Artist picture of Kyo

Kyo

189 962 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Comme beaucoup de groupes pop-rock, c'est dans un lycée que commence l'aventure de Kyo, lorsque quatre minots musiciens inspirés par les succès du moment (Pearl Jam, RATM,  Nirvana...) s'associent pour monter une formation et jouer en amateur.

Benoît Poher, Nicolas Chassagne, Florian Dubos et son frère Fabien forment alors une structure tout ce qu'il y a de plus classique composée de deux guitaristes, d'un bassiste et d'un batteur.  Reprenant les standards de leurs idoles, le quatuor, baptisé Kyo - d'après le nom d'un personnage du manga Fruit Basket - commence très vite à tourner sur la scène lycéenne francilienne et multiplie les petits concerts dans des salles réduites, des fêtes populaires et n'oublient pas de réserver l'abribus de leur quartier chaque 21 juin pour la traditionnelle Fête de la musique.

Une fois pris en main par un manager professionnel et disposant en soutien de l'artillerie lourde de Sony, Kyo prend l'habitude de fréquenter des salles autrement plus prestigieuses que celles sur lesquelles le groupe s'était produit jusqu'alors. D'autant que leur maison de disque leur offre la possibilité de faire la première partie de David Hallyday, ce qui contribue à accroître leur notoriété.

En 2000 sort leur premier album, tout simplement appelé Kyo. En dépit de futurs morceaux tels que « Il est temps » ou « Mes racines et mes ailes », qui seront redécouverts par la suite une fois la notoriété du groupe acquise, le succès n'est qu'en demi-teinte. Les 40 000 exemplaires vendus, s'ils représentent un score honorable pour un premier album, sont cependant insuffisants pour faire de Kyo un groupe authentiquement bankable.

Cependant, le potentiel est là et il sera pleinement exploité trois ans plus tard avec Le Chemin, second album du groupe qui cartonne à un million d'exemplaires vendus. Porté par des titres comme « Une dernière danse », « Je saigne encore » ou « Le Chemin » (en duo avec Maria Vermeulen alias Sita, la gagnante de la Star Academy néerlandaise), l'album propulse Kyo aux sommets des hit-parades et impose Benoît Poher comme candidat crédible pour le rôle de nouveau sex-symbol dans le c?ur des jeunes femmes.

C'est à peut près à cette période que l'habitude de jeter des petites culottes sur scène lors des concerts du groupe rentrera dans les m?urs de certaines fans. En attendant, l'album et le groupe amassent les prix et les récompenses : NRJ Music Awards, MTV Europe Music Awards et Victoires de la Musique (au détriment des Wampas qui étaient leurs challengers cette année là) viennent consacrer l'album et la chanson « Une dernière danse ».

Révélation de l'année 2004, Kyo entame une tournée aux quatre coins de l'Hexagone, selon l'expression consacrée, et sort dans la foulée un DVD retraçant cette tournée, Kyosphère. Profitant de leur nouvelle notoriété, les membres de Kyo se voient contactés par d'autres artistes qui leur proposent des collaborations ou leur demandent de leur écrire un morceau. Ce sera le cas de Sita, mais aussi de Jenifer, de Thierry Amiel, d'Emmanuel Moire, du vétéran Johnny Hallyday ou de la revenante Stéphanie de Monaco.

En 2005, l'album 300 Lésions est davantage orienté « rock » que « pop » et renferme des morceaux plus sombres et tourmentés que dans les précédentes sorties. C'est un nouveau succès pour Kyo, dont les membres choisissent pourtant de se séparer momentanément, chacun souhaitant vaquer à des projets personnels. Le groupe ne réapparaît que quelques années après, en 2014, avec l'album L'Équilibre, précédé par les singles « Le Graal » et « L'Équilibre », qui atteignent chacun les cinquante premières places des ventes françaises.

Plus mûre qu'à ses débuts, la formation (qui est restée la même) revient trois ans plus tard avec son cinquième album Dans La Peau (2017), annoncé par les extraits « Ton mec » et « Plan A ». Le premier passage de Kyo à l'AccorHotels Arena (anciennement Palais Omnisports de Bercy) est programmé le 24 novembre 2018.