Show cover of Kôdôtalks

Kôdôtalks

Nous sommes le pont entre vous et l’infini savoir. ‍ Nous voulons mettre en lumière les chercheur.euses, leur travail et leurs découvertes. Ensemble, créons un espace inédit de connaissance : un espace où l’opinion cède la place aux savoirs. Un espace où auditeurs, speakers et acteurs de la culture scientifique prolongent l'expérience des conférences au delà des bancs des amphis. ‍ Bienvenue dans l’amphi du futur ! Accédez aux événements et aux savoirs qui secouent la Recherche et découvrez nos interviews inédites de chercheur.euse.s de tous horizon, des podcasts, des vidéos et pistes de lecture ! ‍ Rejoignez un réseau qui vous stimule, entrez dans la communauté Kôdô et reprenez connaissance ! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Tracks

CARNETS DE RECHERCHE 3/3 : "Risquer sa vie pour la science"
Nowlen a un petit mot pour vous : Nous voilà arrivés aux dernières lettres de 2019. Alors que j'enregistre ces extraits depuis Bardiya, deux ans plus tard, je m'amuse à retrouver tant de similarités et de différences. J'ai changé, ce terrain aussi. De nouvelles lettres ont été écrites, seront écrites encore. D'autres situations, finalement encore plus dangereuses, ont été vécues. C'est une vraie satisfaction que d'avoir pu valoriser ces premiers écrits et enregistrements de cette manière. J'espère vous avoir un peu emmenés avec moi, dans les coulisses, en voyage, jusque cette partie qui traite moins de dangers physiques pour laisser place davantage aux inconforts et difficultés morales du terrain. Les mentionner c'est assumer pleinement que ces autres tensions sont pleinement présentes, c'est je pense même, ce qu'il y a de plus fréquent. Et ainsi... 'la boucle est bouclée, peut-on dire...
35:39 12/1/21
CARNETS DE RECHERCHE 2/3 : "Une anthropologue dans la jungle"
Le deuxième épisode consacré à Nolwen Vouiller et les lettres rédigées à ses proches lors de son terrain est arrivé! Découvrez la suite de ses aventures aux côtés de son ami Jagat, jeune homme guide de caste brahmane, Tulsi, la femme de ménage et cuisinière du resort où elle réside, Gaulthier, le directeur du resort, qui l'a accueillie à Bardiya ou encore Guruji, chauffeur attitré du resort. Nolwen a risqué sa vie pour la science dans la jungle népalaise et c’est un honneur de vous partager ses lettres intimes et palpitantes.
29:56 7/30/21
CARNETS DE RECHERCHE 1/3 : "Lettres à mes proches"
Doctorante en anthropologie entre l'EHESS à Paris et L'Université de Liège en Belgique, Nolwen explore avec passion les relations complexes entre humains et animaux dans le sud-ouest du Népal, renouant ainsi aussi avec ces derniers. Ce qu'elle y découvre bouscule ses habitudes, ses perceptions et la met tout simplement aussi, en grand danger. Lorsqu'elle voyage seule autour du monde, la jeune femme a pris l'habitude d'écrire des « lettres à ses proches », tous les 5 jours. Pour garder une trace, pour extérioriser, pour garder contact. Son terrain ethnographique au plus près du Parc national de Bardiya au Népal, durant l'été 2019, n'a pas fait exception et ce podcast en rassemble des extraits.
35:45 6/15/21
La mafia italienne entre mythes et réalité
Bérengère Denizeau est traductrice juridique de l’italien vers le français. Elle est diplômée d’un master en traduction juridique à la Sorbonne Nouvelle et d’un master Recherche en traductologie à l’ESIT. En 2018, elle commence à l’ESIT sa thèse qui porte sur l’intraduisibilité des lois anti-mafias italiennes. Sa volonté d’entreprendre un doctorat sur la mafia est née d’une mission de traduction au cours de laquelle elle devait interpréter les propos d’une personne accusé d’appartenir à la mafia napolitaine. Elle a alors réalisé que la France souffre d’un réel vide juridique et lexical concernant cette thématique.
