseil. Il y fait ses armes d’intrapreneur développeur en gérant le sourcing, recrutement et placement de consultants.  Il y découvre que le sourcing sur les CVthèques est une activité coûteuse et chronophage et que la prime est à celui qui répond le plus rapidement avec le CV. Souhaitant devenir son propre patron, il décide de rentrer au Maroc pour lancer en janvier 2014 KWIKS, un service de fastsourcing, en démarrant avec une équipe de 3 consultants. Son ancien employeur sera son premier client, et il met en place une formule d’abonnement trimestrielle.  La société se développe via test & learn et effectue quelques opérations également au Maroc, mais va stagner au bout de 3 à 4 ans, faute d’une bonne exécution. Le marché du sourcing est également en mutation, les CV thèques disposant moins de données au profit de nouveaux réseaux de communautés professionnelles : slack, facebook jobs, google jobs,... L’arrivée du Covid va enterrer l’ancien modèle et pousser Amine à se renouveler en postulant au programme de la CDG 212 Founders, pour faire évoluer KWIKS vers un nouveau modèle centré autour du chasseur de tête  " On était pas loin d’arrêter , Il faut me tuer pour que j’arrête, tant que je ne voyais pas la fin, je cherchais toujours ! " " Le CV on le trouve partout, ce qui change la donne c’est le chasseur de tête. Le produit c’est la communauté, on va en prendre soin, leur apporter des missions et leur donner des outils performants, avec un modèle de revenue sharing ! " Fort de son modèle de partage de données, KWIKS vise à démocratiser l'accès au recrutement en jouant également le rôle de Tiers de confiance, grâce à l'instauration d'un déposit, destiné à structurer la relation et sécuriser le chasseur de tête dans la rémunération de sa prestation.  Amine imagine même que le Maroc pourrait se positionner comme un des pays de référence en chasseurs de têtes. KWIKS a repris le chemin de la croissance et cherche un partenaire seed pour financer le développement de la nouvelle version de la plateforme et pouvoir faire face aux problèmes de trésorerie " Il faut dans les Grandes Entreprises un process en mode fasttrack pour les startups !  " La mission de KWIKS est également de faire évoluer le mindset autour du recrutement et de préparer au mieux les jeunes candidats pour augmenter leur chance de trouver un premier emploi. La société développe ainsi des solutions basées sur l’Intelligence Artificielle d’analyse de CV et a organisé avec un de ses clients un show de fast recruitment à l'aveugle “ Il faut travailler pour trouver un travail ! ” " Aider une personne à trouver un travail, c'est lui changer sa vie ! " Déterminé et confiant dans ce nouveau modèle pour scaler, Amine reste attaché à l'idée de devoir continuer à s'adapter et se renouveler en permanence. Il partage avec nous quelques tendances du recrutement dans un monde où les technologies iront vers plus de virtualité et de rémunération à la performance, autour d'acteurs qui seront capables de fournir des données contextuelles qualifiées.

Titres

#52 : Mounir Nejjai : Le plus intéressant dans la vie d’un entrepreneur, ce sont les choses qu’il apprend sur lui-même !
Mounir Nejjai est CEO et co-fondateur de CEZIUM, initialement une société de conseil technologique en intégration de solutions Marketing Automation, aujourd’hui en plein shift vers une Martech, un éditeur d’applications par abonnement en add-on sur la plateforme Marketing Cloud de Salesforce, qui apportent aux Chief Marketing Officer des solutions simplifiées, adaptées à leur besoin et à leur budget  Mounir commence par préciser que l'une des missions du Marketing est de permettre à la marque d’avoir une vraie relation durable avec son client, en illustrant notamment avec les modèles économiques par abonnement où l'amélioration de la relation avec le client doit s’inscrire dans la durée Après un diplôme d’ingénieur, il évolue dans le conseil en intégration de solutions CRM et Marketing Relationnel, à un moment clé où la technologie et la donnée prennent un rôle plus important dans l’automatisation des parcours clients Il renforce sa formation avec un MBA à la Sorbonne et réfléchit déjà à lancer son propre projet. Il sent le vent du changement avec l’arrivée de la solution Salesforce Marketing Cloud et fait le choix de rejoindre EI-Technologies pour monter une équipe dédiée qui deviendra un partenaire de référence de Salesforce et connaître une hypercroissance en deux ans d'activité   “ Ta boite, monte-la chez moi !” " Je n’avais pas envie qu’on me donne une place en particulier dans une case donnée. L’entrepreneuriat c’est un non-choix ! "  Il lance alors Cezium avec ses deux associés fin 2018, jouant sur les complémentarités naturelles et un positionnement agressif sur le marché, valorisant de la sous-traitance potentielle à partir du Maroc. Le Pipe commercial commence à se constituer autour de quelques grands comptes et des e-commerçants. Cependant, tous les projets vont devoir stopper net avec la crise du covid.  CEZIUM connait alors un moment d'inflexion avec la nécessité de reconsidérer son positionnement et faire évoluer son modèle économique vers un modèle de logiciel par abonnement en s'appuyant sur son expertise, l'écosystème et la communauté Salesforce.  Le modèle offre notamment la possibilité de disposer d'une avance de trésorerie et une valorisation avantageuse à 12 fois le montant annuel récurrent des abonnements  L'opportunité d'abord est celle d'automatiser et packager certains paramétrages et tâches récurrentes optimisées. CEZIUM va entamer ce pivot en réalisant avec un client ecommerçant le développement de la gestion de coupon et la prise en main de la brique Intelligence Artificielle. La mutation prendra 12 mois, le temps d'apprendre et d'être en mesure de livrer des composants plus complexes.  La startup n'a pas encore levé de fonds mais nourrit une forte ambition et désormais s'adresse un marché à plus de 80% présent aux Etats-Unis.  Mounir se sent plus dans son élément depuis qu'il a entamé son aventure entrepreneuriale, faite de découvertes personnelles et de changements, avec la nécessité d'apprendre à désapprendre et la satisfaction de son envie de s’approprier des moments et émotions fortes. A ce titre, il nous raconte comment le recours à un Coach a permis d'accompagner cette remise en question et de mieux gérer la relation avec ses associés   " Le Kif est aussi proportionnel à la difficulté que tu rencontres ! "  Mounir partage avec nous les références suivantes : Obviously Awesome par April Dunford sur le positionnement Seth Godin Blog sur le Marketing Nathan Latka : Chaine Youtube de référence sur le Modèle SAAS
131:33 06/04/2022
#51 : Ayoub Harij : L'idée ne vaut rien, c’est l'exécution de l’idée qui compte !
