Episode cover of Pourquoi valoriser le temps bénévole ?

Pourquoi valoriser le temps bénévole ?

Questions d'Asso

  • 7/2/21
  • 1 h 12 min

About this Episode

La vie d’une association repose intrinsèquement sur le temps que lui donnent ses membres. Que ce soit des heures ponctuelles ou un investissement régulier et intensif, l’investissement associatif se mesure bien en temps, en nombre d’heures de travail. Car dans le monde associatif, il n’y a pas de rémunération à la tâche pour les actions bénévoles. Comme aux origines du salariat et aux temps des grands combats ouvriers sur la définition de ce qu’est une journée de travail, c’est donc le temps qui est la métrique du travail réalisé : donner un coup de main à l’asso pendant un après-midi, tenir un stand, accueillir les nouveaux venus deux fois par mois ou plus, etc. Pour autant, cette mesure du temps bénévole pose de nombreuses questions : à quoi et à qui sert-elle ? Pourquoi apparaît-elle dans les bilans comptables des associations ? Est-ce que cela n’induit pas une compétition entre les bénévoles voire une perversion, une marchandisation du temps de bénévolat ? Bref : pourquoi et comment valoriser ce temps contributif ? Pour discuter de ce sujet, nous avons le plaisir d’accueillir l’association La MYNE, et son représentant Benjamin ! Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.

