Show cover of Je Suis commercant

Je Suis commercant

Des connaissances de pro pour AIDER les commerçants de proximité

Titres

Pourquoi la qualité n’est pas un argument de vente !
Attention cet article n’est pas pour les commerçants qui sont convaincus que SEULE la qualité est un argument de vente suffisant ! Pour tous les autres à l’esprit un peu plus ouvert et curieux : bienvenue. Cet article va bousculer un peu quelques certitudes et pourtant…   Voilà ce qui t’attend : La qualité ? C’est quoi ? Vendre pas cher sans parler de qualité. Vendre cher sans parler de qualité Parler de qualité est un contre argument massue Que contient vraiment un prix? Le piège ultime de la beauté ! Le bouche à oreille : la plus mauvaise pub possible ! On y va ?   La qualité c’est quoi? C’est toujours la 1ere question que je pose en formation : ” Pourquoi les gens viennent dans votre commerce ?” Et la réponse unique est toujours : ” POUR LA QUALITE !!! ” Cette réponse donnée avec la conviction permanente que c’est l’unique raison pour laquelle les clients viennent dans un commerce de proximité…. Bon, c’est un peu léger et surtout finalement? C’est quoi la qualité? Finalement une offre moyenne à petit prix n’a t-elle pas de qualité justement ? En réalité il est assez impossible de parler de qualité au sens large tant le sujet est vaste … et ce qu’on vend dans un commerce n’est pas qu’un produit mais une offre complète. Si les clients viennent dans un commerce plutôt qu’un autre ça peut être pour : la proximité le prix (gros ou petit) la sympathie Le service Les offres L’originalité L’emplacement La praticité …. LA qualité intrinsèque d’un produit n’est qu’un facteur parmi les autres et ce qui importe en réalité c’est d’alligner son offre à la clientèle visée. Ca s’appelle du positionnement marketing et ça devient intéressant quand on respecte son positionnement justement. On voit énormément de commerce qui propose des produits fabuleux en qualité mais dont le service, l’emballage, la propreté, etc ,… ne correspondent pas du tout au prix demandé. Ainsi, un produit cher doit faire partie d’une offre complète donnant une valeur perçue du produit également parfaite… A l’inverse , vouloir vendre un produit bon marché dans un décor trop “riche” donne de la dissonance à l’offre et rend totalement incrédible celle ci. Il n’y a donc pas de définition de la qualité correcte mais un rapport entre le positionnement, les offres, le merchandising et l’ensemble du service proposé. Vendre pas cher sans parler de qualité Un produit pas cher ne l’est que par comparaison. C’est pour ça qu’on indique, sur une promo ou un produit peu cher, un prix barré. Vous pouvez d’ailleurs lire cet article sur l’art de présenter les prix qui parle justement de ça avec études scientifiques à la clef. A-t-on besoin de parler de qualité pour vendre un produit à bas prix? NON mon capitaine puisque le positionnement ici sera justement de parler du petit prix et mieux encore de la différence de prix par rapport à la “normale” Lorsqu’on vend pas cher on vend une différence de prix et non un petit prix en tant que telle ! Plus on parlera de cette différence plus on vendra! Ainsi la qualité n’intervient pas et on peut vendre la meilleure qualité en donnant une valeur perçue énorme et une différence de prix très forte. C’est précisemment le système utilisé pendant les soldes . Vendre cher sans parler de qualité Pour vendre plus cher est-on obligé de parler de qualité? Et bien NON ! Selon ce qu’on vend la aussi c’est jugé cher par comparaison. Un sac Louis Vuitton à 1000€ par exemple sera-t-il forcément de meilleure qualité qu’un sac à 150€? Et bien NON ! La différence ne se joue pas ici et les esprits simples me diront ” oui mais la les gens achètent la marque!”  D’accord mais c’est quoi “Acheter la marque?” ? Image  de marque : l’art de créer une histoire Voila ce que n’importe quel commerce devrait faire s’il connaissait le marketing : créer une marque avec son image. Car chez Louis Vuitton ça fait des décennies qu’on nous explique que c’est grâce à eux et leurs produits qu’on aura de l’élégance, de la beauté, … Ainsi acheter ce genre de chose n’est pas lié à ...
30:30 03/08/2021
Valeur travail : Combien coûte ton temps ?
