Show cover of Finta! L'Aveyron par ses voix

Finta! L'Aveyron par ses voix

Explorateur d'idées de proximité, en Aveyron Finta! c’est le podcast qui nourrit des esprits, des envies d’agir et des espoirs très concrets à l’échelle locale. Finta! part du département de l’Aveyron pour explorer les voix de la ruralité, à la rencontre de celles et ceux qui incarnent la diversité et l’incroyable vivacité de territoires que l’on croyait oubliés. De l'Aubrac au Larzac, ils et elles sèment des graines, défrichent des chemins et portent des engagements structurants.  Je m’appelle Lola Cros, je suis journaliste, et je vous emmène dès maintenant. Un nouvel épisode toutes les 3 semaines, le samedi au petit matin.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Tracks

Dans les coulisses du musée Soulages... aux petits soins des œuvres, avec Amandine Meunier (1/3)
Il suffit de peu pour que remontent des souvenirs partagés. Les halls Charles, le foirail, le jardin public cerné de son petit mur de pierres. C’était le Rodez d’avant, avant le musée Soulages. A cette époque-là, le pari soulevait plus de scepticisme que d’enthousiasme. Puis viennent les images de la première pierre, de ces immenses blocs de corten qui sortent de terre pour s’adosser au jardin. Suivra l’inauguration en présence du président Hollande et du grand Pierre Soulages, déjà haut de 95 printemps. C’était en 2014, il y a 10 ans. A chaque étape de sa construction, les souvenirs individuels croisent la mémoire collective.D’ici 2025, le musée Soulages franchira la barre du million et demi de visiteurs accueillis. Derrière le rideau, dans les réserves, les bureaux et les coulisses, une trentaine de salariés bourdonne. Précieux gardiens de l’âme de Pierre Soulages, qu’ils ont tous côtoyé et avec qui ils ont appris à travailler, ces femmes et ces hommes incarnent le musée et le font vivre chaque jour. Je vous invite à plonger à leurs côtés dans l’ombre des Outrenoirs, pour une série de Finta ! en trois épisodes consacrés aux 10 ans du musée Soulages.EPISODE 1... avec Amandine MeunierOn croirait qu’ils jouent à cache-à-cache avec les visiteurs. Jamais ils ne se croisent. Les petites mains qui accrochent, décrochent, remballent et remettent les œuvres sur les routes travaillent en sous-marin. Aux petits soins des œuvres de Pierre Soulages, des collections qui dorment en réserve et des expositions temporaires qui vont et viennent, Amandine Meunier est la responsable des collections du musée. Arrivée à Rodez quelques mois avant son ouverture, elle a participé de sa construction pour créer les conditions d’une conservation optimale des œuvres, ô combien précieuses. De son quotidien, de son rôle au musée, de ses rencontres avec Pierre Soulages : elle nous en parle au micro de Finta ! à l’occasion du décrochage de l’exposition « Les Derniers Soulages » auquel j’ai eu la chance d’assister. Et pendant lequel j’ai aussi croisé d’autres petites mains hyperactives, à commencer par celles d’Antoine Maury, conservateur-restaurateur indépendant, qui joue un rôle crucial à chaque mouvement d’œuvres.Finta est un podcast réalisé, produit et écrit par Lola Cros. Il est mixé par le studio Qude. Plus d'infos : www.fintapodcast.fr Retrouvez tous les épisodes de Finta! gratuitement sur les applis de podcasts.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
39:34 5/25/24
[EXTRAIT] Emilie Gral, par le fenestrou
Vous avez aimé cet extrait ? Retrouvez l'épisode avec Emilie Gral en intégralité sur Finta!⌛ Cinq minutes, c'est le temps d'une pause café ou d'un saut chez le boulanger. Cinq minutes, c'est le nouveau format de Finta! que je vous propose "par le fenestrou".Cinq minutes pour vous donner un aperçu du dernier épisode de Finta! pour vous inviter à finter même si vous êtes pressé, même si vous hésitez, même si vous ne savez rien de l'invité.e. Cinq minutes pour piquer votre curiosité ! Vous m'en direz des nouvelles !🧡 Finta! c’est le podcast qui nourrit des esprits, des envies d’agir et des espoirs très concrets à l’échelle locale, en Aveyron. Plus d'infos : www.fintapodcast.frHébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
05:10 5/18/24
#Pionnières #15 Emilie Gral, des bassins de Saint-Affrique aux anneaux paralympiques
Après Marie-Thérèse Lacombe, Nicole Fagegaltier, Danièle Dastugue, Danielle Puech, Sarah Singla, Emmanuelle Gazel et Josette Hart, dans la première saison, Ginette Marchive, Pauline Broqua, Audrey Dussutour et Catherine André, dans la deuxième saison, je vous propose d’embarquer pour une troisième saison des Pionnières. Aujourd’hui, avec Emilie Gral.Nous avions rendez-vous chez elle, à Saint-Affrique. Elle nous accueille avec un enfant malade sous le bras, une chienne qui la suit partout jusqu’aux entraînements et une vieille chatte recueillie il y a plusieurs années. Et c’est dans sa véranda qu’elle nous installe. Entre ses vélos, son home trainer, sa collection de baskets et ses malles de voyage.A quelques mois des Jeux paralympiques de Paris, la Saint-Affricaine est encore en lice pour décrocher son billet olympique. Classée au 10e rang mondial de sa catégorie en para-triathlon, elle doit grapiller une place pour s’offrir ses troisièmes olympiades, à la maison, dont elle rêve. Déjà en 2004 et en 2008, elle était alignée au départ des épreuves de natation sous la bannière française, lors des Jeux olympiques d’Athènes et de Pékin. Elle a, dans son palmarès, plusieurs records du monde de natation. Recalée par la Fédération pour participer aux Jeux de Londres, jugée trop vieille à 27 ans, c’est avec le triathlon qu’elle revient en force, 12 ans plus tard. Mais dans cette année effrénée, entre deux déplacements aux quatre coins du monde pour récupérer ces précieux points, Emilie Gral a pris le temps de s’installer au micro de Finta !Du sport de haut niveau qui lui a permis d’accepter son handicap et d’en faire une force, des sacrifices qu’implique sa pratique sportive, de son choix de vivre à Saint-Affrique sans renoncer à ses rêves internationaux, de sa multi-casquette de maman-élue départementale-maître-nageur-féministe, nous en parlons dans cet épisode.Comme à toutes les femmes de cette série Pionnières, je lui ai demandé de commencer en complétant cette phrase… Je ne serais pas arrivée là si…Finta est un podcast réalisé, produit et écrit par Lola Cros. Il est mixé par le studio Qude. Plus d'infos : www.fintapodcast.fr Retrouvez tous les épisodes de Finta! gratuitement sur les applis de podcasts.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
45:40 4/27/24
#Pionnières #14 Jeanne Agar, une photographe pour l'histoire
Après Marie-Thérèse Lacombe, Nicole Fagegaltier, Danièle Dastugue, Danielle Puech, Sarah Singla, Emmanuelle Gazel et Josette Hart, dans la première saison, Ginette Marchive, Pauline Broqua, Audrey Dussutour et Catherine André, dans la deuxième saison, et Yseulys Costes, je vous propose d’embarquer pour une troisième saison des Pionnières. Aujourd’hui, avec Jeanne Agar.Si vous avez déjà entendue Jeanne Agar dans la série documentaire de Finta ! consacrée à Pigüé, c’est une autre partie de sa vie que je veux vous conter ici. Celle qui la fait entrer des deux pieds dans cette collection dédiée aux Pionnières en Aveyron.Jeanne Agar a été, à 22 ans, la première femme photographe professionnelle à Rodez. Parmi les centaines de clichés parus dans la presse, les milliers de photos de classe et de portraits de famille, on doit à Jeanne Agar des clichés qui ont valeur d’archives pour la ville. C’est elle qui a documenté l’occupation allemande à Rodez, alors qu’elle vivait clandestinement et n’avait pas encore 18 ans. C’est elle aussi qui a saisi le massacre de Sainte-Radegonde quelques instants après la fusillade allemande. C’est elle encore qui a figé sur papier la Libération de Rodez, l’allégresse, et l’épuration qui suivra.Pourtant, la vie de la jeune Jeanne Agar a d’abord été une succession de séparations, de drames, et de hasards. Rien ne la prédestinait à devenir photographe à Rodez, elle qui était née en 1927 dans la province de Buenos Aires. Elle n’a que 12 ans quand sa vie d’adolescente percute avec fracas la grande Histoire.Interview enregistrée en avril 2023.Finta est un podcast réalisé, produit et écrit par Lola Cros. Il est mixé par le studio Qude. Plus d'infos : www.fintapodcast.fr Retrouvez tous les épisodes de Finta! gratuitement sur les applis de podcasts.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