Tracks

Comment faire vivre ses relations partenariales ?
Une asso agit rarement seule. Elle évolue dans une multitude d’écosystèmes avec lesquels il faut apprendre à composer. Il y a les acteurs institutionnels, les financeurs, les acteurs du territoire, les structures avec lesquelles on aimerait travailler, et celles avec lesquelles on est obligé de travailler. Il y a des règles à respecter, des normes que l’on découvre plus ou moins sur le tas… Autrement dit : les relations inter-structures, c’est comme les relations inter-personnelles : rien n’est moins simple ! C’est subtile et complexe. Alors, comment s’y retrouver ? Comment gérer les relations avec ses partenaires ? Comment faire vivre ses relations au-delà du formalisme des contrats ? Comment avoir une réelle réciprocité dans les échanges ? Quelle place cela doit-il prendre dans la vie et les activités de l’asso ? Aujourd'hui, nous explorons ces questions avec le Collectif associatif du bassin alèsien (CABA), et son représentant Bruno. Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.
84:01 7/23/24
Salariat et autogestion, en pratique, ça donne quoi ?
Le monde associatif fait partie des lieux privilégiés de l’innovation sociale. Le cadre réglementaire est assez souple pour laisser aux associations l’espace d’expérimenter, de tester, à différentes échelles, des actions pour faire société autrement. Et les assos ne s’en privent pas… en particulier dans l’exploration des modes de prise de décision. Car, c’est bien à cet endroit que se trouve tout le nœud du fait associatif : comment s’associer, avec qui, dans quel cadre, pour faire quoi… et surtout : qui décide de tout ça ? Quand tout le monde est bénévole, on le sent bien, le champ des possibles est grand – tout du moins sur le papier. Mais quand on est dans le cadre d’un contrat de travail, qui par définition repose sur un lien de subordination, quelle marge de manœuvre ça laisse ? Est-ce possible d’impliquer les salarié-es dans les décisions de l’association - qui les concernent au premier chef ? À quelles conditions ? … et le cas échéant, quels sont les risques de cette implication ? Aujourd'hui, nous explorons ces questions avec le Planning familial 93, et ses représentantes Gaëlle et Alice. Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.
69:00 6/26/24
On en est où avec Questions d'Asso ?
Et voilà, nous venons d’achever la saison 2 de Questions d’Asso. Il y a quelques semaines, nous avons publié notre dernier épisode sur l’accompagnement associatif avec Jeanne Brétecher et Elise Depecker. On se disait donc qu’après 18 épisodes produits sur 2 saisons, une trentaine d’associations et d’experts interviewés, et bien plus encore qu’on a rencontrés, c’était le moment de faire le point sur le projet de ce podcast. Aujourd’hui, l’idée c’est de partager avec vous ce dont on ne vous parle pas forcément dans le podcast, c’est-à-dire des retours qu’on reçoit de votre part, de ce qu’on pense des épisodes, de notre modèle économique, et puis aussi - et peut être surtout, des perspectives futures du podcast, que ce soit pour la saison 3 ou pour l’après. Et oui, on pense déjà à après la saison 3. Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.
52:00 5/22/24
Comment se faire accompagner quand on est une asso ?
Stabilisation de son modèle économique, appui organisationnel, conseils juridiques ou RH, structuration de sa stratégie d’influence, évaluation de ses actions, création de son site web… les besoins d’accompagnement sont tout aussi nombreux – si ce n’est plus ! – dans le monde associatif que dans le secteur privé classique. Pourtant, l’accès à des compétences techniques est bien plus limité pour les assos. Le manque structurel de moyens rend difficile tant l’internalisation de ces compétences que le recours à des expertises externes. Alors, on bidouille, on compte sur les coups de main bénévoles et on abuse des « appels à un/une amie » pour croiser les avis. Cela peut fonctionner un temps… mais difficilement plus : les besoins ont tendance à se complexifier, et les écosystèmes finissent par s’épuiser. Alors, comment identifier ses besoins d’accompagnement quand on n’a pas les compétences en interne ? vers qui se tourner ? et surtout : comment trouver les financements ad hoc ? Aujourd'hui, nous explorons ces questions avec SOGA, et sa fondatrice Jeanne et ATIS et sa directrice Elise. Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.
71:12 5/1/24
Comment ne pas subir sa transformation numérique ?
Depuis le covid, la transformation numérique est devenue un passage obligé pour nombre d’associations. Pour maintenir le lien avec les bénéficiaires, mais aussi entre membres, les services et plateformes numériques apparaissent comme LA solution. Pourtant, l’adoption de solutions numériques n’a rien d’anodin : perte d’expertise due à une mauvaise maîtrise des outils déployés, réorganisation des services, redéfinition des missions et des rôles de chacune et chacun, réagencement des relations sociales… les bouleversements que peut causer l’arrivée du numérique dans une structure sont rarement anticipés. Comment ne pas subir sa transformation et faire du numérique une opportunité de repenser collectivement son organisation ? Aujourd'hui, nous explorons ces questions avec Mine de rien, et son représentant Arnaud. Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.
81:22 12/20/23
Comment gérer le départ des fondateurs ?
Tout membre d’association, quel qu’il soit, est amené à la quitter. Ce constat légèrement fataliste pour commencer un épisode est néanmoins une réalité que les associations doivent préparer afin d’assurer leur pérennité. C’est d’autant plus le cas en ce qui concerne celles et ceux qui jouent un rôle de direction dans les associations, et tout particulièrement quand ils ou elles en ont été les fondateurs. Que se passe-t-il lorsque le ou les fondateurs d’une association décident d’en partir ? Comment penser des modèles organisationnels qui permettent transition et pérennité de l’action associative ? Et même quel rôle donner aux fondateurs dans les associations ? Aujourd'hui, nous explorons ces questions avec PING, et ses représentants Grégoire et Meven. Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.
97:18 11/13/23
L’association peut-elle être un mode d’entrepreneuriat ?
Dans notre imaginaire collectif, l’objet d’une association est nécessairement tourné vers une cause ou un but social : favoriser la pratique du sport, développer un secteur culturel ou militer pour un projet de société. Mais pourquoi l’association ne pourrait-elle pas être un mode voire une modalité d’entrepreneuriat ? Pourquoi, lorsque l’on se lance dans une création d’entreprise, ne pourrait-on pas créer une association en lieu et place d’une SARL, SAS ou autre forme juridique d’entreprise ? C’est ce que tentent de faire certaines associations, souvent à mi-chemin entre démarche entrepreneuriale et militantisme social. Aujourd'hui, nous explorons ces questions avec l'Échappée Belle, et sa représentante Maïtané. Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.
61:57 7/17/23
Comment fonctionnent les fondations ?
Si fondations et associations peuvent bien souvent être confondues par le grand public - il arrive même que des associations aient le terme fondation dans leur nom, les deux structures relèvent de logique très différentes. On pourrait d’ailleurs dire qu’elles s’auto-alimentent, puisque les fondations finançent l’action de porteurs de projet associatifs. Alors quelles relations développent ces deux types d’organisation ? Comment fonctionnent et réfléchissent les fondations quant à la logique de leur financement ? Quels effets produisent-elles sur le champ associatif ? Aujourd'hui, nous explorons ces questions avec la Fondation pour le Progrès de l'Homme, et son directeur Matthieu Calame. Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.
79:36 6/28/23
Jusqu'où peut-on aller dans l'autogestion ?
Imaginez une organisation qui tient toute seule, sans chef, voire même, soyons fous, sans paperasse administrative. Pas de travail à superviser, pas d’assemblées générales à préparer, pas de comptabilité à boucler. Une autogestion poussée à l’extrême, où chacune et chacun des membres est autonome dans ses prises de décisions, et la structure maintenue à l’écart du contrôle de tiers extérieurs, et pas des moindres : l’État, les banques, etc. Dans un contexte toujours plus réglementé voire autoritaire, l’image laisse rêveur. Est-ce seulement possible ? En théorie, la forme associative est assez souple. Mais dans la pratique… comment s’assurer de la pérennité et de la « bonne santé » économique de son activité ? Comment garantir une équité d’accès à l’information à l’ensemble de ses membres ? quels organes mettre en place pour organiser le conflit et prévenir les abus ? Aujourd'hui, nous explorons l'exemple des épiceries autogérées avec Coop'Lib, et son représentant Ludovic Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.
82:48 2/10/23
Le contrat d'engagement républicain, de quoi parle-t-on ?
Le Contrat d’engagement républicain (CER) est entré en vigueur le 1er janvier 2022. Il est obligatoire pour toutes les associations, et fondations, qui souhaitent obtenir un agrément d’État, demander une subvention publique ou accueillir un jeune en service civique. Un changement loin d’être anecdotique puisqu’il engage les organisations à respecter les - entre guillemets - « principes de la République », en particulier celui de la laïcité, et à ne pas troubler l’ordre public… sous peine de se voir retirer les agréments et subventions accordés. Des engagements aux contours flous qui ont immédiatement été dénoncées pour leur caractère liberticide et discriminatoire par le monde associatif et un grand nombre d’acteurs institutionnels tels que le Haut Conseil à la Vie Associative, le Conseil d’experts sur le droit en matière d’ONG du Conseil de l’Europe, la Commission consultative des Droits de l’Homme, ou encore la Défenseure des droits. Un an après, est-ce plus clair ? Que recouvre exactement le Contrat d’engagement républicain ? Quelles conséquences, en pratique, pour les associations… et les libertés associatives ? Rejoignez-nous sur www.questions-asso.com et envoyez-nous vos témoignages à hello@questions-asso.com.
70:30 1/20/23