Show cover of OpCit !

OpCit !

Podcast officiel de l'IHMC (Institut d'Histoire Moderne et Contemporaine) tenu par les chercheurs et chercheuses du laboratoire, sous tutelle du CNRS, de Paris 1 Panthéon-Sorbonne et de l'ENS-PSL. Chaque épisode présente le travail d'un membre de ce laboratoire d'Histoire dans le cadre d'un entretien puis une carte blanche est laissée pour parler en 5 minutes de pop-culture en lien avec l'Histoire.

Titres

Dessiner l'histoire de France - Rahul Markovits, Valérie Theis et Stéphane Van Damme
Dessiner l'histoire de France avec Rahul Markovits, Valérie Theis et Stéphane Van Damme Roman national, fable des origines, mythes fondateurs : l’histoire de France se nourrit de nombreux récits tout autant qu’elle contribue à alimenter des discours très divers dans la sphère du débat public. Dès lors, quels vecteurs permettent de répondre efficacement aux réappropriations douteuses ? Plus largement, comment formuler un discours savant rigoureux, utilisable à la fois dans le monde académique et parmi les lecteur·ice·s passionné·e·s ou curieux·se·s ? C’est à ces enjeux que l’entreprise éditoriale de L’Histoire dessinée de la France souhaite apporter une réponse. À travers une collection de vingt volumes, associant chacun un·e dessinateur·ice professionnel.le et un·e chercheur·euse en histoire, les éditions La Découverte ont publié une histoire de France en bande dessinée destinée à tous types de lectorat. Dans cet épisode, Rahul Markovits, Valérie Theis et Stéphane Van Damme reviennent sur leur contribution à trois tomes différents. Ils nous expliquent comment ils ont co-écrit ces ouvrages, au carrefour entre le manuel graphique et la mise en image fictionnelle – parfois humoristique, parfois sérieuse, toujours soucieuse de rendre compte des avancées de la recherche historique depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours. Volumes cités À la vie, à la mort : des Rois maudits à la guerre de Cent ans, textes d’Étienne Anheim et Valérie Theis, dessins de Sophie Guerrive, Paris, La Découverte, 2019.Dans l’absolu : de Louis XIII à Louis XIV, textes de Stéphane Van Damme, dessins d’Héloïse Chochois, Paris, La Découverte, 2020.Les années Lumières, textes de Pauline Lemaigre-Gaffier et Rahul Markovits, dessins de Simon Spruyt, Paris, La Découverte, 2023. Carte blanche Claire Zalc, directrice de recherche au CNRS, vient nous parler de son expérience d'écriture radiophonique pour la série de podcasts intitulée Sur les lieux de Georges Perec qu'elle a réalisés pour l'émission LSD de France Culture. Une autre manière de raconter l'histoire. 00:00 - Introduction03:36 - Entretien39:00 - Carte blanche45:29 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité·e·s : Rahul Markovits (maître de conférences, ENS / IHMC), Valérie Theis (professeure des universités, ENS / IHMC) et Stéphane Van Damme (professeur des universités, ENS / IHMC)Carte blanche : Claire Zalc (directrice de recherche, CNRS / IHMC)Présentatrice : Costanza Lugnani (doctorante, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Jérôme Jacobé et Francesco ZamboninMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Delphine Froment, maîtresse de conférences – Université de LorraineJérôme Jacobé, doctorant – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Yoann Paysserand, doctorant – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRSFrancesco Zambonin, doctorant – Paris 1
45:57 01/04/2024
Lieux abandonnés - Nicolas Offenstadt et Christophe Charle
Lieux abandonnés avec Nicolas Offenstadt et Christophe Charle Vestiges, ruines, lieux abandonnés et friches sont des traces du passé et, en tant que telles, elles peuvent être l'objet d'étude des historiens et des historiennes. Sujets à une romantisation au cours de l'histoire, ces lieux sont aujourd'hui exposés à une certaine attention, que ce soit par l'urbex ou une économie de la friche dans le cadre des politiques environnementales. Mais pour l'étude historique, comment les analyser ? Que sont les lieux abandonnés ? Doit-on les traiter comme des sources explicites et que faire des documents que l'on peut parfois y retrouver ? Espaces à la marge et éloignés des pratiques archivistiques classiques, les lieux abandonnés doivent encore trouver leur place dans l'historiographie. Une discussion animée dans le cadre du séminaire 2023/2024 du laboratoire de l'IHMC. La source Camille Flammarion, article dans Gil Blas, 27 juin 1881, p. 3. Bibliographie indicative Audin, Judith, « Dans l’antre des villes chinoises : lieux abandonnés et ruines contemporaines », Métropolitiques, 19 juin 2017, https://www.metropolitiques.eu/Dans-l-antre-des-villes-chinoises-lieux-abandonnes-et-ruines-contemporaines« Ruins, Rubble, and Abandoned Places in China: Exploring Ordinary Spaces », China Perspectives, 4, 2021. https://journals.openedition.org/chinaperspectives/12655.Offenstadt, Nicolas, « L’exploration urbaine (Urbex), l’invention de territoires de libertés ? », dans Jean Birnbaum (Dir.), Enfin libres ?, Paris, Gallimard, 2023, p. 207-220.Offenstadt, Nicolas, Urbex RDA. L’Allemagne de l’Est racontée par ses lieux abandonnés, Paris, Albin Michel, 2019, 256 p.Offenstadt, Nicolas, Urbex. Le phénomème de l’exploration urbaine décrypté, Paris, Albin Michel, 2022, 190 p.Charle, Christophe, Paris "capitales" des XIXe siècles, Paris, Points Seuil, 2022, 672 p.Descheemaecker, Christian, Brûler et renaître : la Cour des comptes du Second Empire à la Troisième République 1865-1885, Paris, La Documentation française, 2019.Fournier, Éric, Paris en ruines, du Paris haussmannien au Paris communard, Paris, Imago, 2007.Leniaud, Jean-Michel, La Cour des comptes au Palais d'Orsay : chronique d'un drame de pierre, Paris, La Documentation française, 2021.Lewandowski, Hélène, Le Palais d'Orsay, Une autre histoire du XIXe siècle, Paris, Passé/Composé, 2023. Carte blanche Costanza Lugnani, doctorante à Paris 1, nous présente le documentaire Emanuela Orlandi, la disparue du Vatican, réalisé pour Netflix en 2022 par Mark Lewis. 00:00 - Introduction01:35 - Entretien Partie 115:20 - Lecture d'une source18:04 - Entretien Partie 232:16 - Carte blanche39:34 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invités : Nicolas Offenstadt (maître de conférences, Paris 1 / IHMC) et Christophe Charle (professeur émérite, Paris 1 / IHMC)Carte blanche : Costanza Lugnani (doctorante, Paris 1 / IHMC)Présentatrice : Muriel Le Roux (chargée de recherche, CNRS / IHMC)Lecture des textes : Quentin Censier (masterant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Jérôme Jacobé et Francesco ZamboninMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Delphine Froment, maîtresse de conférences – Université de LorraineJérôme Jacobé, doctorant – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Yoann Paysserand, doctorant – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRSFrancesco Zambonin, doctorant – Paris 1
39:54 12/03/2024
L'Environnement entre exploitation et protection - IHMC et APHG
