Show cover of Cinérameuf

Cinérameuf

Cinérameuf est le podcast pop culture qui revisite à chaque épisode un classique du cinéma avec un angle féministe. Accompagnée d'un·e chercheur·se spécialiste de la thématique ou de l’œuvre, nous tenterons d'analyser ces films qui mènent à réfléchir le genre à l'écran et dans la société. Pour découvrir les coulisses du podcast & avoir accès à du contenu bonus : @cinerameuf est sur instagram et Facebook. Écriture et réalisation: Alice Creusot. Musique originale : Air Lumière. Illustration : @leon.gaitan.

Titres

How to have sex : un film en zone grise
Dans cette chronique, on va parler du nouveau film de Molly Manning-Walker, Prix un certain regard 2023, du naturalisme du film, du décor, des miroirs, du traitement des violences sexuelles à l'écran et d'une fin mitigée.Tw : cet épisode traite des violences sexuelles représentées dans le cinéma à travers plusieurs filmsRéférences citées :Smooth Talk de Joyce Chopra (1985) (dispo ici gratuitement)Easy A de Will Gluck (2010) (adaptation de la LETTRE ECARLATE, et non la servante écarlate)Virgin Suicides de Sofia Coppola (1999)Clueless de Amy Heckerling (1995)Kids de Larry Clark (1995)Cléo de 5 à 7 de Agnès Varda (1962)Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee.
30:35 30/11/2023
Une femme peut-elle être une « vraie » cinéphile ?
Voilà une question d’apparence ironique, mais qui se pose pourtant lorsqu’on prend pleine mesure du sexisme dans le cinéma. Pour y répondre, je me suis entretenue avec la spécialiste française des questions de genre dans le cinéma, Geneviève Sellier, professeure émérite d'études cinématographiques à l'université de Bordeaux Montaigne et nous parlons de son livre Le cinéma des midinettes, Cinémonde, ses "potineuses" et ses "potineurs" (1946-1967) (2023) : enquête retraçant les 20 années de l'après-guerre de la rubrique des lecteur•ices du magazine de cinéma ordinaire Cinémonde. D'une simple page de questions-réponses, la rubrique a triplé de volume où les courriéristes partagent leurs amours ou desamours des films qui sont en salles, et parmi elleux, une majorité de femmes...Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee.
39:37 23/10/2023
Anatomie d'une Barbie
Hello et bienvenue dans ce premier épisode de la rentrée de Cinérameuf !Pour ouvrir le bal, un regard croisé sur deux films qui ont beaucoup fait parler d'eux ces derniers mois : Anatomie d'une chute de Justine Triet, récompensé de la Palme d'or et Barbie de Greta Gerwig, qui cumule environ 1,3 milliard de dollars au box-office. Deux œuvres à succès que tout oppose dans le ton et la forme mais qui choisissent d'explorer l'héroïne "girlboss" à leur manière.Dans cet épisode nous aborderons aussi le sujet de la crise des scénaristes et des comédien·ne·s à Hollywood ainsi que de la polémique autour du discours de Justine Triet.Très bonne écoute ;)Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee. Sinon, vous pouvez suivre le flux de podcast sur votre plateforme d'écoute pref, laisser des étoiles sur l’émission et des commentaires. Merci infiniment
37:23 14/09/2023
Camille Chamoux : écrire le couple à quatre mains dans « Processus de Paix »
A l’occasion de la sortie en salles du dernier film de Ilan Klipper, « Processus de paix », je reçois Camille Chamoux, co-scénariste et comédienne principale qui nous partage son travail d’écriture du personnage féminin. Dans le film, on suit un couple de jeunes parents hétéros pris dans le tumulte de leur vie et plus capables de s’entendre comme avant. Avec humour et authenticité, Camille Chamoux décrit la vision d’un homme et d’une femme qui agissent et mènent la barque ensemble.Bonne écoute !Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee. Merci infiniment
25:42 14/06/2023
Festiv'alice à Cannes #4 Le bilan : un palmarès féminin et mes coups de coeur
