Artist picture of Henri PFR

Henri PFR

8 407 fans

Top titres de l'artiste

The Feeling Gabry Ponte, Henri PFR 02:56
No One Knows (feat. Chiara Castelli) Henri PFR, Famba, Chiara Castelli 02:27
Until the End (feat. Raphaella) Henri PFR, Raphaella 03:00
La Belle Mixtape | Sunny Days | Henri Pfr Henri PFR 61:46
Falling For You (feat. Jordan Grace) Siks, Henri PFR, Jordan Grace 02:33
Tarida Henri PFR, Stone Van Brooken 03:05
Wake Up Broken Back, Henri PFR 02:47
Bed (with KSHMR) Henri PFR, ROZES, KSHMR 02:43
Wave Goodbye (feat. Jeffrey Jey) Robin Schulz, Henri PFR, Jeffrey Jey 03:15
Unbearable (feat. Tyler James Bellinger & ROZES) Henri PFR, Tyler James Bellinger, ROZES 03:33

Dernière sortie

Artistes similaires

Playlists

Pour toutes les ambiances

Biographie

Henri Peiffer voit le jour à Bruxelles en Belgique le 26 septembre 1995. Il s’intéresse très tôt à la musique et suit une formation classique de piano dès l’âge de 6 ans. Ce n’est que bien plus tard, vers l’âge de quatorze ans et après avoir assidûment étudier le solfège qu’il s’intéresse à la musique électronique. Il débute des études de sciences économiques mais les abandonne rapidement pour se consacrer à la musique. Lorsqu’il publie sa première mixtape Summer Memories sur YouTube, il attire l’attention du label Armada d’Amin Van Buuren, qui signe ses deux premiers singles. Il remixe ensuite le titre « Sugar » du producteur allemand Robin Schulz. Ce coup de projecteur lui permet d’enchaîner et de sortir chez Sony les singles « One People », « Home » et « Until The End », qui s’illustre en prenant la tête des charts belges pendant plusieurs mois. En 2017, il est mis à l'honneur par Fun Radio, quand il reçoit le prix de la révélation internationale de l'année aux Fun Radio DJ Awards. Au cours de cette période, il signe de nombreux remixs officiels pour des artistes internationaux comme Lost Frequencies, OMI, ou encore Editors. En 2018, il est distingué lors des D6bels Music Awards dans les catégories « Artiste solo masculin », « Dance & Electro » et « Hit de l'année », mais aussi aux Octaves de la musique (l’équivalent des Victoires en France) pour le « spectacle/concert de l’année ». L’année suivante, il frappe à nouveau très fort avec le single « Living Myself » avec Raphaella, qui se hisse à son tour dans les charts belges.