L'Environnement entre exploitation et protection avec Charles-François Mathis, Hélène Blais et Stéphane Van Damme Pour cet épisode sur l'histoire environnementale, l'IHMC invite l'APHG. Samy Bounoua et Catherine Cimaz-Leroy sont ainsi aux commandes pour interroger trois enseignant·e·s-chercheur·e·s du laboratoire : Charles-François Mathis, Hélène Blais et Stéphane Van Damme. Comment des approches différentes de l'histoire environnementale enrichissent-elles notre compréhension des rapports entre les sociétés humaines et leurs environnements ?Entre histoire sociale, histoire coloniale et impériale ou histoire des sciences et des savoirs, chacun·e des intervenant·e·s nous donne ses clefs de lecture en rapport avec un des thèmes de l'enseignement de l'histoire en terminale. La source de Charles-François Mathis Révérend F. W. Cobb, Un mineur portant le monde en surface sur ses épaules, Lanternslide (« plaque de lanterne magique », sorte de diapositives), élaborée entre 1907 et 1917 pour des conférences dans les années 1920-1930.1913, réf. COAL 13/62, ©NatIonal ArchIves. La source d'Hélène Blais Gouvernement général de l'Algérie, Les parcs nationaux en Algérie, Alger, 1930https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1473335 La source de Stéphane Van Damme New York Historical Society Archives, Minutes of the Meetings of 20 Novembre and 10 Decembre 1804, vol. 1, 1804-1837, Séance du 12 avril 1814, p. 45-46. Bibliographie indicative Blanc Guillaume, L’invention du colonialisme vert : pour en finir avec le mythe de l’Éden africain, postface inédite, Paris, Flammarion, 2022.Graber Frédéric, Locher Fabien, Posséder la nature : environnement et propriété dans l’histoire (nouvelle édition augmentée), Paris, Éditions Amsterdam, 2022.Fressoz Jean-Baptiste, Locher Fabien, Les révoltes du ciel, Paris, Seuil, 2020.Pomeranz Kenneth, The great divergence: China, Europe, and the making of the modern world economy, Princeton (N.J.), Princeton University Press, 2000. CréditsOpCit! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR8066)Invité.e.s :Charles-François Mathis (professeur des universités, Paris 1 / IHMC)Hélène Blais (professeure des universités, ENS PSL / IHMC)Stéphane Van Damme (professeur des universités, ENS PSL / IHMC)Présentateur : Samy Bounoua (enseignant et doctorant, APHG)Présentatrice : Catherine Cimaz-Leroy (enseignante, APHG)Lecture des textes : Jérôme Jacobé( doctorant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Jérôme Jacobé et Francesco ZamboninMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Delphine Froment, maîtresse de conférences – Université de LorraineJérôme Jacobé, doctorant – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Yoann Paysserand, doctorant – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRSFrancesco Zambonin, doctorant – Paris 1
51:43 01/02/2024
Contester la mondialisation française (1620-1820) - Stéphane Van Damme
Contester la mondialisation française (1620-1820) avec Stéphane Van Damme Dans cet épisode, Stéphane Van Damme nous présente son dernier ouvrage, Les voyageurs du doute. L'invention d'un altermondialisme libertin (1620-1820) (février 2023). Penseurs sceptiques, libertins érudits, matérialistes des Lumières, nombreux sont ceux qui ont critiqué le projet impérial français des XVIIe et XVIIIe siècles. En suivant ces voyageurs du doute dans les nombreuses polémiques, affaires et controverses auxquelles ils participent, Stéphane Van Damme met en lumière les arguments et les pratiques des pourfendeurs de la « monarchie universelle française ». L'auteur nous invite ainsi à dépasser une histoire globale centrée sur les circulations et les métissages, pour documenter les critiques émises contre les prétentions impériales de la France à l'époque moderne. La source Joseph Pitton de Tournefort, Relation d'un voyage du Levant fait par ordre du Roy, contenant l'histoire ancienne et moderne de plusieurs isles de l'Archipel, Paris, Imprimerie Royale, 1717. Bibliographie indicative Stéphane Van Damme, Les voyageurs du doute. L'invention d'un altermondialisme libertin (1620-1820), Paris, Fayard, 2023.Stéphane Van Damme, « La mappemonde sceptique : une géographie des ''libertins érudits'' », Littératures classiques, vol. 92, n°1, 2017, p. 77-112.Stéphane Van Damme, « Curiosité subversive : ''orientalisation'' du libertinage et géographie morale », Études Épistémè, n°26, 2014, en ligne.Stéphane Van Damme, « Subversive Freedom : Libertine Anthropology and the Geography of Knowledge in Seventeenth-Century France », Early Modern French Studies, vol. 37, n°2, 2015, p. 108-125. Carte blanche Vincent Denis, maître de conférences en histoire moderne à l’université Paris 1, nous présente l'exposition temporaire La Régence à Paris (1715 - 1723) qui se tient jusqu'au 25 février 2024 au musée Carnavalet à Paris. 00:00 - Introduction01:25 - Entretien Partie 118:00 - Lecture d'une source21:13 - Entretien Partie 236:33 - Carte blanche41:58 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Stéphane Van Damme (professeur des universités, ENS PSL / IHMC)Carte blanche : Vincent Denis (maître de conférences, Paris 1 / IHMC)Présentateur : Léo Becka (doctorant, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Quentin Censier (masterant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Jérôme Jacobé et Francesco ZamboninMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Delphine Froment, maîtresse de conférences – Université de LorraineJérôme Jacobé, doctorant – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Yoann Paysserand, doctorant – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRSFrancesco Zambonin, doctorant – Paris 1
42:14 10/01/2024
Les Méditerranées de l’époque moderne - Guillaume Calafat
Les Méditerranées de l’époque moderne, avec Guillaume Calafat Existe-t-il un bloc homogène et intemporel que l’on pourrait appeler « la » Méditerranée en histoire ? Dans cet épisode, Guillaume Calafat nous explique que non. La Méditerranée de l’époque moderne représente un monde multiple et bigarré qu’il vaudrait mieux dire au pluriel. Il nous présente sa dernière publication, co-écrite avec Mathieu Grenet et parue chez Points en octobre 2023 : Méditerranées. Une histoire des mobilités humaines (1492-1750). Traversées paisibles, arrivées à bon port, mais aussi litiges, contentieux juridiques, naufrages et attaques corsaires, tels sont les événements qui, tout au long de l’époque moderne, rythment la pratique de la mer telle que la vivent des acteurs aux stratégies et aux intérêts divers. À ces usages distincts correspond une recherche historique menée par sites et par situations et qui s’éloigne des grandes fresques pour restituer à chaque cas sa spécificité dans le cadre de dynamiques plus vastes. La source Un contrat de nolis de navire. ANOM, Gouvernement général d’Alger, « Registre de la chancellerie consulaire d’Alger », 1 AA 13, f° 320-320v, le 13 juillet 1716. La vignette Vue de Smyrne (Izmir) et de la réception donnée en l’honneur du consul de Hochepied dans la salle du Conseil, anonyme, vers 1687-1723. Bibliographie indicative Arnaud Bartolomei, Guillaume Calafat, Mathieu Grenet, Jorg Ülbert (éd.), De l’utilité commerciale des consuls. L’institution consulaire et les marchands dans le monde méditerranéen (XVIIe – XXe siècle), Rome et Madrid, EFR et Casa de Velázquez, 2017.Guillaume Calafat, « Être étranger dans un port franc. Droits, privilèges et accès au travail à Livourne (1590-1715) », Cahiers de la Méditerranée, n°84, 2012, p. 103-112.Guillaume Calafat, Une mer jalousée. Contribution à l’histoire de la souveraineté (Méditerranée, XVIIe siècle), Paris, Seuil, 2019.Guillaume Calafat, « Jurisdictional Pluralism in a Litigious Sea (1590-1630): Hard Cases, Multi-Sited Trials and Legal Enforcement Between North Africa and Italy », Past&Present, supplément 4, 2019, p. 142-178.Mathieu Grenet, La Fabrique communautaire. Les Grecs à Venise, Livourne et Marseille, 1770-1840, Rome et Athènes, EFR et École française d’Athènes, 2016.Mathieu Grenet, « La mort des "Turcs" : une histoire européenne, XVIe – XVIIIe siècle » / « La muerte de los "Turcos": una historia europea, siglos XVI-XVIII », afkar/ideas, vol.65, 2022, p. 68-71. Carte blanche Côme Simien, maître de conférence à Paris 1, nous présente le roman Les Onze de Pierre Michon, paru en 2009 aux éditions Verdier. Entre réalité et fiction, où se situe l'illusion de l'Histoire au cœur de cette œuvre littéraire qui s'insinue dans les méandres de la Révolution ? 00:00 - Introduction01:58 - Entretien Partie 109:50 - Lecture d'une source12:26 - Entretien Partie 233:00 - Carte blanche42:40 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Guillaume Calafat (maître de conférences, Paris 1 / IHMC)Carte blanche : Côme Simien (maître de conférences, Paris 1 / IHMC)Présentatrice : Costanza Lugnani (doctorante, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Shandiva Banerjee (doctorante, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Delphine Froment, maîtresse de conférences – Université de LorraineJérôme Jacobé, doctorant – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Yoann Paysserand, doctorant – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRSFrancesco Zambonin, doctorant – Paris 1
42:54 01/12/2023
Droit musulman dans la colonie du Sénégal - Élise Paysant