Voici le bilan du Festival de Cannes ! Au programme : retour sur mon état d'esprit avant/pendant/après Cannes (à partir de 00:02:00), lumière sur le palmarès du festival qui fait la part très belle aux artistes féminines (à partir de 00:14:00) et puis, pour finir, un top des films que j'ai vu (à partir de 00:21:30).Articles au sujet de The Idol : ‘The Idol’: How HBO’s Next ‘Euphoria’ Became Twisted ‘Torture Porn’‘The Idol’ Is More Toxic and Way Worse Than You’ve HeardSi vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee. Merci infiniment
66:32 05/06/2023
Festiv'alice à Cannes #3 Anatomie de l'art, une fan de Tarantino et la dernière soirée à la plage
Les derniers instants du festival avec la team : à ces instants, la fatigue est très présente, j'oublie d'enregistrer nos sorties de salles et je n'ai plus les mots pour présenter les films que j'ai vu. Ici, vous écouterez je pense l'un des épisodes les plus drôles de cette édition, une discussion alcoolisée sur le sens de l'art et de la lenteur avec Armand, les pâtes, notre rapport au côté bling bling du festival, rencontrez aussi la plus grande fan de Tarantino et ses problèmes gastriques pendant qu'Armand essaye de comprendre le cinéma d'Hong Sangsoo.Films et cinéastes cités : Anatomie d'un chute, Justine Triet, Théo Angelopoulos, Tarantino, Rolling Thunder, In Our Day, Hong Sangsoo...Pour le prochain et dernier épisode, je ferais un compte-rendu et un top des films que j'ai vu :) Bonne écoute ! Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
37:12 29/05/2023
Festiv'alice à Cannes #2 La plage, les mères imparfaites, Nanni Moretti et un peu d'inculture géographique
Ça y est, nous nous sommes adapté·e·s à la nouveauté du festival et la fatigue commence à se faire ressentir. Je me suis posée à la plage beaucoup de fois, parfois seule ou en groupe pour y parler des films que j'ai vu.Films cités : Bianca, Journal Intime, La chambre du fils, Anatomie d'une chute, Victoria, Sibyl, May December, The zone of interest, Le temps d'aimer, Levante, Le ravissement, Lost Country, La fille de son père,...Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee. Merci infiniment
46:58 26/05/2023
Festiv'alice à Cannes #1 Les ami·e·s, la licorne, Zone of interest et la bouteille piégée
Les quelques premiers jours du festival de Cannes 2023, les retrouvailles entre amis, des conversation inutiles, le quotidien en réel, des films qu'on a aimé, d'autres moins, de l'insouciance et de la fête. Ce premier épisode est une mise en ambiance, un contexte, nous parlerons plus de films et des questions qu'on se posent autour de ce festival au goût ambigüe dans les prochains épisodes.Je pars sur ce format totalement expérimental pour la simple raison qu'il n'y a rien de mieux pour représenter cette ambiance indescriptible et si particulière que l'on ressent ici et aussi parce que le temps file ici facilement entre les doigts.Les films dont on parle ici : Zone of interest, Vincent doit mourir, Il peut dans la maison, Portraits fantômes, Anatomie d'une chute, Firebrand,...Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee. Merci infiniment
34:16 23/05/2023
Kelly Reichardt : une esthétique du désenchantement
Je reviens dans ce podcast avec un format un peu nouveau, où je me concentre sur le travail d'une cinéaste que j'apprécie particulièrement et vous y dévoile les raisons pour lesquelles ses films me bousculent. L'une d'elles est apparue dans ma vie tardivement et a ébranlé mon sens des images et de l’esthétisme à tel point qu'il me fallait absolument en parler dans un micro avec vous. Ainsi, à travers plusieurs œuvres de la filmographie de Kelly Reichardt, je reviens sur ce qui constitue la matière minimaliste de ses films. J'y parle aussi de son rapport à la politique et l'écologie (du vivant et des images) qui structure en filigrane tous ces récits, puis de sa réappropriation des genres d'anthologie du cinéma américain (western et roadmovie) pour mettre à distance les mythes fondateurs de la virilité et du rêve américain.