Ayoub Harij est CEO et cofondateur de Sle3ti.ma, plateforme digitale qui connecte les détaillants traditionnels avec les distributeurs de produits de grande consommation en offrant des services à forte valeur ajoutée autour de la gestion des commandes jusqu’à l’optimisation des ventes et des livraisons. Sle3ti.ma a réalisé une levée de fonds seed en octobre 2021 de 12 millions de DHs qui va accélérer le développement et la croissance de la startup, dans un potentiel marché estimé à 120 milliards de Dhs annuels dépensés dans environ 200.000 points de vente Ayoub s’est construit très jeune dans l’effort, la détermination, la remise en question permanente et la rébellion face aux règles. En matière d’apprentissage, il s’applique à décortiquer les concepts pour mieux les assimiler et les retenir. Jusqu’à aujourd’hui, il a nourri cette habitude d’être en veille par rapport aux nouveaux concepts et possibilités de disruptions technologiques grâce au digital  « J’ai réalisé que j’étais condamné à réussir par mes propres moyens ! »  Cette course vers les défis l’emmène vers le parcours sélectif des classes préparatoires qui renforce considérablement sa résistance et sa capacité mentale à ne pas avoir de problème à se tromper “ Tu peux recevoir tous les coups du monde sans mourir ! “ L’expérience de l'organisation du forum en école d’ingénieur lui donne le goût du business development et il rejoint la direction commerciale de Procter & Gamble avec un premier passage obligé sur le terrain auprès des épiceries, pour assurer un objectif quotidien de vente. Il poursuit son parcours quelques années plus tard, en tant que Directeur de la zone Afrique chez Lavazza où Il est chargé de parcourir plusieurs pays pour développer avec des entrepreneurs leur activité et l’écosystème local autour du produit. Fort de cet apprentissage, il décide de quitter le salariat en 2015 ayant pris le soin d’avertir les plus proches des difficultés à venir et s’aidant dans cette démarche avec des livres de développement personnel   Son projet passion s’appelle Footigo une application mobile de type réseau social pour les fans de football autour d'un univers ludique et riche (quizzs, monnaie virtuelle,...). La startup réalise une traction rapide avec 70.000 users actifs en 6 mois et une première levée de fonds de 250.000 dollars en Italie auprès de business angels  L’aventure Footigo devra néanmoins s’arrêter au bout de quelques années faute de financement suffisant, la traction initiale ne réussissant pas à intéresser des investisseurs VC pour une sérieA internationale, frileux à prendre le risque sans un POC réussi en dehors du Maroc  “Il faut savoir couper le cordon ! Soit c’est Footigo qui meurt, soit je meurs avec Footigo ! ” “ Footigo n’est pas égal à Ayoub, Footigo est un projet de Ayoub ! ” L’aventure lui  a pourtant permis de constituer une équipe et un socle technologique digital performants. Cet actif, permettra de développer rapidement une solution de covoiturage pour les Entreprises, RiderIn qu’il  va déployer en septembre 2019, avec un modèle économique basé sur les économies réalisées, qui a le mérite d'aligner les intérêts de l’entreprise avec ses salariés. Un modèle qui est contraint à freiner brutalement avec l’avènement du COVID en mars 2020 L’idée de Sle3ti va germer lorsqu’ Ayoub croise Abderrahim Zizi, un ancien collègue qui s’est lancé dans la distribution qui lui relate les difficultés de la vente auprès des épiceries traditionnelles en plein confinement. Ayoub connaît bien les drivers de la distribution qui sont la couverture géographique et la fréquence de visite. L’idée est de fournir une application multiservices chez les épiciers recrutés, moyennant commissions sur les ventes réalisées, ce qui va dispenser de la présentation physique et libérer le potentiel rendu possible par le digital en facilitant et fluidifiant l’accès et la relation du distributeur avec le point de vente   Ayoub mobilise à nouveau l’équipe digitale pour déployer en quelques mois l'écosystème applicatif Sle3ti, recruter les premiers épiciers dès juin et réaliser un POC avec Abderrahim, son nouvel associé qui a souhaité rejoindre l'aventure, en apportant sa connaissance du marché et son réseau relationnel. Cette performance va attirer l’attention de plusieurs investisseurs jusqu’à la réalisation de la levée auprès de Richbond, un fit qui repose sur trois piliers : confiance, mindset et complémentarité des forces " L’idée ne vaut rien du tout : ce n’est pas l’idée qui  compte, c’est l'exécution de l’idée qui compte ! "  " La vraie barrière à l’entrée c’est le business que tu construis, ce n’est pas l’outil !" Ayoub nous livre son précieux retour d’expérience sur le mindset entrepreneur : Apprendre à ne pas mourir : même quand la situation