Show cover of Le noyau du jardin

Le noyau du jardin

Le podcast du jardin autrement, sur sol vivant

Tracks

Fabriquer son terreau pas cher
Vous avez remarqué le prix du terreau en jardinerie et en grandes surfaces depuis la période covid où nos concitoyens ont redécouvert le jardinage ?Ce prix a littéralement explosé !J'ai donc décidé de faire mon propre terreau moi-même.Et pour cela, il faut de la bonne terre et du compost. Mais voilà, du compost, j'en ai déjà fait, dans le temps.C'est rudement fatigant ! Faire un tas, le surveiller, l'arroser, le retourner, le déplacer...Oui , ça demande énormément d'énergie.Et nous, on veut faire un jardin sans se fatiguer.Et bien c'est possible et je vais vous montrer comment.Pour écouter le podcast, n'oubliez pas de cliquer sur "play" dans le lecteur ci-dessus.Pour le recevoir directement sur votre appareil (tablette, smartphone par exemple)afin de l’écouter tranquillement hors ligne cliquez sur "download" et faites un clic droit "enregistrer sous" dans la page qui s'est ouverte.Pour vous abonner aux podcast de la chaine, c'est par ici Vous trouverez dans l'article Faire son terreau...ou pas ! Et bien non, nous n'allons pas faire directement le terreauet pourtant, à la fin, nous en obtiendrons.Ah !Je n'ai pas de baguette magique, et pourtant, je vais faire de la génération de terreau sans faire de compost (si quand même) sans faire de tas, sans le retourner etc...et sans me fatiguer. Commençons par une lasagne C'est certain, vous en avez déjà entendu parler pour peu que vous ayez parcouru un peu ce blog.Il y a des tas de façons de faire une lasagne.La plus simple, c'est celle que j'ai découverte avec Damien Dekarze mais qui a été inventée en fait par Patricia LanzaIl pose (et du coup, je pose) des bottes de paille en carré. On peut les disposer suivant la forme qu'on je veux. J'ai fait un rectangle.Ainsi, j'ai déjà mon coffrage.Mais ça n'est pas obligatoire, c'est une possibilité parmi toutes celles que vous pouvez imaginer.Maintenant, je remplis avec, d'abord, du carton si je suis sur une pelouse ou une prairie, histoire d'occulter la lumière pour les plantes déjà présentes et les empêcher de reprendre le dessus.Ce n'est pas obligatoire non plus.mais ce qui est arrivé à Patricia Lanza, c'est qu'elle s'est retrouvée avec une invasion d'adventices (vous savez, les mauvaises herbes, celles dont on ne veut pas à cet endroit à ce moment). De ce fait, elle a cherché une solution et, par hasard, elle a remarqué que, sous une pile de papiers entassés dans un coin de son jardin, directement sur le sol, lorsqu'elle l'a ramassée pour la jeter, il n'y avait plus d'adventices, et qu'en revanche, les vers de terre s'étaient entassés, bien tranquilles à l'abri des prédateurs et de la sécheresse.Alors elle a posé ces papiers au fond de sa future lasagne pour résoudre son problème d'adventices.Bien sur, sur un balcon, inutile de poser du papier ou du carton.Nous voici donc avec un cadre et un fond.Ensuite, nous allons empiler des couches de matière brune et des couches de matière verte.La matière brune :Les matières brunes,sont celles qui contiennent du carbone, des matières ligneuses, de la cellulose.Que peut-on utiliser par exempleDes feuilles mortes :Les feuilles tombées des arbres sont une excellente source de matière brune pour votre lasagne au potager. Elles se décomposent lentement et ajoutent de la texture au sol.De la paille :La paille est couramment utilisée comme matière de couverture dans les jardins. Elle aide à retenir l'humidité et à protéger le sol des mauvaises herbes. Et bien, elle peut également être utilisée comme matière brune dans votre lasagne au jardin.Le foin séché est parfait également.Le carton brun :Bien évidemment, les puristes crieront au scandale.J'utilise ceux qui ont servi à emballer l'électroménager. Bien sur, il peut avoir été traité...Pourtant, il se dégrade facilement en peu de temps, après avoir terminé son travail d'occultation.Le carton brun non imprimé est malgré tout une option pour la matière brune.
13:12 5/10/23
Hémérocalle un jardin une recette. Le podcast
