Artist picture of Barbara Hendricks

Barbara Hendricks

7 552 fans

Top titres de l'artiste

Schubert / Orch. Challan: Ave Maria, Op. 52 No. 6, D. 839 Barbara Hendricks, Erik Lundkvist 06:18
Beauty and the Beast (From "Beauty and the Beast") Barbara Hendricks, Jonathan Tunick 03:03
Schubert: Ave Maria, Op. 52 No. 6, D. 839 Barbara Hendricks 06:08
Ellens Gesang III, Op. 52 No. 6: "Ave Maria! Jungfrau mild!", D. 839 Barbara Hendricks, Roland Pöntinen 06:21
Turandot / Act I : Puccini: Turandot / Act I - Ah! Per l'ultima volta! (Timur, Liù, Ping, Pang, Pong, Calaf, Coro) Barbara Hendricks, Heinz Zednik, Plácido Domingo, Francisco Araiza 03:07
Turandot / Act I : Puccini: Turandot / Act I - "Signore, ascolta!" Barbara Hendricks, Wiener Philharmoniker, Herbert von Karajan, Giacomo Puccini 02:47
Puccini: Gianni Schicchi: "O mio babbino caro" (Lauretta) Barbara Hendricks, Orchestre Philharmonique de Radio France, Paavo Järvi 02:28
Gounod: Messe solennelle de Sainte-Cécile, CG 56: V. Benedictus (Soprano, Chorus) Barbara Hendricks 03:10
Mozart: Vesperae solennes de confessore, K. 339: V. Laudate Dominum Barbara Hendricks, Academy of St. Martin in the Fields Chorus 05:24
Catalani: La Wally, Act 1: "Ebben? ... Ne andrò lontana" (La Wally) Barbara Hendricks 04:25

Sortie la plus populaire

Schubert / Orch. Challan: Ave Maria, Op. 52 No. 6, D. 839
Mozart: Mass in C Minor, K. 427/417a, "Great": III. Credo - Et incarnatus est (Soprano)
Fauré: Requiem, Op. 48: IV. Pie Jesu
Ravel: 2 Mélodies hébraïques, M. A 22: No. 1, Kaddisch

Playlists

Pour toutes les ambiances

Biographie

C'est à Stephens, commune de l'Arkansas (États-Unis), que Barbara Hendricks réserve la primeur de son premier cri, le 20 novembre 1948. Élève de l'Université du Nebraska, elle se détourne des études de mathématiques et de chimie pour perfectionner ses aptitudes vocales à la Julliard School de New York, sous la tutelle de Jennie Tourel, et assister aux masterclasses de Maria Callas.

Dotée d'un timbre de soprano lyrique, la chanteuse afro-américaine fait ses débuts internationaux au festival de Glyndebourne en 1974. La même année voit ses prestations applaudies à l'Opéra de San Francisco, dans Ormindo de Cavalli, et lors d'un récital au Town Hall de New York. En 1975 a lieu son premier enregistrement dans Porgy and Bess de Gershwin, pour le label Decca. Invitées sur les scènes d'opéra du monde entier (Paris, New York, Londres, Milan), Barbara Hendricks chante sous la direction de chefs expérimentés comme Herbert von Karajan ou Leonard Bernstein. En 1988, c'est le réalisateur italien Luigi Comencini qui dirige la chanteuse pour le rôle de Mimi qu'elle interprète dans le film La Bohème, inspiré de l'opéra de Puccini. La soprano apparaîtra par la suite dans d'autres films, opératiques ou non (notamment Désengagement d'Amos Gitaï, au côté de Juliette Binoche, en 2007).

Artiste engagée, Barbara Hendricks s'intéresse au sort des réfugiés, qu'elle aide au travers de sa mission d'ambassadrice des Nations Unies. En 1994, elle interprète la « Chanson de Sarajevo » au Champ de Mars, à Paris, contre la guerre en Bosnie. Élevée au rang de Commandeur des Arts et des Lettres en 1986, la chanteuse est distinguée par le grade de Chevalier de la Légion d'honneur en 1993 et chante à la cérémonie d'adieu du président François Mitterrand en la cathédrale Notre-Dame de Paris en 1996. En 1998, la Cité interdite de Pékin sert exceptionnellement de cadre à sa performance dans Turandot de Puccini, sous la baguette de Zubin Mehta.

Mozartienne par excellence, de la Messe en ut mineur à La Flûte enchantée, la star de l'art lyrique s'est signalée par l'étendue de son répertoire comprenant des opéras de Verdi (Rigoletto), Bizet (Carmen), Tchaïkovski (Eugène Onéguine), des oeuvres de Brahms (Requiem allemand), Mahler (Symphonie n°2) ou Peter Eötvös (Angels in America, qu'elle crée en 2004 au Théâtre du Châtelet à Paris), et des incursions dans jazz depuis son apparition au festival de Montreux en 1994. Parmi ses quelques quatre-vingt enregistrements figurent également des chants de Noël et des récitals de mélodies appréciés du grand public. En 2006, Barbara Hendricks crée son propre label Arte Verum après avoir enregistré pour les plus grandes compagnies discographiques. Elle publie plusieurs enregistrements de lieder ou de mélodies ainsi que l'album de reprises de standards du blues, Blues Everywhere I Go, en 2015.

Américaine de naissance et résidente suisse, Barbara Hendricks prend la nationalité suédoise lors de son mariage en 1977 avec l'agent artistique Martin Engström, créateur du festival de Verbier (1994). Divorcée en 1998, elle se remarie en 2003 avec le concepteur suédois Ulf Englund.