[ANNONCE] LE LYRA CINÉ-CLUB : le mardi 16 mai 2023 à 20h30, je présenterai l'un de ces films au 3 Luxembourg, « Certain Women », sorti en 2017. Merci à Jeanne, fondatrice du ciné-club pour cette opportunité incroyable. Ce sera l'occasion de briser la vitrine du virtuel pour se voir en vrai et échanger autour d'un film passionnant.Lien de la réservation ici (carte UGC Illimitée accepté mais pas en réservation, ticket à retirer directement au guichet)Toutes les sources et le références citées sont disponible ici.Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee. Merci infiniment
59:04 07/05/2023
Chronique : Voyages en Italie de Sophie Letourneur
Dans cette chronique, je reviens sur le travail de Sophie Letourneur dans son dernier film, Voyages en Italie (2023). Composé d’un cadrage rudimentaire et d‘un travail d’écriture bien particulier, le film nous plonge dans l’intimité d’un couple qui essaye tant bien que mal de raviver la flamme en partant quelques jours en Sicile. Dans cet épisode, je tente de mettre en avant le caractère unique et original du film dans sa manière de travailler le scénario et la mise en scène, nous partageant ainsi un regard à la fois brut et acidulé sur le romantisme et le couple hétéro contemporain.Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee. Merci infiniment
21:18 17/04/2023
Interview et chronique : À mon seul désir de Lucie Borleteau
Lucie Borleteau s'était déjà emparée du motif du désir dans son premier long-métrage « Fidelio, l'odyssée d'Alice » sorti en 2014, qui narrait les relations amoureuses et sexuelles d'une mécanicienne à bord d'un navire marchand. Aujourd'hui, elle sort son troisième film « À mon seul désir », épopée intime et féminine qui explore la scène et les coulisses d'un club de strip-tease. En refusant une mise en scène naturaliste et voyeuriste, la réalisatrice laisse la part belle à la théâtralité et au sensible pour retranscrire un certain regard du désir féminin. Pour cet épisode, j'ai eu l'immense joie de recevoir Lucie Borleteau pour un court entretien effectué lors de sa tournée promo à Paris :)Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee. Merci infiniment
25:38 06/04/2023
The Runaways, jeunes filles en furie (feat. Les Diaboliques)
[Épisode enregistré en live le 2 mars 2023 au CGR de Niort au ciné-club Les Diaboliques]The Runaways est un film de Floria Sigismondi sorti en 2010 et qui retrace le parcours de l'un des groupes de rock féminins les plus mythiques des années 70. Avec Caroline, membre de l'association des Diaboliques, on échange autour du film, de sa genèse et de l'écriture des personnages féminins interprétées par Kristen Stewart et Dakota Fanning. De la figure ambigüe d'une lolita émancipée bien qu'exploitée de toute part par le male gaze de l'industrie musicale, jusqu'à la représentation d'un personnage féminin queer et d'une histoire d'amour lesbienne à l'écran, on revient sur ce qui fait de ce petit film indé sorti du placard un sacré phénomène cinématographique pré-meetoo qui peine encore à critiquer frontalement les abus d'une industrie violente envers les femmes et en particulier, les jeunes adolescentes.Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee. Merci infiniment
28:24 27/03/2023
Chronique : Toute la beauté et le sang versé de Laura Poitras
Dans cette nouvelle chronique, je vous parle du dernier documentaire de Laura Poitras Toute la beauté et le sang versé, récompensé du Lion d'Or à la Mostra de Venise l'année dernière. Un zoom sur l'immense travail documentaire, intimiste et artistique de la photographe et activiste Nan Goldin. La réalisatrice met en lumière la parole intime d'une artiste qui a dédié sa vie à l'immortaliser et à fixer son entourage sur pellicule, en y apportant un regard unique et en y dessinant progressivement les contours d'une lutte acharnée contre la norme et les privilèges.Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur Tipeee. Merci infiniment
