Show cover of Les carnets d'un confiné

Les carnets d'un confiné

Chaque jour, le journaliste normand Philippe Bertin nous livre une page de son "journal de confiné" durant la période de confinement décrétée en France pour faire face à l'épidémie du Covid-19. Podcast by Tendance Ouest !

Titres

COVID-19. Cinquante-quatrième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 54, c’est la fin. Demain, un autre jour se lève. Le coup d’envoi du déconfinement a été donné par le 1er Ministre. Ces huit semaines passées entre quatre murs ou presque resteront comme un moment étrange, à jamais gravé dans notre mémoire collective. Avec ses mots, ceux de tous les jours, Philippe Bertin aura raconté des tranches de vie de confiné, tous les jours, comme un repaire dans ce brouillard dont le début de la fin commencera demain. Merci.Podcast by Tendance Ouest.
02:20 10/05/2020
COVID-19. Cinquante-troisième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 53, Le ballon rond et ses guerriers manquent cruellement aux amateurs du genre. Le souvenir, presque lointain, des arènes pleines à craquer, de ses clameurs et des exploits des joueurs, est devenu précieux comme une photo jaunie. Podcast by Tendance Ouest.
02:00 09/05/2020
COVID-19. Cinquante-deuxième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 52, Depuis quelques jours, nous étions tous suspendus au verdict implacable de la couleur de notre département pour amorcer le déconfinement tant attendu depuis… 8 semaines. Nous rêvions de ciel bleu, mais c’est le vert, l’orange et le rouge qui chaque jour prenait toute la place. En Normandie, nous serons bien déconfinés le 11 mai. Le vert a gagné, comme une promesse de vie en rose.Podcast by Tendance Ouest
01:43 08/05/2020
COVID-19. Cinquante-et-unième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 51, une lettre de Madame de Sévigné censée avoir été écrite il y a 333 ans fait le buzz ces derniers jours sur les réseaux sociaux et cumule plus d’un million de vues sur Facebook. Il s’agit en réalité d’un pastiche. Elle décrit une situation d’épidémie et de confinement à Paris en 1687 dans un style très XVIIème, or cette année-là, aucune épidémie ne s’est abattue sur la ville. Le clin d’œil de l’Histoire à notre histoire a bien fonctionné chez les internautes confinés.Podcast by Tendance Ouest
02:17 07/05/2020
COVID-19. Cinquantième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 50, les consignes sanitaires pour faire face à la propagation du COVID-19 sont devenues claires. Les commerçants ouverts annoncent la couleur, chacun avec son style, sur leurs devantures. Les mots peuvent être aimables comme ils peuvent être secs et directifs. Avec le déconfinement, nous allons voir fleurir sur les vitrines de nos commerces une joyeuse collection de « petits mots ».Podcast by Tendance Ouest
01:56 06/05/2020
COVID-19. Quarante-neuvième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 49, les masques étaient introuvables, ils sont partout. Ils étaient officiellement déclarés « inutiles » pour « ceux qui ne sont pas malades » par le gouvernement qui maintenant « encourage le public à porter… des masques ». Les masques seront même obligatoires dans les transports en commun et pour les collégiens « si la distanciation sociale ne peut être respectée ». Pendant de longues semaines exclusivement réservés au personnel soignant, les masques sont disponibles depuis quelques jours dans les pharmacies pour le « grand public », et depuis le début de la semaine… dans les grandes surfaces.Podcast by Tendance Ouest
02:09 05/05/2020
COVID-19. Quarante-huitième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 48, la normalité des uns n’est pas celle des autres. Cela s’entend. Cependant, sept semaines, c’est long. C’est long d’être confiné depuis tout ce temps. Qui peut dire, droit dans les yeux de sa caméra HD de visio-conférence, qu’il n’a pas pendant ce temps-là, un jour, fermé les yeux et rêvé d’un autre temps ? Le temps du ciné, du restaurant et d’une ballade en bord de mer avec un bon copain.Podcast by Tendance Ouest
01:22 04/05/2020