27:22 4/6/24
#Pionnières #13 Audrey Girmens, pour pousser les portes du numérique aux jeunes filles
Après Marie-Thérèse Lacombe, Nicole Fagegaltier, Danièle Dastugue, Danielle Puech, Sarah Singla, Emmanuelle Gazel et Josette Hart, dans la première saison, Ginette Marchive, Pauline Broqua, Audrey Dussutour et Catherine André, dans la deuxième saison, et Yseulys Costes, je vous propose d’embarquer pour une troisième saison des Pionnières. Aujourd’hui, avec Audrey Girmens.On pourrait les compter aisément sur les doigts d’une seule main. Les femmes dirigeantes dans l’univers du numérique ne sont, en Aveyron comme ailleurs, pas légion. A la tête d’Inforsud Technologies, poids lourd du secteur dans le département, Audrey Girmens fait partie de celles-là.De sa mère geek et pionnière, qui lui a donné le goût des jeux vidéos, jusqu’à ses premières expériences numériques, avant même la naissance d’internet, Audrey Girmens le dit elle-même, elle a pris l’ascenseur social. De longues études et des échelons gravis un à un, elle a tracé sa route sans pertes ni fracas. Avec, pour seul espoir, d’emmener d’autres filles dans son sillage.Loin d’apprécier la maigre représentation féminine dans ses rangs, Audrey Girmens s’est engagée, de longue date, pour faire connaître toutes les facettes du numérique et espérer ainsi créer des vocations auprès des jeunes filles. A son échelle, elle est le modèle féminin dont elle a manqué.Cet épisode a été enregistré avec les Wifilles, un groupe de collégiennes des Quatre-Saisons à Onet-le-Château, engagées dans un programme de découverte des métiers du numérique, mené en partenariat avec l’association Face Aveyron-Tarn. Merci à Marion Roch, pour sa supervision, à Jean-François, leur professeur de technologie, et à Victoria Bouyssi, la CPE du collège castonétois, pour leur participation active en coulisses.Bonne écoute !Episode enregistré en décembre 2023.Finta est un podcast réalisé, produit et écrit par Lola Cros. Il est mixé par le studio Qude. Plus d'infos : www.fintapodcast.fr Retrouvez tous les épisodes de Finta! gratuitement sur les applis de podcasts.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
24:41 3/16/24
#Pionnières #12 Yseulys Costes, pièce maîtresse de l'échiquier numérique européen
Après Marie-Thérèse Lacombe, Nicole Fagegaltier, Danièle Dastugue, Danielle Puech, Sarah Singla, Emmanuelle Gazel et Josette Hart, dans la première saison, Ginette Marchive, Pauline Broqua, Audrey Dussutour et Catherine André, dans la deuxième saison, je vous propose d’embarquer pour une troisième saison des Pionnières. Aujourd’hui, avec Yseulys Costes.Elle est la pionnière du marketing digital en France. Ce n’est pas moi qui le dis en ces termes, c’est le magazine Forbes. Fondatrice de l’entreprise 1000Mercis au début de l’an 2000, Yseulys Costes est entrée en bourse moins de six ans plus tard. Devenue Numberly, l’entreprise qu’elle dirige avec son compagnon, Thibaut Munier, emploie 500 salariés dans 50 pays.De la Sillicon Valley à Comps-la-Grand-VilleDans cette vie menée tambours battants entre Paris et la Sillicon Valley californienne, Yseulys Costes garde l’Aveyron comme centre de gravité immuable, comme un refuge répondant à son besoin de lenteur. Et si elle a vécu la naissance d’Internet aux Etats-Unis, elle mesure la grande responsabilité qui lui incombe pour contribuer à façonner l’Internet de demain.Attablées dans son cocon familial à Paris, nous avons aussi abordé son engagement pour l’égalité des chances et des genres, et l’héritage de ses grands-mères, de Broquiès à Comps-la-Grand-ville, qui incarnaient toutes deux un modèle matriarcal fort.Comme à toutes les Pionnières au micro de Finta ! je lui ai demandé de compléter cette phrase, à la manière d’Annick Cojean, je ne serais pas arrivée là si… Episode enregistré au printemps 2023.💡 Ressources :-          L’Intelligence artificielle n’existe pas, Luc Julia-          Dans cet épisode, nous abordons l’histoire de l’émigration aveyronnaise : réécoutez le double épisode avec Roger Béteille et Sofian Bouchfira, et aussi la trilogie documentaire « Pigüé, les Aveyronnais de la pampa argentine ».Finta est un podcast réalisé, produit et écrit par Lola Cros. Il est mixé par le studio Qude. Plus d'infos : www.fintapodcast.fr Retrouvez tous les épisodes de Finta! gratuitement sur les applis de podcasts.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
42:24 2/24/24
[EXTRAIT] Lilian Derruau, alias Wally, par le fenestrou
Vous avez aimé cet extrait ? Retrouvez l'épisode avec Lilian Derruau, alias Wally, en intégralité sur Finta!⌛ Cinq minutes, c'est le temps d'une pause café ou d'un saut chez le boulanger. Cinq minutes, c'est le nouveau format de Finta! que je vous propose "par le fenestrou".Cinq minutes pour vous donner un aperçu du dernier épisode de Finta! pour vous inviter à finter même si vous êtes pressé, même si vous hésitez, même si vous ne savez rien de l'invité.e. Cinq minutes pour piquer votre curiosité ! Vous m'en direz des nouvelles !🧡 Finta! c’est le podcast qui nourrit des esprits, des envies d’agir et des espoirs très concrets à l’échelle locale, en Aveyron. Plus d'infos : www.fintapodcast.fr Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
05:00 2/16/24
#34 Lilian Derruau, ou la tendre introspection d'un enfant du Bassin ouvrier
Sur les planches, on s’affaire autour de l’échelle et du tourne-disque qui résument la scénographie de son dernier spectacle, « Ma Distinction ». Dans quelques heures, il le donnera sur la scène de la MJC de Rodez, le théâtre des Deux points, qu’il connaît bien.Cela fait plus de 40 ans que Lilian Derruau, sous son masque de Wally, traîne ses guêtres sur les scènes de France. Chanteur, humoriste, chansonnier, il assume aujourd’hui de se définir comme un artiste, tout simplement. Dans son dernier spectacle, un récit écrit comme une trace pour ses petits-enfants, Lilian Derruau convoque la sociologie de Bourdieu pour apaiser ce sentiment de ne plus être à la place qui lui était destinée. Il assume de s’être décalé, non pas pour s’élever, mais horizontalement. Comme s’il voulait mieux regarder ce milieu dans lequel il a baigné, qui l’a façonné, et dont il a fait un pas de côté.De son enfance dans les lotissements ouvriers de Viviez, de l’usine qui régissait toute sa vie, du mépris qu’il a parfois ressenti par l’institution culturelle, de l’Aveyron qu’il n’a jamais pu quitter, regrettant de ne pas avoir eu ce choix : c’est dans les loges de la MJC, entourés de miroirs entêtants et de néons criants, que nous nous sommes retrouvés, Lilian Derruau, Wally, Finta ! et moi.Si vous êtes curieux, je vous invite à faire un saut sur mon site, fintapodcast.fr, je vous y partage les incroyables photos de Mathieu Lacout, qui a assisté à notre enregistrement. Bonne écoute !Vous pouvez également écouter ou réécouter l'histoire du Bassin minier de Decazeville dans ce triptyque documentaire de Finta! : Mines de rien.Finta est un podcast réalisé, produit et écrit par Lola Cros. Il est mixé par le studio Qude. Plus d'infos : www.fintapodcast.fr Retrouvez tous les épisodes de Finta! gratuitement sur les applis de podcasts.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
