Show cover of UP Café

UP Café

Les formats café du Mouvement UP se donnent pour mission de donner des solutions pour participer aux grands enjeux sociétaux et accélérer les transitions sociales et environnementales.

Titres

Comment expliquer l’actualité à nos enfants ?
Aujourd’hui, les informations sont partout, et entre les crises sanitaire ou sociale, les attentats et l’urgence climatique, il est fréquent de se sentir submergés par ce flot d’informations, parfois très sombre. Les nouvelles nous angoissent autant qu’elles nous alarment, et les enfants ne sont pas épargnés par ce contexte anxiogène. Alors faut-il les protéger et ne pas aborder l’actualité devant eux, ou, au contraire, entamer la discussion ? De nos jours et dès leur plus jeune âge, les enfants sont confrontés aux médias malgré eux, par le biais de leur environnement. Plongés dans un monde d’incompréhension et de violence, seuls, ils ne peuvent pas toujours y faire face. Pas sans explications. L’actualité est essentielle à la compréhension du monde et des enjeux de notre époque, pourtant en fonction des médias, la lecture de celle-ci n’est pas toujours facile, et encore moins à un jeune âge. Alors, à l’occasion de la sortie de son nouveau magazine, Mouvement UP vous propose un UP Café, en partenariat avec KissKissBankBank, pour tenter d’expliquer aux enfants le monde dans lequel on vit sans les angoisser. Vous êtes chaleureusement convié.e le 17 novembre 2021 à 8h30 à nous rejoindre à la Maison de Crowdfunding en compagnie de vos enfants, qui pourront participer à un atelier autour du cahier de dessin animé de Claire Faÿ, en compagnie de Mathilde et de Séraphine de KissKissBankBank.Nos invité.e.s : Fort de ses 15 années d’expériences professionnelles dans l’Economie Sociale et Solidaire, Julien MAST a créé son mouvement citoyen en 2006. E-graine est né dans le but d’aider à construire un monde solidaire et responsable en passant par l’éducation. Au travers d’actions territorialisées, d’éducateurs professionnels et d’une pédagogie active, E-graine veut amener la population à repenser ses façons de consommer, de produire, de se nourrir mais aussi d’échanger, de vivre ensemble, d’éduquer les enfants… « L’éducation à la citoyenneté mondiale permettra de nous emparer de notre futur dans ce monde. » Impliqué depuis de nombreuses années dans l’éducation pour tous, Jérôme SALTET, avec ses amis François DUFOUR et Gaëtan BURRUS, a créé en 1986 Play Bac, une entreprise de presse en réflexion constante sur le développement de concepts éducatifs originaux, destinés aux enfants. Dans cette démarche, il co-invente les Incollables, l’un des jeux éducatifs les plus vendus au monde (50 millions d’exemplaires), et Le Petit Quotidien, en 1998, qui cible un peu plus les jeunes enfants âgés de 6 à 10 ans. Jérôme SALTET souhaite les aider à s’ouvrir au monde, à aimer la lecture et l’apprentissage, au travers du jeu et de la pédagogie active. « Changer l’éducation de nos enfants » Après avoir participée à la conception, pour Radio France, d’une plateforme numérique audio donnant accès à toutes les offres de la chaîne, Elodie TOURNIER rejoint La Chouette Radio, une co-entreprise créée en mars 2021 portée avec Bayard Jeunesse et Radio France. L’objectif : faire découvrir aux plus jeunes, avec un répertoire diversifié et évolutif de plus de 200 titres, le monde de l’audio, avec des podcasts, des histoires, des musiques, du yoga… pouvant aider les enfants à sortir de leur rôle passif face aux écrans. Et cela grâce à l’enceinte Merlin adaptée pour les plus jeunes enfants âgés de 3 à 10 ans. « La connexion au monde d’hier, d’aujourd’hui et de demain : La chouette radio c’est un objet pour que les enfants disposent enfin de leur média à eux. »
45:07 26/11/2021
Paumé.e dans mon job : à la découverte de mon Ikigaï
Nous sommes pour beaucoup, en quête de ce saint Graal du job qui cocherait toutes les cases et notamment celle du SENS ! L’envie d’agir et d’avoir un « impact positif » sur la transition sociale et écologique est au cœur des préoccupations de nombreuses personnes en quête de sens. 79% des 18-35 ans cherchent une activité professionnelle en cohérence avec leurs valeurs et 60% où ils se sentent utiles aux autres et à la société*. Pour autant, pas toujours facile d’en parler à son entourage, de se poser les « bonnes » questions, de changer de job si besoin est. Alors comment entamer une réflexion de changement professionnel regroupant cette question du sens pour soi et pour l’intérêt général ? D’origine japonaise, l’Ikigaï – « raison d’être » ou « mission de vie » – est utilisé en occident comme un outil de développement personnel et professionnel permettant de redessiner sa vie sur-mesure, retrouver du pouvoir d’agir et découvrir comment s’engager pour les causes qui nous tiennent réellement à cœur. Pour ce UP Café de rentrée, Mouvement UP s’associe avec Hisse & Haut et Makesense à travers sa communauté Paum.