Show cover of Le podcast de Marion Chatel-Chaix

Le podcast de Marion Chatel-Chaix

Dans les interviews Chefs d'œuvre, Marion Chatel-Chaix échange avec les plus grands chefs – cuisiniers, pâtissiers, chocolatiers, barmen – sur leur façon d’appréhender la créativité. Dans les masterclass Hors d'œuvre, Marion Chatel-Chaix explique le métier de designer culinaire qu'elle exerce depuis 2014 et qui fait toujours poser toujours beaucoup de questions ! Voici quelques éléments de réponses... Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Titres

#01 | MICHEL TROISGROS, Maison Troisgros *** | "Créer, c'est le moment de grâce où l'on ne sait pas ce qui va arriver." |
Qui de mieux que Michel Troisgros, chef trois étoiles au Michelin qui dit "se nourrir de l'art" pour parler de relation entre art et cuisine ? Dans ce premier épisode qui pose les base du podcast coté salé, nous avons parlé du hasard, cette rencontre fortuite en cours de chemin qui ne sourit qu’à ceux qui ont l’esprit éveillé sur la recherche. De la part d’inattendu et des surprises que la créativité peut provoquer. Du chemin intellectuel et des questions qui continuent de se poser même quand le chemin est fait. De la concentration qu’impose le processus créatif pour agir dans un cadre de liberté. D’être en mesure de saisir des opportunités, même quand l’esprit pense à autre chose que la cuisine. De l’inspiration comme d'un moment de grâce où on ne sait pas ce qui va arriver. De se nourrir de l’art qui est souvent un point de départ, mais jamais une ressemblance recherchée. De la forme qui influence la perception du palais. De souvenirs... et de cette tradition familiale du questionnement comme une attitude qui se transmet pour aujourd’hui co-créer la carte en commun avec César. – Instagram de la Maison Troisgros Instagram de César Troisgros – Plus d'informations et de photos en lien avec ce dont nous avons parlé pendant l'épisode sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
40:25 07/02/2020
#02 | FRANÇOIS DAUBINET, Fauchon Paris | "La recherche et développement, c'est passer du rêve à la réalité." |
Nous posons ici le pilier de la création culinaire sucrée, avec le secteur en plein boom de la pâtisserie. François Daubinet est le pâtissier exécutif de la Maison Fauchon à Paris, dont il renouvelle complètement les codes. Nous avons parlé de la méthodologie de travail dans une grande maison. Qu'il est plus facile d'avoir un cadre pour créer même s'il faut parfois savoir prendre la liberté d'en sortir. De savoir prendre le temps et de se couper des contraintes de production pour la création pour ensuite trouver les solutions. De la R&D comme comme ce travail de passage du rêve à la réalité. De l’esprit d’équipe pour fédérer les gens autour de soi. D'audace et de la signature François Daubinet chez Fauchon, qui prend la forme d’une recherche d’harmonie plus que de perfection, pour reprendre une phrase du street artiste Romain Froquet. – Instagram de François Daubinet Instagram de Fauchon – Plus d'informations et de photos en lien avec ce dont nous avons parlé pendant l'épisode sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
31:02 07/02/2020
#03 | RÉMY SAVAGE, Le Syndicat Cocktail Group | "Mettre le goût au service de l'idée." |
Je tenais à ne pas oublier le volet "liquide" de création culinaire. Je reçois donc dans cet épisode un chef un peu particulier donc puisqu'il est chef barman ! Mais pas des moindre puisqu'il a été élu mixologue le plus imaginatif du monde en 2014.  Avec Rémy, nous avons parlé de la conception de ses menus qui sont pensés pour donner le plein potentiel de l’expérience du goût. De son attrait pour le minimalisme et de faire beaucoup avec peu, de la création par la limitation qui développe l’imaginaire. De mettre le goût au service de l’idée et d'un point de vue philosophique, de la question du pourquoi. De son travail qui est d’avoir des idées, mais aussi de les affiner collectivement avec son équipe. Du fait de s’entourer de personnes meilleures pour être encore meilleur, pour trouver la subtilité et la délicatesse. De ses collaborations avec Anne-Sophie Pic. De l’émotion et de l’empathie comme point de départ. Et de sa place de directeur artistique pour les bars à cocktails du Groupe Syndicat à Paris. Si le monde des spiritueux peu paraître léger ou plus futile que celui de la nourriture, il me tenait à cœur de mettre en lumière la création de boissons comme l'un socle mon format, car pour moi les cocktails sont bel et bien une forme de gastronomie liquide. – • Instagram de Rémy Savage • Instagram de son projet Bar Savage • Instagram du Syndicat Cocktail Club – Plus d'informations et de photos en lien avec ce dont nous avons parlé pendant l'épisode sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
37:50 07/02/2020
#04 | ALEXANDRE GAUTHIER, La Grenouillère ** | "Pour créer de l'impalpable rien ne doit être laissé au hasard." |
