Show cover of Une histoire de cinéma

Une histoire de cinéma

Chaque mois, Antoine Jullien vous fait voyager à travers les époques du cinéma et vous en tire un récit hors du commun. Un podcast Revus & Corrigés, coproduit par le Mouvement Up.

Titres

Festival Lumière – Robert Altman, le franc-tireur d'Hollywood
Résumé : La carrière de Robert Altman se place sous le signe de la provocation, de l’iconoclasme, du défi. Surfant sur le vent de liberté apporté par le Nouvel Hollywood, il se lança dans une série d’aventures audacieuses, ne se pliant jamais ni aux diktats commerciaux ni à la mode. Réputé colérique et irascible, son attitude et son anticonformisme vont le faire bannir des studios avant un spectaculaire come-back au début des années 90. À l’occasion d’une rétrospective de son œuvre au festival Lumière à Lyon, Antoine Jullien vous replonge dans le monde de Robert Altman que le critique Robert Benayoun avait justement appelé « le chaos fertile ». Musiques :  Bande originale du film Docteur T. et les femmes composée par Lyle Lovett Bande originale du film Le Privé composée par John Williams "Suicide in Painless" par Johnny Mandel "It Don't Worry Me" par Keith Carradine  Bande originale du film The Player composée par Thomas Newman
27:54 18/10/2023
Nos années 70 – Partie 4/4 : Rencontre avec Jérôme Wybon
Résumé : C’est un épisode spécial de notre podcast Une histoire de cinéma auquel nous vous convions. Après y avoir consacré plusieurs épisodes, Antoine Jullien revient sur l’ensemble de la collection « Nos Années 70 » éditée par Studiocanal en compagnie de son maître d’œuvre, Jérôme Wybon. La collection « Nos Années 70 » propose de parcourir cette décennie faste du cinéma français à travers des films rares, oubliés ou pas toujours considérés à leur juste valeur. Couverture : Je sais rien mais je dirai tout © 1973 Studiocanal
42:34 05/07/2023
André Cayatte, un cinéaste mal aimé
Résumé : Le nom d’André Cayatte ne résonne pas toujours bien dans les oreilles des cinéphiles. Considéré comme un réalisateur de films à thèses, le cinéaste a subi les foudres d’une partie de la critique, en particulier de la Nouvelle vague, malgré les succès publics et la reconnaissance de ses pairs. D’abord avocat, l’homme passé derrière la caméra n’aura eu de cesse de traquer les erreurs judiciaires et de dénoncer les injustices. Mais il était aussi un expérimentateur de formes et de récits, comme le prouve son diptyque La Vie conjugale, édité en DVD-Blu-Ray chez Pathé, qui nous rappelle que l’œuvre d’André Cayatte mérite d’être redécouverte. Musiques : Bande originale du film À chacun son enfer composée par Vladimir Cosma Bande originale du film Piège pour Cendrillon composée par Louiguy Bande originale du film La Vie conjugale composée par Louiguy "La Partida" par Carmela et Paco Ibanez Épisode en partenariat avec Pathé vidéo.
