Show cover of Mamie dans les orties

Mamie dans les orties

Mamie dans les orties est un podcast qui recueille les récits de nos grands-mères ou comment se nourrir des histoires dans l'Histoire. Parce qu’il est nécessaire de comprendre d’où l’on vient pour savoir où l’on va.Ici, on découvre ce que veut dire être une femme dans la seconde moitié du XXème siècle et comment l’évolution des droits des femmes a transformé la vie de nos grands-mères. Ici, on écoute les premières qui ont eu le droit de voter, d’avoir un chéquier à leur nom, de divorcer, d’avorter, finalement de vivre de plus en plus librement. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Titres

#54 - Violette, des fleurs dans les cheveux
Violette. Voici Violette. C’était ma première interview ce jour-là, à Lons le Saunier. J’ai mis 6 mois à digérer cette rencontre et vous permettre de l’écouter. Parfois les témoignages sont si forts qu’il me faut du temps pour ré-écouter, je préfère vivre avec la rencontre dans mon esprit pendant un moment. Mais pour tout vous dire, j’avais hâte de m’y mettre. J’avais hâte d’entendre le rire de Violette, sa vivacité et la lumière qu’elle dégage. Il faut vous l’imaginer rieuse avec des fleurs dans les cheveux. Certes, elle est plus jeune que les mamies que j’enregistre normalement, mais elle avait tant à dire, tant à partager. Moi, elle m’a fait pleurer et rire, elle m’a fait du bien.Merci Violette pour tes mots, ton partage et ce bout de vie. Je sais à quel point livrer son histoire est parfois un grand remue ménage, et comme parfois on préférerait ne pas tout remuer. Je te l’ai dit, mais je te le redis : merci d’avoir voulu revivre ça avec moi. Merci d’avoir mis des mots si juste sur les violences faites aux femmes, sur la sexualité et sur la perte d’un enfant. Merci d’avoir été toi, si entière. Il y a des voix que l’on oublie pas, je n’oublierai pas la tienne. CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
56:23 19/03/2024
#53 - Bernadette, réconcilions-nous
Aujourd’hui, le 22 janvier, c’est la journée de l’amitié franco-allemande. Pour nombreux d’entre nous, ça ne veut pas dire grand-chose. Alors j’ai eu envie d’entendre une de celles pour qui ça veut dire beaucoup. Vous allez donc entendre Bernadette nous raconter son travail pour la réconciliation franco-allemande. Je trouve son histoire si inspirante, alors que nous vivons une période d’énormes tensions internationales, il ne faut jamais oublier que son voisin, selon les mots de Bernadette “n’est pas plus bête et nous ressemble beaucoup, il suffit juste de le connaître”. Un grand merci Bernadette de m’avoir livré tes souvenirs. Je sais que parfois les dates et mémoires s'emmêlent dans ta tête avec l’âge, alors merci d’autant plus d’avoir eu le courage de parler à mon micro. Mais du courage, ce n’est pas ce qui t’a manqué ! T’écouter ma fait du bien, m’a permis de me rappeler pourquoi l’Europe, comment et grâce à qui on a construit cela et surtout me rappeler sans cesse qu’il faut se forcer à aller connaître et vivre avec les autres, c’est le seul moyen de ne pas se taper sur la tête comme tu le dis si bien. Un grand merci au fond citoyen franco-allemand pour leur soutien dans cet épisode. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
28:35 22/01/2024
#52 - Marie-Jo, se libérer
Marie-Jo a une vie digne d’un roman de Zola. Je vous préviens direct, car les prochaines minutes ne seront pas faciles à écouter. Ce n’est pas ma plus belle interview, j’ai été prise de court par la brutalité de sa vie et la netteté de son propos. Je m' excuse d’avance. C’est la première des femmes que j'ai interviewée à mettre les mots sur les choses qui lui sont arrivées, à dire tout haut ce que beaucoup de femmes de cette génération taisent. C’est la bonne semaine pour écouter Marie-Jo, hier c’était la journée internationale de lutte contre les violences faites aux femmes. Alors pour toutes les femmes et pour elle, écoutons.Ce qui me frappe chez Marie-Jo c’est sa résilience et la vitalité qui pétille dans ses yeux. Malgré tout et malgré les épreuves, elle était là, devant moi, droite, digne et belle. Elle est restée prendre un café sur le stand, je la voyais rire, discuter et échanger avec les passants. Aujourd’hui encore je me demande comment font les Marie-Jo pour rester debout, pour encaisser et pour garder le cap : nourrir et élever leurs enfants, seule. Marie-jo je voulais vous dire un immense merci car vous êtes la première à avoir dit les vrais mots : viol conjugal. Nombreuses sont les femmes passées à ce micro qui l’ont subi mais vous êtes là première à me le dire tout haut. Je crois qu’il faut que nous l'entendions, que nous le répétions car malheureusement aujourd’hui encore, c’est un tabou. Je sais combien cet entretien à été remuant pour vous et comment c’est parfois lourd de remuer son passé. Pour toutes les femmes et tous les hommes qui vous ont écouté, je vous remercie. CréditsRéalisation, montage et mixage : Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