09:07 23/03/2023
Chronique : Aftersun de Charlotte Wells
Un film a suscité beaucoup d'engouement lors de sa sortie en salles il y a quelques semaines. Aftersun, premier long-métrage de la réalisatrice écossaise Charlotte Wells est une plongée dans les souvenirs fragmentés d'un été entre une fille et son père. Pour filmer la mémoire, Wells compose une mise en scène faite d'éclats d'instants, d'images troublées et de danses stroboscopiques. Comment fonctionne sensiblement le souvenir ? Telle est la prouesse relevée par ce bijou de cinéma et c’est ce dont on parle dans cet épisode.Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur uTip. Merci infiniment
16:07 16/02/2023
Chronique : Avatar, la voie de l'eau de James Cameron
Ce n'était absolument pas prévu et pourtant Avatar 2 fait bel et bien l'objet de 30 minutes de critique dans ce podcast. On sort un peu de la thématique du genre un instant, car j'aimerais aborder pour une fois un autre sujet assez important à mes yeux : l'écologie et sa représentation dans le cinéma. En partant d'une intervention de James Cameron dans une interview à propos des documentaires d'explorations sous-marines de Jacques-Yves Cousteau, je tente de décortiquer ici le caractère anthropocentrique du film qui entre en dissonance avec le propos écologique apporté par le récit. Bien évidemment, dans une seconde partie, je parle de la représentation des rapports familiaux, l'utilisation problématique de stéréotypes de genre, en plus des nombreuses réappropriations culturelles qui servent à l'esthétisation de la population Na'vi et qui me questionnent beaucoup !Bonne écoute
31:45 12/01/2023
Chronique : Falcon Lake de Charlotte Le Bon
Cette semaine, on part sur un petit coup de cœur avec le tout premier long-métrage de Charlotte Le Bon Falcon Lake (2022). "Une histoire d'amour et de fantômes" librement inspirée de la BD de Bastien Vivès Une Soeur, Le Bon dépeint avec subtilité, contrairement à l’œuvre originale, une adolescence de la maladresse, de la tendresse et de l'intime.Si vous le pouvez, pensez à soutenir le podcast sur uTip. Merci infiniment
07:30 08/12/2022
Chronique : Annie Colère de Blandine Lenoir
Annie élève deux enfants, son mari est souvent absent et elle doit avorter. On est en 1974 et l'avortement est illégal en France. Annie va connaitre le MLAC, le Mouvement pour la liberté de l'avortement et de la contraception, qui pratique des IVG illégaux et sans danger pour la femme grâce à la méthode Karman. Ce mouvement a réellement existé, et il s'est multiplié dans tout le territoire français afin de faire pression sur le gouvernement pour faire changer la loi. En suivant le parcours d'une aspirante militante, Annie Colère nous narre le développement de ce mouvement, de ses méthodes de bienveillance et ses valeurs qui semblent avoir été progressivement et paradoxalement perdus depuis la dépénalisation.Un podcast narré et réalisé par Alice CreusotMusique par le groupe Air Lumière Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
06:40 01/12/2022
Chronique : Les Amandiers de Valeria Bruni Tedeschi
Regards croisés entre une jeunesse en pleine effervescence dans les années 80 et l'amour du théâtre, Les Amandiers suit une troupe dans l'école de Patrice Chéreau, inspiré de la propre expérience de la réalisatrice. Un récit personnel, étrange et furieux à travers duquel les souvenirs de Valeria Bruni Tedeschi s'incarnent comme une renaissance.Références citées :Actrices (2007) Valeria Bruni TedeschiDes amandiers aux amandiers (2022) Karine Silla Perez et Stéphane MilonRéalisation et montage : Alice CreusotMusique : Air Lumière Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
06:11 17/11/2022
Chronique : Close de Lukas Dhont