37:30 2/3/24
[EXTRAIT] Mathilde Quintard, par le fenestrou
Vous avez aimé cet extrait ? Retrouvez l'épisode avec Mathilde Quintard en intégralité sur Finta!⌛ Cinq minutes, c'est le temps d'une pause café ou d'un saut chez le boulanger. Cinq minutes, c'est le nouveau format de Finta! que je vous propose "par le fenestrou".Cinq minutes pour vous donner un aperçu du dernier épisode de Finta! pour vous inviter à finter même si vous êtes pressé, même si vous hésitez, même si vous ne savez rien de l'invité.e. Cinq minutes pour piquer votre curiosité ! Vous m'en direz des nouvelles !🧡 Finta! c’est le podcast qui nourrit des esprits, des envies d’agir et des espoirs très concrets à l’échelle locale, en Aveyron. Plus d'infos : www.fintapodcast.fr Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
04:59 1/26/24
#33 Mathilde Quintard, la voix nationale d'une génération engagée et les deux pieds dans le poulailler
Il paraît que certains tombent dans la marmite dès leur plus jeune âge. Mathilde Margaillan a grandi avec la marmite de l’engagement sur le feu. Ses parents, engagés associatifs de longue date, ont largement contribué à cultiver cette fibre. Mais ce sont les attentats qui ont touché Paris en 2015 qui ont poussé Mathilde Margaillan à l’action. Moins d’un an après, elle sera élue présidente de la Jeune Chambre économique de Millau, puis d’Occitanie, et la voilà, depuis le 1er janvier 2024, présidente française de cette association internationale qui fédère, tout autour du globe, des jeunes de 18 à 40 ans dans l’optique d’en faire des “leaders citoyens”. A l’échelle locale, à Millau comme à Rodez, la JCE porte des projets très concrets : pour faire rayonner l’Aveyron, la JCE a édité le Monopoly version Aveyron, et imaginé la Mandarelle, le gâteau emblème de Rodez. Pour l’environnement, elle a poussé l’adoption de poules, pensé le ramassage des mégots. Pour l’emploi, elle a imaginé des speed-dating décomplexés.Attachée à son Aveyron natal, aujourd’hui installée à Saint-Félix-de-Lunel où elle a pris le nom de son époux, Mathilde Quintard s’en va porter, pour un an, la voix d’une jeunesse engagée et rurale, qui entend prendre sa part face aux grands enjeux de notre monde. Sa présidence à elle sera marquée par les Jeux Olympiques et Paralympiques qu’accueillera Paris, mais aussi par les élections européennes, pour lesquelles elle espère mobiliser les jeunes. Face au repli et au désengagement collectif, elle incarne le plaisir du faire ensemble et la joie de se sentir utile à son échelle.Je vous laisse avec notre conversation au coin de la cheminée. Bonne écoute !Finta est un podcast réalisé, produit et écrit par Lola Cros. Il est mixé par le studio Qude. Plus d'infos : www.fintapodcast.fr Retrouvez tous les épisodes de Finta! gratuitement sur les applis de podcasts.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
32:05 1/13/24
Pigüé, l'épopée des Aveyronnais de la pampa (3/3)
Hiver 1884, 6 heures du matin, après 38 jours de traversée de l’Atlantique, 162 Aveyronnais descendent du train de nuit en gare de Pigüé, à 600 km de Buenos Aires. Fuyant la misère du pays, ils se sont embarqués dans une folle aventure sans retour, emportant sous leur bras les affaires d’une vie et tous leurs espoirs pour une vie meilleure. C’est ce bout d’histoire de l’Aveyron que je vous propose de découvrir ou redécouvrir dans un documentaire sonore inédit de Finta ! en trois épisodes. Troisième et dernier épisodeDepuis l’arrivée des premiers colons aveyronnais, cinq voire six générations de descendants sont nées. Entre chaque génération, ce sont des morceaux d’histoire qui s’érodent et se distendent. Et si les deux guerres mondiales ont été des ruptures fortes, accélérant l’assimilation des colons dans la nation argentine, des signes tenaces persistent dans la ville-même de Pigüé. Comme des totems rappelant la présence française. Pour le centenaire, en 1984, une délégation de 300 Aveyronnais a fait le déplacement, en présence du président argentin. Trois ans plus tard, c’est Mitterrand qui rendra hommage aux colons aveyronnais. Forcément, l’histoire fascine. Et aujourd’hui, qui sont ces jeunes Aveyronnais qui, chaque année, partent sur les traces de leurs ancêtres en sac à dos ? Avec : Nathalie Auguy-Perié, Caroline Puel et Rémi Nolorgues, et Xavier Palous.C’est la fin du troisième et dernier épisode de cette série de Finta ! consacrée à l’histoire de Pigüé. Si vous avez manqué les premiers épisodes de la série, vous pouvez les retrouver à tout moment sur toutes les plateformes de podcast, ainsi que sur fintapodcast.fr.Pour aller plus loin…Je voudrais remercier chaleureusement l’accordéoniste Sylvie Pullès qui m’a gracieusement autorisée à utiliser des extraits de son tango argentin en hommage à l’histoire aveyronnaise de Pigüé dans ces épisodes de Finta!Ressources bibliographiques : Pigüé, ces Français devenus gauchos, d’Emile Cabanettes et Pierre Gombert, aux éditions du Rouergue, 1988. Les Aveyronnais dans la pampa, fondation, développement et vie de la colonie aveyronnaise de Pigüé, Argentine (1884-1974), de Jean Andreu, Bartolomé Bennassar, Romain Gaignard, Michèle Cail, Lucette Contreras, Michèle Courtade et Jacques Danton, service des publications de l’Université Toulouse-Le Mirail, aux éditions Edouard Privat, 1977.  Aveyron-Pigüé, les descendants, de Catherine Samson et Valentin Bécouze, aux éditions de la Flandonnière, 2013 L’aventure Pigüé, BD de Jean-Christophe Vergne. ⭐⭐⭐⭐⭐Si vous aimez Finta! partagez-le! Retrouvez le podcast gratuitement sur www.fintapodcast.fr et sur toutes les applis (Deezer, Spotify, Apple music…) Rejoignez-nous aussi sur Instagram et Facebook, pour ne rien rater de l’actu de Finta !Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. Mixage : studio Qude.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
25:32 12/23/23
Pigüé, l'épopée des Aveyronnais de la pampa (2/3)
Hiver 1884, 6 heures du matin, après 38 jours de traversée de l’Atlantique, 162 Aveyronnais descendent du train de nuit en gare de Pigüé, à 600 km de Buenos Aires. Fuyant la misère du pays, ils se sont embarqués dans une folle aventure sans retour, emportant sous leur bras les affaires d’une vie et tous leurs espoirs pour une vie meilleure. C’est ce bout d’histoire de l’Aveyron que je vous propose de découvrir ou redécouvrir dans un documentaire sonore inédit de Finta! en trois épisodes. Deuxième épisodeLes grands-parents de Jeanne Agar n’ont pas fait partie des pionniers, mais sont arrivés à Pigüé dans la foulée, c’était en 1886. Son grand-père, Henri Calmels, était originaire de Salmiech. Son épouse, Marie Routaboul, du Monastère. Jeanne Agar est née à Pigüé en 1927. Elle y a vécu jusqu’à ses 12 ans, avant que la Seconde guerre mondiale ne vienne percuter sa vie, et en changer à tout jamais sa trajectoire. C’est une femme au destin incroyable, à la force et au courage admirables, que j’ai eue la chance de rencontrer. C’était au printemps dernier, deux mois avant son décès, elle avait 96 ans. Et c’est aux côtés de sa fille, Anne Charbonnier, et de l’historien ruthénois et conteur du patrimoine Jean-Philippe Savignoni, que j’ai pu enregistrer la si jolie voix de Jeanne Agar. A travers sa vie, que nous allons parcourir tous les quatre, se dessine les mille et unes trajectoires qui ont fait la grande histoire de Pigüé telle que nous la connaissons aujourd’hui. Si vous l’avez raté : écoutez le premier épisode de la série !Il est encore temps d’écouter le premier épisode de la série, si vous l’avez raté, dans lequel je reviens, avec mes précieux témoins, sur l’histoire-même de cette folle aventure sans retour dans laquelle