Alexandre Gauthier est un cuisinier contemporain, visionnaire et aussi un véritable directeur artistique de son établissement, qu’il guide et fait évoluer à travers sa vision forte autour des notions de Manger – Dormir – Venir – Aller plus loin… Avec Alexandre nous avons parlé de se construire par rapport à ce qu’on ne veut pas devenir. De la recherche du moment de vulnérabilité. De la fragilité du métier de cuisinier et de l’humilité qu’il impose. De mettre sa pierre à l’édifice et de n’être qu’un passeur. De sa quête de singularité et d’identité. De sa maison, écrin de sa cuisine, qui fait partie d’une globalité. De ne jamais se satisfaire d’une routine. De l’attention au détail, sur tout et qui lui permet de créer de l’impalpable. De créer des moments d’émotions par les sens. De se libérer de ses aprioris et de ses certitudes. De dégager tout ce qui a déjà été vu et de ne rien s’interdire. De ne pas parler d’erreur. De savoir prendre des contrepieds pour créer sa singularité. De spontanéité généreuse pour toucher quelque chose qui nous dépasse et que l’on appelle l’émotion. De travail. De son territoire. De murmure. De rythme et de partitions de musiques. De désaccords. D’absence de demi-mesure. De conversations, de moments de partage et d’échanges… de Georges Rousse, Brassens, Claude Leveque, Tous les Matins du Monde et contre toute attente, de La Route de Madisson ! – La Grenouillère ** Instagram d'Alexandre Gauthier Instragram de La Grenouillère Instagram de pieuX Instagram d'Anecdote Instagram de Froggys  – Plus d'informations et de photos en lien avec ce dont nous avons parlé pendant l'épisode sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
39:01 21/02/2020
#05 | PIERRE HERMÉ | "Cultiver sa singularité est un stimuli pour explorer de nouvelles façons de faire." |
Pierre Hermé a inventé le terme de « haute pâtisserie » et a véritablement fait faire un saut dans la modernité à sa profession. Il est considéré comme le "roi du macaron", ce petit gâteau d’apparence si simple ou techniquement contraignant, qui est pour lui un champ inépuisable d’explorations et de créativité. Il a été surnommé par Vogue « La Picasso de la Pâtisserie ». Dans ce nouvel épisode de Chefs d'œuvre, Pierre Hermé parle de son processus créatif et de son besoin de temps pour apprivoiser les choses. De la naissance du principe de collections dans la pâtisserie comme d'un moyen de contourner la résistance au changement. Du dessin qui permet de travailler la structure du goût et de rendre les choses tangibles. De la démarche créative et des idées qui partent toujours de quelque chose vu quelque part. D’être dans un mouvement perpétuel pour s’inspirer et nourrir son imaginaire. Du besoin de toujours partir de quelque chose pour assembler les idées et donner du sens. Du produit qui drive toujours le marketing. Et de ne jamais parler de déclinaison, car chaque produit, il faut réinventer l’association. Pierre Hermé est revenu sur les histoires de 2 de ses co-créations. Avec le designer Yan D. Pennor’s, emboitement du travail de designer avec celui de pâtissier, pour créer l’emblématique entremets "La Cerise sur le gâteau". Et avec l’artiste Bernar Venet où une commande de fève a permis d’aller plus loin que l’idée de départ. – Instagram de la Maison Pierre Hermé Instagram de Pierre Hermé – Plus d'informations et de photos en lien avec ce dont nous avons parlé pendant l'épisode sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
32:14 06/03/2020
#06 | ÉRIC GUÉRIN, La Mare aux Oiseaux * | "L'amour est un ingrédient invisible qui fait partie de la création et de la nourriture." |
Éric Guérin est un esprit libre, un chef qui aime décloisonner et qui mêle l’art et la cuisine au quotidien puisqu'il dessine tous tes plats à la carte. Il est installé à La Mare aux Oiseaux depuis 25 ans (déjà), dans un univers très personnel, glané au fil de rencontres d’artistes et de voyages. Avec Éric Guérin, nous avons fait un flashback sur sa collaboration avec le peintre Olivier Masmonteil : la création à 4 mains d’un menu entre art et cuisine qui racontait l’impressionnisme dans l’assiette au Jardin des Plumes à Giverny. Puis nous sommes revenus à La Mare aux Oiseaux, en Brière et nous avons parlé de ses inspirations au quotidien. De trouver ses racines. De rencontres insolites. D’écriture. D’insouciance. De la magie de la création. Des champs de vibrations qui nous nourrissent. De la maturité qui permet d’aller à l’essentiel. Du voyage qui est de plus en plus dans l’imaginaire d’Éric et de moins en moins dans ses assiettes. De l’écosystème à mettre en place pour être au plus proche d’un territoire, de la nature, de l’humain et des relations. De l’erreur, des égratignures qui donnent la personnalité. Du dessin comme permission à l’interprétation personnelle pour ses équipes. De sortir de sa zone de confort pour aller chercher sa créativité dans des zones inconnues. Du métier qui change. D’humanisme. D’énergie et d’intentions positives. De bonheur, de bienveillance. De l’amour, cet ingrédient invisible qui fait vraiment partie de la création et de la nourriture. Et de la liberté comme signature. – LA MARE AUX OISEAUX, 223 rue du chef de l’île, Fédrun, 44720 Saint Joachim Instagram d'Éric Guérin  Compte photo d'Éric Guérin sur Instagram  Instagram de la Mare aux Oiseaux Site web de La Mare aux Oiseaux – Plus d'informations et de photos en lien avec ce dont nous avons parlé pendant l'épisode sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