24:22 6/15/21
FUTURS EN COMMUN 11/11 : "Décoloniser les musées et défaire leur héritage"
Pour cette conférence bouillante d'actualité, on met à l'honneur Françoise Vergès. Françoise est politologue et militante féministe et anti-raciste. Nous la retrouvons pour sa conférence : Welcome to the Great Museum of Colonial Pathology à la Fondation Tapiès dans le cadre du projet européen des 4CS. La conférence de Françoise Vergès est en anglais mais très accessible! Extrait : Les institutions publiques telles que les bibliothèques, les musées et les archives possèdent aujourd'hui une énorme quantité d’objets pillés et elles sont organisées autour de structures impériales qui facilitent la normalisation de ces fonds dans ces institutions. Sur la base de cette hypothèse, le séminaire vise à fournir un cadre de discussion sur les potentialités de transformation des collections impériales et les différentes modalités de défaire de leur héritage. Elle y parle (entre autre) de pillage, de Napoléon, de la guerre d’Algérie, du viol comme arme de guerre, de la “slow violence” ou encore des musées sans objets.  Une conférence poignante et nécessaire !
49:09 5/11/21
TERRITOIRES AFFECTÉS 7/7 : "Une pandémie de rêves"
Chez Kôdô, on est super excité.es de vous présenter ce podcast fascinant qui va surement répondre à des questions posées lors des confinements successifs ! Est ce que vos rêves ont changé? Est ce que les nouvelles conditions sanitaire, sociales ou spatiales ont influencé votre vie nocturne? Vous avez fait le même rêve encore et encore? Des rêves de voyages? Des rêves d'hôpitaux? Et qu'en est-t-il des cauchemars?  Pour tenter d'y voir plus clair, écoutez le podcast d'Amélie Barbier et Sophie Glaizes! Le podcast est un enregistrement d'une conférences tenue lors du séminaire Territoires Affectés à l'EHESS. Amélie a réalisé un court-métrage sur les rêves d’un homme aveugle réfugié à Paris, Dreams of a blind man (à découvrir ici). Ce film retrace son long voyage à pied depuis l’Iran à travers ses images mentales, rêves et souvenirs. Il a été réalisé en 2017 à partir d’une enquête dans l’Association Valentin Haüy à Paris. Actuellement Amélie commence une thèse d’anthropologie à l’EPHE, qui porte sur les rêves et les perceptions de l’environnement dans un village du District Koriak en Extrême-Orient russe. Ce projet de thèse est aussi un projet de film collaboratif. Elle cherche à privilégier une approche écologique des rêves, pour comprendre les théories oniriques locales et saisir l’influence des songes sur les relations sociales avec le visible et l’invisible, ainsi que sur les perceptions d’un territoire en plein bouleversement climatique et politique. Sophie a travaillé avec du matériel onirique dans le cadre du Lighthouse project, mené par l'écrivain Lancelot Hamelin et le metteur en scène Duncan Evennou, entre la Villa Médicis et le théâtre des Amandiers en 2016-2017. Il s'agissait de recueillir tous les mois pendant la campagne d'élection présidentielle des récits de rêves dans les rues de Nanterre, afin de constituer des archives oniriques, à partir desquelles des performances théâtrales et des installations ont été créées. Sa recherche de master en anthropologie porte sur les perceptions et les réponses locales à des bouleversements environnementaux dans la toundra boisée de Yamal-Nenets en Russie. Si ce travail ne se concentre pas spécifiquement sur les rêves, la question de l'imagination et de la mémoire est un fil rouge dans les projets qu'elle a menés jusqu'à présent.
33:39 5/11/21
TERRITOIRES AFFECTÉS 6/7 : "Catastrophes dans une vallée sacrée de l'Himalaya"
Fasciné depuis l'enfance par les milieux montagneux, les populations qui y vivent et les activités qu'on y pratique, il a orienté progressivement d'abord ses loisirs puis ses sujets de recherche dans cette direction. La recherche auquel ce podcast fait écho est née d'une volonté de comprendre les différentes façons d'appréhender le rapport d'une population à son espace dans un contexte de catastrophe. L'idée était d'explorer comment un rapport à l'espace est construit en fonction des contextes socio-culturels des individus. Ce qui a été très riche dans le cas de cette étude c'est qu'on peut déjà distinguer plusieurs groupes de populations qui interagissent dans ce lieu et qu'au sein même de ces groupes on voit émerger des dissensions qui font émerger toute la richesse des modes d'interaction à l'environnement. Chez Kôdô on n'aime pas faire comme tout le monde! Alors on a proposé au comédien Marc-Emmanuel Soriano d'interpréter la conférence d'Aloïs!  Né à Clermont-Ferrand 1962, Marc-Emmanuel Soriano y a fait ses débuts littéraires, dans ses pérégrinations poétiques d’adolescent sous influence surréaliste. Plus tard, en même temps que ses études de lettres à Paris, il entame une carrière d’acteur (dans la classe de Francis Huster, aux côtés de Denis Podalydès, Yvan Attal, José Garcia,  Emmanuelle Devos) puis d’auteur pour diverses compagnies (avec l’Enfant Prodigue -L’autre côté suivi de X,Y,Z vagabonds aux éditions de l’Harmattan- Celle qui – Rendez-vous aux éditions Théâtrales)  mais aussi d’agitateur et de transmetteur d’art avec sa compagnie Théâtre suivant.
