Show cover of Zélie - Le Podcast

Zélie - Le Podcast

Découvrez le podcast de Zélie - magazine féminin et chrétien -, avec le portrait de femmes inspirées et inspirantes. Zélie - Le Podcast est présent sur Ausha, Deezer, Apple Podcasts, Spotify et Google Podcasts.  S'abonner à gratuitement au magazine Zélie > magazine-zelie.com

Titres

Épisode 32. Aliénor Vidal de La Blache : "Paris-Jérusalem seule et à pied"
Ce mois-ci, nous vous emmenons en voyage, mais pas n’importe lequel. Aux côtés d’Aliénor Vidal de La Blache, auteur de « Seule à pied vers Jérusalem » (Salvator), nous allons marcher sur les routes d’Europe et d’Israël, pendant neuf mois.Authentique et passionnée, Aliénor – par ailleurs descendante du géographe Paul Vidal de La Blache – est partie vivre une aventure et un pèlerinage. « Dieu était un peu trop relégué à la périphérie de ma vie, raconte-t-elle. Pour Lui laisser plus de place, j’avais besoin de la marche, du silence, de la nature, de la contemplation, de la rencontre aussi. »Dans ce podcast animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Aliénor Vidal de La Blache nous fait traverser la France et le désert du Néguev (Israël), en passant par l’Italie, la Slovénie, la Bosnie ou encore la Grèce. Danger, gratitude, solitude, rencontres, fragilité, prière… La marche est un concentré de vie, où le temps et la distance prennent une densité nouvelle.Bonne écoute !Découvrir le numéro d’avril 2024 > www.magazine-zelie.com/zelie94S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com(Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0Photo © S. Pinilla)
51:32 01/04/2024
Épisode 31. Hélène Michon : "Pratiquement aucun auteur du XVIIe siècle n’est compréhensible en dehors de la foi chrétienne"
Normalienne, agrégée et docteur en littérature, Hélène Michon ne se prend cependant pas trop au sérieux. On le constate dès cette confidence sur un rêve de petite fille : « Quand j’étais enfant, je me disais : "Si jamais je ne trouve pas de mari, au moins, j’aurai un chenil !" ».C’est avec un souci de transmettre son savoir avec clarté et simplicité qu’Hélène Michon, maître de conférences en littérature française à l’université de Tours, spécialisée dans le XVIIe siècle, nous parle des auteurs qui la passionnent.Dans ce podcast animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Hélène Michon nous fait entrer d’abord dans l’univers de Blaise Pascal, auquel elle a consacré sa thèse ; mais aussi celui de François de Sales ; ou encore de femmes telles que Marie de l’Incarnation, ursuline de Tours partie évangéliser le Québec, et dont on peut lire la correspondance avec son fils. Elle évoque aussi Louise de La Vallière, maîtresse de Louis XIV pendant 6 ans, puis passant 36 ans au carmel, avec la rédaction d’un petit traité sur la miséricorde de Dieu.Hélène nous explique : « Pratiquement aucun auteur du XVIIe siècle n’est compréhensible en dehors de la foi chrétienne. Cela m’intéresse de remettre un peu au goût du jour ces textes - ou ces auteurs, ou ces œuvres - qui s’expliquent par la foi. Je pense qu’il y a aujourd’hui un grand manque de connaissance spirituelles, et qu’on a un vrai patrimoine d’auteurs qui ne se cachaient pas de leur foi, de ce que pour eux, le Christ illumine toute chose. Du point de vue intellectuel, cela a donné des œuvres qui sont magistrales ! »Bonne écoute !Découvrir le numéro de mars 2024 > www.magazine-zelie.com/zelie93S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com(Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0Photo © Collection particulière)
26:57 06/03/2024
Épisode 30. Anne Moreau : "Faire la paix avec la nourriture"
Comment manger de manière plus intuitive et apaisée ? Que prendre au petit-déjeuner ? Existe-t-il un régime efficace si on veut perdre du poids ? Quels fruits et légumes manger bio en priorité ? A ces questions et à de nombreuses autres, Anne Moreau, 39 ans, habitant à Lyon, diététicienne et psycho-nutritionniste, répond avec douceur et sans dogmatisme. Jeune femme enjouée et solaire, multi-diplômée, elle partage son temps entre deux activités principales : d’une part, en tant que déléguée générale d’une fondation d’entreprise qui fait de la recherche sur les comportements alimentaires ; d’autre part, elle accompagne des personnes atteintes de troubles des conduites alimentaires (anorexie mentale, boulimie…).Anne Moreau est également l’auteur d’un manuel de cuisine saine et durable : « Ma petite cuisine Laudato si' » paru en 2021 chez CLD, qui rassemble 60 recettes et 10 chapitres thématiques.Dans cet entretien mené par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Anne évoque aussi les fois où l’on mange seule, sans la dimension conviviale du repas : « Je me suis mariée à 38 ans, et avant cela, prendre de nombreux repas seule a été une grande épreuve pour moi. J’ai trouvé une réponse en m’engageant dans différentes associations, comme Les Petits cantines ou Les Escales solidaires, où on cuisine ensemble et on partage le repas. Seule, on peut aussi penser à toutes les personnes humaines qui ont contribué au repas et éprouver de la gratitude d’avoir cette nourriture dans son assiette, par exemple en disant un bénédicité. On peut aussi goûter en conscience le plaisir visuel et gustatif que portent l’alimentation et le repas ».Bonne écoute !Le livre d'Anne Moreau « Ma petite cuisine Laudato si' » > editionscld.fr/produit/ma-petite-cuisine-laudato-si/Découvrir le numéro de février 2024 > www.magazine-zelie.com/zelie92S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com(Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0Photo © Collection particulière)
47:23 08/02/2024
Épisode 29. Christelle Lion : "Femme de militaire, ma vie peu banale"
Comment rendre son quotidien plus riche, plus pétillant, plus profond ? C’est la question soulevée par le témoignage de Christelle Lion*, 37 ans. Femme de militaire, cette jeune femme élégante et passionnée nous fait découvrir la palette de couleurs et d’émotions qui font briller son quotidien. Après une adolescence compliquée, Christelle vit une expérience spirituelle particulière à Lourdes. Par la suite, elle rencontre Tom, avec qui elle a 3 enfants aujourd'hui âgés de 15 à 3 ans. Dans cet entretien mené par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Christelle nous raconte son quotidien aux côtés d’un homme absent jusqu’à 8 mois par an, la confiance au sein du couple, la solitude des dimanches après-midi solo, les retours où il faut se ré-apprivoiser, les moments privilégiés et les compliments. « On fait des renoncements, lui et moi, mais on sait pourquoi on les fait », confie-t-elle. Vivant son quotidien avec intensité, la jeune femme évoque plusieurs sujets : sa vie de mère au foyer depuis 3 ans, la danse classique pour se ressourcer, la communication avec son fils adolescent, son hypersensibilité qui lui permet de capter immédiatement les émotions des autres, ou encore la prière qui irrigue sa vie. Bonne écoute ! *Les noms ont été changés pour préserver l’anonymat de son mari militaire. Découvrir le numéro de janvier 2024 > www.magazine-zelie.com/zelie91 S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo Unsplash)
35:10 16/01/2024
Épisode 28. Bérangère Midon : "Quels sont vos rêves les plus fous ?"