Droit musulman dans la colonie du Sénégal, avec Élise Paysant La question du droit et de la justice dans les colonies françaises aux côtés des institutions locales n'a rien d'évident. En se penchant sur les tribunaux musulmans du Sénégal, Élise Paysant a pu mettre au jour les profondes transformations du droit musulman dans cette région. Ainsi, dans cet épisode, elle nous montre comment justice coloniale et justice musulmane ont cohabité, quelles pratiques ont persisté en dehors du cadre colonial mais aussi à quel point le terme marabout cache une véritable érudition des juges locaux en droit coranique. La source 7M18, Archives du tribunal musulman de Saint-Louis, Saint-Louis, Sénégal. Bibliographie indicative Benton Lauren, Law and Colonial Cultures: Legal Regimes in World History, 1400-1900, Cambridge, Cambridge University Press, 2002.Kane Ousmane, Beyond Timbuktu: An Intellectual History of Muslim West Africa, Cambridge (MA), Harvard University Press, 2016.Lydon Ghislaine, « Obtaining Freedom at the Muslim’s Tribunal : Colonial Kadijustiz and Women’s Divorce Litigation in Ndar (Senegal) », dans Shamil Jeppie, Moosa Ebrahim et Roberts Richard (dir.), Muslim Family Law in Sub-Saharan Africa : Colonial Legacies and Post-Colonial Challenges, Amsterdam, Amsterdam University Press, 2010.Roberts Richard et Sarr Dominique, « The Jurisdiction of Muslim Tribunals in Colonial Senegal », dans Mann Kristin et Roberts Richard (dir.), Law in Colonial Africa, Portsmouth, Heinemann, 1991.Robinson David, Paths of Accommodation: Muslim Societies and French Colonial Authorities in Senegal and Mauritania, 1880-1920, Athens, Ohio University Press, 2000.Sartori Paolo et Shahar Ido, « Legal Pluralism in Muslim-Majority Colonies. Mapping the Terrain », Journal of the Economic and Social History of the Orient, vol. 55, n° 4-5, 2012, p. 637-663. Carte blanche Delphine Froment, maîtresse de conférences à l'université de Lorraine, vient nous présenter l’œuvre du prix Nobel de littérature 2021, le tanzanien Abdulrazak Gurnah, dont 3 romans (Paradis, Près de la mer et Adieu Zanzibar) ont été traduits en français aux éditions Denoël. 00:00 - Introduction00:40 - Entretien Partie 109:33 - Lecture d'une source11:07 - Entretien Partie 225:42 - Carte blanche32:45 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invitée : Élise Paysant (doctorante, ENS Ulm / IHMC)Carte blanche : Delphine Froment (maîtresse de conférences, université de Lorraine)Présentatrice : Muriel Le Roux (chargée de recherche, CNRS / IHMC)Lecture des textes : Francesco Zambonin (doctorant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Delphine Froment, maîtresse de conférences – Université de LorraineJérôme Jacobé, doctorant – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Yoann Paysserand, doctorant – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRSFrancesco Zambonin, doctorant – Paris 1
33:05 06/11/2023
Les cimetières de Lubartów et de Bagneux, une histoire croisée - Claire Zalc, Inès Baude et Louise Bur-Palmieri
Les cimetières de Lubartów et de Bagneux, une histoire croisée, avec Claire Zalc, Inès Baude et Louise Bur-Palmieri À l’occasion des Rendez-vous de l’histoire de Blois, l’équipe d’Opcit ! vous propose un épisode spécial consacré aux cimetières de Lubartów et de Bagneux. En compagnie de Claire Zalc, Inès Baude et Louise Bur-Palmieri, nous vous proposons de comprendre comment les populations juives de ces villes ont investi ces lieux réservés aux morts.Espaces rituels où se crée le lien social, cibles des soldats nazis dans le cas polonais, lieux de mémoire de la Shoah, les cimetières jouent un rôle important pour les communautés juives d’Europe tout au long du XXe siècle. Cet épisode est l’occasion de découvrir cette histoire, mais également la méthode des historien·ne·s qui font des sépultures des objets d’étude. Le projet Lubartworld, porté par Claire Zalc, s’inscrit ainsi dans un renouvellement historiographique, celui de la microhistoire globale. La source Michal Krokhmalnik, "Lubartow, où es-tu ?", La destruction de Lubartow, Paris, 1947, p. 49-50 (traduction française en 2016, sur le site de Lubartworld). Bibliographie indicative Claire Zalc et Franciszek Zakrzewki, « Tentatives d’épuisement de non-lieux : les cimetières juifs de Lubartów, Pologne », Revue d’histoire de la Shoah, no 215, mars 2022, p. 151-189.Patricia Hidiroglou, Rites funéraires et pratiques de deuil chez les juifs en France: XIXe-XXe siècles, Paris, Belles lettres, 1999.Audrey Kichelewski, 2018, « Un monde disparu avec ses archives ? Les Enfants de Lublin, une société de juifs originaires de Pologne », Vingtième Siècle. Revue d’histoire, 139, p. 79–92.Boris Adjemian, 2011, « Une visite au cimetière arménien d’Addis Abeba. Éléments pour la connaissance d’une diaspora et de ses pratiques funéraires en Éthiopie », Afriques, 3, en ligne. Retrouvez le projet Lubartworld sur le site dédié. Carte blanche Charles-François Mathis, professeur des universités à Paris 1, nous parle de la bande dessinée Le Monde sans fin, de Christophe Blain et Jean-Marc Jancovici, éditée par Dargaud en 2021. Crédit de la vignette : Commémoration des Amis de Lubartów, cimetière de Bagneux. France, années 1960, MXII_14845, © Mémorial de la Shoah 00:00 - Introduction01:18 - Entretien Partie 116:21 - Lecture d'une source17:59 - Entretien Partie 234:02 - Carte blanche43:24 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invitées : Claire Zalc (directrice de recherche, CNRS / IHMC), Inès Baude (doctorante, CESSP / CESDIP) et Louise Bur-Palmieri (doctorante, CHS)Carte blanche : Charles-François Mathis (professeur des universités, Paris 1 / IHMC)Présentateur : Léo Becka (doctorant, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Valentin Barrier (doctorant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Delphine Froment, maîtresse de conférences – Université de LorraineJérôme Jacobé, doctorant – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Yoann Paysserand, doctorant – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRSFrancesco Zambonin, doctorant – Paris 1
43:39 03/10/2023
Les rencontres princières - Jean-Marie Le Gall
Les rencontres princières par Jean-Marie Le Gall Comment et pourquoi se rencontrent les princes à l'époque Moderne? À l'occasion de la sortie le 20 septembre de son ouvrage Comment la confiance vient aux princes : Les rencontres princières en Europe (1494-1788) écrit avec Claude Michaud et publié aux Presses universitaires de France, Jean-Marie Le Gall, professeur à l'université Paris 1 et membre de l'IHMC revient sur les rencontres entre souverains et sur l’essor de la confiance entre ces acteurs politiques.L'épisode est l'occasion de revenir sur les paramètres de cette vaste étude de 3 344 rencontres et ses conclusions à rebours d'une tradition historiographique supposant la sédentarité des Princes. La source Stéphane Castelluccio, Journal de la cour. 1723-1785, Paris, 2022, p.326. Bibliographie indicative Jean-Marie Le Gall et Claude Michaud, Comment la confiance vient aux princes : Les rencontres princières en Europe (1494-1788), Paris, CNRS Éditions, 2023.Stéphane Castelluccio, Journal de la cour. 1723-1785, Paris, 2022.Jean-Marie Le Gall, « Et la confiance vint aux princes », L'Histoire, n°511, septembre 2023. Carte blanche Shandiva Banerjee, doctorante à l'université Paris 1, nous parle de l'île sous la mer, un roman d'Isabel Allende publié chez Grasset en 2011 et prenant place durant la révolution haïtienne commencée en 1791. 00:00 - Introduction00:55 - Entretien Partie 113:26 - Lecture d'une source15:38 - Entretien Partie 228:20 - Carte blanche31:52 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Jean-Marie Le Gall (professeur, Paris 1 / IHMC)Carte blanche : Shandiva Banerjee (doctorante, Paris 1 / IHMC)Présentateur : Antoine Breysse (doctorante, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Jérôme Jacobé (doctorant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Jérôme Jacobé, doctorant – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Yoann Paysserand, doctorant – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRSFrancesco Zambonin, doctorant – Paris 1
32:09 15/09/2023
Le fourmillement de Paris - Nicolas Lyon-Caen