32:32 20/03/2020
#07 | NINA METAYER, Cheffe Pâtissière | "Poser des questions et observer les gens sont mes principales sources d’inspirations." |
Nina Metayer est un vrai rayon de soleil qui irradie le bonheur. Elle définie la pâtisserie comme un acte de générosité qui n’est pas une forme de création pour soi, mais pour quelqu’un. C’est sa façon de faire plaisir. Elle a décidé d’être heureuse et son métier lui permet de réaliser son but de vie. Nina est revenue sur ses expériences de co-création quand elle était pâtissière pour des grands restaurants, sur les discussions et les échanges qui construisent le cheminement des essais avec le chef de cuisine pour clôturer son menu, de la direction dans laquelle il y a une envie d’aller à 2, avec tous les allers-retours nécessaires pour aboutir au résultat final. Nina met les émotions humaines au cœur de la création de ses pâtisseries. Avoir un sujet lui rend la créativité plus évidente. Elle observe les gens et pose des questions pour s’inspirer. Elle imagine comment elle peut titiller les 5 sens de celui qui va manger et de l’impossibilité de plaire à tout le monde quand on parle de ressenti. Quand on aborde ses méthodologies créatives, Nina évoque la confiance en elle et la spontanéité. Le dessin comme cadre pour commencer à visualiser une envie ou une émotion, mais sur lequel elle ne s’arrête pas. De se détacher de ce qu’elle avait imaginé pour affiner ses idées. De ne pas se focaliser sur les défauts des essais et de toujours arriver à y voir le bon, de résoudre les problèmes et d’être encore plus contente quand elle finalise quelque chose qui n’a pas été simple à mettre au point ! – Instagram de Nina Metayer Site web de Nina Metayer Chaîne YouTube de Nina Metayer – Plus d'informations et de photos en lien avec ce dont nous avons parlé pendant l'épisode sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
34:42 03/04/2020
#08 | CHRISTOPHE ARIBERT, Maison Aribert ** | "Sous contrainte, on apprend chaque fois que l'on créé un nouveau plat." |
Christophe Aribert est né dans le Vercors et a grandi au milieu des sapins, de la forêt et des montagnes.  La Maison Aribert est un lieu dans le prolongement des assiettes. Tout a été mis en œuvre pour créer un écosystème engagé, dans une globalité qui fait sens et où tout est fait en conscience.  L'échange démarre autour de son déclic culinaire chez Pierre Gagnaire : le jour où il a compris que la cuisine pouvait être un terrain de jeu et un moyen de repousser les limites au même titre que le sport. Dans cet épisode, Christophe Aribert parle de l’importance de la technique, de répéter ses gammes, de la notion travail et d’être en adéquation dans le lieu dans lequel on est et qui vous inspire. Qu’il apprend à chaque fois qu’il créé un nouveau plat. Du respect du vivant sous toutes ses formes. De la création qui est sans fin à travers les rencontres qu'il fait. Qu'il est un artisan et non un artiste et que de temps en temps, il fait quelque chose de sublime !  Nous avons aussi parlé de se nourrir à l’hôpital avec le projet NAGA (Nutrition Achat Gaspillage Alimentaire) qu'il a mené avec Stéphanie Toussaint expérimenté au CHU de Grenoble-Alpes.  Cela nous a amené sur les sujets de l’humain, d’œuvrer tous ensemble, de s’appuyer sur l’énergie des gens, de la création sans fin à travers les rencontres que l'on fait, de respiration collective et que chaque décision que l’on prend fasse sens et l'idée de la comprendre la nature pour la respecter et la sublimer. Il revient aussi sur tout le travail global accompli avec l'architecte Joëlle Personnaz et Laëtitia Debeausse, à travers questionnements, énergies et même chamanisme. Avec l’ouverture de Maison Aribert, Christophe explique ouvrir son cœur et montrer qui il est comme une mise à nu. Il se considère comme un passeur, un funambule sur un fil avec le sourcing des produits, qui a besoin d’une respiration quotidienne pour créer et chercher à explorer de nouvelles alchimies.  – Instagram de Christophe Aribert Instagram de La Maison Aribert Site internet de la Maison Aribert – Plus d'informations et un moodboard sur l'univers de Maison Aribert – pour illustrer les connexions entre cuisine, environnement et humain – sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
32:52 17/04/2020
#09 | FRÉDÉRIC BAU, Valrhona | "La création doit être au service de l’histoire d’une entreprise et de sa performance." |
