Artist picture of Simply Red

Simply Red

765 264 fans

Simply Red : écoute tous les titres sur Deezer

Top titres de l'artiste

Holding Back the Years Simply Red 04:29
Sunrise Simply Red 03:19
If You Don't Know Me by Now Simply Red 03:26
Stars Simply Red 04:08
Money's Too Tight (To Mention) Simply Red 04:12
Holding Back the Years Simply Red 04:11
Something Got Me Started Simply Red 04:00
Money's Too Tight (To Mention) Simply Red 04:29
It's Only Love Simply Red 04:58
Fairground Simply Red 05:33

Dernière sortie

Simply Red : les nouveautés sur Deezer

Simply Red en concert

Voir Simply Red en concert

FÉVR
28
Simply Red at Auditorio Nacional (February 28, 2025)
Mexico City, Mexico

Albums les plus écoutés

Simply Red : les albums les plus populaires

Artistes similaires

Les artistes similaires à Simply Red

Playlists

Simply Red : découvre la musique & les playlists

Biographie

Le groupe sort en octobre 1991 ce qui est son chef d'oeuvre, le très réussi et bien nommé Stars propulsé au firmament des charts anglais. Emmené par l'implacable machine à danser qu'est « Something Got Me Started », Stars bat partout en Europe des records de ventes et établit Simply Red comme un groupe majeur, avec un disque très réussi, ce qui ne gâche rien, parfaitement équilibré entre ballades et titres calibrés pour pistes de danse. La voix chaude et nasillarde de Hucknall y est à son apogée. Repu de ce succès, le désormais richissime homme en rouge se lâche sur Life en 1995 ; le titre phare « Fairground » bénéficie de nombreux remixes electro et dévoile l'ambition de Mick Hucknall de mettre son style au goût du jour.

Trois ans après, Blue (mai 1998) continue dans la même veine avec un album à tendance soul et des simples remixés par les DJ's à la mode ; seul « Say You Love Me » maintient le groupe sur les rails du succès. Les choses se compliquent encore avec un fantomatique et décalé Love and the Russian Winter fin 1999, à peine sauvé par une reprise de plus, le « Ain't That a Lot of Love » de Sam and Dave. Se croyant lâché par son label, Mick Hucknall crée sa propre structure (simplyred.com) et repart à l'assaut avec Home en 2003. L'album confirme la tendance des précédents : un succès honnête en Grande Bretagne opposé à un désintérêt croissant des autres pays.Pour inverser sa baisse de popularité, Mick Hucknall à recours à un artifice vieux comme le showbiz : enregistrer de nouvelles versions de ses anciens tubes. C'est chose faite en 2005 avec Simplified. Enregistré à Cuba, artistiquement le mélange d'anciens tubes et de nouvelles compositions relevées de sauce cubaine l'album est plutôt chaleureux ; c'est cependant bien insuffisant pour remettre Simply Red au goût du jour.

Au printemps 2007 paraît Stay, un album de plus pour un artiste resté sur une formule appartenant au passé, le présent de la soul britannique et mondiale a le visage ravagé d'Amy Winehouse, la blondeur de Duffy, la candeur de Joss Stone... moins l'orgueil rougeoyant de Mick Hucknall.

La carrière solo de Mick Hucknall amorcée en 2008 avec l'album ? a pour conséquence de précipiter la fin de son groupe. Simply Red fait ses adieux sur scène lors d'une tournée mondiale conclue par l'album Farewell - Live in Concert at Sydney Opera House livré en mai 2011. Sorti en éditions CD, DVD et Blu-Ray, il signe le dernier chapitre d'une histoire comprenant 50 millions de disques vendus et une foule de succès. Huit ans après Stay, Simply Red sort l'album Big Love qui marque son retour chez East West qu'il avait quitté en 2000.