Avec Close (2022), Lukas Dhont nous propose un récit éblouissant sur une amitié douce et tendre entre deux garçons qui va être bousculée par le poids des stéréotypes de genre.Référence cité :Girl (2018) de Lukas DhontRéalisation et montage : Alice CreusotMusique : Air Lumière Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
09:26 10/11/2022
Chronique : Bowling Saturne de Patricia Mazuy
Chronique qui a été faite très à chaud à propos du film sorti le 26 octobre dernier, Bowling Saturne (2022) de Patricia Mazuy. Film noir contemporain, Bowling Saturne nous narre la descente aux enfers de deux demi-frères que tout oppose, même l'amour du père défunt. Le plus aimé hérite du bowling familiale, et choisi, en gage de paix, de laisser la gérance au bâtard qui s'avère être un sérial killer qui tue des femmes à mains nues. C'était pas terrible et je vous explique ici pourquoi.TW : féminicidesRéférence citée :La Nuit du 12 (2022) de Dominik MollRéalisation et montage : Alice CreusotMusique : Air Lumière Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
14:10 03/11/2022
Chronique : Straight Up de James Sweeney
Cette semaine je vous parle d'un film sorti ce mercredi 26 octobre en France. Straight Up est une comédie romantique qui challenge ce genre cinématographique en proposant une réflexion audacieuse autour de l'amour platonique.Références citées:Before Sunrise de Richard Linklater (1995)Tempura de Akiko Ohku (2021)Suivez Cinérameuf sur les réseaux sociaux (surtout instagram) avec @CinérameufRéalisation et montage : Alice CreusotMusique : Air Lumière Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
06:52 27/10/2022
Disney et la fabrique des princesses
Alors que Raya intègre tout juste la liste officielle des princesses Disney, faisons une petite rétrospective de cette figure iconique dans les longs-métrages d’animation depuis l’apparition de Blanche-Neige et les sept nains en 1937. Comment les stéréotypes féminins y sont-ils appuyés ? Quelles interprétations pouvons-nous faire de leur rapport très fort à l’amour et la nature ? Comment est-ce que la licence a su répondre aux enjeux féministes que pose la figure de la princesse ? N’est-elle pas vouée à disparaitre de nos représentations ?Avec mon invitée, Julie Bonhommet, psychothérapeute et docteure en psychologie, nous décryptons ensemble l’évolution de la représentation des femmes à travers la figure de la princesse Disney. Très bonne écoute !Les extraits de films appartiennent à ©The Walt Disney Company et leurs utilisations sont justifiées par le caractère critique et pédagogique de l’émission.Écriture et réalisation : Alice CreusotInvité·e : Julie BonhommetMusique du podcast : Cinérameuf OST par Air LumièreIllustration de la couverture : Alice CreusotRetrouvez toutes les références de l'épisode sur le site du podcast Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
46:41 01/09/2022
Fight Club, de mâle en pire
Dans un monde où le catalogue Ikea écrase les records d'impressions de la Bible, où les hommes sont devenus à leur tour la cible des publicités pour les sous-vêtements Calvin Klein, un narrateur en crise avec son identité va s'inventer un alter-ego pour se prouver à lui-même que le monde d'avant, quand on se battait et qu'on était violent, c'était vachement plus chouette quand même. Comme beaucoup d’œuvres sorties à la fin du millénaire, David Fincher nous livre dans Fight Club (1999) son adaptation d'un récit qui traite de la crise de la masculinité. Dans cet épisode, nous déconstruisons tout ça avec le chercheur et enseignant en cinéma à l'université de Salford, Peter Deakin, auteur du livre White masculinity in crisis in Hollywood's fin de millenium cinéma publié en 2019.Écriture et réalisation : Alice CreusotInvité·e : Peter DeakinDoublage français : Jean DestremMusique du podcast : Cinérameuf OST par Air LumièreIllustration : Alice CreusotRetrouvez toutes les références de l'épisode sur le site du podcast Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