29:21 21/06/2023
Tomás Gutiérrez Alea, le cinéma cubain sous la Révolution
Résumé : Le cinéma cubain a mis du temps avant de se faire connaître en dehors des frontières de l’île. Contraints de se plier aux préceptes de la Révolution, les cinéastes n’avaient souvent d’autre choix que de se soumettre ou s’exiler. Tomás Gutiérrez Alea choisit une voie médiane, supporter de la Révolution tout en pointant ses dérives, avec un sens critique suffisamment acceptable pour les tenants du régime.  À l’occasion de la sortie en Blu-ray et DVD d’un coffret regroupant trois films emblématiques du cinéaste, La Mort d’un bureaucrate (1966), La Dernière Cène (1976) et Fraise et chocolat (1993), édité par Tamasa, Antoine Jullien vous raconte le parcours de ce réalisateur méconnu à travers les soubresauts sociétaux et politiques de son pays. Musiques : "Los Barbudos-Fajardo" par Ivan Gomez Araujo"Candela" par le Buena Vista Social Club"Danza del altiplano" par Leo Brouwer"Campina" par Havana Lounge de Cuba
24:57 03/05/2023
Nos Années 70 – Partie 3/4 : Alain Jessua, le cinéma hors des normes
Résumé : Le nom d’Alain Jessua n’est pas très connu du grand public et pourtant il fut l’un des rares cinéastes en France à oser aborder le cinéma d’anticipation, parfois à la lisière du fantastique. C'est un réalisateur prémonitoire et intuitif dont la majorité des films a traité de thèmes qui font toujours l'actualité : l'obsession du tout sécuritaire, l'exploitation des travailleurs immigrés, la société du spectacle, la peur de vieillir. Le cinéma de Jessua est aussi peuplé des grandes stars des années 70 et 80 : Alain Delon, Annie Girardot, Patrick Dewaere, Gérard Depardieu, Jean Yanne. À l’occasion de la sortie en Blu-ray de Traitement de Choc et Armaguedon dans la collection « Mes années 70 » éditée par Studiocanal, Antoine Jullien vous raconte ce cinéaste iconoclaste et ambitieux. Musiques :  Bande originale du film Frankenstein 90 composée par Armando Trovajoli Bande originale du film Traitement de choc composée par René Koering Bande originale du film Armarguedon composée par Astor Piazzolla
25:42 16/03/2023
Nos Années 70 – Partie 2/4 : Raymond Danon, les choses de la vie d'un producteur
Résumé :  Le producteur et réalisateur Alexander Korda a dit un jour : « Un succès établit un producteur, deux succès une maison et trois une génération ». Raymond Danon fait partie de cette catégorie rare d’entrepreneurs du cinéma qui ont réussi à bâtir une filmographie d’exception. On lui doit plus de 70 films entre le milieu des années 60 et la fin des années 80, et il fut à l'origine de très grands succès réalisés par Claude Sautet, Pierre Granier-Deferre, Jean-Paul Rappeneau et Bertrand Tavernier. À l’occasion de la sortie en Blu-ray de deux films produits par Raymond Danon, La Vieille Fille et L’Ordinateur des pompes funèbres, dans la nouvelle collection « Mes Années 70 » éditée par StudioCanal et dirigée par Jérôme Wybon, Antoine Jullien raconte la carrière d’un homme qui était tout à la fois chef d’orchestre, chef d’entreprise, chercheur d’argent et découvreur de talents. Musiques : Bande originale du film L'Ordinateur des pompes funèbres composée par Claude BollingBande originale du film Les Choses de la vie composée par Philippe SardeBande originale du film La Vieille Fille composée par Michel LegrandBande originale du film La Veuve Couderc composée par Philippe Sarde Un épisode en partenariat avec Studiocanal.
25:09 19/12/2022
Autour de minuit : quand le cinéma s'accorde au jazz
Résumé : Le jazz et le cinéma ont mis du temps avant de trouver une relative harmonie. D’abord méprisé par Hollywood, ce genre musical majeur issu de la culture noire va véritablement prendre son essor sur pellicule à la fin des années 50. Mais c’est un cinéaste français, Bertrand Tavernier, qui le premier va réussir à évoquer l’essence même du jazz dans Autour de Minuit, qui ressort en salles le 16 novembre. Et deux ans plus tard, Clint Eastwood rendra hommage à cette musique si proche de lui dans Bird, sur la vie agitée du génial saxophoniste Charlie Parker. Jazz et cinéma s'interpellent et se répondent l'un l'autre, dans un grand morceau nourri d'improvisations et de ruptures.  Musiques : Bande originale du film Ascenseur pour l’échafaud composée par Miles Davis Bande originale du film Autopsie d'un meurtre composée par Duke Ellington "I'll see you in my dreams" par Howard Alden, Bucky Pizzarelli, Kelly Friesen et Dick Hyman Bande originale du film Autour de minuit composée par Herbie Hancock
28:08 18/11/2022
Nos années 70 – Partie 1/4 : Des Valseuses à Calmos, grandeur et décadence de Bertrand Blier