39:56 27/11/2023
#51 - Roselyne, actrice de sa vie
Roselyne c’est un rayon de soleil jurassien. J’ai échangé avec elle sur sa vie, sa carrière et ses choix. Nous n’avions pas encore eu de femmes actrices vivant leur passion tout en étant mères. C’est un récit unique et touchant. Bonne écouteChère Roselyne, chère fée bucheronne. Merci pour cet échange, ces couleurs que tu as mis dans ma tête et ces envies de randonnées dans le Jura. Ta vie, ancrée dans la liberté, l’engagement et l’amour m’a fait du bien à raconter. A très vite, ici ou ailleurs.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
41:16 30/10/2023
#50 - Annie, lédonienne rieuse
Annie a l’accent jurassien et le sourire aux lèvres. Plusieurs fois durant cet échange elle s’est prise de fou rire en me racontant sa vie. Annie nous parle d’une époque où l’on marche 7 km pour aller à l’école avec des sabots de bois et où l’on va au bal tous les samedis.J’ai écouté la vie d’Annie sur cette place de Lons le Saunier, chaque fois qu’elle racontait un passage de sa vie, sa main me montrait une direction, comme pour me dire que ça avait eu lieu là, cette histoire-ci. Je crois qu’on découvre un endroit en découvrant ses habitants et habitantes. Alors merci Annie, maintenant Lons-le-Saunier a une autre teinte.Cet épisode a été enregistré sur une place de Lons le Saunier pour les journées du patrimoine et du matrimoine. On a été invité par Mathilde Auvillain et l’association La Grappe à enregistrer les mamies lédoniennes. Vous verrez, parfois on entend des enfants qui rigolent, le vent qui se lèvent et des voix autour… j’étais dans une caravane avec mon micro et les mamies !CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
27:08 24/09/2023
#49 - Florence, révoltée heureuse
Florence c’est une rencontre qui change le cours d’une vie. Pour la militante que je suis, échanger avec Florence était un vrai cadeau. Elle raconte le début du mouvement féministe comme elle l’a vécu. Elle rappelle ce qu’est la joie militante et nous permet de ne pas oublier d’où nous venons. C’est grâce à des Florence que j’ai pu avoir un enfant quand je voulais. C’est un épisode particulier car Florence c’est un peu une star, c’est donc notre première mamie connue. On a pour habitude d’enregistrer des anonymes et bien aujourd’hui vous écouterez la grande Florence. Pour aller plus loin je vous invite à lire les ouvrages de Florence et signer sa pétition :https://www.babelio.com/auteur/Florence-Montreynaud/3054https://zeromacho.frFlorence, je voudrais te dire un grand merci pour ton courage, ton intelligence et ta générosité. Merci d’avoir nourri mon engagement et de lui avoir donné plus de profondeur. Le 28 septembre prochain, je scanderai comme chaque année “un enfant si je veux, quand je veux” avec une pensée émue pour toi et tes camarades qui l’ont scandé il y a 50 ans.  Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
56:03 03/09/2023
#48 - Betty, la vie à haute allure
Betty habite un appartement dans le 16ème à Paris. Elle est coquette, ultra dynamique et franchement sublime. Sa vie… c’est un voyage incessant entre le brésil et la France. Betty elle fait tout avec une modernité décapante, sans même sans rendre compte. Femme indépendante, travailleuse et rieuse… elle inspire la joie.La vie de betty c’est un voyage à bord du bateau Rio-Paris s’achève. Comme toute croisière, on en a bien profité, malgré les quelques remous, jamais on s’est demandé comment le bateau marchait et ce qui avait fallu comme énergie pour faire bouger ce paquebot. La vie de Betty c’est un peu ça, elle fait tout avec naturel, comme si c’était facile. Comme si c’était facile de divorcer, au brésil, dans les années 70, comme si c’était facile d'élever seule, ses 4 enfants, avec une carrière de styliste, comme si c’était facile de tout quitter pour revenir en France après tant d’années et de souvenir à l’autre bout du monde. Betty, merci. Pour ce voyage, votre temps, votre vitalité et ces yeux rieurs que je garde en mémoire. Et merci aussi, grâce à vous je suis allée acheter mon premier deux pièces depuis l’adolescence… depuis je me sens forte comme une Betty quand je le porte ! CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