Quelle est la valeur de mon travail . C’est une question à laquelle nous devrions tous consacrer un peu de temps justement. Tu vas apprendre dans cet article une méthode géniale pour calculer ce qui n’est pas si évident finalement. Pourtant , une fois que tu auras fait ce calcul , tu pourras y voir plus clair. Mais plus clair sur quoi ? Sur le besoin ou non de déléguer par exemple mais cet exercice ne sert pas qu’à ça. On verra en fin d’article toutes les analyses possibles . La petite histoire avant le calcul réel de sa valeur de travail J’ai “piqué” cette technique à Fabien Olicard. Ce magicien mentaliste devenu célèbre grâce à ses spectacles , sa chaine You Tube , ses podcasts ,sa présence agréable et sympathique sur les réseaux sociaux (il est partout) , son magazine “Curiouz” et bien sur ses livres . C’est d’ailleurs dans “ Votre temps est infini” , l’un de ses livres , qu’il donne cette technique. Il explique par ailleurs que celle ci vient d’une formation donnée par You Tube à certains de ses grands créateurs de contenu et expliquée par un ancien d’Apple. Avant de passer au concret tu dois bien comprendre l’utilité de cette approche :  Savoir s’il faut déléguer  Savoir si on prend des décisions trop émotionnelles / pas assez rationnelles Avoir un indicateur sur son alignement personnel Permettre de “corriger” le tir et de fixer des objectifs clairs Rien que ça ! Alors ça vaut le coup de prendre une 20aine de minutes . ALLONS Y ! Calculer la valeur réelle de son temps de travail Prend un papier , 1 crayon et 19 minutes . Précisions avant de commencer , ici on parle en € NET TTC 😉 Pas de Hors Taxe etc C’est parti: a – La carte Cadeau Utilisons un peu d’imagination . imagine que tu puisses gagner une carte cadeau d’un certains montant que nous verrons ensuite. Tu pourras la dépenser dans ce que tu voudras Pour la gagner il te suffit de rester à attendre au téléphone pendant 1h. Attention tu n’as rien le droit de faire d’autre , pas de téléphone , pas de jeu  , juste de l’attente sans musique d’attente rien! COMBIEN doit valoir cette carte cadeau , d’après toi , pour qu’elle vaille le coût de cette attente d’1 heure sans rien faire? Note le résultat en ” a “ b – La tâche facile Ensuite : Imagine que tu doives faire une tâche facile pendant 1h Celle ci DOIT être faite mais n’apporte rien de spécial Simple, répétitive, n’importe qui peut la faire Je répète , elle n’apporte rien mais doit être faite COMBIEN es tu prêt-e à me payer pour que je la réalise à ta place ? Note le résultats en “b” Fabien Olicard · EP#70 – Combien vaut (réellement) votre temps ? c – Les véritables revenus Voila la plus grosse partie. Tu dois ici : Prendre l’ensemble de tes revenus sur un mois si tu es employé c’est simple , c’est ton salaire net Si tu es patron tu peux prendre ta rémunération annuelle tout compris et diviser par 12 On peut aussi prendre le bénéfice net après impôt et réserve Calcul ton temps de travail mensuel moyen pour obtenir ces revenus Calcul le temps de transport mensuel pour obtenir ces revenus Fais ce calcul : 1/ (2+3) soit revenus / ( temps travail + temps de transport ) J’ai mis un exemple complet et concret en bas  d – Ton estimation au doigt mouillé Ici c’est facile. Combien estimes tu devoir gagner de l heure (en net toujours hein) pour te considéré comme satisfait? Attention ici il s’agit d’être logique et réaliste. Pour exemple moi c’est autour des 40€ de l ‘heure selon ce que j’entrevois de travailler. Mon but étant de travailler moins , me cultiver plus et profiter du temps et de ma famille. Ainsi en travaillant 30h/semaine j’estime que 40€ de l heure est bien et me met à l’aise. NOTE ce nombre en ” d” Le calcul final de la valeur travail réelle Calcul final Te voila avec plusieurs nombres n’est ce pas? Pour avoir ton résultat final il suffit maintenant de faire : (a+b+c+d ) / 4 = ta valeur réelle de temps de travail. (a+b+c+d divisé par 4) OK super , tu t’attendais à ça?