Le fourmillement de Paris avec Nicolas Lyon-Caen De prime abord, l’expression « histoire urbaine » peut avoir une résonance assez austère : elle évoque des cartes, des statistiques, à la rigueur des anecdotes livrées pour donner quelque tonalité locale aux tendances générales. Dans cet épisode, Nicolas Lyon-Caen, chargé de recherche au CNRS, nous montre pourtant qu’il n’en est rien. La ville est un objet d’histoire aussi coloré, diversifié et surprenant que les habitants qui l’investissent et que les activités qui l’animent. À travers une plongée dans le Paris du XVIIIe siècle, notre invité reconstruit avec minutie les mécanismes d’organisation et de mobilisation propres à différents groupes socio-professionnels : les marchands et les commerçants, ainsi que les éboueurs et les agriculteurs des campagnes environnant la capitale du royaume de France. L’étude sociale et culturelle de ces travailleurs permet de retrouver non seulement les métiers, mais aussi l’aspect matériel et même les odeurs de la cité parisienne telle qu’elle apparaissait aux contemporains. Par l’étude des sources privées, notariées et normatives de l’époque, c’est donc un Paris vieux de 200 ans qui sort de terre. La source "Soeur Pélagie vue par les jésuites (1734)", Supplément aux Nouvelles ecclésiastiques, s.l., 15 mars 1734, de paris, p. 21 Bibliographie indicative -Daniel Roche, Le peuple de Paris. Essai sur la culture populaire au XVIIIe siècle, Paris, Aubier, 1981.-Pascal Bastien et Simon Macdonald (dir.), Paris et ses peuples au 18e siècle, Paris, Éditions de la Sorbonne, 2020.-Fanny Cosandey (éd.), Dire et vivre l’ordre social en France sous l’Ancien Régime, Paris, éditions de l’EHESS, 2005.-Claire Dolan (éd.), Les pratiques politiques dans les villes françaises d’Ancien Régime. Communauté, citoyenneté et localité, Rennes, PUR, 2018. -David Garrioch, La fabrique du Paris révolutionnaire, Paris, La Découverte, 2013.-Nicolas Lyon-Caen et Raphaël Morera, À vos poubelles citoyens ! Environnement urbain, salubrité publique et investissement civique (Paris, XVIe-XVIIIe siècle), Ceyzérieu, Champ Vallon, 2020.-Nicolas Lyon-Caen, La boîte à Perrette. Le jansénisme parisien au XVIIIe siècle, Paris, Albin Michel, 2010. Retrouvez le projet d'archéologie du paysage sonore de Mylen Pardoen sur le site Louis Bretez. Carte blanche Matthieu Haroux, doctorant en histoire moderne à l’IHMC, partage avec nous sa lecture de la bande dessinée Révolution de Florent Grouazel et Younn Locard. Sous le crayon des auteurs, le peuple de la ville s’agite et gronde, loin de toute représentation d’Épinal centrée sur Robespierre, Danton ou Saint-Just, même si leurs silhouettes ne sont jamais bien loin. 00:00 - Introduction2:00 - Entretien Partie 121:00 - Lecture d'une source24:31 - Entretien Partie 228:36 - Carte blanche33:19 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Nicolas Lyon-Caen (chargé de recherche, CNRS / IHMC)Carte blanche : Matthieu Haroux (doctorant, Paris 1 / IHMC)Présentatrice : Costanza Lugnani (doctorante, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Boris Gabriels (bibliothécaire, Paris 1 / École d'histoire) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
33:41 10/07/2023
Écrire l'histoire de la guerre civile espagnole - Pierre Salmon
Écrire l'histoire de la guerre civile espagnole avec Pierre Salmon Les 17 et 18 juillet 1936, à travers l’Espagne, éclate une tentative de coup d’État militaire nationaliste contre le gouvernement de la seconde République. Le semi-échec de ce soulèvement mène alors à trois années de guerre civile. Pierre Salmon, maître de conférences en histoire contemporaine à l’École normale supérieure, revient pour nous sur le trafic d’armes entre la France et l’Espagne dans cette période troublée, entre illégalité et réseaux transnationaux.Cet épisode est l’occasion de revenir avec lui non seulement sur sa méthode, ses conclusions mais aussi sur les pratiques de propagande de guerre et ses conséquences dans la bataille mémorielle autour de l’histoire de la guerre d’Espagne. La source Article du journal Le Figaro du lundi 3 mai 1937. Bibliographie indicative -Bourderon Roger, La guerre d’Espagne. L’histoire, les lendemains, la mémoire, Paris, Taillandier, 2007.-Casanova Julián, De la calle al frente: el anarcosindicalismo en España 1931 – 1939, Barcelone, Crítica, 1997.-Dard Olivier, « Nationalistes français et reportages de guerre de l’Éthiopie à l’Espagne », in Emmanuel Mattiato, Manuelle Peloille et Olivier Dard (dir.), Correspondants de guerre 1918-1939: Maroc, Éthiopie, Espagne : actes du colloque « Correspondants de guerre : aire latine 1918-1939 », Université d’Angers, 9-10 mai 2019, Chambéry, Presses Universitaires Savoie Mont Blanc, 2021, p. 191‑220.-Espinosa Maestre, Francisco et al. (Coord.), Violencia roja y azul. España 1936-1950, Barcelone, Critica, 2010.-Godicheau François, La guerre d’Espagne : République et révolution en Catalogne (1936-1939), Odile Jacob, 2004.-Godicheau François, Les mots de la guerre d’Espagne, Presses Universitaire du Mirail, 2003.-Gomez Bravo, Gutmaro, Geografía humana de la represión franquista. Del golpe a la guerra de ocupación (1936-1941), Madrid, Cátedra, 2017.-Graham Helen, The Spanish Republic at War, 1936-1939, New York, Cambridge University Press, 2002.-Hernández Sánchez Fernando, Guerra o revolución: el Partido Comunista de España en la Guerra Civil, Barcelone, Crítica, 2010.-Howson Gerald, Arms for Spain: the untold story of the Spanish Civil War, Londres, Murray, 1998.-Kowalsky Daniel, La Unión Soviética y la Guerra Civil española : una revisión crítica, Barcelone, Crítica, 2004.-Preston Paul, The Spanish holocaust: inquisition and extermination in twentieth-century Spain, Londres, HarperPress, 2012.-Reig Tapia, Alberto, Anti Moa, Ediciones B, Barcelone, 2006.-Salmon Pierre, « La gauche révolutionnaire contre l’Internationale communiste : une relecture de la contrebande d’armes franco-espagnole de la guerre civile (1936-1939) », Le Mouvement Social, juillet 2021, n° 275, n° 2, p. 113‑135.-Salmon Pierre, « Le trafic d’armes dans la guerre civile espagnole (1936-1939) », Encyclopédie d'histoire numérique de l'Europe [enligne], ISSN 2677-6588, mis en ligne le 11/10/21, consulté le 07/06/2023. Permalien : https://ehne.fr/fr/node/21672-Southworth Herbert, La destruction de Guernica. Journalisme, diplomatie, propagande et histoire, Paris, Ruedo Ibérico, 1975. Carte blanche Muriel Le Roux, chargée de recherche au CNRS, nous présente le dernier livre de Michelle Perrot avec Eduardo Castillot. Dans Le Temps des féminismes, édité en 2023 aux éditions Grasset, l'historienne revient sur son parcours et son rapport au(x) féminisme(s). 00:00 - Introduction00:52 - Entretien Partie 116:10 - Lecture d'une source17:57 - Entretien Partie 231:07 - Carte blanche38:18 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Pierre Salmon (maître de conférence, Paris 1 / IHMC)Carte blanche : Muriel Le Roux (chargée de recherche, CNRS / IHMC)Présentateur : Antoine Breysse (doctorant, Paris 1/ IHMC)Lecture des textes : Quentin Censier (masterant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
38:34 19/06/2023
Le royaume de Galicie dans l'empire des Habsbourg : une histoire croisée ? - Christine Lebeau
Le royaume de Galicie dans l'empire des Habsbourg : une histoire croisée ? avec Christine Lebeau Lors du partage de Pologne (1772), l’Autriche reçoit un « lot », renommé « royaume de Galicie » d’après une ancienne principauté médiévale. L’intervention porte sur l’intégration dans l’empire des Habsbourg d’un espace aujourd’hui situé entre Pologne et Ukraine. Christine Lebeau, professeure d’histoire moderne à Paris I, discute à partir de la création de l’Ossolineum de Lviv à Wrocław et du cas de Brody, ville frontière entre les empires et les religions, de la possibilité d’une histoire croisée, voire transnationale, dans un espace bouleversé par les concurrences impériales. La source Note sur le partage de la Pologne, avril 1772, Archives de la Maison, de la Cour et de l'Etat (Haus-Hof und Staatsarchiv), Vienne, Correspondance politique, série Pologne, III. Bibliographie indicative Christine Lebeau, Aristocrates et grands commis à la Cour de Vienne, 1748-1791 : le modèle français, Paris, 1996. Carte blanche À l'occasion de la sortie du film Les Trois mousquetaires : D'Artagnan, Hervé Drévillon, professeur des universités à Paris 1, aborde avec nous les dimensions symboliques portées par le corps des mousquetaires du roi à l'époque de Louis XIV. 00:00 - Introduction00:44 - Entretien Partie 17:05 - Lecture d'une source10:05 - Entretien Partie 223:02 - Carte blanche27:40 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invitée : Christine Lebeau (professeure des universités, Paris 1 / IHMC)Carte blanche : Hervé Drévillon (professeur des universités, Paris 1 / IHMC)Présentatrice : Muriel Le Roux (chargée de recherche, CNRS / IHMC)Lecture des textes : Quentin Censier (masterant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