COVID-19. Quarante-septième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 47, en temps normal, ce qui n’est pas le cas, après les rondes de l’été vient le temps des foires en Normandie. Les grandes, les moyennes et les petites se bousculent à la rentrée. Le succès de ces rendez-vous donne lieu à des rassemblements importants de foules compactes et hétérogènes. Ces foires, millénaires ou pas, pourront-elles avoir lieu ?Podcast by Tendance Ouest
02:26 03/05/2020
COVID-19. Quarante-sixième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 46, certains jettent, d’autres partent à la chasse. Les chasseurs de trésors « d’encombrants » parcourent les rues de la ville à la recherche de l’objet rare, même en ce temps de confinement général. Le grand ménage des uns est vécu comme une opportunité unique par les autres. Une pratique qui peut paraitre hors cadre des règles sanitaires.Podcast by Tendance Ouest
01:38 02/05/2020
COVID-19. Quarante-cinquième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 45, lu dans la presse en début de semaine, la liste des fêtes quotidiennes à souhaiter. Au jour du 1er mai, notre tintin du confinement découvre avec surprise la saint… « du travail ». Comme un clin d’œil à ce temps incertain et bouleversé, à ce présent inédit et au burn out qui peut surgir chez ceux qui ont continué à… travailler.Podcast by Tendance Ouest
01:36 01/05/2020
COVID-19. Quarante-quatrième jour de confinement
Tous les jours pendant le confinement destiné à limiter la propagation du coronavirus, le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage son "journal d'un confiné". Le jour 44, le souvenir du muguet des 1er mai d'avant fait flotter un parfum de nostalgie. Les brins de muguet vendus au coin de la rue par des gamins aux sourires larges vont manquer au premier jour du joli mois de mai. Mais le COVID-19 n'a pas le pouvoir de faire disparaître le parfum des fleurs et ses promesses.Podcast by Tendance Ouest
01:41 30/04/2020
COVID-19. Quarante-troisième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 43, les animaux seront-ils les victimes collatérales du COVID-19 ? C’est la question que pose depuis plusieurs jours la Société Protectrice des Animaux. Comme toutes les associations de protection animale, elle a fermé au public tous ses refuges, Maisons SPA et dispensaires jusqu’à nouvel ordre. Dans le même temps, au bout de la rue, naissent de belles histoires grâce à nos amis de compagnie.Podcast by Tendance Ouest
01:40 29/04/2020
COVID-19. Quarante-deuxième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 42, très rapidement après la décision du confinement général sont apparus des problématiques capillaires d’une importance capitale. Les cheveux en liberté prennent leurs aises au galop, tels des étalons sauvages avides de grands espaces. En l’absence de taille régulière, le cheveu peut très vite se révéler envahissant pour celles et ceux qui n’y sont pas habitués. Pour y remédier, les uns ont tenté la coupe « fait maison » avec des résultats discutables, les autres ont négocié un rendez-vous officieux et à domicile avec leur coiffeur, d’autres encore ont réservé une place dès le déconfinement annoncé. La majorité a laissé une sorte de jungle hirsute s’installer tranquillement là-haut, pour le meilleur et pour le pire. Podcast by Tendance Ouest
01:57 28/04/2020
COVID-19. Quarante-et-unième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 41, c’est bon une chanson douce, ensemble, en plein air ou dans une salle. C’était bon ! Depuis six semaines, nous sommes privés de concert, de théâtre et de cirque, de cinéma et d’apéros. Les multiples live sur Internet et les concerts aux balcons à 20h ne remplaceront jamais le bonheur de goûter, côte à côte, les joies du spectacle vivant, en chair et en os.Podcast by Tendance Ouest
01:57 27/04/2020
COVID-19. Quarantième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 40, le 6 juin, la Normandie célèbre chaque année les jeunes soldats qui ont débarqué sur les plages pour libérer l’Europe du virus nazi. Ce 6 juin 2020, 76 ans après, la Normandie ne pourra pas fêter ses libérateurs à cause d’un autre virus, invisible, lâche et dévastateur.