14:33 25/05/2021
La musique en magasin influe t elle les ventes ?
La musique en magasin est sollicitée par les clients mais finalement peut on s'en servir pour vendre ? L’article La musique en magasin influe t elle les ventes ? est apparu en premier sur Je Suis Commerçant.
15:12 21/05/2021
Comment calculer un prix de vente comme à Venise pour faire de vrais bénéfices
Comment calculer ses prix de vente ? Cette question parait simpliste et les puristes de la comptabilité vont me sortir leurs théories. Ici je parle d’un prix de vente rentable à coup sur. L’idée de cet article est donc de revenir sur la formation de prix classique à base d’alignement de coût et de volume mais surtout d’aller plus loin . Plus loin ? c’est ou plus loin ? C’est à Venise dans mon exemple mais ça va bientôt être chez toi  !!! Laisse moi t’emmener vers le chemin magnifique de la valeur d’un produit au delà de son prix et comment gagner sa vie beaucoup mieux en tant que commerçant. Rappel des besoins d’un prix de vente Je vais te rappeler ici une évidence et pourtant. Pourtant c’est un débat houleux et sans fin , sur les réseaux sociaux , les groupes de commerçants artisans , etc.. Ce thème revient sans cesse !! ” Je suis trop cher , pas assez cher , tu peux pas vendre ce prix la , c’est de l’arnaque ,…” LE RAPPEL : nous vendons notre tambouille pour qu’il reste des sous sous à la fin !! Ya rien d’autre à savoir , merci , au revoir !  Je croise avec désolation beaucoup de commerçants qui bossent comme des acharnés avec conviction et détermination mais qui , en fin d’année fiscale , regarde la dernière ligne du bilan avec une larme à l’œil : tout ça pour ça ! ?  Et ils se disent :”  il faudrait que j’augmente mais je risque de perdre des clients , et puis ya le supermarché d’à coté qui casse les prix , j’peux pas lutter , ..etc” Un prix de vente doit à la fin laisser le plus d’argent possible : point ! Bien sur il y a des contraintes et nous allons voir tout ça justement. Comment calculer un prix de vente grâce aux coûts : les bases non suffisantes. Voila le schéma de calcul d’un prix classique . Voila donc la plus simple version de l’explication habituelle d’une formation de prix. En tant que commerçant on peut agir sur beaucoup de ces points à savoir : les prix d’achat en devenant un meilleur acheteur ( voir ma méthode diamant pour des achats bien faits ) Les frais d’achat ( camion , frais de livraison , temps de travail , paiement des factures) Frais de distribution ( emballages , produits divers , électricité , froid, installation , loyer ) Marge On voit donc que si on agit avant d’appliquer la marge nette on pourra ainsi mathématiquement augmenter celle ci sans toucher  au prix de vente final. Je te montre en détail comment on va faire . En tout cas on va à la fin se détacher de la technique pure pour installer de la valeur ! Pour aller vraiment plus loin dans les calculs , va faire un tour  chez Melchior Et sinon télécharge ce petit dossier complet  en CADEAU (FORMPRIX )  Les achats Les achats donc Le 1er étage est donc constitué des achats. C’est donc la pierre d’achoppement de la rentabilité future ou meilleure de ton commerce !!! RIEN ou presque , n’est plus important dans un 1er temps mais as tu  un jour été formé aux achats dans ton cursus de commerçant? Connais tu des techniques ? et surtout es tu à l’aise avec ça ? C’est SOUVENT ici que ça bloque  ! J’entend hyper souvent : “ oui mais si tu ne mets pas le prix ton fournisseur va te mettre de la merde ! “ Ce à quoi je répond :” ben non ! même pas car ta négociation se fait sur un produit précis justement ! “ Dans ce monde des acheteurs il faut tout de même comprendre que chaque point de marge de ton fournisseur te retire à toi du bénéfice final ! Et la bonne nouvelle? négocier peut se faire éthiquement !! pour que tout le monde gagne suffisamment à la fin ! Allez! va voir la méthode Diamant pour voir comment on met ça en route ! Les frais d’achat La aussi on peut agir ! Ici les frais d’achat sont constitués de frais de livraison. Du coup tu peux négocier des franco plus bas , négocier des livraisons sans frais , louer ou acheter ton camion , compter tous les coûts et les comparer tout en mettant en face le temps nécessaire comme un coût également. Je m’explique. Si tu remarque que d’avoir ton camion pour aller faire tes achats est plus rentable sur l...