41:10 06/05/2022
Les Demoiselles de Rochefort et les "demy-hommes"
Il suffit d’une troupe de forains qui déverse leur joyeuseté colorée et contagieuse pour bouleverser le quotidien paisible des habitants de Rochefort. À travers les multiples récits qui traversent l'imaginaire de Jacques Demy, le cinéaste nous livre dans les Demoiselles de Rochefort (1967) une fresque humaine qui, comme à son habitude, honore le féminin, mais tient tout autant à valoriser des versions de masculinités alternatives. Avec moi pour en parler dans cet épisode : Sabrina Bouarour, réalisatrice et productrice, elle a soutenu une thèse en 2018 qui s’intitule « Les masculinités dans les films musicaux et les mélodrames de Jacques Demy et Vincente Minnelli ».ERRATUM (2023) : À moment donné du podcast je qualifie le personnage de Maxence de figure « camp et queer », je fais donc un amalgame puisque Maxence n’est en aucun cas un personnage queer : c’est un homme hétérosexuel cherchant un idéal féminin très normé. Il peut être qualifié de camp puisque ses aspects physiques et ses dialogues burlesques servent à renverser certains codes de la masculinité virile, mais cela ne fait de lui un homme queer pour autant. Toutes mes excuses pour ce raccourci très maladroit. Pour découvrir les coulisses du podcast & avoir accès à du contenu bonus : @cinerameuf est sur instagram et facebookÉcriture et réalisation : Alice CreusotInvité·e : Sabrina BouarourMusique du podcast : Cinérameuf OST par Air LumièreIllustration : Alice CreusotRéférences :Films :Les Demoiselles de Rochefort (1967) Jacques DemyLes Parapluies de Cherbourg (1964) Jacques DemyLivres :Enchantements désenchantés : Les contes queer de Jacques Demy (2015) Anne E. DugganQuerelle de Brest (1947) Jean GenetTrouble dans le genre (1990) Judith ButlerAutres :Analyse des "Demoiselles de Rochefort" de Jacques Demy // Séance virtuelle (2021) Charlotte Garson Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
35:12 04/01/2022
Dirty Dancing, the time of her life
Beaucoup de personnes qui redécouvrent Dirty Dancing sont surprises de constater à quel point, malgré son grain vintage, il n’a que très peu vieilli. De sa représentation de l’avortement aux États-Unis, jusqu’à la libération sexuelle de Bébé, on va tenter d’analyser le phénomène qu’est Dirty Dancing avec une chercheuse de l’université Queen Mary en Angleterre, Alice Pember, spécialisée en philosophie féministe et qui a rédigé une thèse qui s’appelle « The Politics of the Dancing Girl in Contemporary Cinema ».Pour découvrir les coulisses du podcast & avoir accès à du contenu bonus : @cinerameuf est sur instagram et facebookÉcriture et réalisation : Alice CreusotInvité·e : Alice PemberDoublage français : Maude JoorisMusique du podcast : Cinérameuf OST par Air LumièreIllustration : Alice CreusotRéférences :Films :Dirty Dancing (1987) Emile ArdolinoTo find a man (1972) Buzz KulickFishtank (2009) Andrea ArnoldMagic Mike (2012) Steven SoderberghLivres :La femme mystifiée (1963) Betty FriedanArticles :Dirty Dancing : feminism, post-feminism and neo-feminism  (2005) Hilary RadnerDressing and undressing in Dirty Dancing : consumption, gender and visual culture in the 1980s (2005) Pamela Church Gibson  Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
35:09 28/12/2021
Titanic, naufrage du patriarcat
L’un des plus gros succès de cinéma au monde est revisité dans ce podcast à travers une lecture féministe. De la représentation de la condition de la femme bourgeoise, à la révolution par un amour qui défie la norme, en passant par la masculinité de Jack Dawson, je vous raconte comment Titanic de James Cameron sorti en 1998 est une petite pépite qui aide à questionner le genre.Pour découvrir les coulisses du podcast & avoir accès à du contenu bonus : @cinerameuf est sur instagram et facebookÉcriture et réalisation : Alice CreusotMusique du podcast : Cinérameuf OST par Air LumièreIllustration : Antoine Dufraisse (iceberg) & Alice Creusot (Rose)Références :Films :Titanic (1998) James CameronLe portrait de la jeune fille en feu (2019) Celine SciammaLivres :Fragiles ou contagieuse : Le pouvoir médical et le corps des femmes (1973) Barbara Ehrenreich et Deirdre EnglishLe Boys Club (2020) Martine Delvaux Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