Est-ce que je me sens à ma juste place dans mon travail - au sens large - et dans ma vie ? C’est la question à laquelle nous invite Bérangère Midon, psychologue en orientation scolaire et professionnelle. Dans cet entretien mené par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Bérangère évoque, d’abord, l’accompagnement qu’elle propose aux jeunes. Le but n’est pas qu’ils trouvent leur métier très tôt, mais plutôt qu’ils s’approprient la réflexion autour de ce qu’ils aiment, ce qui les ferait vibrer dans un travail futur. C'est le cas de ce jeune passionné par le sport, qui a pu faire des recherches sur les métiers qui touchent le sport de près ou de loin - journaliste sportif, kiné du sport, ou encore designer ou vendeur pour une marque de sport – et ainsi montrer à ses parents qu’ils pouvaient lui faire confiance quant à son choix de métier. Il a aussi retrouvé la motivation pour aller au lycée. Bérangère, qui apporte beaucoup de douceur et de délicatesse dans son approche, accompagne aussi des adultes : soit ceux qui veulent changer de métier, soit ceux qui souhaitent s’épanouir davantage dans leur travail actuel. Ainsi, Juliette a toujours rêvé d’exercer un métier en particulier mais se l’était interdit... Elle va se poser la question de ses rêves d'enfant non réalisés. Même si on ne peut pas toujours réaliser immédiatement ses rêves les plus fous, en avoir conscience permet de mieux se connaître, de s’autoriser à avoir de l’ambition, et d’avancer. « On mérite tous d’être à sa juste place et de pouvoir s’épanouir dans son travail et dans sa vie », affirme Bérangère. Bonne écoute ! Découvrir le numéro de décembre 2023 > www.magazine-zelie.com/zelie90 S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
41:56 19/12/2023
Épisode 27. Manon Tanghe : "Dieu est là pour moi, et moi pour Lui"
Manon Tanghe, 28 ans, a grandi dans une famille de tradition chrétienne, mais non pratiquante. Pourtant, elle a toujours été attirée par les églises, et lors de la préparation à son mariage, elle redécouvre la foi chrétienne. D’une annonce dans une boulangerie à sa confirmation le jour de la Pentecôte, Manon nous raconte son émouvant retour à la foi. Depuis août 2023, son mari et elle sont même « famille en mission » dans le diocèse de Pontoise, vivant dans le presbytère où habitait le curé autrefois. Dans cet entretien mené par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine « Zélie », Manon nous raconte également un événement douloureux qu’elle a vécu, dont elle parle pour la première fois, et pour lequel l’Église l’a accompagnée dans un « travail de guérison ». Depuis 3 ans, Manon a vu sa vie changer : elle a moins de peurs, et plus de joie. A son fils de 3 ans, elle veut dire à propos de la foi : « Tu feras ce que tu veux quand tu seras adulte, on ne veut pas t’obliger », mais aussi : « … mais je veux te faire d’abord découvrir la bonté du Christ et son amour infini, que tu saches qu’il est toujours là dans ton cœur, tu ne seras jamais seul. Jésus t’aime ». Animée par un feu intérieur doux et intense, subtile et exigeante, en quête de beauté et de Dieu, Manon nous livre un témoignage bouleversant. Bonne écoute ! Découvrir le numéro de novembre 2023 > www.magazine-zelie.com/zelie89 S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
46:24 23/11/2023
Épisode 26. Maylis Berthier : "Être sage-femme, c'est se mettre au service de l'autre"
Quand elle était en classe de 4e, Maylis Berthier a découvert le métier de sage-femme, grâce à sa grande sœur qui venait d’avoir un bébé. Diplômée depuis deux ans et demi, elle voit son travail comme « une vocation ». Dans cet entretien mené par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Maylis aborde de nombreux sujets : l’observation du cycle qui a permis à une de ses patientes d'attendre le bébé tant espéré ; l’intimité des femmes lors des examens gynécologiques ; les accouchements qui ne se déroulent pas toujours comme dans les livres ; ou encore son propre souhait d’accoucher sans péridurale pour ne pas trop intellectualiser et se concentrer sur son rôle de femme plus que sur son métier. Enceinte de son deuxième enfant, Maylis nous révèle son caractère doux, discret et enthousiaste. Elle nous initie un peu plus au mystère de la vie humaine, qui est le cœur de son métier. Quelques points de vocabulaire qui n’ont pas été précisés lors de l’enregistrement du podcast : « le travail », c’est la partie de l'accouchement qui permet d'ouvrir le col de l'utérus au maximum grâce aux contractions. Un « accouchement physiologique » signifie sans péridurale - celle-ci est faite par un produit qui atténue la douleur. La « dilatation » est l’ouverture du col de l’utérus. Le « post-partum » est la période qui suit une naissance. Enfin l’« allaitement exclusif » est l’allaitement au sein, sans lait artificiel. Bonne écoute ! Découvrir le numéro d’octobre 2023 > www.magazine-zelie.com/zelie88 S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © Coll. particulière)
41:24 16/10/2023
Épisode 25. Céline Tastevin : "La foi est une rencontre avec Quelqu’un qui vous aime à la folie"
Depuis quinze ans, Céline Tastevin est créatrice de chapeaux. Nous pensions l’interviewer sur son métier. Mais en découvrant cette femme chaleureuse et pétillante, nous nous sommes rendu compte que le véritable fil rouge de sa vie, c’est sa foi en Dieu. Cette foi, elle la perd cependant vers l’âge de 16 ans, révoltée devant un père violent. Quelques années plus tard, à une adoration au sanctuaire de Paray-le-Monial, c’est le choc : elle fait l’expérience incarnée de l’amour du Christ. Et reçoit la grâce de pardonner à son père. Dans cet entretien mené par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Céline raconte sa vie, qu’elle décrit comme parsemée de clins d’œil de la Providence. Par exemple, après un burn-out, dont elle met six mois à se remettre : « Je me mettais une pression de dingue, j’étais tombée dans la toute-puissance, confie-t-elle. En fait, nous sommes des créatures limitées. Dieu, Il a déjà sauvé le monde ! » Cette femme éprise de liberté voit également la main de Dieu, quand elle rencontre son futur mari, le lendemain d’une conversation avec une religieuse avec laquelle elle discutait sur sa vocation. Ou quand elle devient créatrice de chapeaux, avec le désir de mettre un supplément d’âme dans la rencontre avec ses clientes. Ou encore, lorsqu’elle fonde avec son mari les groupes de prière Louis et Zélie... Bonne écoute ! Pour aller plus loin > www.un-chapeau-a-auteuil.fr http://groupeslouisetzelie.fr Découvrir le numéro de l’été 2023 > www.magazine-zelie.com/zelie86 S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