se sont embarqués ces familles aveyronnaises, engluées dans la misère et prêtes à tout, jusqu’à traverser l’Atlantique sans savoir ce qui les attendait à l’arrivée.A suivre…On se retrouve pour le troisième et dernier épisode, dans lequel se croisent celles et ceux qui entretiennent encore aujourd’hui le lien entre l’Aveyron et Pigüé, pour que vive cette mémoire. Pour aller plus loin…Je voudrais remercier chaleureusement l’accordéoniste Sylvie Pullès qui m’a gracieusement autorisée à utiliser des extraits de son tango argentin en hommage à l’histoire aveyronnaise de Pigüé dans ces épisodes de Finta! Ressources bibliographiques :  Pigüé, ces Français devenus gauchos, d’Emile Cabanettes et Pierre Gombert, aux éditions du Rouergue, 1988. Les Aveyronnais dans la pampa, fondation, développement et vie de la colonie aveyronnaise de Pigüé, Argentine (1884-1974), de Jean Andreu, Bartolomé Bennassar, Romain Gaignard, Michèle Cail, Lucette Contreras, Michèle Courtade et Jacques Danton, service des publications de l’Université Toulouse-Le Mirail, aux éditions Edouard Privat, 1977.Aveyron-Pigüé, les descendants, de Catherine Samson et Valentin Bécouze, aux éditions de la Flandonnière, 2013. L’aventure Pigüé, BD de Jean-Christophe Vergne. ⭐⭐⭐⭐⭐Si vous aimez Finta! partagez-le! Retrouvez le podcast gratuitement sur www.fintapodcast.fr et sur toutes les applis (Deezer, Spotify, Apple music…) Rejoignez-nous aussi sur Instagram et Facebook, pour ne rien rater de l’actu de Finta !Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. Mixage : studio Qude. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
35:51 12/16/23
Pigüé, l'épopée des Aveyronnais de la pampa (1/3)
Hiver 1884, 6 heures du matin, après 38 jours de traversée de l’Atlantique, 162 Aveyronnais descendent du train de nuit en gare de Pigüé, à 600 km de Buenos Aires. Fuyant la misère du pays, ils se sont embarqués dans une folle aventure sans retour, emportant sous leur bras les affaires d’une vie et tous leurs espoirs pour une vie meilleure. C’est ce bout d’histoire de l’Aveyron que je vous propose de découvrir ou redécouvrir dans un documentaire sonore inédit de Finta ! en trois épisodes.  Premier épisode Ils n’avaient jamais vu la mer, pour certains jamais quitté leur canton. Ce 24 octobre 1884, ils sont 162 à se retrouver sur le quai de la gare de Rodez pour rallier le port de Bordeaux. Qui sont Clément Cabanettes et François Issaly, les deux artisans de cette incroyable migration ? Comment ont-ils convaincu ces familles de tout quitter ? Et qu’ont-ils trouvé dans cette terre promise de la pampa argentine ?  Pour dérouler le fil de cette histoire, vieille de 140 ans, je rencontre Xavier Palous. Actuel directeur du Bulletin d’Espalion, son histoire personnelle est intimement liée à Pigüé. C’est son père, Jean-Raymond Palous qui a fondé l’association Rouergue-Pigüé, en 1984, alors qu’il était maire de Saint-Côme-d’Olt. Il me reçoit dans sa maison saint-cômoise, chargée de souvenirs argentins. A suivre… On se retrouve pour le deuxième épisode avec le témoignage exceptionnel de Jeanne Juanita Mungia Agar, née à Pigüé en 1927 et que j’ai eu la grande chance de rencontrer deux mois avant sa disparition, en juillet 2023, aux côtés de sa fille et de l’historien Jean-Philippe Savignoni. Pour aller plus loin… Je voudrais remercier chaleureusement l’accordéoniste Sylvie Pullès qui m’a gracieusement autorisée à utiliser des extraits de son tango argentin en hommage à l’histoire aveyronnaise de Pigüé dans ces épisodes de Finta! Ressources bibliographiques :  Pigüé, ces Français devenus gauchos, d’Emile Cabanettes et Pierre Gombert, aux éditions du Rouergue, 1988. Les Aveyronnais dans la pampa, fondation, développement et vie de la colonie aveyronnaise de Pigüé, Argentine (1884-1974), de Jean Andreu, Bartolomé Bennassar, Romain Gaignard, Michèle Cail, Lucette Contreras, Michèle Courtade et Jacques Danton, service des publications de l’Université Toulouse-Le Mirail, aux éditions Edouard Privat, 1977.  Aveyron-Pigüé, les descendants, de Catherine Samson et Valentin Bécouze, aux éditions de la Flandonnière, 2013. L’aventure Pigüé, BD de Jean-Christophe Vergne. 🧡 L'entreprise CLC soutient Finta! pour la réalisation de ce documentaire sonore. ⭐⭐⭐⭐⭐ Si vous aimez Finta! partagez-le! Retrouvez le podcast gratuitement sur www.fintapodcast.fr et sur toutes les applis (Deezer, Spotify, Apple music…) Rejoignez-nous aussi sur Instagram et Facebook, pour ne rien rater de l’actu de Finta ! Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. Mixage : studio Qude.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
36:37 12/8/23
[EXTRAIT] Michel Bras, par le fenestrou
Vous avez aimé cet extrait ?  Retrouvez l'épisode avec Michel Bras en intégralité sur Finta! ⌛ Cinq minutes, c'est le temps d'une pause café ou d'un saut chez le boulanger. Cinq minutes, c'est le nouveau format de Finta! que je vous propose "par le fenestrou". Cinq minutes pour vous donner un aperçu du dernier épisode de Finta! pour vous inviter à finter même si vous êtes pressé, même si vous hésitez, même si vous ne savez rien de l'invité.e. Cinq minutes pour piquer votre curiosité !  Vous m'en direz des nouvelles ! 🧡 Finta! c’est le podcast qui nourrit des esprits, des envies d’agir et des espoirs très concrets à l’échelle locale, en Aveyron. Plus d'infos : www.fintapodcast.fr Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
05:00 12/1/23
#32 Michel Bras, l'iconique
Il a choisi de l’intituler « Cheminement ». Ce livre, comme emballé dans une carte topographique de son si cher Aubrac, est un hommage à ses petits-enfants. Une trace écrite à quatre mains pour conter le chemin parcouru, semé de rêves, de doutes, d’échecs aussi, mais surtout de belles étoiles avec une ancre solidement jetée sur ce plateau de l’Aubrac qu’il n’a jamais quitté depuis ses six mois. Ce désert, invitation permanente à la méditation et la contemplation, Michel Bras l’a sillonné, de long en large, et par tous ses travers. De ses premiers pas, jusqu’à emboîter ceux de sa mère dont il reprendra sans entrain le restaurant laguiolais, Michel Bras a défriché des voies culinaires inexplorées, quitte à passer pour un ovni herbacé, quitte à prendre le risque de déplaire. Il a suivi sa voie à grandes foulées, tracé sa route jusqu’à être désigné meilleur chef du monde par ses pairs. De lui en cuisine, on loue la poésie et l’émotion qu’il est parvenu à faire entrer dans l’assiette. Et s’il a officiellement raccroché son tablier aujourd’hui, à 77 ans, Michel Bras n’a jamais cessé de s’engager pour le bien-manger auprès de diverses associations. De lui, j’ai appris qu’il était une boule de stress, qu’il a toujours détesté qu’on l’appelle « chef », qu’il n’est même pas sûr d’être réellement cuisinier et qu’il croit dur comme fer à la nouvelle génération pour secouer le monde.  Et c’est à la table de sa cuisine, son chat sur les genoux, que Michel Bras a accepté de livrer un bout de lui au micro de Finta ! C’est un honneur, cela va sans dire. Je vous laisse avec notre discussion. Bonne écoute. ⭐⭐⭐⭐⭐ Si vous aimez Finta! partagez-le! Retrouvez le podcast gratuitement sur www.fintapodcast.fr et sur toutes les applis (Deezer, Spotify, Apple music…) Rejoignez-nous aussi sur Instagram et Facebook, pour ne rien rater de l’actu de Finta ! Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. Mixage : studio Qude. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
54:40 11/18/23
[EXTRAIT] Jean-Philippe Savignoni, par le fenestrou