é.e.s et sa plateforme d’emploi à impact positif jobs that makesense pour explorer la quête de sens grâce à des témoignages et découvrir un outil concret. *Génération Cobayes – 53000 répondants, 2016Nos invité.e.s Passionnée depuis 15 ans par les questions d’accomplissement professionnel et d’impact positif, elle a souvent pris plaisir à écouter et aider ses amis quand ils étaient en pleins questionnements, “en transition”. Nathalie CALVO est facilitatrice d’ateliers Ikigaï chez Hisse & Haut. Elle a développé sa propre méthode Ikigaï, prenant en compte la notion “d’impact positif”, incontournable selon elle pour être durablement épanouie dans son travail. Clio SPEISSEGGER est une ancienne éducatrice spécialisée, en cours de reconversion professionnelle à impact positif pour devenir chargée de projet dans l’ESS. La découverte de l’ikigaï avec Hisse & Haut lui a permis de chercher et de trouver son chemin. Grâce à lui, elle a pu clarifier ses besoins, ses attentes et mettre du sens sur son avenir professionnel. Nicolas VERGNE est responsable développement de la plateforme Jobs that makesense. Cette plateforme a pour mission d’accompagner toutes personnes dans sa transition professionnelle vers l’écosystème à impact positif en proposant des offres d’emploi qui font sens et orientant ses personnes vers des formations leur permettant de développer les compétences de demain attendues par les recruteur.se.s.
43:58 21/09/2021
A la conquête de l’impact : une seconde vie pour entreprendre !
Dans une recherche constante de sens, la jeune génération n’est pas la seule à se questionner sur son avenir. La transition de carrière concerne aussi des salariés plus expérimentés qui prennent la tangente, prêt à tout quitter pour se lancer dans une nouvelle aventure. D’après l’ADIE, ce sont 71% des plus de 45 ans qui se sentent en forme et osent monter leur entreprise. Déterminés à mettre leurs compétences au service de l’intérêt général, ils souhaitent donner plus de sens à leur seconde partie de carrière. Convaincus par la force de la transmission, ils veulent partager leur expérience et créer une activité alignée avec leurs valeurs. Confrontés aux mêmes défis que les jeunes entrepreneurs, leur chemin est souvent semé d’embûche. Maîtrise des outils numériques et des réseaux sociaux, manque de connaissance des réseaux de la start-up nation, difficulté face à l’obtention de financement et prêts bancaires … Comment combattre certains préjugés et lever les freins au développement de leurs projets ? Il n’y a pas d’âge pour créer une activité qui a du sens ! Lors de ce UP Café en partenariat avec PULSE, Mouvement UP vous donne des clés pour vous épanouir dans votre seconde partie de carrière grâce à l’entrepreneuriat à impact. Nos invité.e.s : Forte d’une trentaine d’année d’expérience dans les grands groupes de luxes, Laurence O’NEILL se lance en 2020 dans une nouvelle aventure entrepreneuriale. Avec Ysop-Paris, elle s’associe aux côtés de Salomé et Wissem, en harmonie avec leurs valeurs, pour proposer une plateforme d’usage personnalisé des Huiles essentielles. Après une longue expérience à la Société Générale, en France et en Afrique, Philippe RUDMAN décide de tout quitter pour changer de vie. Aujourd’hui, fondateur directeur des Carottes Sauvages, il souhaite donner plus de sens à ses missions en créant des jardins potager pour tous ! Il accompagne les maisons de retraite, les particuliers et les écoles dans tous leurs projets de jardins potagers, avec des techniques inspirées de l’éco-culture et de la permaculture (imiter la Nature, favoriser la biodiversité…). PULSE vient de lancer, en partenariat avec Malakoff Humanis, #NouveauCap : un programme d’accompagnement destiné à toutes les personnes de plus de 45 ans qui souhaitent donner un nouveau sens à leur carrière en explorant les possibilités offertes par l’entrepreneuriat à impact. Elsa WALWER, Directrice des Opérations de PULSE viendra nous en dire plus sur ce programme.
39:37 27/07/2021
Se vêtir sans déshabiller la planète, c’est possible !