semble sans issue, être décidé à ne pas mourir “ Je suis convaincu que je ne vais pas mourir, la question devient comment je vais survivre ? ”   Changer sa perception des choses : accepter qu’il y’aura des problèmes “ Ce qui fera la différence, c’est ta réaction par rapport au problèmes ! “ Essayer de se détacher et ne pas être amoureux de son produit, coûte que coûte : "  Il ne faut pas se définir par le produit, le produit c’est juste ta création ! " Ayoub nous décrit aussi l’importance de la conscience de soi et que le plus grand challenge, c’est de se connaître soi même ! Il nous recommande les lectures suivantes :  The Power of Now Eckhart Tolle Hooked par Nir Eyal La bonne idée existe par Luc de Brabandère Business Model - Nouvelle Génération  par Yves Pigneur Centered leadership   par Joanna Barsh Le Moine qui vendit sa Ferrari par Robin Sharma  Manuel d'Epictète   Value Proposition Design par Yves Pigneur  The Power of Habit  par Charles Duhigg
129:56 23/02/2022
#50 : Yasmina Belahsen : Le deuxième client confirme que vous n’êtes pas dans un délire !
Yasmina Belahsen a fondé Mayadigital en 2015, une agence de conseil en communication full service avec un ADN digital, qui a pu rapidement se développer grâce à l’engagement de ses équipes et la confiance de ses clients. Maya Digital fait le pari de la croissance en rejoignant le réseau international AMIN et lançant des filiales spécialisées dans le développement de sites web et de l’achat médias.   Le parcours de Yasmina ne la prédestinait pas au métier de la communication, filière qu’elle ne pensait pas pendant ses études suffisamment prestigieuse, mais qu’elle considère aujourd’hui comme un retour aux sources porteur d'épanouissement, elle qui petite restait scotchée devant les publicités à la télévision. Elle encourage les plus jeunes à prendre le temps de bien réfléchir à ce qu’ils aiment et à leur orientation dès le lycée Elle suit pour sa part un cursus en école de commerce sans idée claire sur son projet professionnel. Ce seront les petits coups “durs” du destin qui vont la forcer malgré elle à aller vers ce qu’elle aime. Elle doit arrêter pour commencer son métier de consultante pour suivre son mari expatrié en France. Elle y fera face en 2008 à une période difficile de recherche d'emploi, qui la pousse dans une perspective de retour, à se former aux métiers à fort potentiel du Marketing Digital  De retour au Maroc en 2012, elle se lance dans l’entrepreneuriat digital avec un site ecommerce de Mode "Zazavenue" qui vise à proposer un catalogue en ligne ainsi que des ventes privées pour des marques internationales. L’aventure bootstrappée tiendra deux ans mais ne survivra pas faute de levée de fonds conséquente, avec un écosystème d’amorçage encore embryonnaire. Un apprentissage plutôt qu’un échec selon Yasmina qui va la conduire à chercher des opportunités dans la formation en Marketing et communication digitale.  C’est en rejoignant une agence qu’elle consolide son savoir-faire dans la communication et à partir du moment où elle reconnaît un caractère qui n’est pas fait pour le salariat, elle décide de se lancer en indépendante avec le désir de construire une aventure qui lui ressemble.  Maya Digital verra le jour grâce à une première grosse consultation gagnée, autour d’une petite équipe, restreinte mais soudée. Yasmina ira chercher au bout de 12 mois le deuxième client puis les 5 références pour pouvoir adresser le secteur public et ainsi tout en capitalisant sur son ADN digital, élargir progressivement son offre à de la création de contenu et de la production audiovisuelle " C'est le deuxième client qui confirme que vous n’êtes pas dans un délire ! " Le portefeuille de l’agence continue de s’étoffer, soutenu par la confiance de ses clients et la foi dans le projet d'une équipe démultipliée par l’énergie apportée par les nouvelles recrues “ Nos clients nous ont poussés ! “ Yasmina partage avec nous les combats qu’elle doit mener en tant que chef d’entreprise d’une TPME pour aller au bout des démarches administratives et accélérer le recouvrement. Elle reconnaît être plus sereine depuis qu’elle a pris conscience que la difficulté fait partie inhérente du quotidien de l’entrepreneur. Elle souligne l'importance pour elle d'avoir été accompagnée dans ce rôle en coaching et thérapies énergétiques  Engagée, Yasmina l'est tout autant auprès des jeunes pour la promotion du digital et de l’entrepreneuriat, et lancera bientôt un projet ambitieux d’inclusion par le digital   Elle partage avec nous les lectures récentes qui l'ont marquée : Série femmes de l’islam  de Marek Halter L'homme de Constantinople de J.E Dos Antos  L’envoyé de Dieu de Gilbert Sinoué  
111:52 17/01/2022
#49 : Mustapha Moutout : On a décidé de prendre soin de nos candidats !