33:38 4/13/21
TERRITOIRES AFFECTÉS 5/7 : "Quand la ville brûle"
Elise Boutié vient du monde du cinéma documentaire. Elle est aujourd’hui doctorante en anthropologie sociale à l’EHESS, sous la direction de Birgit Müller. Ses recherches, menées essentiellement en Californie, portent sur la façon dont les transformations de l’environnement forcent les collectifs humains à se réadapter à un paysage qu’ils croyaient contrôler.  Son travail de master était consacré à l’étude des effets de la privatisation de l’eau dans un désert californien où l’usage et la rareté de cette ressource posent aujourd’hui la question de sa gestion sous l’angle du bien commun.  Sa thèse s’intéresse désormais aux feux de forêt et à la catastrophe qu’ils peuvent engendrer. En partant d’une enquête de terrain menée en Californie du nord, dans la ville de Paradise, il s’agit pour elle de s’intéresser à la façon dont les habitants de cette ville de 30 000 âmes située dans une forêt de conifère et détruite par un méga-feu le 8 novembre 2018, sont affectés et réagissent à la perte de leur habitat familier.  Des collectifs écologistes aux membres de l’église évangéliste, en passant par les populations les plus vulnérables son travail pose la question de la justice environnementale dans le contexte néo-libéral états-unien et emprunte autant à l’anthropologie politique de l’environnement qu’à l’anthropologie de la catastrophe.
27:44 4/13/21
FUTURS EN COMMUN 10/11 : "Migration et journalisme visuel"
Kôdô s'est plongé dans le cycle de conférences 'Towards Sharing Common Futures' organisé par l'École nationale supérieure d'arts et de design (EnsAd). Sous la coordination d’Anna Bernagozzi, ce cycle invite artistes, chercheur-ses, designers, philosophes à échanger sur le design et les migrations. On a écouté attentivement toutes les conférences. Puis, on en a sélectionné dix qui dialoguent entre elles. Chaque intervention et chaque partie ont ensuite été soigneusement présentées et organisées pour faciliter l’écoute et surtout susciter votre curiosité à découvrir l'ensemble des conférences.Le designer Matteo Moretti est maître de conférences à la Faculté de design de l'Université libre de Bolzano (Unibz) et à l'Université de San Marino. Il a co-fondé la plateforme de recherche sur le journalisme visuel à l'Unibz, et designformigration.com, la première plateforme rassemblant des projets de design liés aux phénomènes migratoires européens.Lors de la conférence, Matteo Moretti explore le lien entre les objets de design et les débats sur des problématiques sociales complexes, telles que la migration. Matteo, fondateur de la plateforme "Design for Migration", partage ses réflexions extraites de son livre "Socio-Social-Design. Design practices for new perspectives on Migration" (Mantoue : Corraini Edizioni, 2019), une collection d'études de cas de design à l'intersection de l'inclusion sociale et de la transformation.Découvrez la conférence de Matteo, bonne écoute🔥 Retrouvez KÔDÔ sur INSTAGRAM : https://instagram.com/kodotalks/
31:00 3/8/21
FUTURS EN COMMUN 9/11 : "Préservation performative : repenser la sauvegarde du patrimoine"
Kôdô s'est plongé dans le cycle de conférences 'Towards Sharing Common Futures' organisé par l'École nationale supérieure d'arts et de design (EnsAd). Sous la coordination d’Anna Bernagozzi, ce cycle invite artistes, chercheur-ses, designers, philosophes à échanger sur le design et les migrations. On a écouté attentivement toutes les conférences. Puis, on en a sélectionné dix qui dialoguent entre elles. Chaque intervention et chaque partie ont ensuite été soigneusement présentées et organisées pour faciliter l’écoute et surtout susciter votre curiosité à découvrir l'ensemble des conférences.Azra Akšamija est directrice du Massachusetts Institute of Technology (MIT) Future Heritage Lab (FHL) et professeure associée au programme Art, Culture et Technologie du MIT. Sa pratique artistique et ses recherches universitaires explorent comment la vie sociale est affectée par les préjugés culturels et par la détérioration et la destruction des infrastructures culturelles dans des contextes de conflits ou de déplacement forcé.Cette conférence s’appuie sur une nouvelle approche dans la discipline de la préservation du patrimoine établie par Azra Aksamija : la préservation performative. Azra partage son approche qui se veut être un tournant dans la discipline, passant de la conservation matérielle des objets et des sites historiques à la valorisation de leurs enjeux sociaux.Découvrez la conférence d'Azra, bonne écoute🔥 Retrouvez KÔDÔ sur INSTAGRAM : https://instagram.com/kodotalks/