24:09 11/05/2021
Le management participatif dans un commerce de proximité
Le management participatif . Tu as du turn-over et l’équipe n’est pas impliquée? T’es dans une entreprise ou on ne te demande que d’exécuter bêtement sans réfléchir et tu aimerais simplement plus de reconnaissance? Le management participatif est un système ou l’on délègue une partie des décisions au personnel voir tout ! (même les salaires ) Ainsi responsabilisés et impliqués , les gens se sentent tout simplement en confiance et considérés. Si tu veux impliquer ton équipe ,la fidéliser et gagner du temps réellement alors suis le guide. Mais attention ! Ca demande un changement d’état d’esprit énorme de la part du chef d’entreprise comme des employés. Le management participatif : c’est quoi ? Définition Le management participatif propose une autre façon de voir la hiérarchie et s’oppose au mode de direction traditionnelle voulant qu’un ordre “venu d’en haut” soit simplement exécuté. L’idée ici est de se baser sur l’intelligence collective de l’équipe , sur la confiance qu’on peut faire en chacun et sur le dialogue à tout étage afin de prendre les décisions d’entreprise. Chaque personne sera ainsi écoutée , consultée et le manager/ dirigeant tranchera ses décisions en consensus avec son équipe ou laissera l’entière responsabilité de la décision. Le délégation du pouvoir de décision fait également partie intégrante de ce type de management. Ainsi on pourra déléguer le pouvoir de décision par poste par exemple. C’est une vision humaniste de l’entreprise dont il s’agit ici comprenant que chacun est important et donnant de la valeur personnelle à tout le monde. Histoire et création : les prémices du management participatif L’histoire de ce management n’est pas toute neuve. En effet Douglas McGregor ,  prof de management de 1937 à 1964 et ayant travaillé dans de nombreuses entreprises , à sorti un livre édifiant , La Dimension humaine de l’entreprise (1969) , comprenant une explication simple des 2 managements possibles : la théorie X- Y La théorie X : C’est l’entreprise “habituelle” qui repose sur le postulat selon lequel l’employé n’aime pas travailler. Il est improductif s’il n’est pas surveillé. Il ne travaille que sous la contrainte, voire la menace. La théorie Y : Repose sur le postulat selon lequel l’employé aime travailler. Il a besoin d’autonomie, et sa créativité doit être libérée et suscitée. Il a également besoin de considération par la prise de responsabilité C’est donc bien ici , dans le management participatif , la théorie Y qui sera utilisée. En effet les dirigeants tenants de la théorie Y sont persuadés que l’effort physique et mental est aussi naturel aux humains que le repos ou les loisirs. Pour eux, l’individu moyen — placé dans les conditions adéquates — non seulement accepte, mais le plus souvent recherche les responsabilités. Il s’ensuit qu’un management fondé sur une réelle incitation à la créativité, à la fixation des objectifs et sur la récompense des efforts réalisés pour atteindre l’objectif, est non seulement nécessaire mais aussi fortement pertinent pour obtenir l‘adhésion et la motivation des personnes. Selon la Théorie Y, l’individu associé aux objectifs de son organisation, passe du statut d’individu à celui de collaborateur, de contributeur actif. Il n’hésite plus à donner spontanément le meilleur de lui-même sans qu’il y ait besoin de surajouter – au-delà du minimum nécessaire – des dispositifs de contrôle ou de sanction. Viser le haut de la pyramide de Maslow Dans la pyramide reprenant les besoins humains fondamentaux on comprend que , lorsque les 1er étages sont couverts , l’humain a besoin de l’étage d’au dessus. Le management participatif propose en effet d’aller chercher les 2 derniers étages au travers du travail . Les facteurs de motivation et de démotivation Frederick Irving Herzberg était un psychologue américain ayant travaillé sur l’enrichissement des tâches au travail. Il a ainsi défini les facteurs de satisfaction / motivation par : La reconnaissance l’interet pour son travail res...