56:58 18/07/2023
Épisode 24. Sophie Bobbé : "Se raconter est un soin"
Son père était polonais. C’est sans doute cette identité particulière qui a amené Sophie Bobbé à la question de « Qui est l’autre ? ». Elle est devenue anthropologue. Nous la rencontrons d’ailleurs dans son laboratoire à l’EHESS (Ecole des hautes études en sciences sociales). Depuis quelques années, Sophie est aussi biographe en ville et à l’hôpital, notamment dans un service de soins palliatifs. Elle écrit la vie des personnes, pour que celles-ci puissent transmettre à leurs proches la relecture de leur existence. Dans cet entretien mené par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Sophie – dont le prénom signifie « sagesse » - nous emmène avec sa voix de violoncelle dans un rythme lent et doux, dans la profondeur des humains, des histoires, des mémoires. A propos de son expérience dans le service de soins palliatifs, Sophie affirme : « Se raconter est un soin. On accorde à la personne du temps pour revenir sur son existence, revisiter des temps forts de sa vie, se retourner sur elle-même. Cela lui fait reprendre de l’élan pour avancer, et lui permet de se rendre compte qu’elle n’a pas "rien fait", comme elle le pense parfois ». Ce travail de relecture de vie aboutit à « des textes très impressionnistes qui disent des saveurs, des odeurs, des petites madeleines, des passions, des couleurs, des musiques ». La biographe ajoute : « Ce n’est pas une pure chronologie, c’est plutôt : "Si je devais dessiner ma vie, quelles couleurs j’utiliserais, quels types de crayons?" » Bonne écoute ! Pour aller plus loin > www.sophiebobbe.com Découvrir le numéro de juin 2023 > www.magazine-zelie.com/zelie85 S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
57:47 09/06/2023
Épisode 23. Louise de Carrère : "Les personnes prostituées sont les pauvres parmi les pauvres"
Pour cet épisode de mars 2023, nous sommes allés à la rencontre de Louise de Carrère, qui travaille pour l’association chrétienne Aux Captifs la libération. Celle-ci est dédiée à l’accompagnement des personnes de la rue et des personnes qui se prostituent. Louise est responsable de l’antenne Sainte-Rita, dans le quartier de Pigalle, à Paris. Dans cet entretien mené par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Louise explique que l’association Aux Captifs la libération souhaite apporter une dimension de relation fraternelle avec les personnes accompagnées par les travailleurs sociaux. Cela se réalise à travers des rencontres dans la fidélité et l’amitié. Ainsi, les bénévoles s’engagent sur deux ans et vont voir les mêmes personnes au même endroit. Louise aborde avec délicatesse la réalité de la prostitution, invitant à voir avant tout les personnes pour elles-mêmes. « Ce sont des personnes qui ont une difficulté à créer un lien, à faire confiance à l’autre et à identifier leurs besoins », ajoute-t-elle. Certaines sont victimes de traites, notamment parmi les femmes venues du Nigeria. Par ailleurs, nombreuses sont celles qui sont croyantes, souvent évangéliques. « Ce sont des personnes qui ont une foi en Dieu, une espérance en Dieu qui est un vrai témoignage », raconte Louise. L’association contribue à accompagner vers une sortie de prostitution, si la personne en fait la demande. « On apprend à accepter notre impuissance, confie Louise. On peut être des tuteurs, on peut proposer des choses, mais ce n’est pas nous qui décidons. » Dans cet épisode qui bouscule et bouleverse, Louise de Carrère, directe et passionnée, offre son regard non dénué de tendresse envers les personnes en situation de prostitution. Bonne écoute ! Pour aller plus loin > www.captifs.fr S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com Découvrir le numéro de mars 2023 > www.magazine-zelie.com/zelie82 (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © Coll. particulière)
44:44 14/03/2023
Épisode 22. Fabiola Chavanat : "J’ai vécu un an en mission dans le Berry"
Etudiante à l’Ecole normale supérieure à Paris, Fabiola Chavanat décide de vivre une expérience de foi et de dépouillement. En 2021-2022, elle passe une année, grâce à la « mission Isidore », au service d’une paroisse rurale du Berry qui compte de 30 villages. Avec pour piliers prière, service et mission, elle va, avec sa binôme Bérangère, à la rencontre des habitants : rendre visite aux personnes âgées, jouer aux foot avec les jeunes ou encore participer aux événements de la paroisse. Dans ce podcast animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine numérique Zélie (www.magazine-zelie.com), Fabiola raconte les défis de cette mission, à commencer par une première journée où elle s'est rendue dans une maison hantée, et s’est perdue à 45 minutes de leur logement… Ce sont aussi de grandes joies qu’a vécues cette jeune femme généreuse et entière, à partager une vie simple et bien remplie. Elle nous fait sourire et pleurer, décrivant notamment la rencontre entre deux mondes : un ami de l’ENS et un enfant autiste du village. A travers les épreuves, elle a vécu une expérience de mort et de résurrection : « Il n’y a pas de situation où l’on ne peut pas vivre l’amour de Dieu », affirme-t-elle. Plus encore, « cette mission m’a fait découvrir la pédagogie du Bon Dieu, la façon dont il œuvre avec nous ». Elle a purifié son désir de convertir, pas forcément ajusté au départ, et choisi de laisser le temps de Dieu faire son œuvre… Bonne écoute ! Pour aller plus loin > www.mission-isidore.fr S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com Découvrir le numéro de janvier 2023 > www.magazine-zelie.com/zelie80 (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © Coll. particulière)
35:19 27/01/2023
Épisode 21. Bénédicte Delvolvé : "Chaque personne est belle"
