Artist picture of Bob Azzam

Bob Azzam

1 299 fans

Bob Azzam : écoute tous les titres sur Deezer

Top titres de l'artiste

Viens à Juan-les-Pins Bon Entendeur, Bob Azzam 03:15
Viens à Juan-Les-Pins Bob Azzam 02:32
Mustapha Bob Azzam 02:48
C'est écrit dans le ciel Bob Azzam 02:31
Happy Birthday Cha Cha Bob Azzam 02:20
Cloches de Lisbonne Bob Azzam, Miny Gérard 03:03
Ya Mustapha Bob Azzam 05:51
Love Bob Azzam 02:15
Manuela Bob Azzam 03:21
Berimbau Bob Azzam 03:22

Dernière sortie

Bob Azzam : les nouveautés sur Deezer

Albums les plus écoutés

Bob Azzam : les albums les plus populaires

Artistes similaires

Les artistes similaires à Bob Azzam

Playlists

Bob Azzam : découvre la musique & les playlists

Apparaît dans

Écoute Bob Azzam sur Deezer

Biographie

Chanteur égyptien d’origine libanaise, Bob Azzam (de son vrai nom Wadih Georges Azzam) naît à Alexandrie le 24 octobre 1925 avant de débuter sa carrière en Italie au cours des années 1950. Accompagné par un orchestre, il fait sensation en reprenant en italien et en anglais des succès de Marino Marini. C’est toutefois par la France qu’arrive le succès grâce à deux titres qui paraissent en 1960 et le placent immédiatement sous le feu des projecteurs : « Mustapha », adaptation de la chanson égyptienne « Ya Mustapha », qui se classe première du hit-parade hexagonal, puis « Fais-moi le couscous, chéri », une chanson humoristique créée par Armand Canfora (musique) et Jean Bingler (paroles), qui sera plus tard reprise par des artistes tels que Richard Gotainer, Rachid Taha ou encore La Bande à Basile. Cette même année, il est consacré par le Grand Prix du Disque de l’Académie Charles Cros pour le titre « Viens à Juan-les-Pins » et enregistre ensuite une vingtaine de 45 tours, mettant définitivement de côté sa panoplie de diplômé d’ingénierie électronique pour celle de chanteur. Lorsque le succès décline, il se tourne vers le monde de la nuit et ouvre une boîte de nuit en Suisse, à Genève. Ses chansons les plus célèbres, comme « T’aimer follement », « Mustapha », « Fais-moi le couscous, chéri » ou encore « Viens à Juan-les-Pins » figurent sur des compilations, comme Mustapha, qui paraît en 2011, soit 7 ans après la mort de Bob Azzam à Monaco à l’âge de 78 ans.