Ce n’est un secret pour personne, la fast fashion est l’une des industries les plus polluantes au monde. 56 millions de tonnes de vêtements sont vendues chaque année dans le monde et ce volume est exponentiel, il pourrait même bondir de 60 % d’ici à 2050*. De ce constat est née une réelle envie de bousculer les codes et de repenser la mode de manière plus éthique : privilégier la seconde main, choisir des marques responsables et transparentes pour encourager à une consommation raisonnée. Malgré l’impact environnemental et social conséquent que cache cette industrie (méthode de fabrication douteuse, conditions de travail, surexploitation des ressources…), le large choix de vêtement et les prix au rabais séduisent les consommateurs aux habitudes bien ancrées. La fast fashion reste, aujourd’hui encore, la norme pour beaucoup d’entre nous. Alors, comment faire de la mode éthique et durable la nouvelle norme de l’industrie du textile ? La mode durable peut-elle remplacer les géants de la fast fashion ? Pour ce UP Café, en partenariat avec Kiss Kiss Bank Bank, Mouvement UP ouvre les portes à une mode plus responsable, plus éthique, et propose certaines alternatives possibles ! *Documentaire Arte, Fast Fashion, les dessous de la mode à bas prix. Nos invité.e.s : Marion Creignou et Valentin Renon ont grandi près de la côte bretonne. Marion, diplômée d’un master en commerce international, a voyagé par la suite avant de revenir s’installer à Brest. Valentin, lui, s’est engagé dans la marine nationale pendant neuf ans. Cette expérience sur la mer lui a permis de se rendre compte de l’état des océans autour du monde et de la catastrophe que représente le plastique. C’est ensemble qu’ils ont créé, il y a maintenant deux ans, la marque Kokozenn: une marque de vêtement éco-engagée pour l’océan. Après un début de parcours professionnel en recherche en cancérologie, Marie Nguyen s’est intéressée à l’entrepreneuriat social. Elle a donc poursuivi sur cette voie en créant un projet de réutilisation de tissus et a ensuite intégré le parcours entrepreneur de Ticket For Change où elle a fait la rencontre d’Antoine, porteur du projet de WeDressFair. C’est donc à deux qu’ils ont lancé la plateforme WeDressFair, qui permet à chacun de trouver une alternative de consommation vers une mode plus juste. Mathilde Le Page est détentrice du compte Instagram @makemyclothesgreatagain et autrice de l’ouvrage Changeons de mode ! sorti en juin 2021 aux éditions Eyrolles. Tournée vers la mode éthique et écoresponsable, elle aide sa communauté et ses lecteurs à y voir plus clair au sein de notre société. Avec humour et bienveillance, Mathilde vulgarise les enjeux d’une meilleure consommation de la mode, l’art de se faire plaisir tout en prenant soin de notre planète.
37:16 29/06/2021
Rencontre avec Nathalie Rozborski – À la conquête de soi-même
Avec plus de 15 ans d’expérience professionnelle dans le conseil, Nathalie Rozborski est aujourd’hui directrice générale déléguée de Nelly Rodi. Agence spécialiste de la prospective, c’est un cabinet de conseil en stratégie expert dans le secteur des industries créatives. Elle accompagne les marques dans leur recherche de nouvelles inspirations, la compréhension de l’évolution des comportements de consommation, le lancement d’une collection au plus proche des clients et dans leur stratégie commerciale. Depuis le 8 mars 2018, à l’occasion de la journée internationale des droits des femmes, elle préside EllesinLouvre, association fondée et pensée pour les femmes actives du 1er arrondissement. Regrouper des familles et des femmes autour du partage de la culture et du sport pour s’inspirer et s’épanouir en toute bienveillance et confiance, telles sont les valeurs d’EllesinLouvre. L’épanouissement complet des femmes et la recherche du bonheur féminin, Nathalie Rozborski en fait son combat. Avec son guide pratique « Je veux tout » (Ed. Marabout 2021), elle propose des clés réalistes à toutes les femmes qui cherchent un quotidien optimisé et heureux. Elle s’adresse à une génération en quête d’équilibre et de bien-être global et assure que « réussir sa vie, s’épanouir, arriver à tout concilier sans rien sacrifier, c’est possible ! » Lors de ce UP Café, Mouvement UP part à la rencontre d’une femme inspirante qui souhaite déconstruire les imaginaires de la réussite et de l’ambition en apportant des pistes concrètes pour trouver la vraie liberté et partir à la conquête de soi.
