Artist picture of Donny Hathaway

Donny Hathaway

57 968 fans

Donny Hathaway : écoute tous les titres sur Deezer

Top titres de l'artiste

A Song for You Donny Hathaway 05:25
Jealous Guy Donny Hathaway 03:08
Someday We'll All Be Free Donny Hathaway 04:10
Where Is the Love Roberta Flack, Donny Hathaway 02:46
The Ghetto Donny Hathaway 06:48
Little Ghetto Boy Donny Hathaway 03:52
The Closer I Get to You Roberta Flack, Donny Hathaway 04:40
The Ghetto Donny Hathaway 12:20
I Love You More Than You'll Ever Know Donny Hathaway 05:22
I Love You More Than You'll Ever Know Donny Hathaway 05:55

Dernière sortie

Donny Hathaway : les nouveautés sur Deezer

Albums les plus écoutés

Donny Hathaway : les albums les plus populaires

Artistes similaires

Les artistes similaires à Donny Hathaway

Playlists

Donny Hathaway : découvre la musique & les playlists

Apparaît dans

Écoute Donny Hathaway sur Deezer

Biographie

Chicago Soul

Appartenant à cette nouvelle génération d'artistes ayant reçu une éducation musicale universitaire, Donny Hathaway s'imposa au sein de la Chicago soul en y apportant un enrichissement musical et une créativité déterminants, intellectualisant dans sa musique ses racines gospel et blues, les superposant au jazz voire même à la musique classique. Cette musique très riche et élaborée, aux arrangements nombreux et variés, supportant un style vocal de très haute qualité emprunté pour beaucoup à l'univers de l'Eglise, est le fruit de cette nouvelle ère de la soul qu'entama Hathaway, soutenu notamment par Roberta Flack, et qui influencera de nombreux artistes comme Luther Vandross, Freddy Jackson et Anita Baker. Né à Chicago en 1945, il déménage très vite pour Saint Louis où il vit avec sa grand-mère, Martha Crumwell, figure locale dans le monde religieux, qu'il accompagne sur scène, alors qu'il n'est âgé que de trois ans. Initié au piano très jeune, Donny Hathaway se familiarise alors avec le classique et découvre Bach et Beethoven. Il poursuit des études poussées et intégrera la célèbre université Howard de Washington en 1963 pour y étudier la musique. Ce sera le lieu de plusieurs rencontres importantes pour lui : Carla Thomas, la « Memphis Queen », Leroy Hutson qui co-écrira avec lui de nombreux morceaux de son premier album Everything is Everything et Ric Powell avec qui il monte un trio jazz, le Ric Powell Jazz Trio.

Multicartes

A l'issue de ses études il rentre à Chicago et y commence une carrière prometteuse en tant que producteur, arrangeur, compositeur, participant également à des sessions d'enregistrement aux claviers. Donny Hathaway collabore avec des artistes aussi talentueux et divers que Woody Herman, Little Milton, Carla Thomas, Jerry Butler, les Staple Singers, et rejoint vite les Mayfield Singers, groupe vocal studio accompagnant The Impressions. Intégré au label Curtom de Curtis Mayfield, roi du R'n'B de chicago, il signe les arrangements des best sellers « Seven Years » et « Choice of Colors » et sera à l'origine de l'arrivée de LeRoy Hutson au sein des Impressions lorsque Curtis Mayfield quitte le groupe en 70 pour entamer sa carrière solo. En 1969 paraît son premier single « I Thank You Baby», en duo avec June Conquest. Signé chez Atlantic par Jerry Wexler, sur les conseils de King Curtis, Donny Hathaway sort finalement son premier album début 1970 chez Atco, véritable petit chef-d'oeuvre précurseur d'une nouvelle soul plus riche, à la musicalité plus voluptueuse, plus dense. Everything is Everything, co-produit par son ami Ric Powell et composé avec LeRoy Hutson, est une bombe lâchée dans l'univers de la soul, portée par le célèbre « The Ghetto, Pt. 1 », samplé par de nombreux artistes hip-hop, surtout dans sa version «  live » parue l'année suivante.