Qui suis-je ? En quoi suis-je unique ? Quelle présence puis-je apporter au monde ? De ces questions fondamentales, notre corps parle et apporte des réponses : par la lumière dont notre peau rayonne, par l’architecture de notre corps et par les matières de vêtements qui nous accompagnent le mieux. Est-ce que je rayonne de manière solaire ou lunaire ? Est-ce que j’apporte ma présence pétillante, chaleureuse, rêveuse ou royale ? Tels sont les questionnements évoqués dans ce podcast animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef de Zélie (www.magazine-zelie.com). Bénédicte Delvolvé, fondatrice des ateliers Illuminessence, détaille l’accompagnement qu’elle propose aux personnes, par leur palette de couleur par saison, la rencontre de leur morphologie et des matières qui les respectent. « Cette approche permet de rester dans le présent et ancré », souligne-t-elle. Elle présente son accompagnement comme un outil, que chacun peut s’approprier pour aller à la rencontre de soi, et des autres. Entre les différents critères évoqués, Bénédicte précise qu’il existe 475 profils et qu’il ne s’agit pas d’enfermer, mais d’ouvrir à un chemin personnel. « La beauté est la manifestation extérieure de notre poésie intérieure, affirme-t-elle. Chaque personne a été créée de manière unique, avec une tendresse infinie ». Bonne écoute ! Pour aller plus loin > www.benedictedelvolve.com Nos reportages aux ateliers Illuminessence > magazine-zelie.com/single-post/2019/09/24/un-atelier-pour-rayonner-en-couleurs et magazine-zelie.com/single-post/2020/08/13/matieres-et-formes-des-vetements-qui-nous-revelent S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com Découvrir le numéro de novembre 2022 > www.magazine-zelie.com/zelie78 (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
44:44 08/11/2022
Épisode 20. Laure Mestre : "Jeanne, mon arrière-grand-mère"
Dans ce nouvel épisode, nous vous proposons de parler d’un sujet d’une grande profondeur, la psychogénéalogie, à travers la rencontre de Laure Mestre, auteur de « Jeanne l’Alsacienne, récit transgénérationnel ». Cet ouvrage, élégamment rédigé sous la forme d’une enquête au fil des mois, évoque la figure de l'arrière-grand-mère de Laure : Jeanne, née dans une Alsace allemande. A travers celle-ci, l'auteur raconte l’histoire de sa famille maternelle, et plus largement ce que l’inconscient transmet de blessures non dites de génération en génération… Laure écrit : « L’Alsace le hante, me ronge et me réjouit à la fois. Je voudrais savoir pourquoi, je voudrais comprendre, chercher mes racines, puiser à la source ». Dans cette conversation animée par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Laure Mestre explique les trois étapes qu’elle a choisies pour mener ses recherches : introspection de ses souvenirs, puis dépouillement des archives familiales, et enfin enquête sur place en Alsace. Elle nous raconte ses douleurs d'une fribromyalgie qui se sont accentuées pendant l’écriture du récit, mais aussi ce qu’elle a découvert : par exemple, que la mère de Jeanne est morte « sous une fausse identité », ou qu’elle-même, Laure, avait été appelée Cécile à la naissance... L'écriture de ce récit a été pour elle une belle aventure, une plus grande écoute des signes intérieurs et extérieurs : « Dieu a mis en nous des richesses infinies et il faut absolument qu’on fasse l’effort de les exploiter pour mieux le connaître Lui, nous connaître nous-mêmes et aimer notre prochain », affirme-t-elle. Bonne écoute ! Le livre "Jeanne l'Alsacienne" est disponible sur Librinova (librinova.com/librairie/laure-mestre/jeanne-l-alsacienne-1), dans les librairies partenaires et à la Fnac. S’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com Découvrir le numéro d’octobre 2022 > www.magazine-zelie.com/zelie77 (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
35:38 04/10/2022
Épisode 19. Olivia de Fournas : "Donner une âme à sa maison"
Dans ce nouvel épisode, nous vous proposons de rencontrer Olivia de Fournas, journaliste à Famille chrétienne et auteur de « Donner une âme à sa maison » (Mame). Adolescente, Olivia a été accueillie par plusieurs familles suite à la perte de son père. Là, elle a compris ceci : « Une maison, c’est plus que quatre murs et un toit ; ces gens qui m’ouvraient leur porte, c’était déjà un avant-goût du Royaume ». Dans cette conversation animée par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Olivia de Fournas invite à sortir de sa zone de confort, à avoir une maison accueillante, à pratiquer l’hospitalité évangélique auprès de proches mais aussi d’inconnus. Elle-même ouvre sa maison à des personnes de passage et témoigne de rencontres très enrichissantes. Chaleureuse et enthousiaste, Olivia dynamise grâce à un humour décapant empreint de sagesse. Elle raconte des anecdotes (sa grand-mère qui préparait son plat préféré, le riz au lait), de belles histoires et des astuces, notamment d’un point de vue familial. Elle souligne combien la maison n’est pas un sujet superficiel : Jésus lui-même a vécu près de 30 ans dans la demeure de ses parents à Nazareth. Bonne écoute ! Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com Découvrir le numéro de septembre 2022 > www.magazine-zelie.com/zelie76 (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
37:35 03/09/2022
Épisode 18. Cécilia Dutter : "Ecrire est le prolongement de ma foi"
Pour ce podcast, nous avons rendez-vous avec Cécilia Dutter, qui a écrit de nombreux livres. Certains d'entre eux évoquent des figures de femmes en quête d’absolu : Etty Hillesum, Flannery O’Connor ou encore Marie-Madeleine. Cécilia est également présidente de l’Association des Amis d’Etty Hillesum – qui compte 800 adhérents -, conférencière, critique littéraire et membre de jurys de prix littéraires. Dans cette conversation animée par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Cécilia Dutter revient sur ses livres, mais aussi des sujets variés : son enfance malmenée par un père violent - envers lequel elle a réalisé un chemin de pardon (raconté dans son livre « La loi du père ») - ; sa foi chrétienne ; son regard sur la galanterie ; un pèlerinage en Terre sainte ; la vertu de patience ; ou encore l’heure à laquelle elle écrit le plus ! Lors de cette échange où transparaissent chez Cécilia sa sensibilité, sa tendresse et sa soif d’infini, la femme de lettres confie : « A chaque âge, on perd des choses mais on en gagne d’autres ». Mariée et mère de deux filles, elle affirme aussi : « Dans la vie, rien ne meurt vraiment, tout se transforme, tout interagit, tout renaît autrement ». Qu’aimerait-t-elle dire à Dieu quand elle le verra ? « Tu as été le fil rouge de ma vie, et donc de mes livres, qui en sont le reflet... ». Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © Natacha Sibellas)