27:47 3/8/21
FUTURS EN COMMUN 8/11 : "Migration et frontières : réinventer le cosmopolitisme"
Kôdô s'est plongé dans le cycle de conférences 'Towards Sharing Common Futures' organisé par l'École nationale supérieure d'arts et de design (EnsAd). Sous la coordination d’Anna Bernagozzi, ce cycle invite artistes, chercheur-ses, designers, philosophes à échanger sur le design et les migrations. On a écouté attentivement toutes les conférences. Puis, on en a sélectionné dix qui dialoguent entre elles. Chaque intervention et chaque partie ont ensuite été soigneusement présentées et organisées pour faciliter l’écoute et surtout susciter votre curiosité à découvrir l'ensemble des conférences.Angelika Burtscher et Daniele Lupo sont designers et conservateur-ices. Ils sont les fondateur-ices et co-curateur-ices de l’association culturelle : Lungomare depuis 2003. Lungomare imagine des projets qui explorent les relations possibles entre le design, l'architecture, l'urbanisme, l'art et la théorie.Dans cette conférence, ils partent du constat de la peur en l’avenir de la culture occidentale contemporaine. Avec le nombre croissant de déplacements de population prévu dans les décennies à venir, le défi consiste à ne pas percevoir cela comme une menace, mais plutôt comme une opportunité de comprendre et réinterpréter les changements de notre monde. Le duo Lupo-Burtscher propose des explorations de la question des frontières et de la migration à travers des recherches pratiques et propres aux sites en question.Découvrez la conférence d'Angelika et Daniele, bonne écoute🔥 Retrouvez KÔDÔ sur INSTAGRAM : https://instagram.com/kodotalks/
24:07 2/9/21
FUTURS EN COMMUN 7/11 : "Design solidaire en Sicile : les migrants rencontrent les artisans"
Kôdô s'est plongé dans le cycle de conférences 'Towards Sharing Common Futures' organisé par l'École nationale supérieure d'arts et de design (EnsAd). Sous la coordination d’Anna Bernagozzi, ce cycle invite artistes, chercheur-ses, designers, philosophes à échanger sur le design et les migrations. On a écouté attentivement toutes les conférences. Puis, on en a sélectionné dix qui dialoguent entre elles. Chaque intervention et chaque partie ont ensuite été soigneusement présentées et organisées pour faciliter l’écoute et surtout susciter votre curiosité à découvrir l'ensemble des conférences.Pour ce septième épisode, on vous présente le duo de designers composé de Francesca Gattello et Zeno Franchini les fondateur-ices de Marginal Studio. Dans ce podcast, Zeno présente à l’école des Arts Déco de Paris leur recherche “Counter Colonial Aesthetics”, une enquête sur la culture matérielle née de la rencontre entre migrant-es et le patrimoine local.Leur recherche envisage la production locale qui utilise les savoirs-faire apportés par les communautés de migrant-es, comme une opportunité de développer des identités territoriales inclusives. S'opposant à l’état d’esprit occidental dominant et excluant, la “Counter Colonial Aesthetics” valorise à la fois les héritages vernaculaires et diasporiques. Elle utilise les objets comme base pour construire des langages syncrétiques. Cette méthode repense la fabrication d’objets en mettant au centre les flux mondiaux de matériaux et de personnes.‍Découvrez la conférence de Francesca et Zeno, bonne écoute🔥 Retrouvez KÔDÔ sur INSTAGRAM : https://instagram.com/kodotalks/
30:35 2/9/21