30:23 31/07/2023
#47 - Danielle, le courage dans la peau
Danielle a une vie digne d’un film. Elle l'a raconte avec son air détaché, comme si tout était sensé, alors qu’en réalité tout paraît un peu fou.Elle habite un hôtel, en plein cœur de Noailles à Marseille. Sa chambre fait une dizaine de mètres carrés. Je n’ai pas pu m’asseoir car il n’y a pas de chaise, juste son lit, truffé de punaises. Elle habite ici depuis plus de 20 ans.J’ai aimé ce moment et cette rencontre car ils m’ont permis de voir ma ville autrement. À chaque fois que je passe devant ces hôtels, je me demande qui y dort. Et bien voilà, il y a des Danielle. Des femmes drôles, fortes et qui vivent leur vie, malgré tout. Des femmes seules, qui aiment prendre leur café chaque matin dans le brouhaha de la vie.Nous avons lancé Mamie dans les orties en 2019, pour documenter la vie des femmes dans la deuxième moitié du 20ème siècle. Nous voulions entendre ces histoires qui font la grande histoire de France. Il est certain que l’histoire de Danielle nous éclaire alors même qu’elle est dans l’ombre. Alors plus que jamais, nous voulons continuer de faire entendre ces voix, que l’on n’entend jamais. Merci Anoussia et merci Danielle. Un immense merci à l'association les Petits Frères des Pauvres qui accompagne Danielle, sans qui sa parole n'aurait pas pu être entendue.Pour écouter leur magnifique podcast, Même pas Mort ! :https://www.petitsfreresdespauvres.fr/informer/podcastEt pour en savoir plus sur l’association des Petits Frères des Pauvres : https://www.petitsfreresdespauvres.frCréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
34:35 26/06/2023
#46 - Marie-Paule, gardienne du bout du monde
Marie-Paule habite une étrange maison, au bout du monde. C’est la dernière gardienne phare. Il faut donc vous imaginer son salon entouré de l’océan de chaque côté. C’est petit mais ça fait comme un cocon ! Alors, assise dans son salon, elle m’a donné ses souvenirs, comme elle dit. Bonne écoute.Marie-Paule c’est un peu une star ! Elle est passée dans tous les médias de France, et elle est bien entourée par ses proches. Après la visite de son voisin, nous reprenons notre discussion en parlant de son mari et de sa vie sur les mers.Si vous passez par ce phare, vous pourrez avoir une pensée pour cette femme incroyable qui habite dedans. Son histoire raconte un bout de l’histoire des bretonnes, de l’histoire des femmes de marin. J’aime imaginer son enfance dans ce quartier de pêcheur et imaginer sa vie de femmes avec ses 2 enfants, ici, dans ce lieu si incroyable qu’on a du mal à se dire que ça, c’est son quotidien.Merci à l'Office de Tourisme de la Côte des légendes pour cette superbe invitation et rencontre. Filez découvrir ce bout du monde, c'est sublime !CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
35:39 26/06/2023
#45 - Eliane, d’Alger à Marseille
Eliane c’est un soleil. Vous allez l’entendre, vous allez sentir les rayons vous caresser la peau et faire travailler vos zygomatiques. Eliane c’est un soleil qui fait rire, qui nous captive, qui nous fait oublier tout le reste. A plusieurs reprises j’ai dû lui redemander son âge, tellement elle me fascinait ! Eliane est la 45ème mamie de ce podcast, la 45ème rencontre. A chaque fois on se note une chose que l'on a appris et qu'on conservera pour le reste de notre vie. Aujourd’hui, on part avec l’importance du caractère. La joie provoque la joie, l’acceptation de la vie provoque le bonheur et clairement, le bonheur est contagieux. Eliane est une leçon de vie à elle seule, l’entendre c’est se rappeler que la vie se doit d’être riche, riche en amour.E-Lio est un boîtier qui transforme n’importe quelle télévision en écran connecté. Sur cet écran, vos mamies peuvent non seulement regarder la télé, mais écouter la radio, consulter les actualités de l’ehpad et même communiquer avec leur famille par visio ! pour en savoir plus : https://www.e-lio.fr Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
55:24 01/05/2023
#44 Rita - Voyager pour revivre