Mustapha Moutout est Fondateur et Directeur Général du Cabinet Novancy One, lancé en 2015 et devenu une référence dans le domaine du recrutement Digital & IT au Maroc. Fort d’un capital confiance construit sur une longue durée avec les lauréats des écoles d’ingénieurs, Novancy a construit son modèle sur l’excellence de l’expérience candidat et un modèle de management interne automatisé, cultivant l’appartenance et la performance. Originaire de Aït Ourir un petit village dans les environs de Marrakech, Mustapha a puisé son inspiration dans les modèles de réussite, issus du Douar. Son parcours scolaire en internat au lycée de Tahannaout va forger son ambition et envie de découvrir d’autres horizons “ je voulais être quelqu’un qui fuit la misère et capable de se construire ! “ En rejoignant l’ENSIAS, il s’ouvre à une communauté d'ingénieurs solidaires et y développe un fort relationnel et esprit d’appartenance, environnement propice pour expérimenter différentes initiatives à fort impact sur son parcours.  C’est ainsi qu’en tant qu'étudiant, il facilite ses premiers recrutements dans le cadre du Forum Génie Entreprises et lance un Blog référentiel des cabinets de consulting avec la publication d’offres d’emplois Il entame une carrière de consultant généraliste et décide rapidement de se mettre en indépendant, faisant le choix de se libérer des contraintes du salariat, de pouvoir gérer son temps et rencontrer encore plus des gens à tout moment. Il s’adosse à quelques partenaires clés à temps partiel pour pouvoir développer son propre projet entrepreneurial dans le recrutement Il démarre en 2015 avec son réseau établi de lauréats de plusieurs écoles d’ingénieurs, en recrutant 3 jeunes diplômés et demandant à des entreprises de lui confier leurs besoins gratuitement, avec l’ambition de construire son propre processus de recrutement    “ Il y’a toujours de la place pour un nouvel entrant sur le marché !”  “ Je vais revenir vers un métier que je sais faire : le recrutement  !”   Mustapha a mis 1 an à asseoir ce modèle pour qu'il puisse s'y consacrer à plein temps. Novancy a construit son développement autour de l'excellence de l'expérience candidat, jusqu'à constituer une base de 105.000 cadres dirigeants, en s'appuyant sur les axes fondamentaux suivants  : Processus de recrutement professionnalisé et affiné avec le temps adoptant l’approche Agile en mode Sprint pour livrer les clients Système intégré automatisant les étapes de recrutement ATS (Application Tracking System) et utilisant des technologies poussées de Matching et de recherche sémantique   Equipe fortement engagée avec un modèle de management souple : management flat, semaine de 36H, remote et pilotage par la performance Mustapha encourage chacun à continuer à élargir de manière proactive son réseau, lui même s'est constitué un cercle de Top Managers, généreux de leur temps et en conseils, qu'il peut solliciter en cas de besoin  " Il faut s’entourer de grands pour grandir ! " Novancy poursuit son développement auprès des clients internationaux et en organisant des événements phares comme le Africa IT Days, un Forum 100% Virtuel de Recrutement et de partage d’expérience, lancé en novembre 2020 sur le digital et le bancaire.   Les lectures recommandées par Mustapha : Hacking Growth de Sean Ellis  Corporate Rebels 8 Alternatives Pour Transformer Radicalement Le Travail, PIm de Morree, Joost Minnaar  Measure What Matters - How Google, Bono, And The Gates Foundation Rock The World With Okrs de John Doerr The Lean Startup de Eric Ries
111:12 20/12/2021
#48 : Zakaria Garti : S’imposer par le travail, la sincérité de l’engagement et la culture du consensus !