27:55 18/05/2023
Pasteur, ses adversaires et ses héritiers - Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux
Pasteur, ses adversaires et ses héritiers avec Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux En 2022, de nombreux événements ont été organisés à l’occasion du bicentenaire de la naissance de Louis Pasteur. Certaines de ces commémorations ont réactivé l’image du grand savant bienfaiteur de l’humanité. Mais à qui profite le mythe ?Dans cet épisode, Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux reviennent pour nous sur la construction du mythe Pasteur. De son vivant, le découvreur du vaccin contre la rage est érigé en héros de la République et du progrès. Plus tard, il va faire office de modèle pour de nombreux chimistes, notamment ceux de l’Institut de Chimie des Substances Naturelles du CNRS. Ainsi, depuis la fin du XIXe siècle, la figure de Pasteur est mobilisée pour justifier des projets politiques, des pratiques scientifiques et une certaine manière de concevoir la société. La source Auguste Joseph Lutaud, Études sur la rage et la méthode Pasteur, Paris, Publication du Journal de médecine de Paris, 1887, p. 5-6. Bibliographie indicative Gerald L. Geison, The Private Science of Louis Pasteur, Princeton, Princeton University Press, 1995.Michel Morange, Pasteur, Paris, Gallimard, 2022.Claire Salomon-Bayet, Pasteur et la révolution pastorienne, Paris, Payot, 1986.Muriel Le Roux, Françoise Guéritte, La Navelbine et le Taxotère, Histoire de sciences, Londres, Iste, 2017.Muriel Le Roux, « Pierre Potier, Entreprendre pour la science », dans Claire-Marie Pradier, Francis Teyssandier et Olivier Parisel (dir.), Étonnante chimie, découvertes et promesses du XXIe siècle, Paris, CNRS Editions, 2021.Jean-Luc Chappey, La révolution des sciences : 1789 ou le sacre des savants, Paris, Vuibert, 2020. Carte blanche Antoine Breysse, doctorant à Paris 1, nous parle de la bande dessinée 1629, ou l'effrayante histoire des naufragés du Jakarta, de Xavier Dorison et Thimothée Montaigne, et parue aux éditions Glénat en 2022. 00:00 - Introduction00:54 - Entretien Partie 113:30 - Lecture d'une source14:55 - Entretien Partie 228:52 - Carte blanche33:39 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité·e·s : Jean-Luc Chappey (professeur des universités, Paris 1 / IHMC) et Muriel Le Roux (chargée de recherche, CNRS / IHMC)Carte blanche : Antoine Breysse (doctorant, Paris 1 / IHMC)Présentateur : Léo Becka (doctorant, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Valentin Barrier (doctorant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant – Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
33:53 05/04/2023
Watteau et l'imaginaire colonial - Charlotte Guichard
Watteau et l'imaginaire colonial avec Charlotte Guichard Charlotte Guichard, directrice de recherche au CNRS et professeure attachée à l’École normale supérieure, nous présente dans cet épisode une interprétation originale du célèbre Pèlerinage à l’île de Cythère (1717) de Jean-Antoine Watteau. Plus qu’une scène de « fête galante », cette toile est porteuse d’une vision de l’Empire colonial français.L’entourage du peintre Watteau, l’engouement pour l’Amérique française sous la Régence et les motifs du tableau invitent à considérer l’esthétique galante dans son rapport avec l’imaginaire colonial du XVIIIe siècle. Cet épisode met ainsi en lumière la dimension politique d’un courant esthétique et l’importance des choix méthodologiques dans la recherche en histoire de l’art. Le tableau analysé La source Le Nouveau Mercure, février 1718, p. 147-151. Bibliographie indicative Charlotte Guichard, Watteau – kolonial. Herrschaft, Handel und Galanterie im Frankreich der Régence, Berlin – Munich, Deutscher Kunstverlag, 2022. Carte blanche Valéria Pansini, maîtresse de conférences à l'université Rennes 2 en délégation CNRS à l'IHMC, nous parle de l'animé japonais Lady Oscar. Quels liens avec l'Histoire ce programme télévisuel qui a marqué en Italie entretient-il ? 00:00 - Introduction00:57 - Entretien Partie 113:23 - Lecture d'une source14:24 - Entretien Partie 228:12 - Carte blanche35:07 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invitée : Charlotte Guichard (directrice de recherche, CNRS / IHMC)Carte blanche : Valéria Pansini (maîtresse de conférences, Rennes 2 en délégation CNRS / IHMC)Présentateur : Léo Becka (doctorant, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Jean-Luc Chappey (professeur des universités, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant – Paris 1Léo Becka, doctorant – Paris 1Antoine Breysse, doctorant – Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante – Paris 1Aurélien Peter, doctorant – Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante – Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
35:23 13/03/2023
Le maître d'école du village - Côme Simien
Le maître d'école du village avec Côme Simien Comment s'est construite la relation entre les communautés villageoises et le maitre d'école au XVIIIe siècle ? Comment le moment révolutionnaire a-t-il fait évoluer cette relation ? Dans cet épisode, Côme Simien, maître de conférences à Paris 1, nous présente son livre Le maitre d'école du village au temps des Lumières et de la Révolution, tiré de sa thèse soutenue en 2017 et publié le 14 février 2022 aux CHTS. Il revient à la fois sur sa méthode d'analyse, ses sources et ses conclusions. Il met tout particulièrement en lumière les différents liens qui existaient entre les communautés rurales et leurs maitres d'école, à travers la France et le XVIIIe siècle, montrant une continuité de ce lien. Il reconsidère de ce fait les préjugés et traditions historiographiques sur cette figure de l'enseignement et sur l'impact de la révolution sur les pratiques éducatives. Enfin, cette étude lui permet d'insister sur la tension entre enseignement public et privé en dehors des espaces urbains, afin de comprendre le triomphe du privé dans l'espace rural. La source Michael Nerlich, Procès-verbaux de la société populaire de Charroux d'Allier, 5 brumaire an II — 20 floréal an IV, Berlin, Technische Universität, 1988. Bibliographie indicative Côme Simien, Le maître d'école du village au temps des Lumières et de la Révolution, Paris, CHTS, 2023. Carte blanche Costanza Lugnani, doctorante à l'IHMC, nous partage ses impressions sur le film Caravage de Michele Placido (2022). 0:00 - Introduction0:28 - Entretien Partie 112:45 - Lecture d'une source15:42 - Entretien Partie 231:31 - Carte blanche35:08 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Côme Simien (maître de conférences, Paris 1 / IHMC)Carte blanche : Costanza Lugnani (doctorante, Paris 1 / IHMC)Présentateur : Antoine Breysse (doctorant, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Quentin Censier TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction : Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant - Paris 1Léo Becka, doctorant - Paris 1Antoine Breysse, doctorant - Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante - Paris 1Aurélien Peter, doctorant - Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
35:27 13/02/2023
Rendre les armes - Paul Vo-Ha