Rita est une sacrée rencontre. Je me souviens être rentrée à pied chez moi après notre échange, j’avais besoin de digérer ce qu’elle m’avait livré et surtout, j’avais besoin de voir le ciel et sentir l’air libre autour de moi. Car oui, Rita est un oiseau libre, une femme remplie de mille vies et mille aventures. Elle m’a fait voyager autant qu’elle m’a fait pleurer.Rita part, voyage, se bat, continue de vivre, surmonte les épreuves et toujours, elle rebondit. J’aime par-dessus tout son entrain pour la vie et ses yeux brillants qui s'illuminent lorsqu’elle raconte ses voyages et ses aventures. Rita c’est la tequila, cuba et un Paris révolutionnaire. C’est la joie, la dureté de la vie, les hommes et l’amour, malgré tout. Merci Rita pour ton partage et ta force. Merci aux petits frères des pauvres d’apporter la chaleur humaine et la joie à chaque personne accompagnée. Merci à la vie d’avoir provoqué cette rencontre. Pour en savoir plus sur l’association des petits frères des pauvres : https://www.petitsfreresdespauvres.fr Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
43:16 27/03/2023
#43 Noëlle - Libre est la parole
Notre tour d’horizon des mamies de France s’est achevé il y a plus d’un an chez Noëlle. Et quelle rencontre ! Nous l’avons choisie pour achever notre troisième saison car son franc-parler et son histoire sont rares, vous allez le comprendre très vite. Noëlle a vécu la guerre de près, l’Afrique coloniale, un accouchement atypique, entre autres aventures.On vous laisse maintenant savourer chaque seconde de son récit, vous allez l’entendre c’est passionnant.L’enfance de Noëlle a été particulièrement marquée par la guerre, qu’elle a vécu au contact des Allemands et des bombardements dans sa ville natale mais aussi à travers l’histoire d’un père prisonnier. Elle décrit malgré tout des moments heureux, bien entourée par sa famille. Jusqu’à la rencontre avec un mari, qu’elle n’a pas vraiment choisi mais pour lequel naît un amour profond et durable.La vie de femme de Noëlle a démarré très tôt, trop tôt peut-être. Elle a été immergée jeune dans un univers colonial et d’expatriation, qu’elle a à sa façon adopté. Sa connaissance précoce de son propre corps et de la sexualité sont une vraie richesse, qu’elle utilise tout au long de sa vie.Et voilà, notre saison s’achève. Merci à toutes et tous d’avoir contribué sur Ulule pour permettre ce tour de France des mamies. Ce fut un réel plaisir. Merci à toutes ces femmes d’avoir raconté leur vie à notre micro et merci à vous pour votre soutien et votre fidélité.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
52:54 07/11/2022
#42 Lucienne - Entre terre et mer
Lucienne est une insulaire. Elle a grandi dès 1934 à Noirmoutier, cette île reliée à la terre par une unique route recouverte à marée haute par la mer et appelée le Gois. Cette enfance à part, Lucienne l’a vécue entourée de ses quatre sœurs à une époque marquée par l’Occupation, puis le développement du tourisme estival. Avant de quitter pour toujours cette vie isolée, pour vivre sa vie de femme.Comme beaucoup de femmes de sa génération, et plus encore celles qui ont connu l’Occupation allemande, Lucienne a été fortement marquée par la guerre.Des petits boulots à la ville, une longue relation épistolaire, la guerre d’Algérie et un mariage entre l’île et la terre, la vie de jeune femme de Lucienne n’a pas été de tout repos !Les souvenirs de Lucienne sont précieux, ils racontent avec précision une vie quotidienne un peu différente, au milieu du XXème siècle en France. Au fil de ses aventures, Lucienne aura finalement préféré la terre ferme à son île natale. Merci Lucienne pour ce temps si riche consacré et ce témoignage fort.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
51:10 29/08/2022
#41 Nana - La criée dans la peau
Cette interview, cela fait 2 ans que je la rêve. J’achète mon poisson chez Nana, à la criée, depuis longtemps. J’aime la regarder vendre ses yeux de Ste Lucie, sa manière de crier l'arrivée des bateaux, de m’expliquer comment cuisiner le poulpe… mais surtout Nana m’impressionne, du haut de ses 93 ans, elle est toujours là, sur le port de Marseille, à vendre le poisson. Nous voulions connaître sa vie mais malheureusement ce ne sera pas pour cette fois ! Cette interview sera courte, impossible de s’asseoir avec nana pour un café, quand on lui demande, on va chez toi pour l’interview, elle nous dit “c’est ici chez moi” en montrant ce port. Alors voici un aperçu de Nana, un avant goût de vacances, un petit cadeau salé que nous voulions vous offrir.Nana respire Marseille, elle est Marseille. A elle seule, elle raconte l’histoire de cette ville et de ses habitants. Son parler, son sourire, tout rappelle Marseille. Nana c’est aussi l’histoire de ces femmes qui ont tant travaillé et qui ne s’arrêtent pas, car travailler c’est leur manière de vivre. Merci Nana d’être toi et d’illuminer la criée chaque matin ! A vous chers auditeurices, si vous passez à Marseille, allez donc acheter un oeil de Ste Lucie à Nana.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