Vous avez aimé cet extrait ?  Retrouvez l'épisode avec Jean-Philippe Savignoni en intégralité sur Finta! ⌛ Cinq minutes, c'est le temps d'une pause café ou d'un saut chez le boulanger. Cinq minutes, c'est le nouveau format de Finta! que je vous propose "par le fenestrou". Cinq minutes pour vous donner un aperçu du dernier épisode de Finta! pour vous inviter à finter même si vous êtes pressé, même si vous hésitez, même si vous ne savez rien de l'invité.e. Cinq minutes pour piquer votre curiosité !  Vous m'en direz des nouvelles ! 🧡 Finta! c’est le podcast qui nourrit des esprits, des envies d’agir et des espoirs très concrets à l’échelle locale, en Aveyron. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
05:00 11/3/23
#31 Jean-Philippe Savignoni, de petites vies et de grande histoire
Parmi les voix de Rodez, la sienne est sûrement la plus enjouée, envolée, toujours surprenante. Depuis plus de trente ans, il arpente ses ruelles, s’accroche aux branches du patrimoine, farfouille dans les archives et les histoires personnelles pour nourrir ses journées de guide conférencier. Il aime à se définir comme un conteur de patrimoine. Mieux, comme le premier au concours des circonstances. Car s’il était resté sagement sur ses rails, Jean-Philippe Savignoni aurait été comptable. Un heureux hasard l’a amené à se passionner pour cette ville qui l’a vu naître et grandir sans éprouver le moindre attachement pour ce piton qui lui rappelait vaguement la Corse paternelle. De la grande histoire de Rodez, il zigzague régulièrement, préférant les petites histoires de celles et ceux qui ne laissent pas de trace. C’est sa mission, il l’a ressenti comme telle : raconter la grandeur des petites vies et engager une course contre la mort en sanctuarisant la mémoire. Mais avec Jean-Philippe Savignoni, on a surtout parlé de son âme d’enfant, qu’il cultive, de nos attentions volatiles qu’il s’évertue de capter pour ouvrir sans cesse de nouvelles fenêtres sur la ville. J’ai tout appris de sa volonté d’autopsier les Ruthénois, de son regret de n’avoir pas recueilli la mémoire de ses parents, et de sa passion pour ce qu’il se dit en cuisine. Et c’est dans la sienne, à Rodez, qu’il m’a accueillie. Je vous laisse avec notre conversation. 👀 Et pour aller plus loin :  - les livres publiés par Jean-Philippe Savignoni  - la collection "Paroles de Ruthénois" du service "Patrimoine" de Rodez Agglo  ⭐⭐⭐⭐⭐ Si vous aimez Finta! partagez-le! Retrouvez le podcast gratuitement sur www.fintapodcast.fr et sur toutes les applis (Deezer, Spotify, Apple music…) Rejoignez-nous aussi sur Instagram et Facebook, pour ne rien rater de l’actu de Finta ! Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. Mixage : studio Qude.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
41:51 10/28/23
[EXTRAIT] Pierre-Oliver Murat, par le fenestrou
Vous avez aimé cet extrait ?  Retrouvez l'épisode avec Pierre-Olivier Murat en intégralité sur Finta! ⌛ Cinq minutes, c'est le temps d'une pause café ou d'un saut chez le boulanger. Cinq minutes, c'est le nouveau format de Finta! que je vous propose "par le fenestrou". Cinq minutes pour vous donner un aperçu du dernier épisode de Finta! pour vous inviter à finter même si vous êtes pressé, même si vous hésitez, même si vous ne savez rien de l'invité.e. Cinq minutes pour piquer votre curiosité !  Vous m'en direz des nouvelles !  🧡 Finta! c’est le podcast qui nourrit des esprits, des envies d’agir et des espoirs très concrets à l’échelle locale, en Aveyron.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
05:00 10/13/23
#30 Pierre-Olivier Murat, l’homme qui chuchote à l’oreille du président du Raf
Chemise à fleurs, cheveux gominés peignés en arrière, à la fois bourru et discret, Pierre-Olivier Murat a imprégné le Rodez Aveyron football de sa patte depuis 2006, quand il en devient le président. Jamais prolixe, il s’autorise quelques sorties médiatiques bien senties. Quand ses joueurs et joueuses sont ciblés, Murat sort les griffes. Il accepte volontiers d’encaisser les coups, de cravacher, besogneux, pour son club.  Après des premières années de présidence difficiles, marquées par des galères financières, Murat a réussi à stabiliser ses deux équipes premières, hommes et femmes, en Ligue 2 et à faire monter les U19 en National. Mais derrière le masque du président, et actionnaire majoritaire du Raf, l’homme garde ses secrets. Murat ne s’épanche jamais. Parler de lui, il n’aime pas ça. Après plusieurs mois à jouer au chat et à la souris, il a accepté de se livrer au micro de Finta ! Et je l’en remercie très sincèrement. Pendant notre échange, j’ai appris qu’il était encore plus superstitieux que ce que je ne pensais, qu’il apprécie ses moments seul, qu’il s’ennuie vite quand tout va bien et qu’être plouc le rend fier. Mais avec Pierre-Olivier Murat, nous avons surtout parlé : de sa carrière avortée de footballeur professionnel, de son rôle de président qu’il endosse depuis 17 ans et qu’il compare à celui d’un chef d’entreprise avec l’inconnu des résultats sportifs en plus, et de son amour viscéral pour ce club qui lui a donné sa première licence.  Je vous laisse avec notre conversation. Bonne écoute ! ⭐⭐⭐⭐⭐ Si vous aimez Finta! partagez-le! Retrouvez le podcast gratuitement sur www.fintapodcast.fr et sur toutes les applis (Deezer, Spotify, Apple music…) Rejoignez-nous aussi sur Instagram et Facebook, pour ne rien rater de l’actu de Finta ! Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. Mixage : studio Qude.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
39:01 10/7/23
#29 Marion Dubourdieu, pieds et mains liés par la terre du Sud-Aveyron
Parmi les savoir-faire artisanaux aveyronnais, la céramique n’est pas la première à laquelle on pense. Qui se souvient que Millau était, il y a 2000 ans, le premier site de production de céramique de l’Empire romain ? Sa situation stratégique, à la confluence du Tarn et de la Dourbie lui permettait d’exporter sa production dans tout l’Empire jusqu’au début du 3e siècle.  De cette histoire, il reste des traces archéologiques et quelques voix qui s’élèvent, entre les vallées et les causses. Marion Dubourdieu et son époux, Quentin Hermant, sont de ces voix-là. Tous deux ont créé Komet, leur marque d’art de la table en céramique, en cette année 2023.  Elle était professeur d’arts plastiques, il est ingénieur céramiste. Elle est la directrice artistique, il est l’artisan d’art. Avec Komet, ils s’inscrivent dans une histoire ancestrale. Et c’est dans leur atelier millavois, tout près du four, où cuit encore leur première collection automne/hiver, et dont on entend le cliquetis, que nous avons enregistré ce premier épisode de la saison 4 de Finta! Komet sera présent, tout comme 80 autres exposants, au Salon du Fabriqué en Aveyron, qui se tient à Millau ces 22, 23 et 24 septembre 2023. Finta, qui vient également de décrocher le label « Fabriqué en Aveyron », y sera aussi ! J’espère vous y rencontrer, mais d’ici là, je vous laisse avec ma conversation avec Marion Dubourdieu. Bonne écoute ! ⭐⭐⭐⭐⭐ Si vous aimez Finta! partagez-le! Retrouvez le podcast sur www.fintapodcast.fr et sur toutes les applis (Deezer, Spotify, Apple music, ...) Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par Lola Cros. Mixage : studio Qude.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
34:11 9/16/23
CLC 50 ans déjà (3/3) Prêts pour 50 ans de plus, avec Xavier Obert