62:41 02/07/2022
Épisode 17. Isabelle Dauge : "Nous reconnecter à nos rythmes naturels"
Ce mois-ci, nous rencontrons Isabelle Dauge, naturopathe. Isabelle nous accueille dans son cabinet, avec une tisane de sauge cueillie dans son jardin. Elle nous explique ce qu’est la naturopathie : « une approche complémentaire de la médecine », qui a notamment pour but d’aider la personne à rester en bonne santé ou à revitaliser son corps grâce à l’alimentation, l’exercice physique pour éliminer les toxines, les plantes, l’air, la lumière du jour… Cela paraît être des conseils de bon sens, mais à notre époque, « nous sommes beaucoup moins connectés à nos rythmes naturels que nos ancêtres : saisons, rythme jour-nuit, lune... », explique Isabelle Dauge, par ailleurs passionnée par la figure et les enseignements de Hildegarde de Bingen. Dans ce podcast animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, la naturopathe Isabelle Dauge propose aussi de nombreux conseils pour les femmes tout au long de leur vie : puberté, cycles, éventuels grossesses et allaitements, ménopause... Bonne écoute ! Le site web d’Isabelle Dauge > http://isabelledauge-naturopathe.fr Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © Coll. particulière)
47:01 29/04/2022
Épisode 16. Chrysoline Brabant : "Je veux révéler la force des célibataires"
Ce mois-ci, nous rencontrons Chrysoline Brabant, coach certifiée et psychologue clinicienne-psychothérapeute. Chrysoline vient de publier « La force des célibataires. 100 questions pour se connaître et rayonner », aux éditions Emmanuel. Ces questions permettent de faire un auto-coaching. « Je voulais révéler la force des célibataires que je vois dans mes coachings et dans la vie », explique-t-elle. «  A ceux que j’accompagne, je dis souvent : "Comme je comprends votre désolation, vos larmes, votre colère ; et je ne peux m’empêcher de m’émerveiller de ce que vous êtes, de vos ressources déployées, de votre espérance qui demeure, de vos désirs et de vos envies qui sont là !" » Chrysoline Brabant nous invite à un moment d’introspection profonde afin de nous connaître dans notre globalité, que nous soyons célibataire - par choix ou non -, marié, veuf, veuve, divorcé, séparé ou encore consacré. Dans ce podcast animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, sont évoqués des thèmes variés et passionnants : l’importance d’écrire, la descente dans ses zones d’ombre, le « flow », ou encore le plaisir. A ce sujet, Chrysoline conseille de « chercher les hormones du plaisir non dans des plaisirs futiles et éphémères - aux circuits de récompense rapides au niveau neuronal - mais dans des défis sportifs et créatifs - aux circuits de récompense plus longs. La grande différence entre les deux situations est qu’on n’en ressort pas dans le même état, ni avec la même image de soi... » Bonne écoute ! En bonus : - Les premières pages du livre « La force des célibataires » : fr.calameo.com/read/002927244f49e25279c93 - La newsletter sur le célibat dans la vie professionnelle, citée par Chrysoline Brabant dans le podcast : http://xuoos.nltconfirm.ionos.com/nl2/xuoos/uw287.html?hl=fr Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
28:59 27/02/2022
Épisode 15. Anne-Laure-Schneider : "Les enfants ont des capacités d’apprentissage extraordinaires"
Anne-Laure Schneider a un profil assez unique : à l’âge de 8 ans, elle rêve de travailler dans l’intelligence artificielle ; étudiante, elle intègre l’Ecole normale supérieure en mathématiques et informatique. En 2016, elle a créé « Les Montessouricettes », des formations en ligne à la pédagogie Montessori. La formatrice trouve une grande richesse dans l’approche de Maria Montessori, fondée sur le fameux « Aide-moi à faire seul » : « Cette pédagogie va aider l’enfant à développer son autonomie, son sens de l’adaptation, et à grandir pour le monde de demain, avec des compétences qui vont leur servir toute la vie ». Elle précise : « Cette vision de l’enfant est profondément ancrée dans la foi chrétienne de Maria Montessori ». De plus, cette pédagogie vise à aider l’enfant à trouver sa place dans le monde, dans la nature et dans le temps. Le matériel Montessori est ingénieux et rend par exemple concrets des concepts mathématiques abstraits. Anne-Laure Schneider nous donne des astuces inspirées de la discipline positive et de Montessori, deux approches qu’elle considère très complémentaires, pour impliquer les enfants dans les services à rendre à la maison ou encore pour aménager la maison où ils évoluent. En effet, « on ne peut jamais changer l’autre (par exemple, l’enfant), on ne peut que changer nous-même et l’environnement », déclare-t-elle. Mère de cinq enfants, dont l’aîné est en 6e, Anne-Laure a pratiqué l’instruction en famille pendant 8 ans. Cette femme à l’approche à la fois douce et structurée, enthousiaste et mesurée, affirme : « Nos enfants sont merveilleux, ils ont des capacités d’apprentissages extraordinaires ! ». Dans ce podcast animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, sont évoqués des thèmes variés et intéressants, tels que la gestion des émotions ou encore l’approche Montessori pour les adolescents. Bonne écoute ! Voici les articles d’Anne-Laure Schneider cités dans le podcast sur des idées de cadeaux de Noël pour les enfants dans l'esprit Montessori : https://montessouricettes.fr/les-meilleurs-jouets-montessori-pour-les-bebes/ https://montessouricettes.fr/des-cadeaux-de-noel-dans-lesprit-montessori/ Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
46:06 29/11/2021