Frédéric Bau est directeur de la création chez Valrhona, un des plus important fabricant de chocolat en France et dans le monde. Pierre Hermé dira de lui que c'est « le créateur le plus talentueux » avec qui il n’ait jamais travaillé. Pour commencer cet épisode hyper instructif sur le métier de pâtissier-chocolatier, nous sommes revenus sur 2 des créations marquantes de Frédéric Bau : sa nougatine de grué de cacao, et le Dulce qui a ajouté un nouveau goût, mais aussi une 4ème couleur à la palette du chocolat. Il fait d'ailleurs le distinguo entre la création dans l’intention et une "tarte tatin" qui devient une réalité. Frédéric Bau parle de son métier à double facette entre son monde sensoriel allié la technologie agroalimentaire. Des jurys cacaothèques dans lesquels il goûte des essais incroyables, géniaux et aussi ratés, mais qui sont tous les prémices des grands chocolats. Et d’avoir comme en héritage, une nouvelle matière à magnifier.  Frédéric Bau sensibilise les artisans à cultiver leur singularité et se bat pour que l’on ne réduise pas le métier de pâtissier à une belle photo instagrammable. Nous avons parlé de moulages, d’argile, de silicone, d’impression 3D et d’allier ces technologies. Du travail et de l’intelligence de la main. D’imperfections. De la créativité qui s’alimente partout. De se constituer une caisse à outils dans la tête pour travailler avec sa mémoire du goût. De l’imaginaire qui créé des associations et permet de faire du soi-même et pas du comme. De savoir se poser et définir son propre cadre. Du processus créatif dans lequel il est fondamental de se questionner avant de faire. De l’idée ou du design qui doivent être la résultante d’une vraie réflexion. De la contrainte qui peut devenir une source de créativité. De continuer d’écrire l’histoire de la pâtisserie et de la faire évoluer comme la cuisine a su se renouveler. De reconsidérer la qualité organoleptique totale des gâteaux. Notamment autour du concept de la gourmandise raisonnée, sur lequel il travaille depuis 12 ans... – Instagram de Frédéric Bau Site web de Frédéric Bau – Plus d'informations et des photos en lien avec l'univers créatif de Frédéric Bau sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
53:08 01/05/2020
#10 | YANNICK ALLENO, Le Pavillon Ledoyen *** | "L’esthétique s’apprend. Il faut être ouvert, regarder et sentir son environnement." |
Dans le 10ème épisode, je reçois le chef cuisinier Yannick Alleno. Avec ses 10 étoiles au compteur, il fait partie du cercle très fermé des plus grands chefs du monde. Élevé par des parents bistrotiers en proche banlieue parisienne, il revendique une cuisine française forte, riche de son patrimoine et de son terroir, mais moderne et ambitieuse dans ses créations. Yannick Alleno est marié à Laurence Bonnel, artiste sculptrice et galeriste. Nous allons découvrir plus en détails quelle place a l’art dans sa vie et dans sa cuisine. Yannick Alleno commence très fort cet entretien en disant qu’il ne croit pas que l’art ait une incidence dans l’assiette ! Pour lui, l'art embelli la vie, c’est un besoin pour être bien dans son environnement. C’est ce qu’il souhaite proposer à la clientèle de ses restaurants dans lesquels l’art vient agrémenter l’architecture. Il donne l’occasion d’être au contact de cette beauté, comme un musée ouvert, où l'on peut voir ou même toucher les œuvres. Nous avons parlé de l’esthétique, qui s’apprend, et qui comme l’art est une culture. D'être ouvert, de regarder son environnement et le sentir. D’avoir une sensibilité sans filtre. De dépasser le stade de l’artisan vers le stade artistique. De tendre à une plus grande liberté aujourd’hui et d’écrire sa propre cuisine, grâce aux rencontres, grâce aux artistes qu’il côtoie. De l’art qui est toujours une question de débats, d'opinions exprimées et de l'intérêt à se parler. De la gastronomie comme art ultime, qui peut créer des d’émotions chez les gens, au-delà du simple acte de manger. Du dressage qui ne doit pas intervenir trop tôt dans la conception d’un plat car on ne peut pas s’imaginer une assiette ou un goût, puisque chaque produit a sa propre particularité. Du design, qui doit être au service de l’homme pour améliorer le quotidien, ou le sens du détail parfois peu perceptible, mais qui sera une vraie plus value pour la dégustation. – Instagram de Yannick Alleno Le site web du chef et de ses 3 établissements au Pavillon Ledoyen Le site web de l'Allenothèque Site web du Cheval Blanc Courchevel, le second établissement 3 étoiles du chef – Plus d'informations sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
27:37 15/05/2020
#11 | YANN BRYS, M.O.F, Pâtisserie Tourbillon | "Le tourbillon est une création qui est entrée dans le patrimoine de mon métier." |
Dans ce nouvel épisode, j'échange avec le chef pâtissier Yann Brys, un des meilleurs ouvriers de France depuis 2011.  Il revient sur le concours de M.O.F qui représente 2 ans de préparation et d’investissement personnel pour un pâtissier. Comme dans un sport de haut niveau, le jour J la main avance et le cerveau suit. Il explique comment la créativité prend sa place dans ce cadre donné : choix d'un cap à suivre, d'un univers coloré, appropriation d'un espace au sol… Le titre de M.O.F n’est pas un aboutissement, mais un devoir de continuer d’avancer et de faire évoluer le métier. Son esprit créatif s'est ouvert chez Dalloyau aux côtés de Pascal Niaud – double diplômé des Beaux-Arts et pâtisserie – qu'il vu a imaginer et créer des choses qui n’étaient pas concevables dans le métier de pâtissier. Passé directeur de la création de la maison à son départ, Yann Brys explique des méthodologies de travail basées sur des panneaux d’ambiances, de matières et d’univers colorés – comme dans la mode – qui permettent en cohérence de renouveler les gammes et les marronniers ainsi que leurs mises en scènes dans les vitrines. Yann