07:24 26/07/2022
#40 Suzanne - Fille des champs
Suzanne est bourguignonne, son fort accent ne peut pas nous tromper. La Bourgogne, elle y est née en 1934 et ne l’a jamais quittée, c’est tout juste si elle a déménagé de quelques kilomètres. En plein cœur du mois d'août, elle nous a raconté une vie à l’écart de la ville, très marquée par la ruralité et par la guerre. Près de 88 ans après sa naissance, Suzanne aura vécu uniquement dans les fermes dans lesquelles elle a travaillé.Il est toujours très riche de rencontrer des femmes aux profils différents. Suzanne illustre très justement la vie de celles qui, à l’époque de la guerre et après, ont grandi et vécu dans des conditions de confort bien différentes des filles de la ville.Merci Suzanne d’avoir partagé avec nous ton histoire, ce morceau de notre histoire.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
31:43 27/06/2022
#39 Hélène - Jamais seule
Hélène compte parmi nos doyennes. A 95 ans, elle vit en EHPAD dans les Deux-Sèvres, ce qui a rendu notre échange avec elle tout particulier. La voix d’Hélène elle aussi, est particulière : malicieuse et remplie d’émotion, elle la rend très attachante. Hélène a une vie qui incarne parfaitement celle d’une femme née en 1926. Elle a connu la guerre, l’orphelinat, le mariage parce qu’il fallait, la maternité et ses tragédies.A la fin de notre rencontre, deux femmes attendaient à la porte de pouvoir passer un moment avec Hélène. Hélène est et a donc été toute sa vie, bien entourée.La pudeur de son récit ne nous empêche pas pour autant de deviner l’émotion encore présente à l’évocation des différentes épreuves qui ont jalonné son parcours. Certaines dont on ne se remet jamais vraiment.Merci Hélène d’avoir accepté de te confier à notre micro.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
32:51 25/04/2022
#38 Christa - Deux vies en une
Christa est née en 1942, en Hongrie. Elle a connu l’histoire avec un grand H, celle de la grande guerre et de l’ancien bloc de l’Est. Christa est de toutes les cultures, de toutes les langues. Sa vie de réfugiée, en fuite d’un pays à l’autre, résonne fort avec l’actualité et nous questionne sur les secondes chances à donner à ceux qui doivent tout quitter pour recommencer ailleurs.Ainsi donc, en 1953, Christa et ses parents quittent l’Europe et disent adieu à leurs racines, pour tout recommencer sur un autre continent.Une rencontre à la Rose et Jack pour Christa ! Quoi de plus romantique que de rencontrer son mari par hasard, sur un paquebot…En faisant la connaissance de Christa, il était difficile pour nous d’imaginer que cette femme élégante, assise dans son grand salon au bord de la mer, puisse avoir traversé de telles aventures au cours de sa vie. Christa est une preuve vivante de la résilience, de la force de la vie et de la capacité humaine à repartir à zéro, dans des pays dont on ne connaît pas la culture. Merci Christa pour ton récit et l’envie de le partager.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
26:18 28/03/2022
#37 Colette - 108 ans d'aventures
Colette est née en 1914, elle a 108 ans cette année. 108, oui vous avez bien lu. Colette c’est cette boule d'énergie et de douceur, cette grande pianiste qui parle des notes de musique comme on parle d’amour. Sa vie est un roman rempli de sagesse et de péripéties. En bref, Colette force le respect et l’admiration. Elle nous apprend que l’amour est certe un risque que l’on prend dans la vie, mais que ce risque peut se transformer en une grande force.Nous avons rencontré Colette. L’incroyable Colette. Notre première centenaire… et quelle femme ! Merci Fabrice d’avoir permis cette rencontre et de nous avoir accueilli avec une telle gentillesse, merci Colette d’avoir partagé un bout de votre vie avec nous, merci de nous avoir offert une fenêtre sur les 108 dernières années, merci d’avoir rendu nos cours d’histoires plus vrais, plus féminins, plus emprunt de vous. Nous ne l’oublierons pas.Avant de vous laisser avec Colette, sachez que chaque morceau de piano que vous entendrez durant ces 30 prochaines minutes est joué par Colette et disponible dans ses différents albums, sortis il y a quelques années.--> Cet épisode est réalisé en collaboration avec NEVEO. En utilisant le code MAMIEORTIES, vous bénéficiez de 10€ de réduction sur le coffret cadeau, qui comprend notamment 6 mois d’abonnement et une boîte de rangement.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