35:59 08/06/2021
Redonner du sens à sa vie
La crise sanitaire est un véritable accélérateur qui chamboule les priorités de beaucoup d’entre nous. Certains ont réussi à tout quitter pour vivre une vie plus douce, en harmonie avec leurs valeurs. D’autres sont encore en phase de remise en question constante, voire traversent une réelle crise existentielle. Même si l’envie est forte, le changement fait peur. Difficile de renoncer à une situation confortable, un nid bien installé accompagné d’une sécurité financière, pour plonger dans une nouvelle vie. Être confronté à l’incertitude peut parfois être décourageant et freiner cette prise de risque pour se réinventer. Le cheminement vers une quête de sens n’est pas un long fleuve tranquille. C’est une décision importante qui mérite réflexion et soutien. S’écouter, oser, se faire confiance, tant d’épreuves à surmonter et d’émotions à contrôler. Alors quelles sont les clés pour atteindre cette harmonisation d’une vie personnelle et professionnelle épanouie ? Dans la continuité des échanges du UP Café de janvier, Mouvement UP et Kiss Kiss Bank Bank souhaitent aborder de nouvelles approches visant à accompagner chacun d’entre nous à trouver sa v(o)ie pour construire un futur qui nous ressemble ! Après 7 ans en marketing et gestion de projet, Perrine LHOTE fonde Hisse & Haut en 2017. Lié étroitement à son parcours de vie et son engagement chez Ticket For Change, Hisse & Haut accompagne salariés, personnes sans emploi et entrepreneurs à remettre du sens dans leur vie personnelle et professionnelle. Par différents formats, chacun pourra retrouver son équilibre, sa confiance, son énergie grâce à la réalisation de plans d’actions concrets avec la cohérence pour motivation. Expérimentée de plus de 20 ans dans le secteur de l’audiovisuel, Alexandra NORTH décide de tout arrêter, à la recherche du job de ses rêves. Avec son blog “2 ans devant moi” elle retrace sa quête du véritable sens à sa vie en racontant ses remises en question, son cheminement, ses conseils… Devenue experte du Design Thinking et de l’intelligence collective, elle anime des ateliers et formations à destination des entreprises pour les aider à transformer leurs organisations, produits ou services. Thomas Pinet a commencé sa carrière professionnelle en tant qu’éducateur sportif, puis directeur régional chez Cache Cache, Tati ou encore Célio pendant 10 ans. C’est à la naissance de son fils que Thomas s’est lancé dans l’aventure Septembres, en fondant cette société d’upcycling de bouteilles de vin en lampes, bougies et verres à tapas à Bordeaux. Il remporte, avec ce projet, un prix Makesens en participant à l’appel à projet Clic Déclic de KissKissBankBank.
46:06 07/04/2021
Trouver un job, et le sens dans tout ça ?
Popularisés par l’économiste et anthropologue américain David Graeber, les bullshits jobs semblent être le nouveau mal du siècle. En ligne de mire, une jeunesse désillusionnée par le monde du travail qui cherche à mettre un peu de sens et de concret dans son quotidien. Mais que se cache-t-il vraiment derrière le terme « sens » ? La finalité du travail, le sentiment d’utilité, le besoin de répondre à des enjeux sociaux ou environnementaux… Les réponses sont bien plus complexes, d’autant que chacun en a sa propre interprétation. Et si, cette année, on trouvait un travail qui a du sens pour nous, notre vocation ? Comment faire pour s’aligner et s’épanouir dans sa vie professionnelle sans tenir compte de la pression sociale, au cœur d’un contexte économique difficile ? Pour ce premier UP Café de l’année 2021, venez échanger avec celles et ceux qui tentent de donner un cap à leur vie professionnelle ou celles des autres ! NOS INVITE.ES Depuis plus de 12 ans, Laura Caniot-Genevois est engagée sur les questions environnementales telles que l’alimentation, l’énergie ou encore l’économie circulaire. Début 2017, elle décide de créer Mon job de Sens, le département RH de la transition écologique, afin que chacun puisse trouver l’emploi qui combinera épanouissement et impact positif. Connaissez-vous Le Sourire de la Plombière ? Aude était psychologue, Mona travaillait dans la mode. Leur dada a toujours été le bricolage mais elles n’ont jamais osé en faire leur métier. Jusqu’au jour où, en 2017, elles ont décidé de tout plaquer pour réaliser leur rêve et devenir… plombières. Ingénieure agronome, Virginie Van de Kerchove a longtemps travaillé à la Chambre d’Agriculture de la Réunion pour promouvoir l’agroécologie et les pratiques de fertilisation organique des sols auprès des agriculteurs. Aujourd’hui, elle pilote la formation Atterrir. Ce programme lancé par Matrice.io et la ferme école Hectar a pour mission d’accompagner plusieurs futurs agriculteurs pour les préparer à l’aventure entrepreneuriale agroécologique.
46:51 19/01/2021
Vivre minimaliste
Petit à petit, le minimalisme fait son nid dans nos foyers. Un mode de vie où le « less is more » fait figure de philosophie. Ainsi, de plus en plus de personnes réfutent l’idéal matérialiste de nos sociétés de consommation et tente de (se) prouver que la clé du bonheur réside dans le fait de se contenter de peu. Et pour ses adeptes, le minimalisme n’est pas qu’une question de baisse de consommation, il va bien au-delà. C’est aussi une démarche où l’on tend à retrouver le contrôle sur le temps et même changer l’image que l’on peut avoir de soi. Alors, qui sont les minimalistes et comment peut-on s’y mettre, nous aussi ? Pour ce nouveau UP Café, en partenariat avec KissKissBankBank, nous explorerons un nouveau mode de vie plus simple, plus lent et plus respectueux de la planète. LES INVITÉ.E.S “Pour vivre heureux, vivons léger”, voici la devise du “Journal Minimal” dont Emmanuelle Veil est rédactrice en chef. Dans ce média indépendant, journalistes, artistes, citoyens se sont réunis autour du même constat : nos sociétés fondées sur le modèle de la croissance économique détruisent plus de richesses qu’elles n’en créent. C’est ainsi qu’est né le journal minimal, un magazine en ligne gratuit et sans publicité, qui s’inspire de la devise du mouvement minimaliste : less is more. Crédits image : Erwann Terrier. “Je vis le maximum avec le minimum” : telle est la devise de Grégory Laurent. Il découvre le minimalisme à neuf ans avec sa grand-mère qui a quitté la Grèce pendant la guerre. Devenu adulte et après dix ans dans le secteur bancaire, il décide de changer de vie. Aujourd’hui, il a 34 ans, vit avec 100 objets, pratique le zero déchet et savoure chaque instant grâce à cette belle philosophie qu’est le minimalisme. Inspiré par le blog Ça commence par moi de Julien Vidal, Stéphan Sainléger s’est reconverti comme Coach en gestes et comportement responsable. Il accompagne ses clients dans la réduction de leur impact sur l’environnement et le changement des habitudes pour devenir plus éco-responsable. Le minimalisme est l’une de ses expertises.