Brys parle de la force de créer quelque chose qui n’existe pas, de faire du modelage, d’apprivoiser la 3D, de fabriquer ses propres moules pour créer une identité forte, de créer de ses mains à partir d’une pensée, de l’exercice de style de se renouveler sur une nouvelle bûche tous les ans, de s’ouvrir l’esprit grâce aux voyages, à travers la richesse culturelle et la découverte de nouveaux goûts et de nouvelles odeurs. Sur les moments, où l’on est plus réceptif que d’autres pour voir les signes et inspirations et que cette attention se travaille. Sur les idées qui arrivent souvent à la bonne saison, de s’inspirer du salé pour pousser la créativité, ou encore de la découverte de nouvelles saveurs en s’intéressant aux mondes du bar, du vin, des maraîchers, des herboristes... Enfin, il raconte l’identité forte qu’il a développée autour du tourbillon qui a vu le jour sur une galette des rois et qui est devenu sa signature quand il l’a décliné sous la forme d’une technique de pochage. Il explique toute l’histoire de ce geste qui est désormais entré dans le patrimoine de son métier et est repris par les pâtissiers du monde entier. Ce visuel est devenu son image de marque, à la fois sur ses produits, sa communication, ses emballages, mais aussi jusqu’en dans le développement de moules qui permettent presque d’imiter le geste ! – Instagram de Yann Brys Le site internet du chef  Boutique : 2 Avenue Salvador Allende 91160 Saulx-les-Chartreux – Plus d'informations sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
45:08 29/05/2020
#12 | PATRICK ROGER, M.O.F, Chocolatier & Sculpteur | "Je fais tout par instinct." |
Je vous embarque avec moi dans un entretien au cœur d'un laboratoire ultra contemporain, où dans chaque coin sont installées des sculptures sur le départ ou en cours de fabrication. Accrochez vos ceintures, pour tenter de comprendre ce qui se passe dans la tête de Patrick Roger, amateur de motos, de vitesse et de sensations fortes !  Dans cet épisode, Patrick Roger explique qu’il n’a fait ni chocolaterie ni sculpture. Il a tout appris sur la table de ses parents dans le Perche et est parti à contre courant scolaire en apprentissage en pâtisserie. Il comprend alors qu’avec la matière il va pouvoir réaliser. Pour le goût, c’est inné et il n’a pas besoin de le travailler. Son arrivée à Sceaux va lui permettre de se présenter au grand public. La valeur travail et les clients vont faire ce qu'il est devenu. Chaque copeau de chocolat est un don du ciel, qui s’inscrit dans une boucle entre minéral, végétal, homme et animal. Son travail oscille entre discipline, expérience, excellence et même intransigeance. Il repose sur une dizaine de métiers, tous aussi indispensables les uns que les autres et qui sont une porte ouverte sur le monde entier. Patrick Roger est revenu sur son concours de MOF où il arrivé les cheveux longs, pas rasé, en moto. Comme la coupe du monde, il a gagné en gardant sa liberté et en traitant le sujet sans obligation. Il parle de l’expérience irrationnelle qu’il y a derrière manger et explique être son premier client et garant de l’histoire. À Noël c’est 240 000 personnes qui mangent 4 millions de ses chocolats soit 3 stades de France ! Vous entendrez aussi parler de Karl Lagerfeld, Jean-Paul Gauthier, Lady Gaga, Madonna, Freddy Mercury, de Brigitte et Emmanuel Macron… je vous laisse écouter pour découvrir ce personnage, lui aussi, haut en couleurs ! Dans ses boutiques, il sait exactement ce que je veux : pour le goût, le design, l’architecture. Vous révélera-t-il l’origine de sa couleur verte signature ? – Instagram de Patrick Roger chocolatier Instagram de Patrick Roger sculpteur Site internet de Patrick Roger, notamment pour trouver l'adresse de ses boutiques. – Plus d'informations sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
31:58 12/06/2020
#13 | NICO DE SOTO, Mace / Danico / Kaido | "Je trouve mes inspirations en voyageant." |
Dans cet épisode, nous repartons dans le volet de la création liquide avec un autre savant fou, référence dans le monde du bar. Nico de Soto a été sacré Meilleur Bartender Français en 2014. Entrepreneur, globe trotteur, créateur, il est difficile de le mettre dans une case ou dans un pays ! Pour que ceux qui ne maîtrisent pas tout le vocabulaire technique des cocktails, je vous ai mis un petit lexique sur la page de l’épisode sur chefs-oeuvre.com pour pouvoir suivre !  Nico de Soto explique qu’il trouve ses inspirations en voyageant. Il a commencé sans beaucoup de moyens, sac sur le dos à manger au bord des routes et à se passionner pour les nouvelles saveurs. Il a maintenant voyagé dans dans 90 pays, visité plus de 750 villes et il dresse une liste vertigineuses de restaurants qu’il a testé, dont beaucoup du classement des World's 50 Best. Ses voyages lui permettent de se remettre dans un état d’esprit de curiosité.  Au fil des années, Nico s’est ainsi construit une bibliothèque de saveurs qu’il suffit ensuite d’assembler à l’infini en twistant les squelettes des grands classiques des cocktails. Il explique de façon très imagée comme un cocktail en « étoile » peut devenir plus « rond » en ouvrant ses saveurs dilué par la glace ou encore avec la cuisson sous-vide. De comment les associations de goûts jaune et bleu peuvent donner une perception jaune, ou bleu, ou verte… Nico parle plus en détail des 3 villes où il gère un établissement : Paris / New-York / Miami.  