37:11 28/02/2022
#36 Arlette - La guerre au coeur
Arlette est la deuxième du nom que nous rencontrons. Pour autant, elle n’a rien à voir avec notre Arlette de la saison 1 ! Arlette n’est pas de Marseille, elle vit dans la campagne près d’Angers. La campagne au sens propre du terme, puisqu’elle habite dans un ancien corps de ferme au milieu des champs. Arlette a le corps robuste des femmes qui ont beaucoup travaillé et le sourire discret et chaleureux. Nous la rencontrons ce matin d’août autour d’un café chaud, en compagnie de sa petite-fille Emilie. Elle nous dévoile alors une vie fortement marquée par la guerre.Arlette nous livre un témoignage puissant sur la guerre et sur la résistance. On ne peut qu’imaginer la douleur familiale suite à cette disparition. Après ces souvenirs difficiles, Arlette se confie sur sa vie de jeune fille et la rencontre avec son mari.Arlette semble avoir une idée bien à elle de ce que sont les relations avec les hommes ! Elle nous raconte ensuite son quotidien de femme et de mère de famille, à la ferme.Arlette marque pour nous une immersion dans la campagne angevine. On découvre avec elle, comme avec beaucoup de nos mamies, des souvenirs très forts de la guerre. On sent aussi combien les cadres de vie sont différents, de la ville à la campagne. Merci Emilie pour cette belle rencontre avec ta mamie.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
38:34 31/01/2022
#35 Ziz - Du champ à la ville
Mamie Ziz est une de ces belles rencontres. Nous devions la rencontrer en mars 2020 à Lyon, le COVID aura repoussé d’un an et demi notre déplacement, mais ça valait le coup d’attendre. Elle nous reçoit avec des gâteaux et du thé et nous nous installons. Mamie Ziz a une vie différente des femmes que nous avons écoutées jusqu’ici. Une enfance dans un pays et un canton bien loin de ce que nous connaissons aujourd’hui. Son enfance à la campagne est dure, elle le dit et le redit souvent, et pourtant, la joie dans sa voix nous rappelle que le plus beau dans la vie, c’est la vie elle-même.La rapidité et l’énergie de sa voix ainsi que les histoires qu’elle raconte nous captivent. Difficile de ne pas se projeter dans cette ferme avec ses sœurs et ses frères. Elle continue son récit avec ses souvenirs de la guerre en pleine campagne française.Même lorsqu’elle raconte les moments difficiles, mamie Ziz ne calme pas le rythme de son récit. Toutes les 2 nous tentons de suivre le flot de sa vie sans l’interrompre des mille questions qui nous viennent. Alors que parfois nous sommes déstabilisés par la dureté de ses souvenirs, elle continue à nous raconter chaque anecdote et moment important de sa vie.Mamie Ziz aura été la première mamie de notre tour de France. Et quel démarrage ! Une rencontre fleuve avec une personnalité si vive et atypique. Un cadeau qui nous a donné l’impulsion et l’énergie pour la suite de notre itinéraire si riche. Un grand merci à Carole et à Rodolphe pour avoir permis ce moment.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
49:37 27/12/2021
#34 Annick - Ouvrir la voie
Annick nous reçoit dans son petit appartement de la banlieue de Bordeaux, un matin d’août. A 76 ans, elle vit seule depuis quelques temps, des suites d’une vie sentimentale parfois compliquée. Au fil de notre conversation, elle nous surprend par la force de ses engagements et la modernité de son chemin de vie. Tout en buvant notre thé et dégustant des canelés, on se laisse emporter par le récit d’une vie des plus atypiques...Prise entre éducation et désir d’envol, Annick peine à trouver la voie qui pourra l’épanouir en tant que femme. Elle reproduit donc le schéma familial, avant de faire prendre à sa vie un tournant radical, dans une quête d’indépendance et de bien-être personnel.L’engagement est l’une des grandes lignes qui dirigent la vie d’Annick : des radios libres aux cercles de femmes lesbiennes, elle ouvre la voie pour les femmes des générations futures, en tentant du mieux qu’elle peut de trouver un équilibre, dans une France où toutes les cartes sont en train d’être rebattues.On quitte Annick le cœur un peu serré, un peu léger. La laisser seule dans cet appartement dans ce moment plus difficile de sa vie nous peine, pourtant son histoire nous donne des ailes. On comprend combien il est difficile de faire des choix de vie qui dénotent et parfois dérangent et on se sent de tout coeur avec Annick qui a porté haut ses combats. Et surtout on la remercie infiniment pour la brèche qu’elle a ouverte. Alors Annick, au nom de toutes, on te dit merci.