Artist picture of Jon Hassell

Jon Hassell

2 834 fans

Jon Hassell : écoute tous les titres sur Deezer

Top titres de l'artiste

Last Night The Moon Came Jon Hassell 11:15
Toucan Ocean Jon Hassell 03:49
Hex Jon Hassell 06:24
Blues Nile Jon Hassell 09:54
Empire I Jon Hassell 02:00
Rising Thermal 14° 16' N; 32° 28' E Jon Hassell, Brian Eno 03:08
Time And Place Jon Hassell 03:48
Cityism Superdub Jon Hassell 04:34
Hex Jon Hassell 06:29
Itimad Jon Balke, Amina Alaoui, Jon Hassell, Kheir Eddine M'Kachiche 06:43

Sortie la plus populaire

Jon Hassell : les nouveautés sur Deezer

Aurora
Time And Place
Abu Gil
Last Night The Moon Came

Albums les plus écoutés

Jon Hassell : les albums les plus populaires

Playlists

Jon Hassell : découvre la musique & les playlists

Apparaît dans

Écoute Jon Hassell sur Deezer

Biographie

Trompettiste d'avant-garde, Jon Hassell a opéré dans son oeuvre une fusion des genres qu'il a lui-même baptisée « Quart-monde musical », entre le jazz, l'électronique et les musiques ethniques. Né à Memphis (Tennessee) le 22 mars 1937, il effectue ses études à l'École de musique d'Eastman à Rochester (État de New York), où il obtient un master. En 1965, il part en Allemagne, à Cologne, suivre les cours de Karlheinz Stockhausen. À son retour deux ans plus tard, il collabore à l'album In Ce de Terry Riley et suit un doctorat en musicologie à Buffalo. En 1974, il intègre le Theatre of Eternal Music de La Monte Young puis part en Inde étudier la musique classique indienne auprès du maître Pandit Pran Nath. Il en applique les principes et filtre son jeu de multiples effets électroniques sur les albums Vernal Equinox (1977) et Earthquake Island (1978). La rencontre de Brian Eno mène à leur association sur Fourth World, Vol. 1: Possible Musics (1980), dans lequel Jon Hassell théorise sa vision du « Quart-monde musical », suivi par Dream Theory in Malaya (1981) et Aka/Darbari/Java: Magic Realism (1983), publiés par le label Editions EG. Musicien recherché pour son jeu minimaliste, Hassell collabore avec un grand nombre d'artistes de la sphère pop-rock, notamment Talking Heads, Robert Fripp, David Sylvian, Peter Gabriel, Lloyd Cole & the Commotions, Tears for Fears, Stina Nordenstam, k.d. Lang, Jackson Browne, Ry Cooder et Ani DiFranco, ou d'autres horizons musicaux : Les Nouvelles Polyphonies Corses, Baaba Maal, David Toop, Howie B, Ibrahim Ferrer, Hadouk Trio, Paul Haslinger, Jon Balke, Jan Bang ou Bassekou Kouyaté. À la marge de la musique d'avant-garde, enregistre les albums Power Spot (1986), Flash of the Spirit (1988) avec le groupe burkinabé Farafina, City: Works of Fiction (1990), Dressing for Pleasure (1994) avec Bluescreen, The Vertical Collection (1997) avec Peter Freeman, Fascinoma (1998) et Hollow Bamboo (2000), avec le flûtiste indien Ronu Majumdar et Ry Cooder. Atteint par la maladie, il raréfie ses apparitions scéniques et ses enregistrements. Il signe pour le label ECM Last Night the Moon Came Dropping Its Clothes in the Street (2009), puis sous sa marque Ndeya : Listening to Pictures (Pentimento Volume One) (2018) et Seeing Through Sound (Pentimento Volume Two) (2020). Jon Hassell décède le 26 juin 2021 à l'âge de 84 ans.