Zakaria Garti est Principal Banker à la BERD, cofondateur et président de Maan, un mouvement politique issu de la société civile lancé en 2019, qui aspire au renforcement de la démocratie et des libertés au Maroc en plaçant les citoyens au coeur de l'action politique Pour Zakaria, tous les changements ne se valent pas. Seul le combat politique peut réussir à susciter des changements fondamentaux au sein d’un pays, avec un discours dans la langue de ses habitants. Evoquant avec nostalgie les grands hommes et périodes révolues des débats politiques, Il explique son engagement en reconnaissant avoir toujours eu en lui un sentiment de proximité avec les personnes marginalisées ainsi qu'un rejet de toutes les formes d’injustice.  Né en France, il part à l’âge de 6 ans avec sa famille s’installer en Arabie Saoudite en 1991, coïncidant avec l’année de la guerre du golfe. Un enseignant irakien, incarnant des valeurs d’excellence, bienveillance et générosité, lui fait aimer la culture et la langue arabes. Sa première action d’ordre politique alors est de vouloir réclamer, à cet âge, le retour de cet enseignant chassé par les autorités du pays. Ce passage précoce par des pays de cultures différentes va le mener à cultiver un profond respect et sans jugement des différences des codes et des traditions. Sa famille rentre au Maroc où Il poursuit sa scolarité, et Zakaria sera profondément marqué par la période du gouvernement d’alternance politique de Abderrahmane El Youssoufi, la forte mobilisation populaire en faveur de la cause palestinienne, et la mort d’un ami lors des attentats islamistes en 2003.  Il entame un parcours de classes préparatoires en France puis en école de Commerce, suivi par une carrière professionnelle dans la finance, soulignant qu’à refaire, il aurait certainement poursuivi des études de sciences politiques “ Le Maroc a besoin de techno-politiques, des technocrates avec un parcours militant au sein de la société civile ! ” A son retour au Maroc dans un contexte post printemps arabe, Il rejoint l’association TIZI, passerelle entre les jeunes et l’écosystème politique. Militant puis Président en 2016, Il partage avec nous sa lecture des aspirations d'une société marocaine en pleine évolution et les conditions de réussite d'une construction démocratique :  Les marocains aspirent dans cette phase pré-démocratique à plus de dignité, une liberté indivisible et meilleure égalité des chances et des considérations La société met de plus en plus une distinction entre la religion en tant que pratique individuelle et son rôle dans la gestion des affaires publiques L’action collective est un facteur déterminant de réussite là où règne au Maroc un excès d’individualisme   Ils sont alors plusieurs comme Zakaria à gagner en confiance et maturité et se mobiliser pour créer Maan déterminés à prendre position de manière authentique sur les grands débats politiques qui intéressent la société en insistant sur des principes indispensables tels que la reddition des comptes “ La plus grande place en enfer est réservée à ceux qui restent neutres lors des grands débats de leurs sociétés ! “ Dixit Martin Luther King  Zakaria nous livre des éléments clés tirés de son parcours : Capacité à rassembler : fédérer les énergies grâce à un effort soutenu, une confiance, proximité et légitimité construites dans le temps  Travail et préparation permanente :  " Il n’y a pas de discours improvisé, il n y’a que des discours répétés 7 fois devant le miroir ! " paraphrasant sir Winston Churchill    Engagement et rigueur : exigences illustrées par 3 fondamentaux pour la pérennisation de Maan : militantisme, participation au financement et pensée politique  Importance du contexte : Tu ne peux pas briller si le contexte n’est pas favorable " Tu as beau être le surfeur le plus talentueux au monde, si tu n’as as de vague, tu ne vas pas surfer ! "  Une détermination infaillible dans le temps : " Celui qui réussit n’est pas le plus fort, mais celui qui supporte le plus de prendre des coups ! " Armé de la même détermination, Zakaria se lance en 2020 dans des vidéos pédagogiques sur des sujets liés à l'actualité économique et politique, un exercice lui permettant de structurer sa pensée de manière permanente et de toucher une nouvelle audience au sein de la société marocaine.   Zakaria tire également sa force dans la durée d’un équilibre jalousement préservé entre son engagement associatif, ses prises de paroles dans les médias et réseaux sociaux, sa carrière professionnelle au sein d'une banque internationale d’investissement, et sa relation au quotidien avec ses amis et proches. Zakaria partage avec nous de belles références : Alexis de Tocqueville : De la Démocratie en Amérique  Francis Fukuyama  : Origins of political order et sur Youtube   Allal El Fassi  : Autocritique  Mohamed Mbougar Sarr : La plus secrète mémoire des hommes Les économistes atterrés : la dette publique   Abdelkrim Jouiti : Al Maghariba 
106:16 07/12/2021
#47 : Amine Khayatei : Aider une personne à trouver un travail, c'est lui changer sa vie !
Amine Khayatei Houssaini est Entrepreneur et CEO chez KWIKS, plateforme digitale qui développe et fédère une communauté actuelle de 112 chasseurs de têtes indépendants en Afrique sur 5 pays : Maroc, Algérie, Sénégal, Cameroun et Tunisie KWIKS a été créée en 2014 au Maroc avec un modèle initialement basé sur la mise à disposition rapide de CV pour des entreprises en France.  Les transformations du marché du sourcing et l'arrivée du COVID ont précipité Kwiks vers un modèle de Marketplace et tiers de confiance réunissant les entreprises et les chasseurs de têtes Amine a grandi dans une famille d’entrepreneurs, un contexte où il a appris à prendre des risques et faire le maximum d’erreurs, où l’échec est normal et un apprentissage à grande vitesse. Très tôt, Il met à l'épreuve son état d’esprit combatif, en pratiquant le Tennis, où chaque point compte, car tant que la balle de match n’est pas finie, le match n’est pas fini ! Passionné de technologie et doté d’une fibre commerciale, Amine obtient son diplôme d'ingénieur en France et s’oriente rapidement vers un rôle de Business Manager dans le Conseil. Il y fait ses armes d’intrapreneur développeur en gérant le sourcing, recrutement et placement de consultants.  