44:36 17/12/2020
Bénévolat, entraide : ils font vivre la solidarité
Détails de l’événement Ces derniers mois, un virus a mis en lumière notre capacité spontanée à nous entraider. Fraternité, coopération, altruisme, nous ne mettons pas tous les mêmes valeurs derrière ce mot de “solidarité”. Certains y voient une charité bien-pensante, d’autres une responsabilité nécessaire. Une chose est sûre, face aux défis écologiques et sociaux qui nous attendent, la solidarité apparaît comme une inestimable ressource. Et ils sont nombreux à en faire un mot d’ordre au quotidien. Sans-abri, mineurs isolés étrangers, enfants en difficulté scolaire… Ils peuvent tous compter sur le soutien d’hommes et de femmes prêts à retrousser leurs manches pour leur rendre service et les soutenir au quotidien. Comment et pourquoi se lance-t-on dans l’aventure ? Qu’en retient-on ? Pour ce nouveau UP Café, et dans le cadre de la sortie du 4ème numéro de MOUVEMENT UP, partez à la rencontre de ces personnes qui ont décidé de consacrer du temps et de l’énergie à incarner et faire vivre la solidarité chaque jour, chaque semaine ou chaque mois.LES INVITÉ.E.S Il a été animateur radio, animateur télé, présentateur météo. Sébastien Folin met aujourd’hui sa notoriété au profit de ses convictions. Depuis 2014, il est le Président du Fonds Solidarité Sida Afrique et depuis 2018, il est aussi administrateur au conseil d’administration du dispositif d’égalité des chances l’Envol le campus de la Banque postale. Cette année, il lance « Les combattants pacifiques », un podcast conscient et engagé sous forme de portrait croisé inédit de deux personnalités, connues ou anonymes, qu’il a rencontré au cours de ses actions militantes. L’objectif ? Parler d’engagement et de bienveillance avec des invités qui font partie de ces millions de bénévoles qui donnent de leur temps pour une société plus juste. Découvrez et soutenez sa campagne de crowdfunding ! L’association Parrains Par Mille permet à des enfants, adolescents et jeunes adultes vulnérables de s’ouvrir à la culture, aux loisirs et au sport, et de faciliter l’insertion des plus grands. Avec le soutien d’un parrain bénévole, le filleul découvre de nouveaux horizons et prend confiance en ses capacités. Issus de familles monoparentales ou isolées, jeunes migrants, enfants et jeunes majeurs confiés à l’Aide Sociale à l’Enfance… les filleuls, âgés de 3 à 21 ans, cherchent un nouveau référent, une personne sur qui compter, et ce en complément de leur cadre familial ou institutionnel. Owen-Basile y est bénévole, il parraine un enfant de 5 ans. Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur ont pour but d’aider et d’apporter une assistance bénévole aux personnes démunies, notamment dans le domaine alimentaire par l’accès à des repas gratuits, et par la participation à leur insertion sociale et économique, ainsi qu’à toute action contre la pauvreté sous toutes ses formes. Océane D. y est bénévole en qualité de co-responsable de la distribution, un soir par semaine, dans un centre du vingtième arrondissement de Paris.
