Artist picture of Yelle

Yelle

67 422 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Yelle, de son patronyme Julie Budet, est la fille du chanteur folk breton François Budet (« Loguivy-de-la-Mer »). Née le 17 janvier 1983, à Saint-Brieuc, elle suit un cursus Arts et Spectacle à l'université de Rennes, obtenant un DEUG menant la jeune femme à un emploi-jeune dans une compagnie de « gestion de spectacles de clowns » près de chez elle. Pas vraiment motivée par de telles perspectives d'avenir, elle préfère passer son temps libre à faire de la musique avec son compagnon, le musicien et producteur Jean-François Perrier, dit Grand Marnier. Passé le choc musical à retardement qu'a constitué le premier Daft Punk, Homework (comme pour beaucoup d'autres apprentis-musiciens), « l'adulescente » également passionnée de mode écoute de l'électro et du rap.

En septembre 2005, tombant sur une compilation du collectif TTC, Pour les Filles - Volume 1 (2005), Yelle - qui choisit ce pseudonyme, contraction de yeah et elle - décide de réagir sans modération aux paroles sexistes du DJ Cuizinier et aux images dégradantes du clip sur sa page MySpace ; son titre « Short Dick Cuizi », promptement rebaptisé « Je veux te voir » fait un carton avec plus de cent mille écoutes en quelques semaines. Sur un ton libéré et sans tabou, elle répond du tact au tac (« Je veux te voir dans un film pornographique... »).

Printemps 2006 : le label Source signe Yelle et planifie quelques concerts parisiens pour activer le « buzz », suivis du single en août. Première surprise, la chanteuse à l'allure délurée et à la garde-robe fluo s'adapte à ce qui devient un phénomène, équivalent français du syndrôme Lilly Allen. L'album Pop-Up, longuement mûri avec Grand Marnier, est disponible à l'automne 2007. Légère et fraiche, la pop-electro acidulée de la Bretonne n'est pas sans rappeller les débuts de Lio, avec cette voix mi-parlée, mi-chantée. Le CD est un tel succès que le chanteur Mika, séduit, engage Yelle pour assurer les premières parties de sa tournée française en octobre.

Quelques semaines plus tard, c'est au tour de Michaël Youn de tomber aussi sous le charme, invitant Yelle à chanter sur le titre de Fatal Bazooka « Parle à ma main ». Le titre, qui se classe n° 1 des ventes et des téléchargements, asseoit sa notoriété auprès du public...et des couturiers tel Jean-Charles de Castelbajac, créant ses costumes de scène. Le succès du premier album digéré, Yelle refait surface quatre ans après avec un nouveau concept centré sur l'attitude ethnique. Musicalement, Safari Disco Club ne s'éloigne guère de la recette electro-pop qui a fait son succès, cuisinée par les producteurs Grand Marnier et Tepr. L'album sorti en mars 2011 est accompagné du single « Que veux-tu ? ».

L'impact est moindre en France alors que la réputation de Yelle grandit à l'international. Elle donne plus de cent cinquante concerts pour soutenir ce deuxième album et passe par les Etats-Unis, le Canada, le Japon, l'Australie et l'Amérique Latine. La chanteuse est de retour en septembre 2014 avec l'album Complètement Fou.