Il y découvre que le sourcing sur les CVthèques est une activité coûteuse et chronophage et que la prime est à celui qui répond le plus rapidement avec le CV. Souhaitant devenir son propre patron, il décide de rentrer au Maroc pour lancer en janvier 2014 KWIKS, un service de fastsourcing, en démarrant avec une équipe de 3 consultants. Son ancien employeur sera son premier client, et il met en place une formule d’abonnement trimestrielle.  La société se développe via test & learn et effectue quelques opérations également au Maroc, mais va stagner au bout de 3 à 4 ans, faute d’une bonne exécution. Le marché du sourcing est également en mutation, les CV thèques disposant moins de données au profit de nouveaux réseaux de communautés professionnelles : slack, facebook jobs, google jobs,... L’arrivée du Covid va enterrer l’ancien modèle et pousser Amine à se renouveler en postulant au programme de la CDG 212 Founders, pour faire évoluer KWIKS vers un nouveau modèle centré autour du chasseur de tête  " On était pas loin d’arrêter , Il faut me tuer pour que j’arrête, tant que je ne voyais pas la fin, je cherchais toujours ! " " Le CV on le trouve partout, ce qui change la donne c’est le chasseur de tête. Le produit c’est la communauté, on va en prendre soin, leur apporter des missions et leur donner des outils performants, avec un modèle de revenue sharing ! " Fort de son modèle de partage de données, KWIKS vise à démocratiser l'accès au recrutement en jouant également le rôle de Tiers de confiance, grâce à l'instauration d'un déposit, destiné à structurer la relation et sécuriser le chasseur de tête dans la rémunération de sa prestation.  Amine imagine même que le Maroc pourrait se positionner comme un des pays de référence en chasseurs de têtes. KWIKS a repris le chemin de la croissance et cherche un partenaire seed pour financer le développement de la nouvelle version de la plateforme et pouvoir faire face aux problèmes de trésorerie " Il faut dans les Grandes Entreprises un process en mode fasttrack pour les startups !  " La mission de KWIKS est également de faire évoluer le mindset autour du recrutement et de préparer au mieux les jeunes candidats pour augmenter leur chance de trouver un premier emploi. La société développe ainsi des solutions basées sur l’Intelligence Artificielle d’analyse de CV et a organisé avec un de ses clients un show de fast recruitment à l'aveugle “ Il faut travailler pour trouver un travail ! ” " Aider une personne à trouver un travail, c'est lui changer sa vie ! " Déterminé et confiant dans ce nouveau modèle pour scaler, Amine reste attaché à l'idée de devoir continuer à s'adapter et se renouveler en permanence. Il partage avec nous quelques tendances du recrutement dans un monde où les technologies iront vers plus de virtualité et de rémunération à la performance, autour d'acteurs qui seront capables de fournir des données contextuelles qualifiées.
112:37 15/11/2021
#46 : Jérôme Mouthon: Le Maroc est bien pour réussir un Proof Of Concept et ensuite il faut élargir !
Jérôme Mouthon est Président de TEADS MENA, une plateforme publicitaire innovante qui propose aux marques et agences médias de la Région MENA, un accès au réseau international de Publishers médias premium connectés le plus étendu et une technologie cookieless et IA, capable de servir à une audience finement ciblée, une publicité vidéo adaptée pour générer du branding, de l’engagement ou de l’acte d’achat      Benjamin de la fratrie, Jérôme ne poursuit pas la voie des études supérieures mais choisit plutôt de se lancer dans l’entreprenariat, à l'âge de 19 ans et à Paris, en assemblant et vendant du matériel informatique, épaulé par un ami entraîneur de Rugby. Amoureux de la vente, Il développe progressivement un groupement d’entreprises autour des services à revenu récurrent, d’assistance aux utilisateurs et de développement de logiciels de gestion, sur des niches comme les cabinets d’avocats et experts comptables.      La rencontre avec sa femme, marocaine, va le pousser plus en avant vers la voie entrepreneuriale, en prévision d’une installation future au Maroc :  “ Au Maroc, il faut être entrepreneur, c’est plus sympa que d’être salarié ! ”     Il cédera ses participations au bout d’une dizaine d’années au moment où il décide de repartir dans une nouvelle aventure entrepreneuriale, cette fois-ci au Maroc. Il crée à Paris une agence web destinée à vendre des sites internet avec l’idée de lui sous-traiter la réalisation ainsi que la gestion de campagnes d’achats de mots clés sur Google, depuis le Maroc.     Installé au Maroc en 2002, Il s’intéresse fortement aussi au métier de la télévente et du centre de contacts, jusqu’à développer et mettre en place avec des partenaires des équipes de vente de matériel informatique, allant jusqu'à 250 positions.  Souhaitant préserver sa liberté d’action, Il cédera ces activités de BPO à ses partenaires pour repartir à nouveau de la page blanche, avec une heureuse coïncidence, la naissance de son troisième enfant  " L'Entrepreneur est têtu et n’aime pas subir les choses ! "   " 3 semaines après, je me lève un matin et je me dis allez, je redémarre !"     Il redémarre avec une agence web avec une offre d'animation des réseaux sociaux, sous-traitance et modération pour les sites e-commerce en France. Il réussira sa première année d’exploitation avec un chiffre d'affaires de 10 millions de Dhs mais il décide de changer radicalement de modèle faute de rentabilité et scalabilité, et doit se séparer ainsi de 45 personnes     " On a dû quitter la villa à Anfa et redémarrer à 5. Mais j'ai réussi à payer tout le monde, y compris mon loyer ! "     Quittant l'univers de l'agence web, Jérôme va se positionner dès 2010 avec Ali Kettani sur le marché émergent de la vidéo publicitaire en ligne, avec la marque BUZZEFF qui propose aux agences médias et annonceurs du Maroc, un player web click-to-play utilisant la technologie de la société Française Ebuzzing, qui deviendra quelques années plus tard Teads. L’idée de départ est d’arriver à convaincre des sites avec un niveau de trafic important d'adopter le player et de les rémunérer à chaque fois que le contenu publicitaire d'une marque est vu.     