47:09 26/11/2020
Être écolo en famille
Détails de l’événement Près de 9 parents sur 10 se déclarent sensibles au caractère « responsable » des marques, en particulier pour les achats de produits ou services destinés aux enfants : vacances en famille, habillement, matériel scolaire, alimentation. Et près de 90 % des parents pensent consommer de manière différente que leurs propres parents. Lorsque l’on devient parents, les questions de transmission et d’adoption des valeurs et des comportements écoresponsables se posent sans cesse durant l’évolution de l’enfant. Comment éviter couches et lingettes jetables à l’arrivée du nouveau-né ? Comment sensibiliser les enfants à l’écologie et leur transmettre les bons gestes sans les angoisser ? A l’approche de l’adolescence, comment maintenir le dialogue quand son ado se rebelle ? Pour ce nouveau UP Café, MOUVEMENT UP vous propose de considérer la famille comme un lieu privilégié d’une écologie de proximité et de faire le plein de conseils pour allier cellule familiale & responsabilité environnementale.Les invités Militant associatif, Jérémie Pichon travaille depuis 15 ans pour des ONG environnementales. Il y a quelques années, avec sa compagne Bénédicte, ils ont embarqué toute leur famille dans l’aventure du Zéro déchet. Objectif ? Faire tenir dans un bocal leurs déchets produits en une année. Ils partagent avec le grand public tous leurs secrets dans un blog et des guides dédiés aux familles. « Notre façon d’être adulte fait-elle sens et envie pour les jeunes ? », Thomas d’Ansembourg, expert de la communication non-violente et psychothérapeute, pose la question dans son nouveau livre, en librairie le 1er octobre. Dans un monde, secoué par une crise écologique sans précédent, il invite les adultes à prendre leurs responsabilités pour offrir à la jeunesse, un futur inspirant. Johnny Walter est un citoyen qui a participé au Défi Famille Zero Déchet organisé par l’Agence Parisienne du Climat (APC) et la Mairie de Paris. Un défi qui mobilise près de 100 ménages en 2019 dans l’objectif de réduire d’au moins 10 % le poids de ses poubelles en 5 mois. Pour ce faire, il a pu bénéficier d’ateliers mensuels pratiques (consommation en vrac, produits ménagers faits-maison, couture…). En parallèle, une plateforme de collecte de déchet a été mise en place. Elle a permis de mesurer, sur ces cinq mois, l’évolution de la production de déchets.
39:51 05/11/2020
Quand littéraire rime avec solidaire
Détails de l’événement Le mois de septembre marque un rendez-vous annuel : la rentrée littéraire et sa sélection d’ouvrages immanquable. À l’approche des grands prix et autres récompenses littéraires ayant lieu à l’automne, les éditeurs se concentrent sur la publication des romans susceptibles d’être primés. Cependant, les médias n’exposent qu’une cinquantaine de titres seulement, soit moins de 10% des nouveautés romanesques de la rentrée. Pour les amoureux des lettres qui s’élancent vers une transition écologique et sociale, un autre genre de littérature existe. Un monde littéraire engagé voire militant, accessible et solidaire est proposé par de nombreuses entreprises et associations qui se mobilisent pour répondre à ce nouveau mode de vie. La culture à travers le livre peut elle aussi se consommer autrement. En cette rentrée 2020, ce UP Café mettra en lumière des acteurs engagés de la filière. Édition, distribution, sensibilisation : ils agissent pour faire du livre un vecteur de lien social, accessible à tous.Les invités Jérémy Lachal a fondé Bibliothèques Sans Frontières en 2007 aux côtés de l’historien Patrick Weil. Il dirige depuis cette ONG qui œuvre pour la réduction de la vulnérabilité des populations à travers le renforcement de l’accès à l’information et à l’éducation. En créant des programmes innovants comme l’Ideas Box, cette médiathèque en kit pour les populations vulnérables, les Voyageurs du Code (initiation à la programmation informatique pour les jeunes en situation difficile) ou la Khan Academy en français, Jérémy Lachal a fait de BSF une des ONG les plus innovantes dans le domaine de l’accès à l’éducation et l’information (source : La Fonda). Thomas Bout a co-fondé les éditions Rue de l’échiquier en juin 2008. Après avoir travaillé comme éditeur dans des grands groupes, il souhaitait proposer des livres qui rendent compte de l’expérience d’hommes et de femmes de notre temps, qui inventent de nouvelles formes d’actions dans le champ du développement durable, dans une optique pédagogique pour permettre à chacun de s’emparer de notions parfois compliquées à appréhender comme la philosophie ou l’écologie. Travaillant dans la communication et artiste, Frédéric Blanc s’est lancé dans un projet de livre intitulé Le Pari(s) Confiné, un ouvrage à paraître aux Éditions de Ouf, rassemblant photographie, dessin, poésie et design graphique. Un objet unique imaginé en plein confinement dont l’objectif est simple : soutenir les hôpitaux. Il est possible de soutenir ce projet actuellement en campagne de crowdfunding sur KissKissBankBank. Ce événement a été conçu en partenariat avec notre partenaire KissKissBankBank.
40:12 08/10/2020
Une vie en autonomie ? Ils l'ont fait !