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
37:40 01/12/2021
#33 Marinette - Entre les lignes
Marinette nous accueille dans sa maison, nos chemins se sont croisés presque par hasard, et sur un coup de fil de sa petite-fille, elle a accepté de nous rencontrer. Nous l’avons un peu prise de court ! Cette rencontre nous a touché par sa spontanéité et surtout par la richesse des thèmes que nous avons abordés ensemble. Marinette a un amour pour la vie, la jeunesse et les autres. Elle a une vraie pudeur lorsqu’elle nous raconte les moments difficiles de sa vie, mais parfois les silences parlent plus que les mots.Merci Marinette pour ce moment et ce partage. Tu n’as pas cessé de nous dire que personne n’allait t’écouter et que ton histoire n’intéressait que toi, et bien après avoir monté cet épisode nous te le répétons : t’écouter nous a fait du bien et nous en a appris un peu plus sur la vie, celle d’avant et sur notre futur, à nous aussi. Alors pour tout cela, merci.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
22:35 26/10/2021
#32 Yvette - Envers et contre tout
Yvette est la grand-mère de Jean-Baptiste. Vous l’avez déjà entendue au cours de la saison 2, au micro de son petit-fils. Parce que Jean-Baptiste et Yvette ont une relation à part, quasi filiale, Jean-Baptiste nous a proposé de faire connaissance pour de vrai avec sa mamie, dans sa maison près de Grenoble. Après avoir rencontré Yvette, nous avons été suspendue à ses lèvres pendant plus de deux heures. Non seulement Yvette a une vie passionnante, mais elle nous a aussi profondément touchées.Les souvenirs de la guerre sont riches et très précis, chez Yvette. On comprend alors le lien sororal qui s’est développé face aux épreuves de l’enfance et surtout le sens du sacrifice qui anime Yvette depuis toujours. L’école vient ensuite consolider cette éducation. Finalement, la force des valeurs comme l’engagement ont un rôle décisif dans la suite de sa vie.A demi-mot, on comprend au fil de notre conversation qu’Yvette a dû faire face à bien des épreuves pour faire tenir sa vie de couple et de famille. Alors elle nous raconte, avec ses silences et ses rires, la suite de son histoire.Ce qui nous touche chez Yvette, c’est la grande résilience dont elle fait preuve face aux obstacles qui jalonnent sa vie. L’envie de vivre et de partager son histoire nous ont transmis une force rare, qui nous porte encore aujourd’hui. Un immense merci Jean-Baptiste pour cette si belle rencontre.CréditsRéalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse PierreIdentité sonore : Christopher NobleIdentité Visuelle : Jeanne Dufief Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
48:02 27/09/2021
#31 Mimi - Que la montagne est belle
Vous écoutez la saison 3, financée sur Ulule grâce à vous chers auditeurs et auditrices. Merci encore et belle écoute ! Mimi est née à Courchevel, tout près de la maison où elle habite toujours. Nous l’avons rencontrée un peu par hasard, alors qu’elle faisait une balade dans le village enneigé. Fière et belle, du haut de ses 91 ans, elle nous a accueilli pour un thé. Les villages de son enfance ont bien changé depuis l’arrivée des remontées mécaniques. Avec ses mots, sa pudeur et son rire, elle nous emmène découvrir ce coin de France et nous embarque dans l’aventure de sa vie. Mimi est accueillante et a ce regard taquin qui nous désarçonne. L’épisode est court car Mimi n’aime pas trop s’étendre sur sa vie et pourtant cette heure passée ensemble nous a tant appris sur Courchevel et les femmes qui y ont grandi. Merci Mimi pour ta générosité et merci Alexia de nous avoir fait vivre ces instants avec ta grand-mère. Crédits Réalisation, montage et mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
18:53 30/08/2021
La Saison 3 a besoin de vous !