Des équilibres et des goûts qui ne sont pas les mêmes partout dans le monde. Des transferts de compétences qu’il peut y avoir en chefs et bartenders… même s’il trouve que le potentiel de ces échanges n'est pas assez pris au sérieux. Nous avons donc parlé de ramener des éléments de la cuisine dans les boissons, de travailler les textures et des balances qui comme en cuisine, font que le cocktail devient un paradis en bouche.  Enfin, il explique comment il a découvert le pandan pour la première fois, puisqu'il rendu cet ingrédient mondialement célèbre dans le monde du bar !   – Où boire les cocktails de Nico de Soto le suivre : DANICO, 6 Rue Vivienne, 75002 Paris MACE, 505 E 12th Street, NYC KAIDO, 151 NE 41st St #217, Miami Instagram de Nico de Soto Instagram du Danico  Instagram du Mace  Instagram de Kaido – Plus d'informations et un petit lexique pour comprendre le vocabulaire des cocktails sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
49:02 26/06/2020
#14 | CÉLINE PHAM, Chef privée | "Créer une alchimie dans le temps et dans un lieu donné." |
Céline Pham est une chef sans restaurant ! Elle cuisine sur commande pour des repas privés et peut  élaborer des menus sur-mesure pour 2 ou 2000 convives. Elle fait incontestablement partie de cette jeune génération de chefs libres, qui font bouger les lignes.  Dans cet épisode, Céline revient sur la curiosité tous azimuts quelle a développé pendant ses études. Après un premier travail dans une maison de disques, elle découvre un tout autre monde en se formant à la cuisine chez FERRANDI. Elle passe par les cuisines des restaurants les plus en vue de Paris et s’en suivra un travail introspectif sur sa propre cuisine. L’histoire de sa famille, des voyages, des festivals de cuisine, des rencontres et une ouverture sur le monde seront les éléments déclencheurs qui lui permettront de définir son identité culinaire : une cuisine inscrite dans un moment et à un endroit. Chacune de ses prestations change du tout au tout puisque c’est toujours du sur-mesure. Pour trouver l’inspiration, Céline parle beaucoup avec ses clients et dit même qu’elle les cuisine avant de cuisiner ses plats ! Elle explique effectuer une grande partie du travail dans la phase de définition du cahier des charges qui permet souvent de travailler à partir de souvenirs. La cuisine de Céline Pham ne se limite pas à mettre une assiette sur le passe. Elle aime prendre le temps de découvrir les produits, les producteurs, le territoire et son contexte politico-social, de faire des briefs avec équipes avec lesquelles elle va travailler. Pendant une résidence dans le Pays Basque, elle découvre l'aspect méditatif des vagues qui lui ont apporté beaucoup de légèreté dans la création, en se mettant dans une démarche d’acceptation des éléments. Elle aime laisser la part aux émotions au sens très large et écoute son état mental à un instant T. Son honnêteté, sa sincérité et cette clarté sont la base de chacune de ses créations. – Instagram de Céline Pham Site internet de Céline Pham – Plus d'informations sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
35:52 10/07/2020
#15 | ÉMELINE AUBRY, Chef cuisinière & OLIVIER MASMONTEIL, Artiste peintre | "Les tableaux d'Olivier infusent dans ma cuisine." |
Dernier épisode de la saison 1 ! Je vous propose de mettre les bouchées doubles puisqu'un couple d'invités passe derrière les micros de Chefs d'œuvre. Nous sommes dans l’atelier du peintre Olivier Masmonteil.  Émeline Aubry est chef cuisinière et muse de l’artiste. Elle cuisine sur commande des dîners autour de "La Table de l’Atelier », un projet qui a pour ambition de renouer avec la tradition des repas d'artistes et des dîners voltairiens. 14 convives dégustent un menu imaginé sur-mesure, inspiré par les produits de saison et les tableaux de l'artiste. Émeline et Olivier m’ont racontée avec beaucoup de générosité les échanges qui se passent entre eux – entre art et cuisine – qui nourrissent leurs créativités mutuelles. Voici quelques morceaux choisis de cet entretien pour vous mettre l’eau à la bouche : « on peut nourrir de façon biologique et intellectuelle. » « L’expérience d’un plat peut se nourrit aussi intellectuellement. » « Il y a des inspirations qui sont visuelles et d’autres purement intellectuelles. » « On peut donner du sens à ce qu’on fait en cuisine, en y pensant de façon sensuelle et sensorielle. » « La création est un billard à 3 bandes, la 3ème bande est très inconsciente. » « Finalement, c’est ce que je trouve qui me dit ce que je cherche. » « Une brigade de cuisine est organisée comme un atelier de peinture de la Renaissance. » « Les chefs et les peintres ont le même vocabulaire. » « Un repas c’est l’art de l’éphémère. » Je ne pouvais pas rêver mieux pour conclure cette première saison de Chefs d’œuvre, le podcast de la créativité gastronomique ! – Pour ré-écouter les chefs parler du travail d'Olivier Masmonteil, il faut réécouter les épisodes d'Éric Guérin et de Yannick Alleno. – Site internet de La Table de l'Atelier Instagram d'Émeline Aubry  Instagram d'Olivier Masmonteil  Site internet d'Olivier Masmonteil  Facebook de La Table de l'Atelier – Plus d'informations et des photos des tableaux d'Olivier Masmonteil mis en relation avec la cuisine d'Emeline Aubry sont en ligne sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