26:11 04/05/2021
Merchandising marchandisage , la bible du commerçant
Le Merchandising ou marchandisage en français dans le texte. 💥💥  ATTENTION cet article parle de l’histoire vraie de la  “saucisse érotique ” et des ventes associées. Merchandising donc , voila un mot connu qui recèle des techniques bien moins connues. Pourtant c’est souvent la solution qui permet de faire acheter plus facilement les clients de ta boutique. Parce qu’on à tous ces moments ou un produit bien ne se vend pas et souvent la solution est aussi simple que le marchandisage. Cet article est archi complet et fait le tour de la question pour que tu comprennes exactement ce qu’est le merchandising et pourquoi connaitre quelques règles simples peut te permettre de mieux vendre , tout simplement. Tu verras aussi que comme je ne sais pas quoi choisir j’utilise un coup le mot  merchandising , un coup marchandisage mais il faut savoir tout de même que l’‘arrêté du 18 février 1987 relatif à l’enrichissement du vocabulaire économique et financier recommande l’utilisation du terme ” marchandisage “. ( on s’en fout un peu non ? )  Je commence par définir vite fait la notion en général et on attaque dans ce qui est le plus utile ensuite. C’est quoi le merchandising  ou marchandisage? Le merchandising c’est l’ensemble des techniques de présentation des produits et d’aménagement d’un point de vente permettant de maximiser les achats. C’est une partie complète du marketing. On y intègre aussi tout ce qui est affichage et PLV (Publicité sur le Lieu de Vente ) qui améliore encore cette maximisation des achats. Le but est donc d’augmenter la visibilité ET la désirabilité des produits ou offres. L’utilité et les résultats escomptés du marchandisage , merchandising Tu l’as compris , la définition au dessus est simple mais bien sur ne dit pas comment faire. En tout cas je voulais commencer cet article par les résultats . Et pour te donner une idée voici un exemple concret avec l’histoire vraie de la saucisse érotique . Tu peux bien sur transposer cet exemple avec ton propre métier , ça marche avec tout évidemment. La chip’érotica naquit lors d’un hiver pas comme les autres Hiver 2016 , j’étais encore dans mon magasin , une grosse boucherie , traiteur , boulangerie , etc… et je réfléchissais à créer des recettes pour de nouvelles chipolatas. Des 10aines de tests , d’accommodation et de rectification plus tard me voila à la tête d’une gamme complète : la chip’izza ( avec un goût pizza dans une saucisse , délicieuse ) Chip’india ( pomme curry ) la Chip’ojito ( citron , menthe , …) Chip’inacolada ( ananas , coco ) la Chip’euphoria ( au chanvre alimentaire ) et enfin la chip’érotica ( gingembre , piment doux ) J’organise un barbecue d’hiver dans mon jardin afin de tester tout ça avec un groupe de potes . Imagine le tableau , tout le monde en combinaison de ski autour d’un barbeuc’ , sympa et drôle . Ca me permet surtout de récolter les avis , les goûts et de voir ce qui plait ou pas. Résultats du sondage : la chip’érotica prend le dessus , tout le monde l’adore ! Travail de marketing Voila donc une gamme créée et validée . Je crée donc en mars les affiches , les étiquettes , etc et je commence déjà à en parler sur les réseaux sociaux et aux clients du magasin.   👉👉  1ere consigne : Le marketing c’est d’abord préparer le terrain    Pour la chip’érotica je prend un parti pris un peu érotique naturellement ou je et en scène des couples de toutes possibilités : Hétérosexuels Homosexuels hommes et femmes Mixtes Jeunes , vieux , grands petits , …etc etc etc Résultats de la gamme Les résultats , le printemps arrivé , sont très bons ! La communication a été bien faite , j’ai fait pas mal d’annonce , fait monter la sauce et tout avant d’enfin mettre en vente la fameuse gamme en quantité limitée puis en grosse quantité. Tout se vend très bien SAUF la chip’érotica…. Je te reparle après de l’utilisation des techniques marketing utilisées pour qu’elle puisse se vendre aussi bien que les autres mais je ne te dévoile rien en te disant que finalement on en ...