Résumé :  Au début des années 70, le cinéma se fait de plus en plus subversif. Orange Mécanique, Le Dernier Tango à Paris et La Grande Bouffe ont provoqué d’immenses scandales, bouleversant la morale et l’ordre établi. C’est aussi l’époque où le mouvement féministe prend une ampleur éminente. Bertrand Blier, alors cinéaste en devenir, dynamite la société française avec Les Valseuses, qui connaît un triomphe et beaucoup de remous. Mais deux ans plus tard, c’est la douche froide avec Calmos, échec public et critique cinglant. À l’occasion de la sortie d’une nouvelle collection éditée par StudioCanal, « Mes années 70 », dont Calmos fait partie, Une histoire de cinéma consacrera quatre épisodes au cinéma français des années 70. Antoine Jullien vous raconte dans ce premier épisode l’œuvre sulfureuse et polémique de Bertrand Blier, l’un des cinéastes les plus francs-tireurs et talentueux du cinéma français de cette époque. Musiques : Bande originale du film Tenue de soirée composée par Serge GainsbourgBande originale du film Les Valseuses composée par Stéphane GrapelliBande originale du film Calmos composée par Georges Delerue
29:14 30/09/2022
Henri Verneuil, une certaine idée du cinéma populaire
Résumé :  Qui était Henri Verneuil ? Un artisan consciencieux ? Un professionnel émérite ? Un cinéaste sous-estimé ? Il était tout cela à la fois. Roi du box-office qui a fait tourner les plus grandes stars, le plus américain des réalisateurs français a traversé le cinéma durant près de cinquante ans.  A l’occasion de la sortie en DVD/Blu-Ray de I... comme Icare et Mille milliards de dollars, édités chez Gaumont, Antoine Jullien vous raconte comment le cinéaste a su s’investir dans des œuvres plus ambitieuses qui, si elles n’ont pas eu l’impact espéré en leur temps, méritent aujourd’hui d’être redécouvertes.  Musiques : Bande originale du film Le Clan des Siciliens composée par Ennio Morricone ; Bande originale du film Mayrig composée par Jean-Claude Petit ; Bande originale du film I... comme Icare composée par Ennio Morricone ; Bande originale du film Mille Milliards de dollars composée par Philippe Sarde. Crédits pour les bonus des éditions Gaumont : « Monsieur caméra », interview de Didier Decoin – Édition DVD/Blu-ray de I... comme Icare – Gaumont ; « David contre Goliath », interview de Patrick Malakian – Édition DVD/Blu-ray de Mille milliards de dollars – Gaumont
34:19 29/06/2022
John Huston, l'aventurier désinvolte du cinéma
Résumé : John Huston a été un cinéaste prolifique. Plus de 40 films sur plus de quatre décennies. Ce passionné de chevaux et de peinture a toujours su garder sa liberté, même au prix de certaines compromissions. Boxeur amateur, trublion distingué, buveur invétéré, John Huston était une force de caractère, qui n’était pas du genre à s’en laisser conter. Si le cinéaste n’a pas réalisé que des chefs d’œuvre, il a signé plusieurs films rentrés dans l’histoire du cinéma : Le Faucon Maltais, Quand la ville dort, L’Homme qui voulut être roi, Les Désaxés, L’Honneur des Prizzi et Gens de Dublin, son œuvre ultime.   À l’occasion de la sortie en DVD/Blu-Ray de Moulin Rouge et African Queen, édités par Studio Canal, Antoine Jullien vous raconte ces deux aventures cinématographiques majeures dans la carrière d’un réalisateur qui a toujours su être lucide face à la nature humaine.   Musique : Bande originale du film Gens de Dublin composée par Alex North / Bande originale du film African Queen composée par Allan Grey / Bande originale du film Moulin Rouge composée par Georges Auric 
28:42 11/05/2022
La J-Horror, le cinéma d'horreur japonais
Résumé : Pourquoi frissonne-t-on au cinéma ? Qu’est-ce qui nous procure cette sensation ? À coup sûr, les Japonais sont devenus des maîtres en la matière. À la fin des années 90, une déferlante horrifique nippone secoue le monde entier. C’est le succès de Ring d’Hideo Nakata qui lance cette nouvelle vague, que l’on a aussi prénommée la J-Horror. Mais pourquoi un tel engouement ? Les fantômes sont-ils si proches de nous ? À l’occasion de la ressortie en salles de trois films emblématiques du genre, Ring, Dark Water et Audition, distribués par The Jokers le 13 avril, tremblons à nouveau devant ces spectres nippons qui n’ont pas fini de malmener nos cauchemars. Musiques : Bande originale du film Ring composée par Kenji Kawai ; Bande originale du film Dark Water composée par Kenji Kawai ; Bande originale du film Audition composée par Kōji Endō ; Jane and Barton, "It's a fine day"
25:12 13/04/2022
Jiří Menzel, la comédie est une arme !