Épisode 14. PRENOM MARLENE : "La beauté est un langage universel pour mener vers Dieu"
Dans ce nouvel épisode du podcast de Zélie, nous recevons PRENOM MARLENE, de son vrai nom Marlène Goulard, une artiste chrétienne de la chanson. Elle vient de sortir son premier album. Tombée tôt dans la marmite artistique, Marlène a de multiples cordes à son arc : chant, violon électrique, mise en scène, réalisation de films, dessin… Après avoir écrit et réalisé ses premiers films et clips, elle a fait son « coming-out » chrétien en décidant de consacrer explicitement son art au Christ. L'artiste a créé un spectacle, « Découvre-toi », avec un texte et des chansons à double lecture (profane et spirituelle). Celles-ci ont donné un album, « PRENOM MARLENE », dont nous écouterons un titre, « Aimons-nous », à la fin du podcast ! Pleine de sensibilité et d’humour, Marlène nous emmène dans son monde onirique, un monde où Jésus a une place centrale. Elle est d’ailleurs engagée comme laïque au Carmel séculier. Dans cette discussion menée par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine numérique Zélie, Marlène déclare : « La Relation est le cœur de notre foi ». Bonne écoute ! Pour aller plus loin > www.marlenegoulard.com Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © PRENOM MARLENE)
57:31 29/10/2021
Épisode 13. Caroline de La Tournelle : "Psycho-graphologue, je plonge dans l'écriture"
Dans ce nouvel épisode du podcast de Zélie, nous recevons Caroline de La Tournelle, psycho-graphologue, qui va nous parler de son métier. Elle analyse les personnes à partir de leur écriture et même de leurs dessins ; elle compare également des documents et des signatures. Dans l'exercice de cette profession passionnante, cette diplômée de l'Ecole de Psycho-Graphologie met à jour les moteurs de la personne, ses leviers, ses freins et ses limites, à partir de l'ensemble des signes graphiques. Elle observe l'écriture, la taille, la couleur, la force du trait, le dialogue du noir sur le blanc... Elle regarde à la loupe, compare, suit son intuition. Son analyse semble particulièrement pertinente : nous l'avons découvert en présentant à Caroline de La Tournelle une page manuscrite écrite par une personne proche. La psycho-graphologue a décrit le caractère de celle-ci, mieux que nous n'aurions pu le faire ! En plus de la graphologie, souvent utilisé dans un contexte de développement personnel ou de recherche d'emploi, Caroline de La Tournelle coiffe régulièrement sa « casquette de Sherlock Holmes » pour analyser des documents douteux, se plonger dans la comparaison d’écriture et de signatures, avec parfois des enjeux énormes en entreprise : mise à pied, licenciement... Sa participation était également décisive quand elle a travaillé pour la Gendarmerie nationale du Limousin, ou lorsqu'elle fait encore aujourd'hui de terribles découvertes en analysant les dessins d'enfants... Dans cette discussion menée par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine numérique Zélie, Caroline de La Tournelle, confie : « Je ne travaille pas un seul dossier sans mettre la Vierge Marie dans le coup. Je prie sans cesse ! Parfois des phrases sortent toutes seules, et je dis exactement ce que la personne a besoin d’entendre ». Bonne écoute ! Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
40:19 29/09/2021
Épisode 12. Hélène Mongin : "Zélie Martin dit que la sainteté est possible dans une vie ordinaire"
Depuis sa conversion à l'âge de 15 ans, Hélène Mongin est touchée par la figure de sainte Thérèse de Lisieux. Elle s'est intéressée aux parents de celle-ci, Louis et Zélie Martin. Elle leur a consacré un livre : "Louis et Zélie Martin, les saints de l'ordinaire" (éditions Emmanuel). Dans ce podcast, cette éditrice nous raconte avec chaleur et enthousiasme la vie de sainte Zélie, canonisée avec son mari en 2015. Elle décrit une femme énergique et généreuse, chef d'entreprise (son mari abandonnera même son commerce afin de travailler pour sa femme), épouse amoureuse, mère comblée et souvent inquiète. Zélie, qui a vécu à Alençon au XIXe siècle, nous dit par sa vie, selon Hélène Mongin, « que la sainteté est possible dans une vie ordinaire. Pour être saint, on n’est pas forcément obligé d’être prêtre, religieux, martyr. (…) On voit que la sainteté est possible dans une vie de famille ordinaire, avec tous nos petits tracas, très concrets, et c’est là que Dieu nous attend. » Bonne écoute ! Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © S. Pinilla)
24:28 29/01/2021
Épisode 11. Amélie Merle : "Des colocations qui tissent du lien social"
Pour ce premier podcast de 2021, nous sommes allés à la rencontre d’Amélie Merle, directrice de La Maison de Marthe et Marie. Cette association innovante propose des colocations solidaires, accueillant des femmes enceintes isolées et des femmes volontaires. Ces colocations existent à Lille, Strasbourg, Nantes, Lyon et Paris, et plusieurs sont en projet en région parisienne et ailleurs. C’est Aline Dard, sage-femme, qui, voyant des jeunes femmes accoucher et repartir à la rue avec des nourrissons de 3 jours, a eu l’intuition des colocations solidaires. En 2019, Amélie Merle a repris le flambeau de l’association - qui est par ailleurs laïque, et d’inspiration chrétienne. Cette femme douce et dynamique nous raconte que ces colocations comptent 8 personnes – 4 mères et 4 femmes volontaires -, avec une responsable d’antenne qui accompagne les colocataires et s’assure que l’ambiance permette à chacune d’être épanouie ; elle tisse aussi des liens avec des partenaires : PMI, sage-femmes, assistantes sociales. Les mères sont accueillies pendant la grossesse et jusqu’au premier anniversaire de l’enfant. Elles ont ainsi un temps de repos mais aussi de tremplin : quand leur bébé va à la crèche, elles mènent leur recherche d’emploi en vue de leur départ de la colocation. Pour les volontaires, âgées de 23 à 35 ans environ, il s’agit d’un véritable engagement, comme d’autres partent en humanitaire à l’autre bout du monde. Elles ont souvent goût spécial pour la petite enfance, et l’envie d’aider ces mères. Dans ce podcast animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, Amélie Merle, par ailleurs mariée et mère de trois enfants, confie : « Tous les matins quand je commence à travailler, je suis animée d’une joie vraiment profonde. Voir ces mamans avancer et se battre pour leur bébé me donne beaucoup d’énergie ». Bonne écoute ! Pour mieux connaître l’association > www.martheetmarie.fr Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo © Collection particulière)