Rendre les armes avec Paul Vo-Ha Dans cet épisode, Paul Vo-Ha, maître de conférences à Paris 1, aborde la reddition des places fortes aux XVIe et XVIIe siècles comme des pratiques transactionnelles. Loin d'une vision totalisante de la guerre et des combats, l'étude des cessez-le-feu et des redditions montre les différentes socialisations des acteurs de terrain au cœur d'une micro-diplomatie. Émergent ainsi des codes culturels, moraux mais également juridiques sur l'action de se rendre avec sa garnison et son corps de place, et dans le cadre desquels sont prises des décisions plus ou moins collégiales et justifiées Ainsi, tout en dévoilant des aspects sentimentaux des combats et des négociations, la reddition apparait comme une modératrice de la violence. Du point de vue de la raison, elle s'inscrit également dans une économie des moyens tant pour les vainqueurs, qui y gagnent temps et efforts, que pour les vaincus, qui peuvent conserver les troupes, les armes et les honneurs. La source SHD GR A1 795, Louvois aux gouverneurs des places du royaume, Versailles, 12 février 1687. Bibliographie indicative -Paul Vo-Ha, Rendre les armes, le sort des vaincus XVIe-XVIIe siècles, Ceyzérieu, 2017.-Claire Miot, Thomas Vaisset, Paul Vo-Ha (dir.), Cessez-le-feu, cesser les combats ? De l’époque moderne à nos jours, Villeneuve d’Ascq, 2022.-Paul Vo-Ha, « Les minorités confessionnelles dans l’armée au XVIIIe siècle : l’invention d’une tolérance militaire ? », Revue Historique, N° 701, 2022/1, p. 69-113. Carte blanche Valentin Barrier, doctorant à Paris 1, nous parle de la représentation des guerres napoléoniennes au cinéma. Comment les combats de cette époque ont-ils posé un défi pour rendre leur récit intelligible par le public et quelle réponse les différents réalisateurs qui s'y sont confrontés ont-ils proposée ? 00:00 - Introduction2:00 - Entretien Partie 127:33 - Lecture d'une source29:30 - Entretien Partie 233:02 - Carte blanche37:52 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Paul Vo-Ha (maître de conférences, Paris 1 / IHMC)Carte blanche : Valentin Barrier (doctorant, Paris 1 / IHMC)Présentatrice : Costanza Lugnani (doctorante, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Nicolas Offenstadt (maître de conférences, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction : Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant - Paris 1Léo Becka, doctorant - Paris 1Antoine Breysse, doctorant - Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante - Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1Aurélien Peter, doctorant - Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
38:10 17/01/2023
La fabrique du Kilimandjaro - Delphine Froment
La fabrique du Kilimandjaro avec Delphine Froment Dans cet épisode, Delphine Froment, maîtresse de conférences à l’université de Lorraine, nous propose une histoire du regard européen sur le Kilimandjaro. Comment cette montagne tanzanienne est-elle devenue l’emblème de la nature est-africaine ? Inconnu jusqu’au milieu du XIXe siècle, le Kilimandjaro gagne soudainement une importance colossale dans l’imaginaire européen. Au tournant du XXe siècle, il s’impose comme le joyau de l’empire colonial allemand. Controverses sur les neiges éternelles, rumeurs d’un Éden africain et ascensions risquées ponctuent la « découverte » par les Européens de la plus haute montagne d’Afrique. En entremêlant histoire de l’alpinisme, histoire de l’exploration et histoire des empires, Delphine Froment renouvelle ainsi notre regard sur un objet géographique dont la beauté nous fait vite oublier qu’il est fabriqué. La source Lettre de Harry Hamilton Johnston à Lord Edmond Fitzmaurice, Chagga, 10 juillet 1884, The National Archives, Kew, FO 881/5037. Bibliographie indicative -La fabrique du Kilimandjaro. Savoirs géographiques, représentations et constructions impériales en Afrique de l'Est au XIXe siècle, thèse de doctorat en histoire sous la direction d’Hélène Blais, Paris, École Normale Supérieure, soutenue en décembre 2021.-« Collaborer avec ses rivaux. Les soutiens britanniques et zanzibarites à la conquête allemande du Kilimandjaro (1887-1889) », Revue d’Histoire contemporaine de l’Afrique, 3, 2022, p. 19-34.-« Diplomatic Gift in East Africa at the End of the 19th Century: Modalities and Issues of an Exchange of Gifts Between the British Consulate in Zanzibar and a Chagga Chief in 1883 », Mambo! Carnet de l’Institut Français de Recherche en Afrique – Nairobi, XVI, 3, 2019, p. 1-4.-[À paraître en 2023] « Contre le piège de l’évidence. La controverse des neiges du Kilimandjaro (1848-1862) », Communications, numéro spécial consacré au « Mythe de la science ». Carte blanche Muriel Le Roux, chargée de recherche, nous présente le documentaire Des femmes contre des missiles, de Sonia Gonzalez, qui sera diffusé sur Arte aux alentours du 20 décembre 2022. Comment des femmes ont combattu l'installation de missiles nucléaires par l'OTAN à Greenham Common (Royaume-Uni) en 1981 ? 00:00 - Introduction00:57 - Entretien Partie 122:43 - Lecture d'une source24:05 - Entretien Partie 233:54 - Carte blanche40:14 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invitée : Delphine Froment (maîtresse de conférences, université de Lorraine)Carte blanche : Muriel Le Roux (chargée de recherche, CNRS / IHMC)Présentateur : Léo Becka (doctorant, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Valentin Barrier (doctorant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant - Paris 1Léo Becka, doctorant - Paris 1Antoine Breysse, doctorant - Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante - Paris 1Aurélien Peter, doctorant - Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
40:26 07/12/2022
La police des noirs - Shandiva Banerjee
L’invention de la métropole : la police des Noirs en France entre 1777 et 1848 avec Shandiva Banerjee L’encadrement des populations colonisées contribuent-il, par réverbération, à construire la métropole ? Dans cet épisode, Shandiva Banerjee, doctorante à Paris I, nous présente ses recherches en cours sur l’encadrement des personnes dites « de couleur » en France métropolitaine entre 1777 et 1848. Elle nous aide ainsi à y voir plus clair dans les relations de contrôle qui, à l’époque moderne, lient l’Hexagone à ses territoires coloniaux et sont partie prenante d’un véritable processus de construction de la métropole comme concept et comme réalité spatiale. En 1777, la Déclaration pour la police des Noirs est divulguée ; en 1848, l’esclavage est aboli en France pour la deuxième fois. Entre ces deux dates, différents régimes politiques se succèdent, chacun avec une législation plus ou moins restrictive sur la mobilité des personnes issues des colonies. Au travers de ces évolutions de la police des Noirs, c’est un pan essentiel de la construction impériale qui s’offre à l’analyse historienne. La source Archives départementales de Gironde, 3L182, Lettre écrite entre mai et octobre 1799. Bibliographie indicative -Denis Vincent et Denys Catherine (éd.), Polices d’Empires : XVIIIe-XIXe siècles, Rennes, Presses universitaires de Rennes, coll. « Histoire », 2019.-Duprat Julie, Présences noires à Bordeaux : passage et intégration des gens de couleur à la fin du XVIIIe siècle (1763-1792), Paris, École Nationale des Chartes, 2017.-Noël Erick, Être noir en France au XVIIIe siècle, Paris, Tallandier, 2006.-Peabody Sue, « There are no Slaves in France » : The Political Culture of race and Slavery in the Ancien Régime in France, New York, Oxford University Press, 1996.-Ruggiu François-Joseph, « Des nouvelles France aux colonies – Une approche comparée de l’histoire impériale de la France de l’époque moderne », Nuevo Mundo Mundos Nuevos, 2018.-Spieler Miranda, « The Vanishing Slaves of Paris: The Lettre de Cachet and the Emergence of an Imperial Legal Order in Eighteenth-Century France », dans Ben-Dor Benite Zvi, Geroulanos Stefanos et Jerr Nicole (dir.), The Scaffolding of Sovereignty. Global and Aesthetic Perspectives on the History of a Concept, New York, Columbia University Press, 2017, p. 230-245. Carte blanche Thomas Corpet, bibliothécaire responsable des centres de documentation de l'IHMC (IHRF, CRHM et CH2ST), nous présente son travail et les fonds qu'il œuvre à valoriser. 00:00 - Introduction01:43 - Entretien Partie 115:21 - Lecture d'une source16:37 - Entretien Partie 230:21 - Carte blanche35:10 - Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invitée : Shandiva Banerjee (doctorante, Paris 1 / IHMC)Carte blanche : Thomas Corpet (assistant ingénieur, CNRS, bibliothécaire)Présentatrice : Costanza Lugnani (doctorante, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Quentin Censier et Valentin Barrier (doctorant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant - Paris 1Léo Becka, doctorant - Paris 1Antoine Breysse, doctorant - Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante - Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1Aurélien Peter, doctorant - Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