Résumé : La Nouvelle vague du cinéma tchèque, apparue au début des années 60, a représenté une véritable embellie, finalement écrasée par les chars soviétiques qui sonnèrent le glas du printemps de Prague. Des cinéastes issus de cette génération (Věra Chytilová, Jan Němec, ou Miloš Forman), Jiri Menzel n’est pas le plus connu des cinéphiles. Et pourtant, il remporta l’Oscar du meilleur film étranger pour son premier long métrage, Trains étroitement surveillés, en 1968. À l’occasion de la rétrospective de trois de ses films en copie restaurée, distribués par Malavida Films le 23 février, Antoine Jullien vous raconte cette époque vivante et tourmentée à travers le parcours de ce réalisateur iconoclaste dont la comédie était une arme. Musiques :The Legendary pink dots - Prague SpringBande originale du film Murder before dinner composée par Jiří ŠustBande originale du film Un Été capricieux composée par Jiří ŠustBande originale du film Ces merveilleux hommes à la manivelle composée par Jiří Šust
24:20 16/02/2022
Outrages, l'enfer du Vietnam selon Brian de Palma
Résumé :À l'évocation des films majeurs sur la guerre du Vietnam, on pense immédiatement à Voyage au bout de l’enfer, Apocalypse Now, Full Metal Jacket et Platoon. Pas à Outrages. Le film de Brian de Palma, sorti en 1989, n’a jamais conquis la réputation de ses glorieux émules. Pour quelle raison une œuvre n’imprime-t-elle pas dans l’inconscient collectif ? En raison de son sujet dérangeant, le viol d’une vietnamienne commis par des soldats de l’armée américaine ? À l’occasion de l’édition du film en DVD/Blu-Ray chez Wild Side, accompagné d’un livret écrit par Nathan Réra, Antoine Jullien décrypte pourquoi Outrages, malgré l’importance que De Palma lui accorde, n’a pas tout à fait la place qu’il mérite. Musiques :Bande originale du film Outrages composée par Ennio MorriconeBande originale du film Full Metal Jacket composée par Abigail MaidThe Rolling Stones - Paint it blackCreedence Clearwater Revival - Fortunate SonPat Halling et Stanley Myers - Cavatina
23:13 19/01/2022
Elizabeth Taylor, la dernière icône d'Hollywood
Elizabeth Taylor serait-elle, selon le titre de l’une de ses biographies, « la dernière star » ? Ou l’ultime produit de l’âge d’or des grands studios ? Les rôles ont épousé les âges et les apparences. Elle a franchi les années avec une volonté farouche, ne se laissant jamais enfermer dans les stéréotypes auxquels on aurait voulu la réduire. La Cinémathèque française rend hommage à l’actrice de Soudain l’été dernier et Qui a peur de Virginia Wolf ? à travers une rétrospective de sa riche filmographie, du 1er décembre au 5 janvier 2022. Musiques : Bande originale du film Cléopâtre composée par Alex NorthBande originale du film Une place au soleil composée par Franz WaxmanBande originale du film La chatte sur un toit brûlant composée par Leonard BernsteinBande originale du film Cérémonie secrète composée par Richard Rodney Bennett
28:38 01/12/2021
Van Gogh par Pialat, un peintre et son double
Génial, misanthrope, original, provocateur, colérique… Maurice Pialat était tout cela à la fois. Il fait partie des rares cinéastes français que les générations suivantes citent en modèle, se réclamant de lui, fascinés par cette captation du réel que Pialat a su élever à un niveau rarement atteint. A l’occasion des 30 ans de la sortie de Van Gogh, dont la copie restaurée distribuée par Capricci, visible sur les écrans depuis le 27 octobre, a été présentée en première mondiale au festival Lumière, plongeons dans les tourments créatifs d’un cinéaste et de son double, Vincent. Musiques : St Germain - Latin NoteKlaus Nomi - The cold songArthur Honegger - Deuxième Symphonie pour cordes et trompetteSusan Gritton, Royal Philarmonic Orchestra & Yuri Simonov - Symphonie n°3
27:19 03/11/2021

Podcasts similaires