(épisode coproduit 3/3) Elle fait partie du paysage ruthénois, en toute discrétion, dans l’ombre du piton. Depuis sa création en 1973, l’association créée par un professeur d’anglais visionnaire, M. Huc, a fait voyager des dizaines de milliers de jeunes Français, que ce soit pour des voyages scolaires à l’étranger ou des voyages linguistiques individuels.  Devenue entreprise puis fondue dans le groupe Go & Live, CLC s’est imposée en leader national depuis 50 ans, sans jamais quitter la rue de la Comtesse Cécile. Et c’est justement à l’occasion de cette 50e bougie, alors que CLC renaît de ses cendres après une pandémie qui l’a durablement marquée, que je me penche sur l’incroyable aventure humaine qu’est CLC, dans un podcast en 3 épisodes coproduit avec l’entreprise.  Cette histoire, on la poursuit avec Xavier Obert, nommé président en 2021. C’était écrit, ç’aurait pu être fluide, mais c’était sans compter sur le séisme qu’a représenté le covid, et qui a durablement marqué l’entreprise, forcée plus que jamais de se réinventer. On en parle dans ce dernier épisode. Bonne écoute ! 🌍 Dans le 1er épisode : "1973 : les débuts d'une aventure humaine" avec Mijo Rodriguez et Caroline Portes 🌍 Dans le 2e épisode : "Les années 1990 : le Club dans la cour des grands" avec Jean Burdin 🧡 Cette série est coproduite grâce au financement de CLC, diffusée par Finta ! Finta, c’est le podcast qui nourrit des esprits, des envies d’agir et des espoirs très concrets à l’échelle locale, en Aveyron. Finta est un podcast réalisé par Lola Cros. Il est disponible sur toutes les applis de podcast habituelles (Deezer, Spotify, Apple Music, Google Podcast) mais aussi sur www.fintapodcast.fr Rejoignez l’aventure sur Instagram et Facebook avec @Finta.lepodcast. FINTA 2023 / droits d'auteur réservés.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
30:00 8/25/23
CLC 50 ans déjà (2/3) Le Club entre dans la cour des grands, avec Jean Burdin
(épisode coproduit 2/3) Elle fait partie du paysage ruthénois, en toute discrétion, dans l’ombre du piton. Depuis sa création en 1973, l’association créée par un professeur d’anglais visionnaire, M. Huc, a fait voyager des dizaines de milliers de jeunes Français, que ce soit pour des voyages scolaires à l’étranger ou des voyages linguistiques individuels.  Devenue entreprise puis fondue dans le groupe Go & Live, CLC s’est imposée en leader national depuis 50 ans, sans jamais quitter la rue de la Comtesse Cécile. Et c’est justement à l’occasion de cette 50e bougie, alors que CLC renaît de ses cendres après une pandémie qui l’a durablement marquée, que je me penche sur l’incroyable aventure humaine qu’est CLC, dans un podcast en 3 épisodes coproduit avec l’entreprise.  Cette histoire, on la continue, dans ce deuxième épisode, avec Jean Burdin. Entré comme directeur financier, il sera directeur général avant de prendre la présidence du groupe jusqu’en 2021. C’est en heureux retraité qu’il s’est prêté au jeu, et a accepté de regarder dans le rétroviseur. 🌍 Dans le 1er épisode : "1973 : les débuts d'une aventure humaine", avec Mijo Rodriguez et Caroline Portes 🌍 Dans le 3e épisode : "Après 2023 : prêts pour 50 ans de plus !" avec Xavier Obert 🧡 Cette série est coproduite grâce au financement de CLC, diffusée par Finta ! Finta, c’est le podcast qui nourrit des esprits, des envies d’agir et des espoirs très concrets à l’échelle locale, en Aveyron. Finta est un podcast réalisé par Lola Cros. Il est disponible sur toutes les applis de podcast habituelles (Deezer, Spotify, Apple Music, Google Podcast) mais aussi sur www.fintapodcast.fr  Rejoignez l’aventure sur Instagram et Facebook avec @Finta.lepodcast. FINTA 2023 / droits réservés. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
30:00 8/24/23
CLC 50 ans déjà (1/3) Les débuts de l'aventure humaine, avec Mijo Rodriguez et Caroline Portes
(épisode coproduit 1/3) Elle fait partie du paysage ruthénois, en toute discrétion, dans l’ombre du piton. Depuis sa création en 1973, l’association créée par un professeur d’anglais visionnaire, M. Huc, a fait voyager des dizaines de milliers de jeunes Français, que ce soit pour des voyages scolaires à l’étranger ou des voyages linguistiques individuels.  Devenue entreprise puis fondue dans le groupe Go & Live, CLC s’est imposée en leader national depuis 50 ans, sans jamais quitter la rue de la Comtesse Cécile. Et c’est justement à l’occasion de cette 50e bougie, alors que CLC renaît de ses cendres après une pandémie qui l’a durablement marquée, que je me penche sur l’incroyable aventure humaine qu’est CLC, dans un podcast en 3 épisodes coproduit avec l’entreprise.  Cette histoire, on va la reprendre depuis le début, dans ce premier épisode, avec Caroline Portes et Mijo Rodriguez, deux visages incontournables de CLC. La première est entrée en 1985, au standard puis à l’accueil, quand la deuxième a gravi, depuis 1984, tous les échelons jusqu’à devenir directrice générale adjointe du groupe Go & Live. 🌍 Dans le 2e épisode : "Les années 1990 : le Club dans la cour des grands" avec Jean Burdin 🌍 Dans le 3e épisode : "Après 2023 : prêts pour 50 ans de plus !" avec Xavier Obert 🧡 Cette série est coproduite grâce au financement de CLC, diffusée par Finta ! Finta, c’est le podcast qui nourrit des esprits, des envies d’agir et des espoirs très concrets à l’échelle locale. Finta est un podcast réalisé par Lola Cros. Il est disponible sur toutes les applis de podcast habituelles (Deezer, Spotify, Apple Music, Google Podcast) mais aussi sur www.fintapodcast.fr Rejoignez l’aventure sur Instagram et Facebook avec @Finta.lepodcast. FINTA 2023 / droits réservés. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
30:00 8/23/23
A table ! (5/5) De la ferme à l’assiette : des chefs bien dans leur terre
Il n’y a pas besoin de creuser longtemps les racines de l’Aveyron pour arriver à son patrimoine gastronomique, intrinsèquement lié à son ADN, à sa carte de visite et à son histoire. Alors allons-y gaiement mettre nos pieds et nos oreilles dans l’arrière-cuisine. “A table”, une série inédite de podcasts pour Finta! Quatrième et dernier épisode de la série : de la ferme à l’assiette, des chefs bien dans leur terre. Quel est le lien des chefs à leurs racines, à leur terre ? A-t-on besoin de s’ancrer quelque part pour nourrir sa créativité ? Pour en parler, 4 nouveaux invités ! Emilie Fleys et Edouard Albaret, à la tête, au cœur de Rodez, du restaurant Touosto. Guillaume Méjane, “paysan du kiff”, qui a rejoint la ferme de son père en 2015, à Rodelle. Ils élèvent ensemble des cochons et des agneaux, qu’ils transforment directement à la ferme. Il fait aussi des marchés, cuisine sur des événements des kebabs à partir des agneaux qu’il élève, et est associé de la « cantine » Bouillon nature, à Rodez, où sont aussi servis tes produits. Enfin, Nicolas Carmarans. Petit-fils de bougnat, il a commencé à Paris derrière le zinc, dans des affaires bien connues des amateurs de bon vin, avant d’acheter quelques vignes en Aveyron, où il fait partie des pionniers du vin nature. MERCI ! J'espère que cette série de Finta! vous a mis l'eau à la bouche, que tous ces chefs et artisans fleurons de la culture gastronomique aveyronnaise vous ont donné envie de découvrir le territoire, et pourquoi pas, de vous y installer aussi ? Si cette série d’entretiens avec les meilleurs talents de la cuisine aveyronnaise vous a donné envie d'Aveyron, je vous recommande d'aller faire un tour sur le site ViensVivre.EnAveyron.fr, qui recense toutes les ressources pour découvrir le département, s'installer, entreprendre, innover... et de contacter Laetitia et Sophie, de l’Agence Départementale de l’Attractivité et du Tourisme de l’Aveyron, qui prendront le temps d’imaginer avec vous votre avenir en Aveyron. Cette série a été réalisée grâce au soutien financier de l’Agence d’attractivité et de tourisme de l’Aveyron. Cette série a été enregistrée lors du micro-festival gastronomique Bon Esprit de clocher, organisé à Cassuéjouls les 27 et 28 mai 2023. Pour découvrir ou redécouvrir Finta! et sa cinquantaine d’épisodes déjà parus, rendez-vous sur www.fintapodcast.fr ou sur toutes les applis de podcast habituelles. C’est gratuit et à dévorer sans modération ! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
23:23 7/1/23
A table ! (4/5) L’auberge de village, nouvel eldorado des chefs ?