Pour réaliser la saison 3 nous avons besoin de vous, sur Ulule, jusqu'au 24 juin. Chaque euro nous permettra de financer les transports pour aller enregistrer 10 mamies aux 4 coins de la France ♥️https://fr.ulule.com/mamie-dans-les-orties/ Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
03:08 31/05/2021
#30 Colette - J'aimais le dimanche car on buvait du chocolat chaud
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants ! Colette est née en 1929, à Dampierre dans le Jura. Elle s’est confiée à sa petite-fille Marielle, qui lui rend visite toutes les semaines depuis les périodes de confinement. De cet enregistrement, nous retenons surtout la grande complicité qui s’est créée entre ces deux générations de femmes. Mamie Coco raconte avec une très grande précision ses souvenirs de la guerre et surtout la relation avec les Allemands dans une France occupée. Elle nous rappelle que même en temps de guerre, l’humanité prend toujours le dessus. Ensemble, Marielle et Mamie Coco ont ensuite pris le temps de regarder les photos de jeunesse de Colette. Au fil des albums, elles ont évoqué la passion de Colette pour son métier d’institutrice, ses années d’études à l’Ecole Normale et ses relations très riches avec ses élèves. Elles ont aussi parlé de voyages et notamment de la Roumanie, où Colette a découvert le communisme dans les années 1950. Malheureusement, pour des raisons techniques liées à l’enregistrement, nous avons dû couper son récit ici. Pour nous soutenir, vous pouvez parler du podcast autour de vous, mettre 5 étoiles sur Apple podcast et nous suivre sur les réseaux sociaux @mamiepodcast ! Crédits Réalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
15:01 24/05/2021
#29 Paulette - Les éboueurs m’appellent tout le temps madame la patronne
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants !Paulette a 86 ans et un rire qui reste en mémoire.  Elle a été enregistrée par sa petite-fille Horthense. Les moments de sa vie, que Paulette décide de partager avec nous, nous font voyager dans un siècle où la guerre fait rage, l'élection de Miss France est une sortie guindée et où les couches sont forcément lavables ! Merci Horthense de nous offrir ce témoignage aussi drôle qu’intense.Pour nous soutenir, vous pouvez parler du podcast autour de vous, mettre 5 étoiles sur Apple podcast et nous suivre sur les réseaux sociaux @mamiepodcast !CréditsRéalisation, montage, mixage : Héloïse Pierre et Marion de Boüard Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
16:59 03/05/2021
#28 Janine - Pour moi, c'était le premier grand voyage
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants !Janine est notre première mamie belge ! Elle a 90 ans et a été enregistrée par sa petite-fille Sophie. La vie de Janine nous plonge dans de multiples réflexions relatives à la condition des femmes de son époque : mémoire vive de la guerre, tabou de la sexualité, allaitement ou encore désir d’indépendance. Merci Sophie de nous offrir ce témoignage.Janine confie à Sophie des souvenirs de la guerre d’une rare précision. Ses descriptions sont si claires qu’on parvient sans mal à se projeter à cette époque et à imaginer une enfance ballottée entre tragédie de la guerre et insouciance due à l’innocence de la jeunesse. Sophie interroge ensuite sa grand-mère sur sa vie de femme, de mère et d’épouse.Pour nous soutenir, vous pouvez parler du podcast autour de vous, mettre 5 étoiles sur Apple podcast et nous suivre sur les réseaux sociaux @mamiepodcast !CréditsRéalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
24:35 19/04/2021
#27 Marie-Thérèse - Tout a été une découverte
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants !Marie-Thérèse a été enregistrée par sa petite-fille. Ce moment d’intimité est l’occasion pour Marie-Thérèse de partager des souvenirs forts de la guerre, notamment celui du grand exode de 1940. Elle se confie aussi sur sa découverte tardive de la sexualité et surtout sur un grand moment de fierté pas si courant pour une femme de sa génération. Merci de nous offrir ce témoignage.Pour nous soutenir, vous pouvez parler du podcast autour de vous, mettre 5 étoiles sur Apple Podcast et nous suivre sur les réseaux sociaux @mamiepodcast !CréditsRéalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
11:57 15/03/2021
#26 Jeanine 0 - C'était la misère sexuelle
“Mamie dans les orties” saison 2, ce sont de nouveaux formats d’écoute, avec des épisodes un peu différents mais toujours aussi piquants !Jeanine O est née en 1930. Le jour de son anniversaire, sa petite fille Anaïs a décidé de l’enregistrer. Jeanine nous parle de sexualité, d’amour maternel et des relations entre générations. Son discours est frais et doux ; on en oublie qu’elle fête, déjà, ses 91 printemps. Merci Anaïs de nous offrir ce témoignage.Pour nous soutenir, vous pouvez parler du podcast autour de vous, mettre 5 étoiles sur Apple podcast et nous suivre sur les réseaux sociaux @mamiepodcast !CréditsRéalisation, montage, mixage : Marion de Boüard et Héloïse Pierre Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
15:12 08/03/2021

Podcasts similaires