35:27 18/11/2022
L'Histoire du Joker - Pierre Serna
L'Histoire du Joker avec Pierre Serna Le Joker, avant d'être l'ennemi juré de Batman, est une carte à jouer. Mais cette figure n'est pas issue de nulle part. Personnage représentant la marge autant que le renversement du pouvoir, le joker est un symbole qui a évolué dans le temps, des carnavals du Moyen Âge au fou bigarré flirtant avec l'anarchisme des comics en passant par le bouffon et le nain jaune. Pierre Serna, professeur à Paris I, revient avec nous sur l'histoire de ce joker à travers les époques et sur son apparition comme carte à jouer pour comprendre ce que cette figure individuelle et marginale nous dit du pouvoir et de notre rapport à la transgression. La source Victor Hugo, L'Homme qui rit, Paris, 1869 Le livre présenté Pierre Serna (dir.), Le Joker, un fou au pays des cartes, exposition au Musée Français de la Carte à Jouer, 14 mai – 14 août 2021, Face & Dos, Éditions de Tournon, 2021 Carte blanche Guillaume Calafat, maître de conférence à Paris 1, et son fils Elias nous parlent du processus d'écriture de leur dernier livre pour enfants sur l'histoire de l'obélisque de la place de la Concorde.Guillaume Calafat et David Giraudon, L'incroyable voyage de l'obélisque de Louqsor à Paris, Éditions du Patrimoine, Paris, 2022 00:00 Introduction00:59 Entretien Partie 114:07 Lecture d'une source16:13 Entretien Partie 232:39 Carte blanche39:32 Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Pierre Serna (professeur des universités, Paris 1 / IHMC)Carte blanche : Guillaume Calafat (maître de conférence, Paris 1 / IHMC), Elias CalafatPrésentateur : Antoine Breysse (doctorant, Paris 1 / IHMC)Lecture des textes : Muriel Le Roux (chargée de recherche, CNRS / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant - Paris 1Léo Becka, doctorant - Paris 1Antoine Breysse, doctorant - Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante - Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1Aurélien Peter, doctorant - Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
39:49 31/10/2022
La Civilisation du charbon - Charles-François Mathis
La Civilisation du charbon avec Charles-François Mathis Alors que les enjeux d'énergie et de budget énergétique reviennent sur le devant de la scène, entre inflation, guerre en Ukraine et prix des énergies fossiles, Charles-François Mathis, professeur des universités à Paris 1, nous présente son travail sur le charbon dans le Royaume-Uni victorien. Plus qu'une simple source d'énergie, le charbon connait de nombreuses formes et emplois et nourrit un imaginaire ainsi qu'un ensemble d'organisations ou de compétences sociales. En se penchant sur tout cet ensemble, Charles-François Mathis nous invite donc à penser le charbon comme une construction sociale, de la gestion d'un budget de chauffage à la diffusion d'un modèle énergétique et industriel à l'échelle mondiale. La source George Orwell, Wigan Pier Au Bout du chemin, édition Pléiades Gallimard, Paris, 2020, p.480. Le livre présenté Charles-François Mathis, La Civilisation du charbon, édition Vendémiaire, Paris, 2021. Carte blanche Olivier Aranda, doctorant à Paris 1, nous parle des six premiers tomes de la bande dessinée L'Épervier de Patrice Pellerin, de son rapport à la mer, au XVIIIe siècle et à ses navires.Patrice Pellerin, L'Épervier, tomes 1 à 6, édition Dupuis, 1994-2005. 00:00 Introduction00:54 Entretien Partie 110:28 Lecture d'une source11:16 Entretien Partie 224:53 Carte blanche30:07 Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Charles-François Mathis (Professeur des universités, Paris 1 / IHMC)Carte blanche : Olivier Aranda (Doctorant , Paris 1 / IHMC)Présentatrice : Muriel Le Roux (Chargée de recherche, CNRS / IHMC)Lecture des textes : Aurélien Peter (Doctorant Paris1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant - Paris 1Léo Becka, doctorant - Paris 1Antoine Breysse, doctorant - Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante - Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1Aurélien Peter, doctorant - Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
30:26 04/10/2022
Pouvoir et religion dans le monde slave - Laurent Tatarenko
Pouvoir et religion dans le monde slave avec Laurent Tatarenko Alors que les affrontements militaires entamés en février 2022 entre Russie etUkraine se poursuivent, l’histoire religieuse peut-elle offrir des clefs de lecture pour mieuxcomprendre ressorts et enjeux du conflit en cours ? Dans cet épisode, Laurent Tatarenko, chargé de recherche, nous présente les multiples visages del’orthodoxie dans le monde slave de l’époque moderne. Pratiques culturelles, modes degouvernement, construction de l’autonomie locale : autant de dynamiques profondémentliées au religieux, qui aujourd’hui encore sous-tendent le politique et contribuent à expliquerles frictions à l’œuvre. Car le pluralisme religieux n’est pas seulement un fait spirituel etsocial : il participe de la construction sur le temps long de cultures institutionnellesconcomitantes – et parfois discordantes. La source Supplique de 1646 avec demande de dispense au profit d'un prêtre ruthène, transmise au Saint-Office par la Congrégation de Propaganda Fide. Archivio del Dicastero per la Dottrina della Fede, St. St., QQ2-a, Fasc. XII, 168r Bibliographie sélective Une réforme orientale à l’âge baroque : les Ruthènes de la grande-principauté de Lituanieet Rome au temps de l’Union de Brest (milieu du XVIe - milieu du XVIIe siècle), Rome, 2021. Avec Marie-Hélène Blanchet et Frédéric Gabriel (dir.), Autocéphalies : l’exercice del’indépendance dans les Églises slaves orientales (IXe -XXIe siècle), Rome, 2021, 673 p. « Une désobéissance institutionnalisée ? Modèles et pratiques politiques dans les révoltescosaques de la République polono-lituanienne du premier XVIIe siècle », dans Paradigmesrebelles : pratiques et cultures de la désobéissance à l’époque moderne, G. Salinero,A. Garcia Garrido, R. G. Păun (éd.), Bruxelles, 2018, p. 571-588. « La Confédération de Varsovie du 28 janvier 1573 : une politique de tolérance au servicedes privilèges nobiliaires », Annales de Bretagne et des Pays de l’Ouest (dossier :Tolérance et intolérance des religions en Europe XVIe -XVIIIe siècle), 125 (2018), p. 9-23. « L’encadrement paroissial dans la métropolie de Kiev : inerties, adaptations ettransformations à l’âge des réformes religieuses (années 1590-années 1680) », Cahiers duMonde russe, 58/3 (2017), p. 271-302. « Confesser l’Union : les professions de foi des évêques ruthènes des XVIe -XVIIe siècles »,dans L’Union à l’épreuve du formulaire. Professions de foi entre Églises d’Orient etd’Occident (XIIIe -XVIIIe  siècles), M.-H. Blanchet, F. Gabriel (éd.), Paris, 2016, p. 207-234. Avec David Do Paço et Mathilde Monge (dir.), Des religions dans la ville : les stratégiesde coexistence dans l’Europe des XVIe-XVIIIe siècles, Rennes, Presses universitaires deRennes, 2010, 218 p. « Pluriconfessionnalité et politique de tolérance : le cas de la Pologne », dans L’Europe enconflit. Les affrontements religieux et la genèse de l'Europe moderne (1500-1650),W. Kaiser (dir.), Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2008, p. 239-266. Carte blanche Nicolas Offenstadt, maître de conférences à Paris 1, nous parle des pratiques historiques adoptées par les praticiens de l'urbex qui constiste à explorer les bâtiments abandonnés.Nicolas Offenstadt, Urbex, le phénomène de l’exploration urbaine décrypté, Albin Michel, Paris, 2022. 00:00 Introduction01:16 Entretien Partie 110:44 Lecture d'une source12:49 Entretien Partie 228:59 Carte blanche33:59 Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Laurent Tatarenko (chargé de recherche, CNRS / IHMC)Carte blanche : Nicolas Offenstadt (maître de conférences, Paris 1 / IHMC)Présentatrice : Costanza Lugnani (doctorante Paris1 / IHMC)Lecture des textes : Vincent Guillaume (doctorant Paris1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant - Paris 1Léo Becka, doctorant - Paris 1Antoine Breysse, doctorant - Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante - Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1Aurélien Peter, doctorant - Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