L'intérêt de la solution est établi avec un proof of concept réussi, même si le contenu vidéo adapté n’est pas encore très présent au Maroc. Pour scaler, Buzzeff doit s'implanter à Dubaï, hub publicitaire de la région MENA. L'équipe cherchera à lever de l’argent auprès de fonds d'investissement locaux, sans succès, puis réussira à lever 1 million d’euros à l'international auprès de business angels   " Essentiellement des copains ! "     Jérôme va prospecter avec Ali Neguib à Dubaï les agences médias et signer avec des Publisher premium de la région en les incitant à monétiser l'inventaire publicitaire sur leur site. La niaque, le mindest combattif de l'équipe et le soutien de la communauté marocaine vont permettre de décrocher des résultats positifs dès 2013 : 500.000 Dollars pour un panier moyen par campagne de 8000 Dollars.     En 2018, l'aventure humaine de Buzzeff prend un nouveau tournant quand elle lie son destin à celui de Teads en devenant Teads MENA, configuration privilégiée pour accélérer son développement. Dans un contexte post COVID de reprise des campagnes internationales majeures, l’équipe est aujourd’hui constituée d'une trentaine de personnes réparties sur 4 pays et vise un chiffre d'affaires de 25 millions de dollars à horizon 2023      Jérôme soutient depuis 2010 la communauté des entrepreneurs au Maroc avec du Mentoring, de l'investissement seed et de l'incubation dans ses locaux. Il prendra la présidence de Kluster, le programme d’accompagnement de la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc, qui oeuvre à connecter les startups aux entreprises pour trouver leur premier bon de commande.      Il poursuit son engagement avec la présidence de la communauté French Tech Maroc, accompagné d’un board composé d’entrepreneurs, qui collabore pour créer et animer plusieurs initiatives visant à encourager, dynamiser et connecter l’écosystème de l’entrepreneuriat Tech au Maroc. Dans ce cadre, a été lancée la plateforme hacktonfuturqui invite  des collégiens et lycéens du Maroc à proposer des solutions technologiques viables et concrètes permettant de contribuer au développement durable de la santé et de l'éducation  Jérôme partage deux pistes pour accélérer l’investissement et la transformation l’écosystème de l’entrepreneuriat :  Faire évoluer le cadre juridique pour attirer les talents avec de l’equity et des stock option Instaurer la convertibilité du dirham     Les lectures que nous avons évoquées avec Jérôme :  Rich Dad Poor Dad par Robert T. Ki yosaki  Shoe Dog par Phil Knight- A memoir by the creator of Nike  
119:25 19/10/2021
#45 : Othmane Benhlima : I NEED to explore the maximum !
Othmane Benhlima est un explorateur à tout juste 27 ans. Il a développé un mindset d’entrepreneur/ slasher qui s’oblige à explorer le maximum d’expériences, avec le principe de ne jamais rien lâcher. C’est ainsi qu’il a voulu se lancer dans l’entrepreneuriat social, le podcast, le conseil en marketing stratégique et la réalisation de films  Doté d'un esprit logique et scientifique, après un passage par les classes préparatoires, il se dirige vers l’Ecole Hassania des Travaux Publiques (EHTP). Il y aura l’occasion de rejoindre le club Enactus et de développer une forte capacité d’empathie en se confrontant aux problématiques sociales vécues par les communautés des zones rurales au Maroc.   Il participe au projet Eco-dôme Maroc transformé par la suite en entreprise sociale de construction écologique, puis lance le projet COOKIT en 2016 visant à produire des sacs isothermes permettant de finaliser la cuisson d’aliments tout en réduisant les risques d’inhalation de gaz toxiques liés à la combustion du bois.  Cette aventure le met en situation de se former au métier d’entrepreneur et de développer diverses compétences, notamment en création de contenu, qui lui seront très utiles par la suite Fin 2019,  Il est encouragé par des amis à lancer sur sa page Instagram des rencontres Lives sur des thématiques inspirantes pour les entrepreneurs. Après quelques épisodes de rodage, cette série donnera naissance progressivement à The Sharek Podcast, une marque de podcast premium, internationale, souhaitant fédérer une large communauté autour de valeurs de partage, de contribution et de messages inspirants L’arrivée du Covid va le contraindre à ralentir l’activité sur COOKIT faute de canaux de distribution et promotion physiques activables et l’inciter à déployer un effort majeur de développement et de promotion du podcast, à la fois sur le plan des messages portés et des visuels qui les soutiennent . Cette nouvelle expérience sera pour Othman l’occasion de mettre en pratique tout son talent créatif, développer de nouvelles compétences en storytelling et  montage vidéo et de renforcer son réseau avec des rencontres marquantes, jusqu’à l’opportunité de collaborer avec l’Agence de sa nouvelle Mentor, Alia Al Kassimi  L’expérience du confinement l’inspirera également pour attirer l’attention sur l‘influence négative potentielle et la fragilité notamment des plus jeunes devant la vie rêvée mise en avant sur les réseaux sociaux.  Armé de ce message, il imagine l’intrigue à dénouer, écrit le script du film court 21H et  s’entoure d’une équipe jeune, motivée et pluridisciplinaire pour le coréaliser avec Omar Chanini " Nous sommes une équipe issue de plusieurs mondes et avons fait le choix de grandir ensemble "  Continuant sur sa lancée, Il est en train de préparer la sortie d’un premier film long métrage, inspiré du Manga DeathNote, prévu pour sortir en janvier 2022 Nous terminons par l’évocation de la Gratitude comme pratique quotidienne et de sa passion pour l’univers philosophique des mangas : Code Geass Naruto shippuden   Psychopass   Full metal alchemist
113:47 27/09/2021
#44 : Aboud Jardaneh : Even one person can have an impact !