57:33 24/07/2020
CHEFS D'ŒUVRE ! Clap de fin des interviews de chefs
Bienvenue dans Chefs d’œuvre ! Le podcast de la créativité gastronomique. Manger répond à un besoin vital. Depuis toujours l’homme donne une forme à ce qu’il mange. Antonin Carême représentant de la haute gastronomie au 19ème siècle, avait décrété : « Les beaux arts sont au nombre de cinq, à savoir : la peinture, la sculpture, la poésie, la musique et l'architecture, laquelle a pour branche principale la pâtisserie. »… En allant plus loin, on va parler de la cuisine et de la gastronomie au sens large. C’est la raison d’être de Chefs d’œuvre ! Le podcast dans lequel les chefs vont parler de leur relation à la création. Je suis Marion Chatel-Chaix, designer spécialisée sur le culinaire. Je vais à la rencontre de ces artisans des métiers de bouche : cuisiniers, pâtissiers, barmen, chocolatiers qui gèrent la direction artistique de leurs marques ou établissements dans le moindre détail. J’échange avec eux sur leur façon de travailler et d’appréhender la créativité. Nous découvrirons des approches souvent très personnelles car la plupart du temps instinctives et autodidactes. A travers ces rencontres avec ces chefs qui partagent leurs expériences et approches personnelles – souvent instinctives et autodidactes – vous pourrez en tirer vos propres réflexions et solutions concrètes. Mon ambition est de parler de démarches globales et pas simplement de décrire de beaux dressages. Nous allons rentrer dans le processus créatif culinaire : comment l’inspiration se manifeste-elle entre 2 coups de feux ? Où la puiser ? Comment innover, en cuisine et plus largement dans tous les champs de la créativité qui jouent avec nos sens, à travers tout ce qui se mange et se boit. – Plus d'informations sur le podcast : www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous cela m'encouragera beaucoup ! Merci d'avance. 💫 – [ Post-prod : Gorilavox • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
05:32 31/07/2020
HORS D'ŒUVRE | Teaser
Dans "Hors d'oeuvre," le hors série du podcast Chefs d’œuvre, on va se retrouver se retrouve tous les 15 jours pour une série de 5 épisodes dans lesquels nous explorerons le monde du design au service du culinaire. Dans cette série, on verra que aliment est bien plus qu'une simple nourriture pour notre corps. Chaque épisode va alimenter votre compréhension de tout ce qui se passe quand nous nous mangeons, de l’impact sur notre vie quotidienne, sur le monde et aussi notre imagination ! Rendez-vous le 6 octobre 2023 pour la mise en ligne du 1er épisode.
00:47 29/09/2023
HORS D'ŒUVRE #1 | Le design culinaire, c'est quoi ? |
Dans cette série de 5 masterclass, Cécile Poignant, prospectiviste interroge Marion Chatel-Chaix sur sa vision du design culinaire.  Dans ce premier épisode la fondatrice du Studio Exquisite va nous aider à mieux comprendre concrètement ce métier intriguant qui fait appel à plusieurs disciplines en répondant aux questions qu'on lui pose le plus souvent. 🍽 Le designer culinaire dessine-t-il des assiettes ? 🍛 Le design culinaire c'est prendre de belles photos de recettes ? 👨🏻‍🍳 Le designer culinaire dresse-t-il  les plats des chefs ? 📈 Le design culinaire et le marketing, même combat ? Plongez dans les exemples expliqués dans l'épisode et retrouvez les visuels sur le site www.chefs-oeuvre.com  – Si le podcast vous plaît, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous ! Pas besoin de savoir cuisiner pour y trouver un intérêt. 😋 – [ Production : Plink  • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
16:32 06/10/2023
HORS D'ŒUVRE #2 | Pourquoi donner une forme à ce qu'on mange ? |
Dans cette série de 5 masterclass, Cécile Poignant, prospectiviste interroge Marion Chatel-Chaix sur sa vision du design culinaire.  Dans ce deuxième épisode la fondatrice du Studio Exquisite explique avec des exemples concrets et quotidiens pourquoi l'homme donne depuis toujours une forme à ce qu'il mange, bien avant qu’apparaisse le métier de "designer culinaire" : 🧀 L'étymologie du mot "fromage," illustre ce besoin. 🍝 Les pâtes italiennes permettent d'expliquer facilement des principe majeur du design : Form Follow Fonction. 🥖 Le pain, est une matière vivante que les boulangers maîtrisent au moyen du dessin. 🥯 La forme des bagels caractérisés par un centre évidé pour leur préparation et leur vente a aussi fait naître diverses histoires et légendes. Dans cet épisode vous découvrirez que design de la nourriture va bien au delà de l'esthétique seule. Plongez plus en détails dans les exemples expliqués dans l'épisode avec des visuels de référence sur le site www.chefs-oeuvre.com  – Si le podcast vous plaît, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous ! Pas besoin de savoir cuisiner pour y trouver un intérêt. 😋 – [ Production : Plink  • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