TERRITOIRES AFFECTÉS 4/7 : "Katrina, une catastrophe face au libéralisme économique"
Aujourd'hui, dites bonjour à Clara Barbenes! Découvrez son talk rigoureux, bouleversant et très (très) prenant.  Clara est étudiante en Master 2 à l’EHESS en anthropologie sociale et culturelle. Elle a intégré l’EHESS dans l’idée d’ouvrir ses connaissances grâce à la diversité des séminaires proposés. Elle s’intéresse particulièrement aux migrations et aux importants changements que vivent différentes populations en contacts les unes avec les autres.  Elle est en train d’écrire un mémoire sur les travailleurs migrants dans une exploitation agricole à Almeria, en Espagne. Ce podcast était initialement le résultat d’un travail demandé lors du séminaire "Territoires affectés" animé par Katiana Le Mentec à l'EHESS (que l'on vous a déjà présenté chez Kôdô. D'ailleurs pour écouter ses conférences c'est par ici et par là.). Dans le cadre de la collaboration avec Kôdô, elle a ré-enregistré et retravaillé son podcast avec l’aide d’Ugo Lhuillier, un ingénieur du son qui travaille principalement dans le cinéma.  Ce talk est une réflexion sur "l'évènement Katrina" La rupture des digues après l'ouragan entraine un déferlement d'eau qui dévaste 80% de la Nouvelle Orléans et provoque la mort de 1800 personnes. Alors que le gouvernement de Georges W. Bush prétend avoir géré la crise de manière consciencieuse, la colère monte dans une partie de l'opinion publique. ‍ "Après le passage de l’ouragan, les habitants de la Nouvelle-Orléans attendent pendant 5 jours l’arrivée d’une aide nationale avant d’être évacués de la ville par des militaires et dispersées dans 44 États différents. Treize années après la catastrophe, sur les 450 000 habitants de la Nouvelle-Orléans, 100 000 ne sont jamais rentrés chez eux." ‍ Clara nous donne des pistes pour comprendre l'absence d'intervention de l'état fédéral au cours de la catastrophe et les profonds changement que vit la Nouvelle Orléans après le passage de l'ouragan. Bonne écoute!
39:44 2/9/21
FUTURS EN COMMUN 6/11 "La ville accueillante : nouvelles approches des questions sociales et urbaines"
Kôdô s'est plongé dans le cycle de conférences 'Towards Sharing Common Futures' organisé par l'École nationale supérieure d'arts et de design (EnsAd). Sous la coordination d’Anna Bernagozzi, ce cycle invite artistes, chercheur-ses, designers, philosophes à échanger sur le design et les migrations. On a écouté attentivement toutes les conférences. Puis, on en a sélectionné dix qui dialoguent entre elles. Chaque intervention et chaque partie ont ensuite été soigneusement présentées et organisées pour faciliter l’écoute et surtout susciter votre curiosité à découvrir l'ensemble des conférences.Cyrille Hanappe est architecte-ingénieur, maître de conférence à l’École Nationale Supérieur d’Architecture Paris-Belleville et directeur pédagogique du Diplôme Supérieur d’Architecture « Architecture des Risques Majeurs ».Dans cette sixième conférence du cycle, Cyrille Hanappe aborde l'architecture en tant que droit humain fondamental. Il affirme que chacun a le droit à un environnement de vie digne, épanouissant et émancipateur. Les camps de réfugiés, selon lui, devraient être considérés comme de nouveaux quartiers urbains et conçus selon les mêmes principes que l'État dans lequel ils sont situés. Ils doivent refléter les coutumes et les cultures des personnes qui y résident, en offrant une architecture ergonomique, intelligente et utile.‍Il présente dans le podcast, une réflexion sur la ville accueillante et propose des solutions concrètes pour améliorer les conditions d'accueil des migrant.es de la jungle de Calais. ‍Découvrez la conférence de Cyrille, bonne écoute🔥 Retrouvez KÔDÔ sur INSTAGRAM : https://instagram.com/kodotalks/
38:34 1/12/21
FUTURS EN COMMUN 5/11 : "Mémoire et architecture : les dessins comme archives"
