Show cover of Public Pride

Public Pride

Au cœur de la crise pandémique, les mots du « public » ont fait un retour aussi inattendu que spectaculaire. C’est presque une surprise au terme de trois décennies de « tournant néo-libéral » qui ont fragilisé l’infrastructure publique de nos États et de nos démocraties en développant une forme de scepticisme généralisé à l’égard du lexique « public » perçu, au mieux, comme une pieuse hypocrisie, au pire, comme un gage d’inefficacité. Les mots sont pourtant toujours bien là qui peuplent notre quotidien -des espaces publics aux services publics, en passant par les déclarations d’utilité publique, les biens publics, etc. -, mais ils peinent aujourd’hui à tenir leur promesse. Le podcast Public Pride propose de reprendre les chemins du « public », de faire l’inventaire de ses mondes et, au fil des émissions, de cartographier sa crise contemporaine. Parce que « public » est un « mot carrefour » de nos démocraties, ce podcast offre une vue de coupe des déliaisons contemporaines de l’État et du public, et interroge ce qu’il nous en coûte collectivement d’avoir ainsi perdu cette boussole commune. Plus avant, il conduit à explorer les voies d’une réinvention d’un nouveau « circuit public » de l’État. Croisant les perspectives d’une économiste (Anne-Laure Delatte), d’une juriste (Stéphanie Hennette) et d’un politiste (Antoine Vauchez), l’émission se décline ainsi comme un nouvel abécédaire du public. Les 6 premiers épisodes de 45 minutes prennent la forme de conversations avec des chercheur-es en sciences sociales qui ont bien voulu, au fil des dix derniers mois, revisiter leurs enquêtes en cours sous cet angle. Réalisation :   Fany Corral