32:54 30/12/2020
Épisode 10. Florence Métayer : "Il n'y a pas de parent parfait"
Pour ce podcast enregistré en novembre, en confinement, nous avons respecté la limite de "1 km", et nous avons vérifié une fois de plus que de belles personnes, inconnues jusqu'alors, vivent parfois à côté de chez nous... Son métier ? Accompagnante parentale. Florence Métayer, formée à de nombreux outils et mère de quatre garçons, nous reçoit dans son cabinet nommé "Naître parent" à Chartres, garni de coussins. Son rôle, très différent - et complémentaire - de l'accompagnement médical, vise à aider les parents à prendre confiance en eux dans le lien avec leur enfant. En leur proposant un temps de pause, d'écoute et de conseils, l'accompagnante parentale aide aussi à compenser le manque de transmission entre les générations (notamment dû à l'éloignement géographique des familles). Elle invite les mères et les pères à écouter leur enfant et ses besoins (ainsi que leurs propres besoins), plutôt que d'obéir aux injonctions, parfois infantilisantes, de l'entourage et de spécialistes. Florence Métayer propose pour les parents de jeunes enfants un accompagnement au portage, au massage des bébés, ou encore à l'allaitement. Formée par l'association Agapa, elle soutient également des parents ayant vécu un deuil périnatal. Concernant la relation aux adolescents, elle aide à résoudre des conflits. Personnalité chaleureuse, limpide et enjouée, Florence est riche en savoirs mais aussi en expériences humaines et familiales ; par exemple, ses deux derniers enfants sont nés à la maison. Elle a également participé à un cercle de femmes pour se réapproprier sa féminité. Ce podcast animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, permet d'évoquer ainsi de nombreux domaines, parfois peu connus, comme le lien entre portage et handicap. A travers l'enfant, c'est l'être humain en général, dans sa richesse, qui est évoqué. La foi chrétienne de Florence influence aussi son regard ; elle confie : "Je vois un peu de Dieu dans chaque bébé qui vient ici. Toute cette merveilleuse énergie, cette vie, cette multitude de compétences et de capacités dans chaque enfant, qui va devoir s’adapter au monde et apporter sa pierre à l’édifice... Pour moi il y a de Dieu là-dedans, ce n’est pas possible autrement !" Bonne écoute ! Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo (c)S. Pinilla)
44:00 29/11/2020
Épisode 9. Anna de Dreuille : "J'essaie de mettre en lumière ce que la personne a de plus beau"
Anna de Dreuille est une artiste, très sensible aux couleurs et aux émotions. Elle nous accueille ce matin-là dans son studio photo, vêtue d’une blouse violet intense et d’une jupe magenta. Après avoir vécu un confinement dont les couleurs étaient « du gris et du blanc », ses vacances près de la Méditerranée l’été suivant lui ont paru d’une exceptionnelle intensité de bleu… Anna a mis sa fine sensibilité au service de la photographie, en lançant sa marque AnnaClickPhotography. Depuis peu, elle se consacre uniquement au portrait. Ce qui l’intéresse, c’est la rencontre, c’est-à-dire « l’alchimie entre le moment, la personne et elle ». Elle privilégie le noir et le blanc : « C’est avec cette lumière que l’on va façonner le relief de la personne et montrer son essence même. ». Elle encourage délicatement les personnes à s’ouvrir, sans peur, devant son objectif : « Quand cela arrive, les masques tombent, la vraie personne est là ; cet instant dure une seconde et moi je dois cueillir ce moment-là... ». Mère de quatre enfants, elle raconte : « Avant chaque séance, je remets dans la prière la rencontre qui va avoir lieu : cela permet de m’ouvrir et m’abandonner, même si je garde une neutralité au moment du travail à proprement parler. » Dans cette discussion menée par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine numérique Zélie, Anna de Dreuille confie : « J’essaie de mettre en lumière ce que la personne a de plus beau en elle ». Bonne écoute ! Les photos d’Anna de Dreuille : https://www.annaclick.com Pour découvrir gratuitement le dernier numéro de Zélie > https://www.magazine-zelie.com/zelie56 (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo (c) Yann Saint-Pé)
29:33 29/09/2020
Épisode 8. Sœur Geneviève-Marie : "Ma mission est de faire connaître et aimer Jésus"
Pourquoi devient-on religieuse ? Et pourquoi change-t-on parfois de nom en devenant sœur ? Quelles sont les joies et les difficultés de la vie en communauté ? A ces questions et à bien d'autres, Sœur Geneviève-Marie, moniale missionnaire depuis 26 ans au Monastère de la Consolation à Draguignan - en Provence -, nous répond par son témoignage dense et limpide. Dans cette communauté fondée dans la spiritualité du bienheureux – et bientôt saint – Charles de Foucauld, la vie des sœurs est partagée entre prière, travail et apostolat. Leur mission est de consoler le cœur de Jésus - qui ne reçoit bien souvent que "froideur et mépris", comme le Christ l’a dit à sainte Marguerite-Marie -, en Le faisant connaître et aimer. Pendant le confinement du printemps 2020, la communauté a réalisé gratuitement, à la demande du maire de leur ville, 15 000 masques en tissu ! Sœur Geneviève-Marie nous raconte cette aventure, et d’autres anecdotes du monastère, comme celle de la "liste de saint Joseph"... Dans cette discussion menée par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine numérique Zélie, Sœur Geneviève-Marie témoigne de son itinéraire : "Plus on avance dans la vie religieuse, plus c’est source de joie et de bonheur !". Bonne écoute... Pour découvrir gratuitement le dernier numéro de Zélie > https://www.magazine-zelie.com/zelie55 (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo (c) S. Pinilla)
28:25 30/08/2020
Épisode 7. Claire S2C : "Ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants... ou pas !"