Il n’y a pas besoin de creuser longtemps les racines de l’Aveyron pour arriver à son patrimoine gastronomique, intrinsèquement lié à son ADN, à sa carte de visite et à son histoire. Alors allons-y gaiement mettre nos pieds et nos oreilles dans l’arrière-cuisine. “A table”, une série inédite de podcasts pour Finta! Pour ce troisième épisode, je vous invite à passer la porte de l’auberge de village. On les pensait condamnées à fermer avec la génération des baby boomers, trop vieillottes, ne répondant plus aux attentes des clients. Les voilà en train de ressusciter, et mieux : de devenir de nouveaux repaires cools, qui répondent à la fois aux villageois, avec une réelle utilité sociale, et à de nouveaux clients, en quête de bonnes tables de village. L’auberge de village serait-elle devenue le nouvel eldorado des jeunes chefs qui s’installent ?   On en parle avec Oriane Journeau, à la tête à Sainte-Croix du Café de Pandore, en association avec Anne Daniellou. Avec Jonathan Riboulet, qui a fait ses classes sur de belles tables étoilées, avant de reprendre l’Argence à Sainte-Geneviève-sur-Argence, avec sa compagne Candice Knyf, mixologue et originaire du village. Particularité : c’est la mairie du village qui a porté le projet pour faire vivre cet établissement emblématique au cœur du bourg, qui allie restauration et hôtellerie. Avec, enfin, Quentin Bourdy (déjà longuement passé au micro de Finta! à écouter ici). Après avoir repris l’affaire de ses grands-parents à Villefranche, être passé sur l’écran de Top chef, il ouvrira bientôt un « lieu de vie », lui aussi, dans son village natal de Saint-Igest. MERCI ! J'espère que cette série de Finta! vous a mis l'eau à la bouche, que tous ces chefs et artisans fleurons de la culture gastronomique aveyronnaise vous ont donné envie de découvrir le territoire, et pourquoi pas, de vous y installer aussi ? Si cette série d’entretiens avec les meilleurs talents de la cuisine aveyronnaise vous a donné envie d'Aveyron, je vous recommande d'aller faire un tour sur le site ViensVivre.EnAveyron.fr, qui recense toutes les ressources pour découvrir le département, s'installer, entreprendre, innover... et de contacter Laetitia et Sophie, de l’Agence Départementale de l’Attractivité et du Tourisme de l’Aveyron, qui prendront le temps d’imaginer avec vous votre avenir en Aveyron. Cette série a été réalisée grâce au soutien financier de l’Agence d’attractivité et de tourisme de l’Aveyron. Cette série a été enregistrée lors du micro-festival gastronomique Bon Esprit de clocher, organisé à Cassuéjouls les 27 et 28 mai 2023. Pour découvrir ou redécouvrir Finta! et sa cinquantaine d’épisodes déjà parus, rendez-vous sur www.fintapodcast.fr ou sur toutes les applis de podcast habituelles. C’est gratuit et à dévorer sans modération ! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
22:04 6/24/23
A table ! (3/5) Le retour des chefs aveyronnais au pays
Il n’y a pas besoin de creuser longtemps les racines de l’Aveyron pour arriver à son patrimoine gastronomique, intrinsèquement lié à son ADN, à sa carte de visite et à son histoire. Alors allons-y gaiement mettre nos pieds et nos oreilles dans l’arrière-cuisine. “A table”, une série inédite de podcasts pour Finta! Pour ce deuxième épisode, on se retrouve avec 4 nouveaux chefs pour évoquer leur retour au pays. Ils sont nombreux à partir faire leurs classes, leur lycée hôtelier et leurs premiers pas à Paris ou ailleurs. Et ils sont, depuis quelques années, de plus en plus nombreux à revenir s’installer, ouvrir leur affaire en Aveyron. Le visage de Rodez a, en quelques années, littéralement changé sous l’influence de ces « revenants », qui ont insufflé un souffle nouveau. On pense aussi à des affaires de village qui reprennent vie aux quatre coins du département. Pour parler de ce retour au pays, je suis très heureuse d’accueillir Luc Pourrat et Chloé Tatin. Après des années à Paris et une rencontre à l’hôtel Costes, bien connu des Aveyronnais, ils ont ouvert La Maison, à Rodez, en 2018. A leurs côtés, Antoine Fourès. Revenu se confiner en 2020 dans son village d’enfance, Bezonnes, alors que son avenir se dessinait à Paris, il reprend La Petite Auberge, fermée depuis plusieurs mois, avec 2 associés. Et à leurs côtés enfin, Vasco Baldisserotto. Vénitien, il a découvert l’Aveyron à travers la famille Bras, avec qui il a ouvert le Café Bras en 2014 pour l’inauguration du musée Soulages de Rodez. Depuis quelques mois, il est à la tête de son propre restaurant gastronomique, à Rodez. Il s’appelle Opéra, en lieu et place des Jardins de l’Acropolis. MERCI ! J'espère que cette série de Finta! vous a mis l'eau à la bouche, que tous ces chefs et artisans fleurons de la culture gastronomique aveyronnaise vous ont donné envie de découvrir le territoire, et pourquoi pas, de vous y installer aussi ? Si cette série d’entretiens avec les meilleurs talents de la cuisine aveyronnaise vous a donné envie d'Aveyron, je vous recommande d'aller faire un tour sur le site ViensVivre.EnAveyron.fr, qui recense toutes les ressources pour découvrir le département, s'installer, entreprendre, innover... et de contacter Laetitia et Sophie, de l’Agence Départementale de l’Attractivité et du Tourisme de l’Aveyron, qui prendront le temps d’imaginer avec vous votre avenir en Aveyron. Cette série a été réalisée grâce au soutien financier de l’Agence d’attractivité et de tourisme de l’Aveyron. Cette série a été enregistrée lors du micro-festival gastronomique Bon Esprit de clocher, organisé à Cassuéjouls les 27 et 28 mai 2023. Pour découvrir ou redécouvrir Finta! et sa cinquantaine d’épisodes déjà parus, rendez-vous sur www.fintapodcast.fr ou sur toutes les applis de podcast habituelles. C’est gratuit et à dévorer sans modération !  Production et réalisation : Lola Cros Mixage : Studio Qude Tous droits réservés 2023.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
22:27 6/17/23
A table ! (2/5) L’Aubrac, au carrefour des rencontres culinaires
Il n’y a pas besoin de creuser longtemps les racines de l’Aveyron pour arriver à son patrimoine gastronomique, intrinsèquement lié à son ADN, à sa carte de visite et à son histoire. Alors allons-y gaiement mettre nos pieds et nos oreilles dans l’arrière-cuisine. “A table”, une série inédite de podcasts pour Finta! 🎙️ Pour ce premier épisode… Nous voilà donc sur l’Aubrac, plateau infini. Se retrouver ici n’est pas neutre, tant l’Aubrac tient lieu, en Aveyron et par-delà, d’exemple. Territoire rude s’il en est, on le disait, au sortir de la deuxième guerre mondiale perdu, insoluble dans un nouveau monde où s’ouvraient toutes les frontières, incapable de jouer à force égale avec le commerce et l’agriculture mondialisés. Et le voilà, fier comme un coq, 70 ans plus tard. Grâce à la hargne de ses habitants, il s’est rebiffé. Il a fait valoir ses spécificités, ses productions à haute valeur ajoutée et ses joyaux culinaires, jusqu’à devenir un exemple de développement territorial. 💬 Sur cette terre d’inspiration des chefs, j’ai l’honneur d’accueillir un superbe plateau. Tout d’abord, Colette Pastissier, qui nous accueille littéralement dans son jardin de Cassuéjouls. A la tête de l’auberge du village, que ses parents avaient ouvert en 1968, Colette est à elle seule une institution. Son restaurant, sobrement baptisé « Chez Colette », c’est un peu le phare du village, une lumière qui veille sur le bourg aux quatre saisons. A ses côtés, Alexandre Cammas (déjà passé au micro de Finta!) journaliste culinaire, fondateur du guide Fooding qui a redistribué les codes du « cool » sur les tables parisiennes, est à l’origine du festival Bon esprit de clocher. MERCI ! J'espère que cette série de Finta! vous a mis l'eau à la bouche, que tous ces chefs et artisans fleurons de la culture gastronomique aveyronnaise vous ont donné envie de découvrir le territoire, et pourquoi pas, de vous y installer aussi ? Si cette série d’entretiens avec les meilleurs talents de la cuisine aveyronnaise vous a donné envie d'Aveyron, je vous recommande d'aller faire un tour sur le site ViensVivre.EnAveyron.fr, qui recense toutes les ressources pour découvrir le département, s'installer, entreprendre, innover... et de contacter Laetitia et Sophie, de l’Agence Départementale de l’Attractivité et du Tourisme de l’Aveyron, qui prendront le temps d’imaginer avec vous votre avenir en Aveyron. Cette série a été réalisée grâce au soutien financier de l’Agence d’attractivité et de tourisme de l’Aveyron. Cette série a été enregistrée lors du micro-festival gastronomique Bon Esprit de clocher, organisé à Cassuéjouls les 27 et 28 mai 2023. Pour découvrir ou redécouvrir Finta! et sa cinquantaine d’épisodes déjà parus, rendez-vous sur www.fintapodcast.fr ou sur toutes les applis de podcast habituelles. C’est gratuit et à dévorer sans modération !  Finta ! est un podcast écrit et produit par Lola Cros. Il est mixé par Mathieu Viguié, du studio Qude. Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