Au démarrage du confinement, notre état de santé était la première source d’inquiétude. Très vite, nos conditions de vie matérielles ont été questionnées, levant ainsi le voile sur la dépendance au système, présente dans notre quotidien. Aurons-nous assez de nourriture et de médicaments ? Nos besoins de première nécessité seront-ils satisfaits ? Et pour combien de temps ? « Vivre heureux » rimerait-il avec « vivre autonome » ? Si ce concept a le vent en poupe, c’est parce qu’il reflète l’idée d’une nouvelle liberté mais aussi d’une protection en cas de crise. Alors, comment répondre à ses propres besoins en énergie, en alimentation, en eau potable sans se couper du monde et tomber dans le piège du repli sur soi ? Faut-il renoncer à un certain confort et vivre en marge du système ? Pour ce nouveau UP Café et à l’occasion de la sortie du nouveau magazine, venez à la rencontre de témoins qui honore ce mot autonomie, en choisissant de vivre dans un système libre et résilient. LES INVITÉSBrice Lasne est responsable de la communication de Ma Maison Autonome, une maison en briques de terre crue et bois qui s’intègre dans le paysage et fonctionne de façon autonome à 95%. Créée il y a 7 ans par l’architecte Dominique Lasne, le Free Drome est esthétique, écologique et économique. Un exemple pour l’habitat de demain ? Scientifique de naissance, futur président de la République, diplômé d’une école d’ingénieur renommée, consultant indépendant pour de grandes entreprises, autant d’étiquettes que David Lerebours a portées de (trop) nombreuses années avant de décider d’ôter ses masques et chercher plus de sens à une vie somme toute très confortable mais pas assez authentique. Il a cofondé l’«éco-village» de Pourgues, un projet collectif d’autonomie, qui repose sur la liberté individuelle : rien n’est obligatoire. Chaque individu, quel que soit son âge, mène ses journées comme il le souhaite, se consacre à ce qui l’intéresse sans contrainte imposée, donne ce qu’il veut à la communauté, que ça soit en terme de temps ou d’argent. Chercheurs en économie alternative, c’est ainsi que se définissent Patrick et Brigitte Baronnet. Installés en Loire-Atlantique, depuis plus de 30 ans, ce couple et leurs quatre enfants expérimentent un mode de vie autonome et solidaire. Dans lequel les consommations d’énergie sont divisées par quatre. Et les besoins en argent aussi. Rencontre avec des adeptes de la sobriété heureuse.
38:06 15/07/2020
HORS SERIE : interview de Cécile Colonna d'Istria, dirigeante et fondatrice de Produrable
Le producteur n'a pas encore fourni de résumé pour cet épisode.
11:43 15/07/2020
Cet été, on se la coule slow !
Vous cherchez à prolonger ce rythme plus doux, plus lent, imposé par le confinement ? Vos vacances à l’autre bout du monde ont été annulées à cause du Covid-19 ? Pas besoin de partir loin pour passer de belles vacances enrichissantes et reposantes, notre Hexagone suffit. En effet, la France est la première destination touristique mondiale avec près de 90 millions de touristes étrangers en 2018. Preuve, s’il en est, que notre pays compte de nombreuses richesses à découvrir. De plus en plus d’entrepreneurs engagés souhaitent réinventer le tourisme pour en faire une activité culturelle et agréable, tout en limitant l’impact sur l’environnement. NOS INVITÉS Laurianne Le Cossec est fondatrice et présidente de France is Fun, une agence qui imagine et réalise des concepts d’expériences et de voyages responsables en France. Les séjours sont placés sous le signe du respect de la nature, du bien-être et de l’humain. Les thématiques de ces séjours ou expériences Nature Break, Vis ma vie d’Apiculteur, Surf Trip Girls Only, Détox Numérique, Croisière Kite-Surf… appellent au slow tourisme. Dès leur conception, des critères de développement durable sont intégrés : diminution du bilan carbone, conception des menus, transport sur place, programmes, problématique des déchets, choix des professionnels… Thibaut Labey est cofondateur de Chilowé, le média de référence sur la micro-aventure. Il a pour mission d’aider les citadins à partir plus souvent à l’aventure près de chez eux. L’objectif ? Inspirer un mode de vie tourné vers le nature, plus durable et plus cool. Leur site rassemble plus de 250 idées de micro-aventures en France, chacune testée et recommandée par la communauté. Chaque plan met en avant du contenu exclusif – photos, récits, infos pratiques – afin de permettre de passer rapidement à l’action.