27:12 21/12/2021
Virgin Suicides, le procès du regard masculin
Quel est le point commun entre un groupe de garçons voyeuristes, une mère surprotectrice qui séquestre ses filles et le suicide de cinq soeurs ? Tous·tes sont des victimes collatérales du regard masculin. Avec Virgin Suicides (1999), Sofia Coppola nous narre une sombre et troublante histoire en décalage avec l'esthétique dite trop "féminine" et trop “kitsch” qui lui a longtemps été reproché par la critique misogyne. En invitée de cet épisode, Anna Backman Rogers, maîtresse de conférence en culture visuelle et féminisme à l’université de Göteburg et autrice de l’ouvrage “Sofia Coppola: The Politics of Visual Pleasure” sorti en 2018.Pour découvrir les coulisses du podcast & avoir accès à du contenu bonus : @cinerameuf est sur instagram et facebookÉcriture et réalisation : Alice CreusotInvité·e : Anna Backman RogersDoublage français : Maude JoorisMusique du podcast : Cinérameuf OST par Air LumièreIllustration : Antoine DufraisseRéférences :Films :Virgin Suicides (1999) Sofia CoppolaMarie-Antoinette (2006) Sofia CoppolaLivres :La Femme et la Nature : le rugissement en son sein (1978) Susan GriffinThe Virgin Suicides (1993) Jeffrey EugenidesSofia Coppola: The Politics of Visual Pleasure (2018) Anna Backman RogersL'adolescente et le cinéma : de Lolita à Twilight (2013) Sébastien DupontArticles :"l'esthétique ambiguë de Sofia Coppola : Virgin Suicides/Lost in Translation" (2004) Matthieu Chéreau  Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
29:13 14/12/2021
Thelma et Louise, démystifiées
“Why Thelma and Louise strikes a nerve ?”, c’est le titre de la Une du magazine Times sorti en juin 1991. Cet été-là, sort au cinéma ce qui va être l’un des roadmovies les plus emblématiques d’Hollywood et qui n’aura pas fini de faire couler de l’encre tant l’idée même de voir deux femmes armées à bord d’une décapotable continue de faire trembler la planète. Alors, Thelma et Louise, toujours un emblème féministe ? On en parle dans ce premier épisode avec Héloïse Van Appelghem, doctorante en études cinématographiques et audiovisuelles à Paris 3, elle écrit une thèse qui s'intitule "La double peine : formes et motifs de l'émancipation des femmes dans les road movies des grands espaces, des années 1960 à nos jours".Pour découvrir les coulisses du podcast & avoir accès à du contenu bonus : @cinerameuf est sur instagram et facebookÉcriture et réalisation : Alice CreusotInvité·e : Héloïse Van AppelghemMusique du podcast : Cinérameuf OST par Air LumièreIllustration : Antonin DufraisseRéférences citées :– Thelma et Louise de Ridley Scott (1991)– Nomadland de Chloe Zhao (2020)– Easy Rider de Dennis Hopper (1969)– Vanishing Point de Richard C. Sarafian (1971)– Zabriskie Point de Michelangelo Antonioni (1970)– My Own Private de Idaho Gus Van Sant (1991)– The Living end de Gregg Araki (1992)Séries– Desperate Housewives, une création de Marc Cherry (2004-2012)Livres– La Femme mystifiée de Betty Friedan (1963)– Thelma & Louise de Marita Sturken (2020)– La terreur féministe: petit éloge du féminisme extrémiste de Iréné  (2021)Articles– « Gender Bender », Richard Schikel dans le Times Magazine, 24 Juin (1991)– “Chick Flicks” as Feminist Texts: The Appropriation of the Male Gaze in Thelma & Louise », Women’s Studies in Communication 23 (3), 277-306 de Brenda Cooper (2000) Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
30:46 07/12/2021

Podcasts similaires