Kôdô s'est plongé dans le cycle de conférences 'Towards Sharing Common Futures' organisé par l'École nationale supérieure d'arts et de design (EnsAd). Sous la coordination d’Anna Bernagozzi, ce cycle invite artistes, chercheur-ses, designers, philosophes à échanger sur le design et les migrations. On a écouté attentivement toutes les conférences. Puis, on en a sélectionné dix qui dialoguent entre elles. Chaque intervention et chaque partie ont ensuite été soigneusement présentées et organisées pour faciliter l’écoute et surtout susciter votre curiosité à découvrir l'ensemble des conférences.Lauren Alexander et Ghalia Elsrakbi sont membres du collectif de designer Foundland et chercheuses indépendantes. Elles travaillent entre Amsterdam, Le Cap et le Caire.Dans cette conférence, elles prennent en point de départ le concept de “Memory Archive”. Le duo examine les relations entre la mémoire et l'architecture et met l'accent sur la manière dont la documentation personnelle de ruines liées aux conflits peut fonctionner comme une "contre-archive" aux récits médiatiques dominants. Leur projet "Groundplan Drawings" (2014-2019) est une collection de dessins réalisés par des personnes de la diaspora syrienne forcées de quitter leur maison depuis le début du conflit en Syrie en 2011.Découvrez la conférence de Lauren et Ghalia, bonne écoute🔥 Retrouvez KÔDÔ sur INSTAGRAM : https://instagram.com/kodotalks/
35:50 1/12/21
TERRITOIRES AFFECTÉS 3/7 : "Réflexions depuis Fukushima"
‍Sophie est anthropologue au CNRS. Membre du Laboratoire d’Ethnologie et de Sociologie Comparative, elle a réalisé plusieurs enquêtes portant sur les modes de construction et pratiques locales de la modernité au Japon ainsi que sur le thème de la création et de l’innovation (entre autres La cour des miracles. Ethnologie d’un laboratoire japonais 2008, Kuma Kengo. Une monographie décalée 2009, L’univers à vue d’œil 2012  en ligne). Elle a ensuite collaboré avec un photographe et un artiste plasticien dans le cadre d’une d’enquête, conçue à l’initiative du Centre de culture scientifique, technique et industrielle F93, qui portait sur le grand collisionneur de particules du CERN (Les Incommensurables 2015). Depuis l’automne 2012, elle a entamé une nouvelle recherche sur la vie après la catastrophe de Fukushima et a contribué, sur cette question, à la constitution d’un collectif hybride, Call It Anything, chapeauté par F93, regroupant plusieurs chercheurs en sciences sociales et des artistes et vidéastes autour d’expérimentations croisées portant sur les thèmes du trouble, du territoire abîmé, de la radioactivité, de la recomposition des existants à découvrir ici.‍Dans ce podcast, Sophie Houdart nous propose une lecture croisée de son expérience d’enquête à Fukushima avec le contexte pandémique actuel. Il s’agit d’un essai écrit pendant le confinement à la demande des éditions du Seuil qui programme une série de recueils sur « l’après ». ‍
27:52 1/12/21
TERRITOIRES AFFECTÉS 2/7 : "Comment l’épidémie et les restrictions de mobilités modifient nos rapports aux espaces ?"
Aujourd’hui pour Kôdô on retrouve Katiana Le Mentec. Attention, spoiler : le podcast que vous allez entendre correspond à il s’agit de la deuxième partie de la conférence. Katiana est anthropologue et ethnologue de la Chine au CNRS et au centre d’étude de la Chine moderne et contemporaine de l’ehess. Ce podcast est extrait de la thématique “Quand la pandémie et le confinement affectent nos rapports à l’espace” du séminaire Territoires Affectés, hébergé par l’EHESS Il s’agit d’une réflexion sur la contamination des espaces pensés, fréquentés et habités par les humains, ce que Katiana appelle leurs anthropotopies. Elle propose quelques pistes de réflexion sur ce qui nous arrive depuis quelques mois au prisme de l’anthropologie de l’évènement. Elle explore ce que le virus et les mesures de restrictions des mobilités font à nos rapports à l'espace. Elle cite les trois principaux effets bouleversants dans les rapports aux espaces : la contamination, la restrictions d'accès et les injonctions au confinement.  Pour finir elle propose une réflexion sur les processus transformateurs sur les schèmes anthropotopiques.  Bonne écoute!