01:54 26/04/2020
COVID-19. Trente-neuvième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 39, comme pour une multitude d’autres secteurs professionnels, taxi ne rime pas bien avec confinement. La restriction draconienne de la liberté de circuler ne favorise pas… la circulation. Les taxis sont à la peine, à l’image d’un pays à l’arrêt. L’occasion de revoir « Taxi Driver » de Martin Scorsese avec Robert De Niro, sorti en 1976.Podcast by Tendance Ouest
02:01 25/04/2020
COVID-19. Trente-huitième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 38, dès les premiers jours de confinement, les animaux sauvages –ils en restent quelques-uns- de tout poil ont vite compris que l’Homme n’avait plus le droit de s’agiter fébrilement en dehors de sa cabane. Ces êtres, à poils, à plumes et à écailles, confinés depuis longtemps à l’abri des regards dans leurs terriers, buissons, nids et autres cachettes, en ont profité pour s’offrir de grandes ballades en amoureux… Walt Disney aurait beaucoup aimé voir ces animaux se payer le luxe d’une causette au milieu des rues de nos villes.Podcast by Tendance Ouest
01:39 24/04/2020
COVID-19. Trente-septième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 37, devant « la nécessité de rebâtir notre monde demain », Michel Onfray et ses amis lancent une nouvelle revue trimestrielle « Front Populaire ». Le philosophe médiatique, originaire d’Argentan dans l’Orne, a réuni, en quelques jours seulement, plus de 4900 souscripteurs. Le premier numéro sera livré en juin prochain. Une occasion de relire les pages écrites en 2018 lors de son confinement volontaire à l’abbaye de Soligny-la-Trappe « la stricte observance ».Podcast by Tendance Ouest
02:20 23/04/2020
COVID-19. Trente-sixième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 36, ce n’est pas une découverte, depuis leur avènement, on trouve de tout sur les réseaux sociaux. Le meilleur, le pire, le bon et le mauvais goût, les héros et les minables se côtoient dans une joyeuse foire à tout… ou rien. La toile est bavarde et l’autosatisfaction jamais à court d’idée. Cependant, la philanthropie y trouve aussi une place, au milieu du selfie roi et des fautes de frappe.Podcast by Tendance Ouest
02:20 22/04/2020
COVID-19. Trente-cinquième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 35, « faire ses courses » est d’une importance capitale en ces périodes de confinement. Hier encore, se nourrir était un acte des plus banals pour la majorité des habitants de nos pays développés. Aujourd’hui, le ravitaillement a repris sa fonction première : fournir la cellule familiale en vivres. Au-delà des vivres, la possession de certains produits du quotidien s’avère stratégique.Podcast by Tendance Ouest
01:44 21/04/2020
COVID-19. Trente-quatrième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 34, le effets du confinement sont nombreux. Parmi eux, celui qui peut apparaître comme un paradoxe : le rapprochement. Les règles sanitaires édictées veulent que l'on se tiennent à distance, que les poignées de mains et autres bises soient proscrites ou encore que les réunions entre amis soient interdites. Et pourtant, le confinement a rapproché les amis d'hier, les familles embarquées dans le tourbillons de la vie et les amants fragiles. Sur les réseaux sociaux ou au téléphone, comme dans les files d'attente des commerces, prendre soin d'autrui est devenu un mode de vie. Pourvu que ça dure !Podcast by Tendance Ouest
01:35 20/04/2020
COVID-19. Trente-troisième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 33, le silence, dans son sens originel, est l'état d'une personne qui s'abstient de parler. Aujourd'hui, le sens le plus courant du silence est l'absence de bruit. Le silence bienfaisant, serait même l'absence de sons indésirables. C'est bien de celui-ci dont nous faisons l'expérience depuis le 17 mars. Le confinement possède cette vertu de nous faire redécouvrir le silence et sa force. Ce silence est habité. Le silence absolu serait l'absence totale de sons, ce qui n'est pas le cas. Alors, si le silence est d'or... Profitons-en !Podcast by Tendance Ouest