*Après la pause due au confinement, les podcasts de Zélie reprennent !* En 2012, Claire et Cédric se marient. Rapidement, ils décident d’avoir un enfant. Mais celui-ci ne s’annonce pas… Dans sa BD « Ils se marièrent et eurent beaucoup d’enfants… ou pas ! » paru chez Mame le 26 juin 2020, Claire Sallé de Chou, connue comme illustratrice et designer graphique sous le nom de Claire S2C, raconte avec talent leur itinéraire dans le « marécage de l’hypofertilité ». Elle évoque notamment l'accompagnement unique dont ils ont bénéficié avec la naprotechnologie, une aide médicale à la procréation naturelle. Dans cette discussion menée par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine numérique Zélie, Claire Sallé de Chou raconte avec passion et une pointe d'humour le chemin semé d’embûches – et de surprises ! - qu’ils ont vécu. Un témoignage plein de spontanéité et d’émotion, qui aide à mieux comprendre de l’intérieur ce que vivent les couples en espérance d’enfant. Bonne écoute ! Pour s’abonner gratuitement à Zélie > www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo  (c) Angélique Provost)
42:34 29/06/2020
Épisode 6. Cécile Tête : "La musique est une louange à Dieu"
A l'âge de 22 ans, Cécile Tête a intégré l'orchestre de l'Opéra de Paris. Huit ans plus tard, cette jeune femme lumineuse et passionnée nous fait entrer par le verbe dans les coulisses de l'orchestre de cette prestigieuse institution. Elle nous raconte le violon, dont les cordes vibrent en sympathie, l'entraînement digne d'un sportif qu'il demande, l'ambiance dans la fosse de l'orchestre, qu'elle compare à un cocon, ou encore son émerveillement et sa joie intérieure au milieu de nombreuses œuvres. Elle évoque aussi sa manière de vivre sa foi chrétienne dans le monde de la musique, de témoigner de la joie de croire. "On me dit parfois : "Tu as toujours le sourire" ; oui, la vie est belle, et il y a quelque chose de beau dans le fait de pouvoir jouer de la musique !", s'écrie-t-elle. Cécile Tête interprète pour nous en exclusivité, à la fin de ce podcast, la Sarabande en ré mineur de la 2e Partita de Jean-Sébastien Bach. Bonne écoute ! Pour s’abonner gratuitement à Zélie : www.magazine-zelie.com (En ouverture : Cécile Tête accorde son violon. A 51'13 : "Sarabande en ré mineur" de la 2e Partita de Jean-Sébastien Bach, interprétée par Cécile Tête. Photo (c) Collection particulière)
53:50 28/02/2020
Épisode 5. Valérie Maillot : "Nous avons besoin de chacun pour que le monde tourne"
Valérie Maillot est enseignante de l'ennéagramme et praticienne Vittoz. Dans ce podcast animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine Zélie, elle nous explique l'intérêt de ces deux outils - des moyens au service de la personne et jamais des fins en soi - qui aident à grandir en liberté. Le + de ce podcast : un exercice Vittoz de 4 minutes, en direct ! "L’ennéagramme est une cartographie de la personnalité en neuf points, comme il en existe depuis les Pères du désert : Evagre le Pontique qui décrivait huit profils, nous explique Valérie Maillot. L'ennéagramme permet de faire la lumière sur nos motivations profondes, qui peuvent être inconscientes, et de découvrir qu’elles correspondent à un talent propre et à des travers. La clarification de notre talent propre peut donner quelque chose à voir de notre mission dans le monde." A la phrase "Personne n’est indispensable", Valérie Maillot préfère "Chacun est précieux" et "Nous avons besoin de chacun pour que le monde tourne !". Quant à l'approche créée par le Docteur Roger Vittoz, que Valérie Maillot utilise en tant que thérapeute, "son principe est que le cerveau a deux fonctions : émissive et réceptive". Elle précise : "Un fonctionnement ordinaire et optimal du cerveau alterne ces deux fonctions. La méthode Vittoz va permettre de rééduquer l’alternance naturelle émissivité/réceptivité, par le biais du corps". Bonne écoute ! Pour s’abonner gratuitement à Zélie : www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo (c) Catherine Hamel)
33:24 30/01/2020
Épisode 4. Claire de Saint Lager : "Le corps est un écrin et un sanctuaire"
Petite fille, elle voulait devenir poète. Claire de Saint Lager a publié en 2017 "La voie de l'amoureuse" (Artège) où elle explore la puissance du féminin. Lors des "Sessions Isha", elle accompagne les femmes dans la redécouverte de leurs désirs profonds, de leur beauté singulière, de leurs talents et de la richesse de leur vie intérieure. Elle est aussi l'initiatrice des parcours Graine de femme, pour les adolescentes. En mars 2020, Claire de Saint Lager publiera "Comme des colonnes sculptées" aux éditions Emmanuel, sur l'espérance et l'attente. Dans cet entretien mené par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine numérique Zélie, féminin et chrétien, Claire de Saint Lager évoque avec passion les thèmes qui l'animent. Florilège de ce podcast : "On est dans une société qui "crève" de n'être qu'à l'extérieur." "L'éducation, ce n'est pas proposer une liste d'interdits, mais faire désirer un bien." "Il y a plein de façons d'être femme." "Suivre le Christ, ce n'est pas renoncer à ses désirs, mais désencombrer ses désirs de tout ce qui n'est pas juste. Le désir c'est ce qui nous met en vie. Nous avons été créés par désir, par un Dieu qui nous désire, pour entrer dans une relation de désir." Bonne écoute ! Pour s’abonner gratuitement à Zélie : www.magazine-zelie.com (Musique d'ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Photo  (c) Maëlenn de Coatpont)
53:51 30/12/2019
Épisode 3. Anne Kurian : "L'amour fait vibrer le monde"
Anne Kurian est une jeune femme qui échappe aux clichés. Cette rêveuse passionnée a publié trois romans en un an ("Le secret d'Emma M.", "Beau Brun Ténébreux" et "La paroisse était presque parfaite"), s’engage dans le zéro déchet, a étudié la théologie pendant cinq années, aime discuter avec les commerçants et feuillette en ce moment un guide de conversation arabe égyptien. Pleine de bienveillance et d’humour, elle donne envie d'entrer dans son monde enchanteur et de bavarder avec elle en buvant du thé. C’est d’ailleurs ce que nous avons fait. Ce podcast est animé par Solange Pinilla, rédactrice en chef du magazine numérique Zélie, féminin et chrétien. Pour s’abonner gratuitement à Zélie : https://www.magazine-zelie.com Musique d’ouverture : "The Return" d'Alexander Nakarada CC BY 4.0 Crédit photo (c) EVER
30:03 29/11/2019

Podcasts similaires