37:33 12/8/20
FUTURS EN COMMUN 4/11 : "Antropocène et mémoire"
Kôdô s'est plongé dans le cycle de conférences 'Towards Sharing Common Futures' organisé par l'École nationale supérieure d'arts et de design (EnsAd). Sous la coordination d’Anna Bernagozzi, ce cycle invite artistes, chercheur-ses, designers, philosophes à échanger sur le design et les migrations. On a écouté attentivement toutes les conférences. Puis, on en a sélectionné dix qui dialoguent entre elles. Chaque intervention et chaque partie ont ensuite été soigneusement présentées et organisées pour faciliter l’écoute et surtout susciter votre curiosité à découvrir l'ensemble des conférences.Patrick Degeorges est philosophe et spécialiste des sciences et politiques de soutenabilité. Il a dirigé, jusqu'en 2021, à l'Ecole Normale supérieure puis à l’Ecole urbaine de Lyon, un programme de formation transdisciplinaire, l'Anthropocene Curriculum, pour intégrer dans l'enseignement supérieur les enjeux de transition écologique et énergétique. ‍Dans cette conférence, Patrick Degeorges s’intéresse à l’anthropocène, un concept scientifique émergent utilisé en sciences de l’environnement pour décrire la période marquée par les conséquences de l’activité humaine sur la biosphère. Il explique comment l'anthropocène induit une "aliénation cognitive" qui pourrait s’avérer profondément déstabilisante sur le plan politique. Il pointe les risques mondiaux sans précédent qui distinguent notre époque de toutes les autres cultures et formes sociales.Découvrez la conférence de Patrick, bonne écoute🔥 Retrouvez KÔDÔ sur INSTAGRAM : https://instagram.com/kodotalks/
39:57 12/8/20
FUTURS EN COMMUN 3/11 : "Rôles du designer : observateur, participant ou facilitateur ?"
Kôdô s'est plongé dans le cycle de conférences 'Towards Sharing Common Futures' organisé par l'École nationale supérieure d'arts et de design (EnsAd). Sous la coordination d’Anna Bernagozzi, ce cycle invite artistes, chercheur-ses, designers, philosophes à échanger sur le design et les migrations. On a écouté attentivement toutes les conférences. Puis, on en a sélectionné dix qui dialoguent entre elles. Chaque intervention et chaque partie ont ensuite été soigneusement présentées et organisées pour faciliter l’écoute et surtout susciter votre curiosité à découvrir l'ensemble des conférences.Simón Ballen Botero est un designer d’objets colombien, un explorateur passionné des cultures et traditions locales. Il est designer au studio Formafantasma à Amsterdam.Dans cette conférence, il explore le potentiel du design dans le processus de préservation et de collaboration autour du patrimoine culturel. Il considère les objets de design comme des porteurs de mémoire et de traditions, soulevant des questions cruciales sur la culture matérielle, l'identité et l'héritage. À travers son travail, il souhaite appréhender les objets comme des outils permettant de préserver et de célébrer la diversité des individus et des récits liés à leur fabrication.Découvrez la conférence de Simón, bonne écoute🔥 Retrouvez KÔDÔ sur INSTAGRAM : https://instagram.com/kodotalks/
36:59 12/8/20
Lancement Kôdô
Nous sommes le pont entre vous et l’infini savoir. Nous voulons mettre en lumière les chercheur.euse.s, et chercheuses leur travail et leurs découvertes. Ensemble, créons un espace inédit de connaissance : un espace où l’opinion cède la place aux savoirs. Un espace où auditeurs, speakers et acteurs de la culture scientifique prolongent l'expérience des conférences au delà des bancs des amphis. Bienvenue dans l’amphi du futur ! Accédez aux événements et aux savoirs qui secouent la Recherche et découvrez nos interviews inédites de chercheurs de tout horizon, des podcasts, des vidéos et pistes de lecture ! Rejoignez un réseau qui vous stimule, entrez dans la communauté Kôdô et reprenez connaissance !