01:33 19/04/2020
COVID-19. Trente-deuxième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 32, selon le syndicat Alternative Police, la délation représente jusqu'à 70% des appels dans certaines grandes agglomérations en cette période de confinement. Une attitude de certains qui fait écho à des heures sombres de notre Histoire nationale. La définition du dictionnaire Larousse est très claire. Dénonciation : nom féminin, dénonciation intéressée, méprisable, inspirée par la vengeance, la jalousie ou la cupidité. Si les oiseaux et de nombreux animaux sauvages sont arrivés en ville à l'occasion du confinement, les corbeaux anonymes ont, eux aussi, profité du mouvement.Podcast by Tendance Ouest
01:39 18/04/2020
COVID-19. Trente-et-unième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 31, il est dit que le Tour de France n’ouvrira pas la période estivale comme à son habitude, à l’ombre des parasols et dans la fumée des barbecues. Exceptionnellement, il lancera l’année scolaire des plus de 12 millions d’élèves des 1er et 2nd degrés. Le soleil sera un peu plus bas et les accessoires différents. Les cartables auront remplacé les glacières et les caravanes seront rentrées à l’écurie. Pour l'attendre, ce Tour qui dira que la vie à droit de cité, on peut toujours ressortir nos petits coureurs et nos billes, comme au temps des culottes courtes.
01:50 17/04/2020
COVID-19. Trentième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 30, l’effet de sidération passé, il est possible de voir dans l’effondrement une chance de recommencement. Avec le confinement, les circuits courts sont à l’honneur et le « consommer local » devient une véritable alternative sérieuse aux importations massives et aux déplacements irraisonnés. Avec un conseil de lecture : l’abécédaire de l’écologie joyeuse d’Eric de Kermel. Podcast by Tendance Ouest
02:13 16/04/2020
COVID-19. Vingt-neuvième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 29, le Président l’a officiellement annoncé. La période de confinement est allongée de… 26 jours. Les jours sont des heures composées de minutes, elles-mêmes fruits de secondes. Trop y penser pourrait rendre impatient. Les chiffres pourraient résonner dans un cerveau déjà fatigué de ne plus s’oxygéner au grand air. L’air de rien, ces nombres empilés comme des biens de première nécessité peuvent donner lieu à un problème d’arithmétique à résoudre avant la fin du confinement.
01:55 15/04/2020
COVID-19. Vingt-huitième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 28, les jeux de société sont faits pour jouer... en société. Ces jours-ci, il est interdit de faire société. Alors, on peut s'inventer des rôles, des vies, des partenaires et des adversaires de jeux. Comme lorsque nous étions "petits.
01:48 14/04/2020
COVID-19. Vingt-septième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 27, dans rue, un marchand de vin est ouvert de temps en temps. Plus loin, une librairie est fermée, tout le temps. Qu'entend-on par "produits de première nécessité" ? Pourquoi le vin plutôt que les livres ? Podcasts by tendance Ouest
01:34 13/04/2020
COVID-19. Vingt-sixième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 26, sur les télés et les radios des "experts" finaciers expliquent que l'activité de la France est... au ralenti, que le PIB a chuté de 6%, que certains secteurs comme les produits pharmaceutiques et l'agroalimentaire s'en sortent mieux. Des experts qui enfoncent des portes ouvertes. Podcasts by Tendance Ouest
01:39 12/04/2020
COVID-19. Vingt-cinquième jour de confinement
Le journaliste et auteur normand Philippe Bertin partage avec nous les pages de son journal de confiné. Jour 25, Jackie Chan est l'un des voisins de l'autre côté de la rue. Un homonyme de la star de cinéma. Lui, tient un restaurant fermé depuis le début du confinement, comme tous les autres. Podcasts by tendance Ouest
01:25 11/04/2020