15:30 6/9/23
#28 A table ! (1/5) Quentin Bourdy, retour à la case village pour le chef du petit écran
Sur le petit écran, il a baissé le rideau. Dix ans après sa participation à Top chef, Quentin Bourdy ne regrette rien du passage télé qui lui a permis de relancer l’affaire de ses grands-parents, à Villefranche-de-Rouergue (Aveyron), le grand restaurant de L’Univers, dont il s’est séparé depuis. Mais il préfère la vie qu’il a choisie aujourd’hui : celle qu’il partage entre sa cuisine du Jacques A Dit, dans la bastide de Villefranche, où il rend hommage à son grand-père, et sa maison familiale de Saint-Igest, sur ce terrain de jeu aveyronnais intimement lié à sa liberté d’enfant, celle qu’il a retrouvée passionnément en choisissant de vivre ici. Et si le Jacques A Dit n’est qu’une parenthèse sur son chemin, c’est parce que Quentin Bourdy nourrit le projet d’ouvrir un lieu de vie hybride, à la fois restaurant, épicerie de produits locaux, cave à vins, autour du four à pain de sa maison familiale de Saint-Igest, avec vue sur les étangs, si chers à son grand-père. D’ici là, il faut encore attendre quelques mois. De sa passion simple pour le marché et les producteurs du coin, pour les respounchous et les bons produits, de son engagement pour une cuisine sincère, faite d’odeurs, de nostalgie et de souvenirs remis au goût du jour : on en cause dans cet épisode avec Quentin Bourdy, bien loin des projecteurs. Bonne écoute ! Pour aller plus loin… Je vous recommande d’écouter le podcast de France Culture auquel nous faisons plusieurs fois référence. Et l'épisode de Finta! avec André Valadier, également cité. 🎙️ Finta! est un podcast écrit, réalisé et produit par moi-même, Lola Cros. Il est mixé par Mathieu Viguié, du studio Qude. Déjà plus de 50 épisodes, que vous pouvez écouter ou réécouter sur toutes les plateformes habituelles de podcasts. Gratuitement et sans limite. 🧡 Si vous appréciez Finta et que vous souhaitez soutenir ce travail indépendant, parlez-en autour de vous, partagez-le. C’est le meilleur soutien que vous puissiez apporter au podcast. Vous pouvez suivre toute son actualité sur www.fintapodcast.fr, sur Instagram, Facebook, Linkedin avec Finta.lepodcast et aussi vous abonner à la newsletter pour recevoir les nouveaux épisodes directement dans votre boîte mail. A très bientôt ! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
42:58 6/2/23
#27 Vladislav Nikolov, de l’homosexualité et des droits LGBTQI+ à la campagne
C’est un sujet résolument intime, mais à la fois terriblement politique. Et c’est à partir de la Marche des fiertés, organisée pour la deuxième année consécutive à Rodez, ce samedi 13 mai 2023, que je m’autorise à l’aborder dans Finta! Puisque nous en sommes aux confidences, j’ai longtemps tourné autour du pot. Parce que parler de l’homosexualité en milieu rural au micro de Finta, ça implique de choisir une personne. Je me suis longtemps refusé de choisir une seule personne pour éviter d’en faire un porte-drapeau qui s’exprimerait au nom d’une communauté, comme s’il existait un tout lisse et homogène. Mais ne pas en parler, ça n’est pas mieux pour autant. La Pride de Rodez, organisée par l’association Alertes et plusieurs partenaires, m’a décidée. D’autant qu’elle résonne avec le 10e anniversaire de la légalisation du Mariage pour tous, en mai 2013. J’avais déjà raté un rendez-vous, je n’allais pas en rater un deuxième. Et c’est Vladislav Nikolov que j’ai invité au micro de Finta! De sa Bulgarie natale autoritaire jusqu’à sa migration, de son coming out déraciné, de son installation libératrice en Aveyron jusqu’à son engagement sans faille ni radicalité pour la démocratie comme pour les droits LGBT, Vladislav Nikolov a une voix qui porte. S’il dit sa hantise du séparatisme, il milite pour des petits pas quotidiens. Ceux-là mêmes qui mènent aux plus grandes victoires. Et s’il s’accommode du temps long sans perdre son optimisme, il incarne un discours apaisé, humble et touchant. Que je vous laisse tout de suite apprécier… Bonne écoute ! 💬 Pour aller plus loin, je vous recommande de suivre et de soutenir toutes les associations qui œuvrent localement pour les droits LGBT : Alertes, les Débroussailleuses, le Relais VIH, entre autres. Je vous recommande aussi de suivre le podcast “Champs Queers” d’Elodie Potente, par ici : https://www.deezer.com/fr/show/5889347 🧡 Si vous aimez Finta! Partagez-le autour de vous! 🎙 Finta! est un podcast écrit, produit et réalisé par Lola Cros. Il est mixé par Mathieu Viguié, du studio Qude, qui signe son identité sonore. Tous droits réservés. Tout l'univers et les précédents épisodes de Finta! sont à découvrir ici : www.fintapodcast.fr Episode enregistré le 20 mars 2023.Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
31:11 5/12/23
#26 Andréas Touzé, plus vif que son ombre
Il n’en a pas peur, de son ombre. On pourrait passer une vie à la combattre, à courir plus vite qu’elle, à ne pas sursauter quand elle nous passe devant ou se dédouble sous nos pieds. Lui, a choisi de la prendre par la main, de danser avec elle, d’en faire un compagnon de route. Le plus fidèle d’entre tous, et de l’apprivoiser en nous prenant tous à témoin. Andréas Touzé a commencé à écrire sur les coups de 10 ans, il ne sait plus très bien quand ni comment. Toute son adolescence, bouillonnante et torturée, il l’a couchée sur papier jusqu’à devenir Lombre, en 2015. Lauréat du prix Nougaro, premiers titres et premières parties, son nom s’impose sur la scène rap, centimètre par centimètre, jusqu’à ce que ses textes s’entrelacent avec la lumière de Pierre Soulages. Jusqu’à donner à Lombre un écho d’outrenoir inattendu. A l’aube de la sortie de son tout premier album, “Ailleurs”, en ce mois de mai 2023, Andréas Touzé a accepté de causer au micro de Finta! De ses doutes, de son tiraillement permanent entre l’urgence de s’exprimer et le temps long de l’écriture, de son attachement à ses racines aveyronnaises quand tout son art l’appelle ailleurs, ce sont autant de sujets introspectifs que nous avons abordés ensemble, dans ce nouvel épisode de Finta! 💬 Pour aller plus loin, je vous recommande chaudement de guetter la sortie de l’album de Lombre, “Ailleurs”. Dont un extrait, “Fête”, s’est glissé dans l’épisode (sortie le 12 Mai 2023, Ulysse Maison d’Artiste / Sony). Et de regarder le “Live entre les toiles” enregistré au Musée Soulages, et dont parle Andréas dans l’épisode : https://www.youtube.com/watch?v=4TTI0OUqbf0 🧡 Si vous aimez Finta! Partagez-le autour de vous! 💬 Finta! est un podcast écrit, produit et réalisé par Lola Cros. Il est mixé par Mathieu Viguié, du studio Qude, qui signe son identité sonore. Tous droits réservés.  Tout l'univers et les précédents épisodes de Finta! sont à découvrir ici :www.fintapodcast.fr Episode enregistré le 13 février 2023.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
40:22 4/22/23

Similar podcasts