Avec Roberta Flack

Alors que son second opus studio - qui porte sobrement son nom et illustre à merveille une fois de plus le talent et l'inventivité musicale de cet artiste unique - paraît au printemps 1971, Wexler décide de le pousser à entamer une série de duos avec la chanteuse Roberta Flack, rencontrée auparavant à l'université. Sortis durant l'été 71, « You've Got a Friend » (N° 8 des charts R'n'B et N°29 des charts pop) et « You've Lost That Tovin' Feelin' » (N°30 R'n'B) précèdent la sortie de l'album Roberta Flack & Donny Hathaway (avril 1972), l'une des meilleures ventes d'albums de 1972. Porté par le n°1 « Where Is The Love? » (n°5 pop) récompensé par un Grammy Award, il inaugure une collaboration et une amitié qui donneront fruit à quelques-uns des plus beaux duos de la soul. Hathaway en profite pour ressortir son premier single « I Thank You », et un album live enregistré au club Bitter End de New York, Donny Hathaway Live, véritable perle où les sublimes reprises du « Jealous Guy » de John Lennon et du « What's Going On » de Marvin Gaye côtoient une version envoûtante de « The Ghetto, Pt.1 », groove hypnotique de 12 minutes, confortant son emprise sur la scène soul de ce début des années 70.

Extension

Engagé pour enregistrer le thème de la série télévisée Maude, il réalise également la bande musicale du film Come Back Charleston Blues et fait quelques apparitions au piano en studio pour accompagner Aretha Franklin pour son album Let Me in Your Life. En 1973 sort son ambitieux album Extension of a Man, alors que les premiers symptômes de troubles mentaux héréditaires qui vont précipiter tragiquement la fin de ce grand artiste commencent à se manifester. Confronté à de fortes dépressions nerveuses, Donny se détourne des projecteurs et ne joue plus que dans des salles réduites, il entamera alors une série de plusieurs séjours dans des établissements psychiatriques. A la demande soutenue  de son amie Roberta Flack, il retourne en studio à ses côtés en 1977 pour enregistrer un nouveau duo « The Closer I Get to You », pour l'album Blue Lights in the Basement. Il en résultera le plus gros succès d'Hathaway, le morceau atteignant la tête des charts soul et la deuxième place des charts pop au printemps 78, ce qui pousse Atco à mettre en chantier un nouvel album de duos avec Roberta Flack.

Suicide

C'est au cours de l'enregistrement de ce disque à New York que la carrière de Donny Hathaway s'achève brutalement par un suicide le 13 janvier 1979, 15 étages en-dessous de la fenêtre ouverte de sa chambre de l'hôtel Essex House. Fruit de ces ultimes séances, Roberta Flack Featuring Donny Hathaway voit le jour en 1980, contenant entre autres le single « You Are My Heaven » (co-signé par Stevie Wonder) ; un nouveau recueil live intitulé In Performance, regroupant des morceaux joués à Los Angeles et New York sort également cette même année.

En 1990, sa fille Lalah entame une carrière par un bel album. 12 ans après la mort tragique d'Otis Redding dans un accident d'avion, 15 ans après le meurtre de Sam Cooke et 5 ans avant que Marvin ne se fasse assassiner par son père, Donny Hathaway n'échappe pas à cette destinée tragique qui semble s'acharner sur les plus grands noms de la soul music.

En mars 2010, le label de réédition Rhino distribue un copieux coffret de 4 CD rassemblant les meilleurs moments de l'oeuvre de Donny Hathaway. Someday We'll All Be Free est agrémenté de sept titres inédits dont deux live, d'un livre pointu signé Joachim Bertrand et de nombreux documents d'archives inédits.

Donny Hathaway demeure aujourd'hui un artiste incontournable, et l'impact que sa carrière fulgurante a eu sur la musique américaine se lit au travers de des nombreux samples administrés par les grands noms du hip-hop tel que Dr. Dre sur son premier album The Chronic