45:19 28/04/2021
La Méthode SONCAS (E) parfaite pour comprendre un client et mieux vendre
SONCAS (E) : la méthode facile pour comprendre les vrais besoins d’un client .   “Si tu veux convaincre quelqu’un, utilise SES propres arguments” Aristote ( jeune premier qui vient de tomber de l’arbre)   Vous êtes commerçant et ça vous arrive de proposer un produit à un client en sortant un argumentaire qui vous parait le bon. Pourtant votre client n’y semble pas du tout sensible. On ne comprend parfois pas bien pourquoi un argumentaire identique ne fonctionne pas sur tout le monde. C’est même presque gênant parfois n’est ce pas. Rassurez vous : c’est normal ! et c’est à cela que sert la méthode SONCAS (E) . Pour illustrer celle ci je vais vous parler de l’histoire 100% vraie  de Mr “Lonquesse” , mon client test de cette méthode redoutable , sur qui j’ai , pour la 1ere fois , appliqué une méthode de vente et une argumentation choisie selon le type de ce client. C’est quoi la méthode SONCAS (E) en quelques mots? La méthode SONCAS (E) permet de comprendre les besoins intimes des clients , des prospects  déclenchant leurs achats. C’est une simplification de l’utilisation des leviers psychologiques favorisant les achats et permettant d’argumenter pour convaincre le client plus facilement. C’est un acronyme et elle est utilisée pour construire tous les argumentaires de vente que ce soit oral ,écrit ou en vidéo. L’acronyme est : Sécurité Orgeuil Nouveauté Confort Argent Sympathie Ecologie Elle va de pair avec la construction CAP que nous verrons dans cet article. L’histoire de la Méthode SONCAS (E) Présentation de Mr LONQUESSE Je travaillais dans un magasin assez luxueux de Genève , j’avais 24 ans et je venais de lire et comprendre ma 1ere méthode de vente : SONCAS. Nous étions juste après les fêtes de fin d’année et il restait un invendu invendable . Un chapon de Bresse , hors de prix , trônait dans notre vitrine et montrait ses superbes plumes aux clients. Produit très cher de fêtes mais un peu après l’heure , nous étions le 3 janvier , et bien qu’avec une date de consommation encore longue nous n’espérions pas trop le vendre mais le manger. Je réfléchi : il nous faut un client avec pas mal d’argent pour ce bestiau ! Mais bien sur : Mr Lonquesse est le client parfait . Avocat , bon vivant, fumeur de cigare et adorant venir faire ses achats chez nous mais seulement servi par le patron qu’il réclame et seulement s’il y a du monde dans le magasin. Il sera parfait pour mon chapon , je l’attend de pied ferme et mon argumentaire est prêt pour le “cueillir” ! Retrouvons le dans la partie “orgueil’ de l’explication détaillée ci dessous. Pour savoir comment traiter les objections des clients en bon vendeur et en 5 étapes  je vous invite à lire cet article , le plus lu du blog. Invention de la méthode SONCAS (E) Inventée en 1993 par un formateur commercial du GNFA (Groupement National pour la Formation Automobile) :Jean-Denis LARRADET L’idée ici est de simplifier les principales motivations d’achat d’une personne afin de bâtir l’argumentaire adapté à ce client. Depuis peu on ajoute la lettre “E” à la fin pour Ecologie qui n’était pas défini comme une motivation d’achat à la création de la méthode. C’est la méthode permettant de trouver un argument commercial parfait , adapté au client , totalement en empathie avec ses besoins et fais partie des fondamentaux de la vente . La pyramide des besoins de  Maslow Abraham Harold Maslow ( 1908 – 1970 ) est connu pour son explication de la motivation par la hiérarchie des besoins humains, souvent représentée par la suite sous la forme d’une pyramide. Disons le tout net il n’a rien inventé mais plutôt simplifié et étoffé ce qu’un jeune premier avait compris avant lui : EPICURE. La méthode SONCAS reprend et simplifie encore cela en simplifiant et permettant d’avoir ensuite une structure de vente , de se perfectionner et de trouver les arguments clés les plus en phase pour créer une relation de confiance avec ses ” cibles ” : les clients. La création de la méthode SONCAS Ce besoin de simplificatio...