Aboud Jardaneh is the co-founder of SpotAngels. Launched in 2015, SpotAngels is celebrated as the best and free parking mobile application in the US, even called Waze for Parking.  The application is available in 50 cities and supported by a large community of users and partners including parking operators and car manufacturers. The startup has secured a total funding of 4.4 millions Dollars Aboud embarked in 2014 on this journey to build the technology that would help US drivers easily find a parking spot and thus save them from parking pain and tickets Aboud’s entrepreneurial drive was first triggered after a few years of working as an engineer when he realized that he wanted to work for himself  Searching for learning opportunities, he managed to land a job in San Francisco. He soonly joined Hamza Ouazzani Chadi in starting Sweetch, an entrepreneurial project in Berkley designed to fix the parking problem.  It was perfect timing for Aboud  “ If you start something let’s do it  together ! ”  Due to legal challenges raised by the city of san francisco, the founders had to pivot to the new idea of Vatler, an on demand valet service. The cofounders managed to get into the Y combinator program, a key milestone with a deep hands-on experience and learning of how you can build something from scratch without the technology behind, while relying on a lot of field work and talking to users.  " No one will bring you new ideas, just need to execute on them !   Looking back at the faced challenges, Aboud recognises that the key to stay focused was to continuously keep close touch with the problem to solve, knowing that it hasn't been solved yet ! He shares the story of how their car has been towed and they had to pay 600 dollars to get it back. SpotAngels was therefore created to help people find a parking spot, providing spots location and useful information that were not digitally available before. The startup engaged in the journey of mapping the parking spots starting with the big dense cities in the US. It relies on an engineering hub build in Morocco to support in the data collection and image mapping  As a Mobile first consumer app, SpotAngels is on the user's engagement and growth path, empowering its community with crowdsoucing features, to help provide updated information of images and regulatory rules Aboud shares his insights about the startup journey and three useful references : The Hard Thing About Hard Things by Ben Horowitz Predictibly irrational : the hidden forces behind our decisions by Dan Ariely Essays of Paul Graham 
91:49 10/05/2021
#43: Zakaria Fahim : C'est la minorité engagée qui change le monde !
Zakaria Fahim est Président de BDO au Maroc, un réseau mondial d'audit et de conseil.  Son envie de s’engager au service de la promotion de l’entrepreneuriat et de concourir au développement d’une nouvelle génération de dirigeants, vont l’amener à être aux avant-postes de plusieurs initiatives :  membre fondateur puis président du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) Maroc,  fondateur d'Atlas Busines Angels et président de Hub Africa Dès le collège, à la faveur d’un Forum des métiers, il s’oriente vers celui d’expert comptable, séduit par l’indépendance de la fonction, la grande proximité avec les entrepreneurs et l’impact sur la santé financière des entreprises  Il rentre au Maroc une fois son diplôme d’expert comptable en France obtenu. Il rejoindra quelques années plus tard, le cabinet BDO au Maroc en tant qu’Associé Animé par cette envie de rester en mouvement et continuer à apprendre, Il sera membre fondateur du CJD en 2001, qui souhaite fédérer la communauté des entrepreneurs et dirigeants pour réussir à rompre leur isolement, créer de l’émulation et bénéficier des synergies et du regard bienveillant des uns envers les autres  Zakaria sera élu président du CJD Maroc après une première tentative avortée, en confessant qu’il n’était pas assez préparé et qu’il faut savoir accepter de ne pas réussir du premier coup et rester positif, le positif appelant le positif  Il participe également à la genèse de l'écosystème business angels en cofondant Atlas Business Angels. Cette initiative traduit également son rêve de créer des fonds privés d’amorçage pour développer la participation dans les startups Fort de ce parcours, il cocrée avec Alioune Gueye, Hub Africa en 2011, un projet associatif pour connecter les Dirigeants de PME à l’échelle du continent et donner envie aux africains de travailler ensemble. Capitalisant sur ses missions de service public, le projet réussira à prendre former en fédérant un réseau de partenaires stratégiques, institutionnels et de Grandes Entreprises : AMDIE, Ministères,...,  Aujourd’hui la plateforme adopte un modèle startup en connectant des réseaux d’investisseurs et d’entrepreneurs sur tous les continents, venant par là stimuler l’innovation et la création de valeur et renforcer le potentiel entrepreneurial en Afrique Continuez à découvrir l'état d'esprit de Zakaria sur les liens suivants :  Chronique: Je revendique la mafia des honnêtes gens  Film préféré : Cinéma paradisio   TEDX talk en 2011
93:58 19/04/2021