14:54 20/10/2023
HORS D'ŒUVRE #3 | Quelles sont les icônes populaires du design culinaire ? |
Dans cette série de 5 masterclass, Cécile Poignant, prospectiviste interroge Marion Chatel-Chaix sur sa vision du design culinaire.  Dans ce troisième épisode la fondatrice du Studio Exquisite donne des exemples que nous avons tous eux dans nos placards, ou aperçus dans les supermarchés : des icônes du design culinaire connus de tous. 🍌 Comment la banane, naturellement designée, résonne-t-elle avec le Babybel en termes d'usages ? 🏔️ Quel est le lien entre une montagne et le chocolat ? Redécouvrez le Toblerone sous un autre jour ! 🍟 Le design global de l'expérience McDonald's peut-il inspirer des pratiques plus respectueuses ? 🍫 Connaissez-vous la vraie histoire qui a inspiré la mise au point du coulant au chocolat qui a envahi toutes les tables et les supermarchés de France ? Ces véritables icônes de la pop culture, regardées sous cet angle nouveau balaient du revers de la main l'idée que le design culinaire est une pratique élitiste. Plongez plus en détails dans les exemples expliqués dans l'épisode avec des visuels de référence sur le site www.chefs-oeuvre.com – Si le podcast vous plaît, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous ! Pas besoin de savoir cuisiner pour y trouver un intérêt. 😋 – [ Production : Plink  • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
17:49 03/11/2023
HORS D'ŒUVRE #4 | Comment mettre le design au service du culinaire ? |
Dans ce nouvel épisode, Marion Chatel Chaix entre plus en détails dans sa vision du design au service du culinaire, à travers la pratique qu'elle développe depuis 10 ans avec son Studio Exquisite . Le secteur du luxe est bien est souvent le premier à ressentir et adopter les tendances. En observant des cas de restauration et de pâtisserie de“gastronomiques”, elle nous invite à explorer la façon dont le design peut enrichir l'expérience culinaire. 🎨 Elle revient sur l’une de ses plus grande émotion culinaire : en 2016 à Giverny le chef Éric Guérin imagine un menu impressionniste, repas narratif inspirée sur la course du soleil de l’aube au crépuscule et à la nuit. Le design de cette expérience créé une connexion sensorielle mémorable entre le chef, l’équipe de salle et le client. 🌰 En cuisine comme en pâtisserie, comment passer du trompe-l'œil, démonstration technique popularisée par Cédric Grolet à une proposition créative qui suggère, réinterprète et raconte plus qu’une simple représentation formelle imitant la nature ? 🪄 Le chef pâtissier français Dominique Ansel installé à New-York démontre la notion d'impirtance culturelle, de l'importance du contexte dans un projet de design et des remises en questions constantes dans le procesus créatif. 🔺 Dans ses boutiques, Hugues Pouget a observé l'usage de ses clients sur les pâtisseries indivisuelles et ses “triangles à part” sont, par des formes simples, une réponse à différentes problématiques. Faire simple n’est parfois pas si simple et nécessite de l'expérience et du temps. Plongez dans les exemples expliqués dans l'épisode et retrouvez les visuels sur le site www.chefs-oeuvre.com  – Si le podcast vous plaît, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous ! Pas besoin de savoir cuisiner pour y trouver un intérêt. 😋 – [ Production : Plink  • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
20:12 17/11/2023
HORS D'ŒUVRE #5 | Quel futur imaginer avec le design culinaire ? |
Dans ce dernier épisode, Marion Chatel Chaix ouvre une réflexion de prospective via la prisme du design culinaire. Elle explore la montée en puissance ce cette pratique encore anecdotique il y a 10 ans quand elle monté mon Studio Exquisite. De plus en plus de designers culinaires arrivent sur le marché, marquant la fin du caractère marginal de ce métier. 📺 On voit désormais du design culinaire dans Top Chef, mais on voit aussi qu' en France, des défis culturels persistent, la gastronomie restant souvent sacralisée. 🍽️ Les chefs collaborent avec des designers pour penser chaque détail de leur expérience autour des assiettes. 🌍 Des destinations touristiques font du culinaire un point de réflexion et d’attractivité. Néanmoins, dans ce contexte qui peut sembler florissant, le monde de la gastronomie se pose des questions sur la viabilité de son modèle. 🔬 René Redzepi, le chef du NOMA, élu meilleur restaurant du monde à plusieurs reprises, a annoncé la fermeture en 2025 pour se transformer en un laboratoire géant et cuisine d’essai pionnière dédiée au travail d’innovation alimentaire... 🐷 Des critiques gastronomiques comme François Simon, qui mange sur les plus grandes tables du monde font l'éloge de la simplicité d'un bon jambon-beurre ! Où va-t-on ? Plongez aussi dans plus d'exemples et de visuels sur le site www.chefs-oeuvre.com  – Si le podcast vous plaît, notez le ⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ et le partager autour de vous ! Pas besoin de savoir cuisiner pour y trouver un intérêt. 😋 – [ Production : Plink  • Jingle : Aurélien Ung – Sonotone KO ]
20:59 01/12/2023

Podcasts similaires