45:02 12/04/2021
Podcast : Zoé Henry le créateur des Garçons bouchers , le groupe Facebook
  Les garçons bouchers , pas le groupe de musique de  François Hadji-Lazaro  , est  le groupe Facebook regroupant les bouchers essentiellement francophones et autres de 72 pays ! Le podcast des garçons bouchers et de Zoé Henry Retrouvez dans cet épisode du Podcast des commerçants l’interview de Zoé Henry le créateur du plus gros groupe Facebook de bouchers francophones mais accueillant aussi des pro d’autres pays . Il nous raconte pourquoi et comment il a eu envie de partager avec ses confrères bouchers et est passé outre son aversion informatique en 2013 pour créer ce lieu de partage. Abonnez vous au podcast sur toutes les plateformes . Spotify , Apple itunes , google cast , deezer ,….   Le livre recommandé par Zoé est à trouver ici !   CLIQUEZ l’image pour l’acheter ! L’interview de Pierre Weil Voici la retranscription de son interview pour lecteur.com Après « Tous gros demain » et « Mon assiette, ma santé, ma planète » (2007 et 2010), Pierre Weill approfondit ses recherches sur les liens entre production agricole, industrie agro-alimentaire et santé publique. Dans son dernier essai, « Mangez, on s’occupe du reste », cet ingénieur agronome explore les solutions actuelles pour améliorer en amont la qualité nutritionnelle de notre alimentation. Le point de départ de votre livre était le scandale des lasagnes à la viande de cheval, à la demande de votre éditeur. Mais vous ne vous êtes pas du tout arrêté à cette question… L’utilisation de la viande de cheval n’avait qu’un but : augmenter les bénéfices de 1 %, soit 5 centimes par barquette. Je m’en suis servi pour développer une réflexion plus globale sur ces chiffres : Autant dépenser ces 1 % pour manger mieux ! Ce que je démontre depuis plusieurs années, via des études statistiques, mais aussi des études biologiques sur des groupes tests, c’est que plus le système de production fait baisser les prix de l’alimentation, plus la santé se dégrade : d’où la victoire, entre autres, de l’obésité ou du diabète. A cause de quoi ? De l’appauvrissement nutritionnel des produits de l’agriculture, qu’il faut aujourd’hui compenser par la chimie. Par exemple, avec des gélules d’omega 3 ou d’omega 6, ou via des aliments enrichis (les margarines, par exemple). Mais ces acides gras aux vertus anti-oxydantes et anti-inflammatoires sont censés se retrouver naturellement dans l’alimentation. Il faut donc changer le système en amont. Ce qui risque d’être difficile… Pour un marché de plusieurs milliards d’euros, faire machine arrière sera très dur, mais on peut progresser à petit pas. Pour ne citer qu’un exemple : tout le barouf autour de l’huile de palme a forcé les industriels à s’adapter et, en France du moins, sa prévalence a beaucoup diminué, aussi bien dans les plats cuisinés que dans les biscuits ! De mon côté, je développe l’agriculture à vocation santé à travers le label Bleu Blanc cœur qui gagne du terrain chez certains agriculteurs. Les changements que vous appelez trouvent-ils un écho chez les décideurs ? Oui et non. Des directeurs de coopérative commencent à dire : « Nous ne pouvons plus faire comme si nous ne savions pas ». Malheureusement, ceux qui ne veulent pas surmonter l’opacité des systèmes de production restent encore majoritaires. La solution pourra venir, entre autres, d’une plus grande transparence. A ce titre, une firme canadienne, Spectel, développe actuellement un système portatif qui permettra au consommateur de littéralement scanner son alimentation, par spectographie. Au supermarché, nous pourrons mieux comparer les œufs, le lait, mesurer les pesticides, les allergènes, les omega 3. Même si cela ne concernera pas tout le monde, cela forcera un auto-contrôle et la qualité de la production augmentera. « Mangez, on s’occupe du reste », de Pierre Weill, éd. Plon. Hassina Mimoune Laissez vos commentaires ici et n’oubliez pas de mettre 5 étoiles sur Itunes , c’est ce qui fait réussir le podcast et être plus visible . Partagez cet épisodes des garçons bouchers et pour se ...