L'hémérocalle, une fleur comestibleVoici le nouvel épisode sur l'hémérocalle, cette fleur fantastique indispensable au jardin puisqu'elle résiste à tout ou presque, qu'elle est magnifique et...qu'elle se mange.On la retrouvera donc également au potager.A la fin de l'épisode, vous découvrirez une nouvelle recette et...une surprise.Pour écouter le podcast, n'oubliez pas de cliquer sur "play" dans le lecteur ci-dessus.Pour le recevoir directement sur votre appareil (tablette, smartphone par exemple)afin de l’écouter tranquillement hors ligne cliquez sur "download" et faites un clic droit "enregistrer sous" dans la page qui s'est ouverte.Pour vous abonner aux podcast de la chaine, c'est par iciDans cet épisodeDans le précédent épisode vous avez découvert les origines de cette fleur passionnante, de cette plante étonnante et déjà une recette.Dans cet épisode-ci, je vous avais promis de vous faire visiter le jardin en construction de Catherine Pousin à Celle Lévescault dans la Vienne.Un jardin d'hémérocalles Mais pas seulement, puisque Catherine confectionne des confitures artisanales dans le laboratoire attenant à la boutique.(Le jardin possède son site ici.) Elle a commencé par planter le verger, en Bio, au milieu d'un terrain qui reste enherbé pour préserver la biodiversité et faciliter la lutte naturelle contre les prédateurs. Ainsi il n'y a besoin d'aucun pesticide ! Pas deux fruitiers ne se ressemblent dans le verger 100% naturel. Et le gout des confitures et des préparations s'en ressent. Le bon gout d'avant. Tant qu'on n'en a pas gouté, on ne peut se rendre compte de la différence, de ce gout oublié des bonnes choses.Et bien sur, pour le coup, c'est aussi bon pour le corps, plein de vitamines et de minéraux. En fin d'épisode retrouvez les recettes à base d'hémérocalles qu'elle nous a offertes. Et pour ne pas se quitter comme ça Vous pouvez poser vos questions et réagir ci-dessous dans les commentaires.A tout de suite...
10:39 1/14/21
Podcast hémérocalle voyage et recette
Les hémérocalles, des plantes qui résistent autant à la sécheresse, à la canicule qu'aux  grands froids.Voilà qui ravira mes lecteurs canadiens ;-)L'hémérocalle est une plante vivace.Dans l'hémérocalle, tout (ou presque) se mange.Connaissez-vous leur histoire ?L'hémérocalle est originaire de Chine.Pourtant, on a découvert des spécimens en Corée, au Japon et même en Sibérie.Au XVIe siècle, le botaniste flamand Dodoens en parle sous le nom de « lilium jaune » avec la mention du nom possible d’Hemerocallis.Ce n'est qu'en 1753 que Linné la cite sous le nom d’hemerocallis.Elles ont voyagé et traversé les océans...et elles ont supporté des changements radicaux de températures et de conditions de croissance, ce qui en fait des plantes robustes et peu exigeantes, parfaites pour nos jardins par les temps qui courent avec ces saisons faites d'incertitudes.Il existe désormais près de 60 000 espèces répertoriées d'hémérocalles.On les appelle aussi "lys d'un jour"car la fleur éclot le matin pour faner le soir.Quelle tristesse !Mais sur le même pied, il peut y avoir des dizaines de fleurs. Note:Pour écouter le podcast, n’oubliez pas de cliquer sur « play » dans le lecteur ci-dessus.Pour recevoir ce podcast directement sur votre appareil (tablette, smartphone par exemple)afin de l’écouter tranquillement hors ligne cliquez sur « download »et faites un clic droit « enregistrer sous » dans la page qui s’est ouverte.Pour vous abonner aux podcast du Noyau du Jardin,c’est par icil'hémérocalle, ma fleur préférée.Pourquoi ma préférée ?Parce qu'elle est increvable.Elle supporte le froid ET la chaleur ET la sécheresse.par les temps qui courent et avec les variations de températures que nous connaissons maintenant chaque été, c'est très important.Quoi de plus déprimant que de voir son jardin dépérir lorsque l'eau vient à manquer. Vous savez bien que l'arrosage ne remplace pas la pluie...Les hémérocalles sont très jolies.Il existe des hémérocalles de toute une gamme de couleurs :des pastelles aux flamboyantesdu jaune au noir en passant par les bruns et rouges…Il peut y avoir des fleurs doubles, des fleurs frangées...Planter des hémérocallesLes plus petites font 30 cm et trouvent leur place en bordure.Toutefois, il en existe de très grandes qui réaliseront des massifs spectaculairesEn plus, l'hémérocalle se mange.En fin d'émission, je vous ai proposé une recette.Puisque, comme je vous l'ai dit, tout ou presque, dans l'hémérocalle, se mange. Écoutez plutôt...Dans le prochain épisodenous irons à la rencontre de Catherine Pousin et son mari, passionnés d'hémérocalles à Celle-Lévescault (dans la Vienne)...Et vous découvrirez une autre recette d'hémérocalle.Dans un prochain article,vous saurez tout (ou presque) sur la culture de hémérocalle. L'hémérocalle est vraiment une plante fascinante n'est-ce pas ?Qu'en pensez-vous ?Je vous sens prêt(e) à l'adopter.Oh ! je vois,vous en avez déjà... dites nous en plus sur leur place dans votre jardin, dans votre potager...C'est ici dessous que vous pouvez laisser vos commentairesÀ tout de suite...
03:22 12/10/20

Similar podcasts