Artist picture of Marie-Paule Belle

Marie-Paule Belle

7 564 fans

Marie-Paule Belle : écoute tous les titres sur Deezer

Top titres de l'artiste

L'amour dans les volubilis Marie-Paule Belle, Bon Entendeur 03:20
La parisienne Marie-Paule Belle 02:55
Quand Nous Serons Amis Marie-Paule Belle 03:25
Beau temps à Saint-Germain Marie-Paule Belle 03:02
Wolfgang Et Moi Marie-Paule Belle 03:30
Nous Nous Plûmes Marie-Paule Belle 03:08
Les petits patelins Marie-Paule Belle 01:50
L'ombre de son chien Marie-Paule Belle 03:01
Se dire oui se dire non Marie-Paule Belle 03:00
Avec toi je riais souvent Marie-Paule Belle 03:09

Dernière sortie

Marie-Paule Belle : les nouveautés sur Deezer

Romance

par Marie-Paule Belle

07/02/2024

24 fans

Albums les plus écoutés

Marie-Paule Belle : les albums les plus populaires

Artistes similaires

Les artistes similaires à Marie-Paule Belle

Playlists

Marie-Paule Belle : découvre la musique & les playlists

Apparaît dans

Écoute Marie-Paule Belle sur Deezer

Biographie

« La Parisienne »

Marie-Paule Belle débute en 1970 au cabaret l'Ecluse, comme Barbara dix ans auparavant, s'accompagnant à la guitare plutôt qu'au piano. De sa rencontre avec l'écrivain Françoise Mallet-Joris naissent quelques chansons gouailleuses et rigolotes. Son premier album, sorti en 1974 et salué par l'Académie Charles-Cros, contient « Wolfgang et moi ». Il est suivi d'une tournée avec Serge Lama (elle lui composera « Mon nez »).

Le succès arrive en 1976 avec une chanson sur les aventures d'une Provinciale débarquée dans la capitale, « La Parisienne », dont les paroles font sensation : « Je ne suis pas nymphomane / On me blâme, on me blâme / Je ne suis pas travesti / Ça me nuit, ça me nuit ». Le 45 tours se transforme en disque d'or. Marie-Paule Belle remplit l'Olympia de Paris et le Théâtre des Variétés.

Hauts et bas

Malgré d'autres hits (« Les Petits patelins » « Berlin des années vingt »), la chanteuse au piano espace ses concerts et se raréfie sur disque. Elle publie son autobiographie, Je ne suis pas parisienne, ça me gêne (Carrère-Lafon). Nommée Chevalier des Arts et Lettres en 1988 après la sortie de L'Heure d'Eté, elle se tourne vers le théâtre et écrit un opéra-bouffe inédit avec Françoise Mallet-Joris (Lucrèce Borgia).

Marie-Paule Belle retourne à la scène en 1995 aux Francofolies et sort le disque live Il N'y A Jamais de Hasard enregistré au Théâtre de Dix-Heures. L'album studio Quand Tu Passes (devenu Une Autre Lumière) sort en 1999, suivi d'un spectacle en hommage à Barbara (Marie-Paule Belle Chante Barbara). 2005 est l'année du disque Un Pas de Plus et l'année suivante celle d'un rôle dans Les Monologues du vagin. Depuis, ses activités sont partagées entre théâtre, spectacle (un Olympia en 2008) et rééditions (un DVD Numéro 1, un concert à l'Olympia en 1978 numérisé en 2008).