52:43 31/03/2021
Portrait : John Gillot et la boucherie moderne 3.0
La boucherie Moderne John Gillot : Plantée comme un diamant noir à deux pas de la place de la nation , la Boucherie Moderne est l’une des animations incontournables du quartier et de Paris tout entier. Dans les années 60-70 les boucheries parisiennes prenaient souvent le nom de “moderne” ou ” nouvelle” signifiant qu’elles avaient une vitrine d’exposition les rendant modernes par rapport à l’ancienne méthode qui consistait à sortir les morceaux des frigos à pain de glace et les couper à la demande sans les montrer auparavant. Ces appellations “moderne” ou “nouvelle” ont souvent un peu de plomb dans l’aile aujourd’hui SAUF chez John Gillot. Voila précisément l’exemple parfait de l’alliance d’un métier traditionnel souvent trop conservateur avec une utilisation du monde numérique à faire pâlir n’importe quelle grande marque. Facebook , SMS , chaine You Tube , site internet d’info + blog , site dédié au “click and collect” , Pinterest , Instagram ,…tous les médias y passent et Séverine , graphiste de formation , est ici aux commandes. Attention ça décoiffe le marketing !  ! Faisons le tour non exhaustif de cette entreprise ou le cœur vaillant et épicurien entraine dans ses battements les gourmands de tout bord. 1 – L’histoire Soissons John en bon Soissonais porte en lui la sympathie des Picards. Parents ouvrier en ferme céréalière , oncles boucher ou charcutier , il se destine vite à être bon vivant. A 14 ans le travail commence déjà et il teste 2 métiers : boulangerie et boucherie. Les deux lui plaisent mais la boucherie l’emporte : “J’étais impressionné par la dextérité , notamment du ficelage , de mon 1er patron . Je n’imaginais pas qu’on puisse aller si vite avec ses mains” Il cite aussi en permanence les plats de sa mère qui semble avoir donné le virus d’épicurien à son fils . Paris Puis il “monte à la capitale” et arrive chez Pascal Bouttier anciennement au parc de Montessori et actuel propriétaire de la boucherie Mozart réputée dans tout Paname. Ce 1er patron lui apprend la vente et le prend sous son aile jusqu’à lui proposer de racheter l’affaire qu’il revendait. “Je ne me sentais pas encore devenir patron mais il m’a ensuite aidé pour acheter ma boutique actuelle” Voila une rencontre qui marque sa carrière comme un mentor vous guide vers vous même. Il rachète ainsi la boucherie du 294 Bvd Voltaire actuelle à Mr Roger , figure du quartier et fier de voir à quel point son successeur à su augmenter à haut niveau son ancienne boutique. Depuis l’affaire ne cesse de grimper grâce aux talents de l’équipe , John en tête , mais aussi de l’usage des outils actuels de cette communication menée par Séverine avec un talent fou! 2 – Le management de cœur prend vie à la boucherie moderne John Gillot La confiance Ici l’équipe est jeune ! Plus de 10 garçons bouchers s’affairent et donnent vie au balais orchestré de ce petit espace . Pour John l’équipe est primordiale et il explique préférer se séparer d’un bon boucher qui ne serait pas dans le bon état d’esprit plutôt que de sacrifier cette sacro sainte ambiance. Ayant détaillé dans l’article , le management de cœur ,  ce genre de pratique je ne peux qu’applaudir devant l’application parfaite de la confiance d’abord. John revendique son caractère fort qu’il sait devoir parfois un peu tasser mais après tout un bon “tu m’fais chier” assorti d’un ” maintenant on boit un coup ensemble” reflète parfaitement son gout pour ce management humain , efficace et sans chichi . Le recrutement Lorsque la boucherie moderne recrute elle met d’ailleurs d’abord en avant ce point important : l’ambiance! Oui car travailler pour un salaire est une chose mais travailler dans un endroit ou l’on se sent bien est bien plus important et John le sait ! Il précise d’ailleurs dans l’une des très nombreuses interview qu’il a donné que pour lui rien ne sert de multiplier les expériences , l’important est de trouver quelqu’un qui sait être généreux pour t’apprendre tout ce qu’il sait et d’être curieux pour tout le ...
47:13 28/03/2021
Podcast : le recrutement par promesse d’ambiance
Recruter un nouveau membre pour son équipe est une chose délicate. Quand on est commerçant de proximité les enjeux sont plus forts qu’ailleurs . En effet les petites entreprises ne peuvent pas se permettre d’avoir de mauvais éléments. Mais alors comment faire pour recruter plus facilement ? Comment attirer les talents ? C’est le sujet de ce podcast et d’un prochain article 😉 Bonne écoute L’article Podcast : le recrutement par promesse d’ambiance est apparu en premier sur Je Suis Commerçant.
20:43 24/03/2021