34:20 05/09/2022
Les femmes dans la recherche française - Martine Sonnet
Les femmes dans la recherche française avec Martine Sonnet Pourquoi si peu de femmes en sciences ? Retour sur les années 1930 et la place des femmes dans la recherche française avec Martine Sonnet, ingénieure de recherche qui nous présente ses travaux autour de la Caisse nationale des sciences, créée en 1930 et qui préfigure le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) institué en 1939. Elle dresse le constat d’une faible et lente dynamique de féminisation de la profession de chercheur à la Caisse nationale des sciences qui ne représentait alors que 15 % des allocataires en 1932-1933. Ses recherches mettent en valeur le parcours de ces femmes qui, longtemps invisibilisées, ont pourtant joué un rôle fondamental dans la recherche en France. La source Louis Lapicque (directeur du laboratoire de physiologie expérimentale à l’EPHE), Rapport sur la demande de renouvellement de bourse pour 1936-1937, lu par Valentin BarrierArchives Nationales, 20070296/60, Extrait du dossier personnel CNRS de Valentine Bonnet. Références « Combien de femmes au CNRS depuis 1939 », Les femmes dans l’histoire du CNRS, Paris, CNRS, 2004, p. 39-67.« Genre et partage du travail scientifique aux origines du CNRS (France, années 1930) », Documents de travail du MAGE, n° 9, 2006, p. 225-235.« Les chercheuses de la Caisse nationale des sciences en France dans les années 1930 : l’insertion immédiate des femmes dans un métier neuf », Les femmes et le savoir / Women and Knowledge / Frauen und Wissen, sous la dir. de J. Godlewicz-Adamiec, D. Krawczyk et al., Paris, Classiques Garnier, 2020, p. 149-168.« Faire de la recherche son métier ? Les "sciences humaines" à la Caisse nationale des sciences (1930-1939) », Revue d’histoire des sciences humaines, 2019, n°34, p. 125-154. Disponible en ligne https://journals.openedition.org/rhsh/3158Site internet de Martine Sonnet : http://www.martinesonnet.fr/Site/Accueil.html Carte blanche Jean-Luc Chappey, professeur des universités à Paris 1, présente l’exposition L’aventure Champollion qui se tient actuellement à la Bibliothèque nationale de France (site François-Mitterrand) jusqu’au 24 juillet 2022. 00:00 Introduction00:57 Entretien Partie 120:51 Lecture d'une source22:02 Entretien Partie 227:42 Carte blanche33:11 Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invitée : Martine Sonnet (ingénieure de recherche, CNRS / IHMC)Carte blanche : Jean-Luc Chappey (professeur des universités, Paris 1 / IHMC)Présentatrice : Muriel Le Roux (chargée de recherche, CNRS / IHMC)Lecture des textes : Valentin Barrier (doctorant Paris1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant - Paris 1Léo Becka, doctorant - Paris 1Antoine Breysse, doctorant - Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante - Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1Aurélien Peter, doctorant - Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
33:34 12/07/2022
1919, le martyre de Kiev - Thomas Chopard
Thomas Chopard et Le Martyre de Kiev Kiev, 1919. Alors que la guerre civile russe fait rage, la ville de Kiev en Ukraine connait différentes occupations militaires par les armées rouges et blanches. Ces prises et dominations successives sont l’occasion d’une violence de plus en plus croissante, notamment contre les civils.Dans cet épisode, Thomas Chopard nous parle de son étude micro-historique de cette année 1919 publiée sous le titre du Martyre de Kiev. À travers les récits des témoins directs de ce conflit armé, Thomas Chopard décrit et analyse les affrontements, le quotidien ainsi que la montée de la violence et de l’antisémitisme. Cet épisode est aussi l’occasion de revenir sur la mémoire de ces évènements, sur la méthode historique, les usages publics de l’histoire et les conséquences du conflit en Ukraine pour la recherche. Références Thomas Chopard, Le martyre de Kiev, Vendémiaire, Paris, 2015Virginie Ollagnier-Jouvray et Carole Maurel, Nellie Bly, Dans l’antre de la folie, Glénat, Paris,2021 La source Rapport du Dr Harry Plotz sur Kiev, daté du 18 juin 1920, lu par Quentin Censier,Archives de l’American Jewish Joint Disitribution Committee, Bureau de New York,1919-1921, 4/36/3/260. Carte blanche Pauline Teyssier, doctorante à Paris 1, présente la BD réalisée par Virginie Ollagnier et Carole Maurel, Dans l’antre de la folie (Glénat, 2021), adaptée de l’ouvrage de Nellie Bly, 10 jours à l’asile. 00:00 Introduction00:54 Entretien Partie 109:22 Lecture d'une source10:45 Entretien Partie 222:34 Carte blanche26:47 Outro CréditsOp Cit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invité : Thomas Chopard (Post-doctorant Lubartworld, CNRS)Carte blanche : Pauline Teyssier (Doctorante Paris 1 / IHMC)Présentateur : Antoine Breysse (Doctorant Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction: Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsables de la publication : La direction de l’IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant - Paris 1Léo Becka, doctorant - Paris 1Antoine Breysse, doctorant - Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante - Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1Aurélien Peter, doctorant - Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
27:02 14/06/2022
Les oublié-e-s de l’exploration - Hélène Blais
Les oublié-e-s de l’exploration Pôle Nord, 6 avril 1909. Une silhouette vient de planter un drapeau dans le sol glacé. C’est celle de Matthew Henson, premier homme dans l’histoire à atteindre le pôle Nord. Noir, issu d’une famille libre descendante d’esclaves, Henson va vite retomber dans l’oubli au profit de celui qu’il accompagne, Robert Peary.Dans cet épisode, Hélène Blais, professeure à l’ENS, nous présente les visages oubliés de l’exploration au XIXe siècle. Femmes, descendants d’esclaves ou roi de Siam, nombreux sont ces acteurs invisibles qui ont repoussé les limites du monde connu. L’exposition Visages de l’exploration au XIXe siècle. Du mythe à l’histoire, qui se tient à la BnF du 10 mai au 21 août 2022, est consacrée à ces figures méconnus. Hélène Blais, historienne des savoirs et commissaire de l’exposition, nous guide dans cet épisode au-delà du mythe de l’aventurier blanc, solitaire et triomphant. La source Octavie Coudreau, Voyage au Cuminá : 20 avril 1900 – 7 septembre 1900, A. Lahure, 1900. Références Hélène Blais et Olivier Loiseaux (dir.), Visages de l’exploration au XIXe siècle. Du mythe à l’histoire, Paris, Bibliothèque nationale de France, 2022. Carte blanche Vincent Denis, maître de conférences à l’université Paris 1, nous présente la mise en ligne sur le site CriminoCorpus de l’exposition La police des Lumières. 00:00 Introduction01:14 Entretien Partie 115:44 Lecture d'une source16:49 Entretien Partie 227:13 Carte blanche32:31 Outro CréditsOpCit ! est un podcast produit et réalisé par l’Institut d’histoire moderne et contemporaine (IHMC-UMR 8066)Invitée : Hélène Blais (professeure, ENS)Carte blanche : Vincent Denis (maître de conférences, Paris 1 / IHMC)Présentateur : Léo Becka (doctorant, Paris 1 / IHMC) TechniqueRéalisation : Quentin CensierProduction : Valentin BarrierMusique : Hervé DrévillonLogo : Aurélien PeterResponsable de publication : la direction de l'IHMC (Jean-Luc Chappey et Muriel Le Roux) Comité scientifiqueValentin Barrier, doctorant - Paris 1Léo Becka, doctorant - Paris 1Antoine Breysse, doctorant - Paris 1Quentin Censier, youtuber et masterant Paris 1Jean-Luc Chappey, professeur des universités – Paris 1Muriel Le Roux, chargée de recherche – CNRSCostanza Lugnani, doctorante - Paris 1Sébastien Schick, maître de conférences – Paris 1Côme Simien, maître de conférences – Paris 1Pauline Teyssier, doctorante - Paris 1Aurélien Peter, doctorant - Paris 1Claire Zalc, directrice de recherche – CNRS
33:00 01/06/2022

Podcasts similaires