00:57 11/6/20
FUTURS EN COMMUN 2/11 : "Enseignement du design : cultiver la citoyenneté cosmopolite”
Kôdô s'est plongé dans le cycle de conférences 'Towards Sharing Common Futures' organisé par l'École nationale supérieure d'arts et de design (EnsAd). Sous la coordination d’Anna Bernagozzi, ce cycle invite artistes, chercheur-ses, designers, philosophes à échanger sur le design et les migrations. On a écouté attentivement toutes les conférences. Puis, on en a sélectionné dix qui dialoguent entre elles. Chaque intervention et chaque partie ont ensuite été soigneusement présentées et organisées pour faciliter l’écoute et surtout susciter votre curiosité à découvrir l'ensemble des conférences.Massimo Santanicchia est Professeur associé et directeur de programme en architecture à l'Université des arts d'Islande, Reykjavik. Dans ce podcast, il explore le concept de citoyenneté cosmopolite dans l'éducation au design, en se penchant particulièrement sur le cours de design intitulé "Together" à l'Université des arts d'Islande. Découvrez la conférence de Massimo, bonne écoute 🔥 Retrouvez KÔDÔ sur INSTAGRAM : https://instagram.com/kodotalks/
24:20 11/6/20
FUTURS EN COMMUN 1/11 : "Docu-design à Calais : redéfinir le rôle du design"
Kôdô s'est plongé dans le cycle de conférences 'Towards Sharing Common Futures' organisé par l'École nationale supérieure d'arts et de design (EnsAd). Sous la coordination d’Anna Bernagozzi, ce cycle invite artistes, chercheur-ses, designers, philosophes à échanger sur le design et les migrations. On a écouté attentivement toutes les conférences. Puis, on en a sélectionné dix qui dialoguent entre elles. Chaque intervention et chaque partie ont ensuite été soigneusement présentées et organisées pour faciliter l’écoute et surtout susciter votre curiosité à découvrir l'ensemble des conférences.On poursuit notre exploration des liens entre design et migration avec Elizabeth Hale, chercheuse en design au CyDRe (Cycle design recherche) à l'école supérieure d’art et design de Saint Etienne et enseignante à l'Ecole supérieure d’arts et design Valenciennes. Elle évoque dans cette conférence une aspiration qui hante l'histoire du design : celle de changer, voire de sauver le monde.Son approche baptisée Docu-Design, répond à la prise de conscience autour des dangers potentiels du design humanitaire qui, bien que bien intentionné, peut parfois nuire aux personnes qu'il cherche à aider. Contrairement à une pratique de design conventionnelle qui vise à changer, transformer ou à améliorer, le Docu-Design désigne et documente. Découvrez la conférence d'Elizabeth, bonne écoute ! Pour visionner la vidéo diffusée lors de la conférence elle apparait dans cette vidéo (à partir de 33min): https://vimeo.com/392449534 Découvrez les autres podcasts du cyle "Towards Sharing Common Futures" sur le soundcloud @kôdôtalks! 🔥 En attendant, retrouvez KÔDÔ sur Instagram : https://instagram.com/kodotalks/
27:45 11/6/20
TERRITOIRES AFFECTÉS 1/7 : "Qu'est-ce qu'un "évènement" ? L'exemple du Covid-19"
Katiana est anthropologue et ethnologue de la Chine au CNRS et au centre d’étude de la Chine moderne et contemporaine Ce podcast est tiré de la conférence #1 “Quand la pandémie et le confinement affectent nos rapports à l’espace” du séminaire Territoires Affectés propulsé par l’EHESS Découvrez le reste du programme ici (ici : https://cecmc.hypotheses.org/60569) Il s’agit d’une réflexion sur la contamination des espaces pensés, fréquentés et habités par les humains, ce que Katiana appelle leurs anthropotopies. Elle propose quelques pistes de réflexion sur ce qui nous arrive depuis quelques mois au prisme de l’anthropologie de l’évènement. La voix que vous allez entendre est celle de la comédienne Alma Livert qui interprète la conférence de Katiana. Retrouvez la seconde partie de cette réflexion le mois prochain ! 🔥 En attendant, retrouvez KÔDÔ sur les réseaux sociaux : ➡️ FACEBOOK : https://www.facebook.com/kodotalks/ ➡️ INSTAGRAM : https://instagram.com/kodotalks/ (CC BY-NC-SA 4.0) https://creativecommons.org/licenses/... Cette oeuvre vidéo et audio de Kôdô est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage dans les mêmes conditions 4.0 International. En cas de réutilisation, mettre obligatoirement un lien vers la source originale entière. Merci.
34:17 11/5/20

Similar podcasts