34:20 25/06/2020
Nos enfants, acteurs du changement
Quotidiennement et presque autant que nous, les enfants baignent dans l’urgence écologique et se préoccupent de la survie de la planète. Dans un monde hyperconnecté, ils sont noyés sous des tonnes d’informations de plus en plus alarmantes.  Sont-ils en capacité de tout comprendre, le message est-il adapté aux enfants ? Pas toujours facile pour les parents, l’école ou les structures éducatives d’aborder la question du changement climatique ou social, de manière transparente, pédagogique mais aussi bienveillante et positive.  Alors comment leur parler des enjeux actuels sans les angoisser ? Comment les associer à construire un monde meilleur et à devenir les acteurs du changement ? Pour ce nouveau rendez-vous, nous vous avons proposé un tour d’horizon des solutions pour sensibiliser nos héritiers à l’écologie (mais pas que).   Les invitées L’avenir n’a qu’à bien se tenir, c’est la devise de Confkids ! Créé par Déborah Le Bloas, ce dispositif souhaite sensibiliser les enfants à l’écologie ou l’égalité en leur proposant des conférences thématiques.  Pendant que le monde des adultes travaille à une nécessaire réponse aux urgences et crises actuelles, Confkids entend œuvrer dans le temps long avec les enfants en leur donnant à penser le monde actuel pour investir celui d’après, avec l’intelligence de leur époque et leur libre arbitre.  C’est à la suite d’un « start-up week-end » autour du « zero carbon » que Sarah Bougeard et trois autres personnes ont créé le Lab Mobile. Pars à l’aventure avec le Capitaine Barbe Verte, Invente la ville du futur avec Léonard, le Lab Mobile organisent des ateliers et activités périscolaires pour faire découvrir l’écologie aux enfants. Ces derniers expérimentent puis créent des objets utiles et bons pour la planète, dans une approche scientifique et la plus neutre possible pour travailler l’esprit critique de chaque enfant.   Après avoir suivi le parcours entrepreneur de Ticket for Change en 2016, Mona Bernia lance In Kids We Trust, projet d’ateliers extra scolaires bienveillants. Au fil de ses rencontres elle croise la route de Mom’artre, qui développe depuis 18 ans des lieux d’accueil pour enfants qui rejoignent parfaitement ses convictions. Depuis 2018, elle y est responsable du déploiement de la pédagogie via l’organisme de formation. Ce événement a été conçu en partenariat avec notre partenaire KissKissBankBank.
39:46 13/05/2020
Confinés mais engagés
L’annonce et la prolongation du confinement ont semblé susciter de tristes comportements comme des ruées dans les supermarchés ou des mots délétères de voisins à destination des soignants dans les cages d’escalier. Fort heureusement, le confinement a aussi fait pousser des élans de solidarité de toute nature partout en France.   Pour ce nouveau Café du Mouvement UP, transformé en podcast pour l’occasion, nous avons recensé 3 initiatives pour s’engager pendant le confinement. Au contact du monde extérieur ou depuis chez vous, nous vous faisons découvrir plusieurs solutions pour faire rimer “confiné” et “solidarité” !Les invitésAmélie Arcile est co-fondatrice de Benevolt, plateforme qui accompagne les personnes retraitées vers le bénévolat. Avec le confinement, ils ont élargi leurs champs d’action et ouvert leurs missions à tous. Elle dressera un panorama des actions solidaires possibles et nous parlera notamment du télé–bénévolat.  Marine Creuzet est Responsable Communication Externe au sein du Groupe SOS. Elle partagera avec nous les appels à bénévolat du Groupe SOS, et présentera les différentes initiatives nées pendant cette période, pour lesquelles des bénévoles et des salariés sont déjà engagés.  Boris Walbaum est co-fondateur de l’association Article 1, qui accompagne la réussite d’étudiants à fort potentiel issus de milieux modestes, grâce au parrainage par de jeunes professionnels. Inquiète du risque de décrochage pour les élèves avec la mise en place du confinement, et en particulier ceux de milieux populaires, Article 1 a lancé avec La FAGE (Fédération des Associations Générales Étudiantes) une chaîne de solidarité baptisée #RéussiteVirale.
34:47 08/05/2020
Slow Flower : une tendance à cultiver
A l'heure du confinement et sous les premiers rayons de soleil du printemps, dans son jardin ou sur son balcon, on s'occupe de ses plantes vertes. Mais comment cultiver et choisir des fleurs ou des plantes vraiment éco-responsables ? On en discute dans ce nouveau podcast avec nos 3 invités, chacun engagé à leur manière.Benjamin Perot est co-fondateur de Monsieur Marguerite, un fleuriste éco-responsable proposant dans sa boutique en ligne une sélection de fleurs et de plantes de saison, cultivées de manière raisonnée, localement et sans chauffage.  Laura Massin est co-fondatrice d’Eukalypte, une marque végétale engagée qui livre des plantes d’intérieur. Cette amoureuse des plantes privilégie au maximum les productions françaises et organise des ateliers pour sensibiliser et conseiller les particuliers à l’entretien des plantes au quotidien. Gaby Bonnefille est ingénieur paysagiste et jardinier. Avec le collectif Jardiniers à Velo et l’association Pepins Production, ils ont monté un projet d’Hôpital des plantes pour promouvoir le recyclage, l’économie circulaire, l’entraide et la distribution locale en végétaux de qualité. Le projet a pour but de questionner sur la maladie et la vieillesse des plantes et leur mise au rebut malgré leur vigueur et force d’épanouissement. 
31:46 01/04/2020
Les émotions passent à table
Mouvement UP Café a organisé à La Maison de Crowdfunding au 34 Rue de Paradis 75010 Paris, un rendez-vous matinal pour vous donner toutes les clés pour apprendre à ne plus manger ses émotions.
62:55 25/03/2020
Les nouveaux médias
Le producteur n'a pas encore fourni de résumé pour cet épisode.
21:06 11/03/2020