Show cover of La Voix des Sillons

La Voix des Sillons

Parce que la musique ce n’est pas que de la musique, La Voix des Sillons, des chroniques zinzins pour oreilles curieuses, sur les artistes, chanteurs et musiciens, qui font la musique et nous la font aimer. Dans chaque épisode, Frédéric Terrien, aka Gros Naze, t’offre une autre façon de découvrir la vie et le parcours des artistes que tu aimes, via des récits pleins de tripes et d’émotions, drôles et décalés, rock et pas rock, chanson française et pop anglaise, punk et reggae, daube planétaire et indé exclusif, merde en boîte et albums culte. Avertissement, ces critiques musicales peuvent contenir une pincée de mauvaise foi et provoquer une légère irritation, mais c’est pour ton bien.Au-delà des genres musicaux et des époques, La Voix des Sillons, une autre façon d’écouter la musique. Un podcast inspirant pour enrichir tes playlists. Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts,  ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toi Et pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal.  Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.

Tracks

Cette fois Gros Naze is vraiment reviendu !
Cette fois ça y est, Gros Naze is vraiment back. Écoute ce tout dernier épisode de La Voix des Sillons, tu sauras tout sur Good Morning Music ! Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
09:16 1/8/24
Gros Naze is bientot reviendu !
10 mois après, Gros Naze is reviendu. Enfin presque, disons, bientôt reviendu, écoute ce faux épisode pour tout savoir sur ce qui se prépare, ça me démangeait tellement ! En attendant, bonnes fêtes, pleines d'amour, de sexe, de santé et de... chablis ! Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
28:58 12/15/23
Éternels The Cure, pour finir en beauté
Ce n’était pas prémédité, juré crois de bois croix de fer si je mens je vais en enfer.Dans ma tête, jusqu’à il y a peu, le podcast allait être éternel, aussi jamais je ne m’étais imaginé devant une feuille blanche pour la dernière fois, alors que les Cure, forcément ça allait être la fête, je les réservais pour le numéro 1 000, ensuite j’allais repartir pour un tour, comme aux premiers jours.Mais j’aurais été fort embêté pour le numéro 2 000, qui aurais-je mis qui soit au moins l’équivalent des Cure ? Ha, j’aurais été contraint de republier l’épisode, parce que, entre nous soit dit, lorsque je fais le bilan de tout ce que j’écoute depuis un demi-siècle, il faut vraiment que j’aie abusé de verres de chablis pour mettre un autre groupe que les Cure, comme mon phare dans la nuit.. Épisode nº 7.208.137, tout du moins est-ce là le ressenti de Gros Naze, Elvis sait si j’ai adoré tout le chemin parcouru, mais est venue l’heure de baisser le rideau, la tournée est finie, je rentre chez moi.. Genre : celui d’une belle partie de ma vie, un mélange de rock, de new wave, de gothique, de psychédélique, mixé dans une grande marmite, et assaisonné d’un flacon de spleen, de quelques gouttes de mélancolie et d’une pincée de désespoir.. Époque : de 1978 à aujourd’hui, une vie entière à écouter le gros Robert faire pleurer sa voix et sa guitare, me tourmenter l’âme et me déchirer le cœur. Bon gros naze c’est fini là t’as plus 20 ans !. De 1 à 10, probabilité que cet épisode soit le dernier : 10. Artiste : The CurePour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiTu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
38:01 3/26/23
#52 REDIF – La Malle aux Sillons – The Doors
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à The Doors.Les Doors, double ration de boulot pour ma pomme, car le groupe n’est que la moitié de l’histoire, l’autre étant Jim Morrison, comme deux inconnues d’une même équation.Et puis, les Doors font partie de ces groupes qui ont, dès le départ, dépassé leur seule condition de bande de potes qui font de la musique, pour devenir un groupe culte, qui a convulsé les US, créé un tremblement de terre dont les ondes sismiques se font encore sentir plus d’un demi-siècle après leur dernière chanson jouée ensemble, et entraîné à sa suite une légion de fans aux aguets, veillant à ce que tout dérapage soit dûment puni. Qu’Elvis me protège.. Genre : rock psychédélique, acid rock, blues rock. Époque : de 1966 à 1971. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : il y a des groupes comme ça, il est inimaginable que quelqu’un en âge d’écouter ce podcast ne connaisse pas, ne serait-ce que de nom et même très vaguement, mais on ne m’y reprendra plus, alors je laisse la barre à 9 et demie.. Artiste : The Doors. Numéro de l'épisode : #52 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
28:37 3/25/23
#51 REDIF – La Malle aux Sillons – Lloyd Cole
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à Lloyd Cole.Été 1984, le bel âge, on faisait les cons en écoutant Rattlesnakes, le soleil était tout le temps haut dans le ciel même les jours de pluie, les filles nous affolaient avec leurs petites robes de coton, leurs sourires nous enivraient, on était les rois du monde, la vie allait être formidable et la joyeuse mélancolie de cet album en était la bande-son rêvée, on se le passait tout le temps, en boucle, on l’avait en vinyle et en cassette, et dans la boite à gants il y avait toujours un stylo Bic au cas où la bande magnétique se serait pris les pieds dans la tête de lecture de l’autoradio rudimentaire. Et 40 ans après, on prend le même plaisir à l'écouter, lui n’a pas pris une ride, superbe.. Genre : un mix savant de folk pop et rock. Époque : depuis 1984. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : la question est simple, la réponse l’est de moins en moins, j’en perds mon latin, il y a peu une auditrice du podcast m’avouait n’avoir jamais entendu parler de trois des artistes de ces dernières semaines, ni Fiona Apple, ni Aloe Blacc ni Lizzy Mercier Descloux, forcément maintenant je doute de tout, alors pour en revenir à nous moutons en base 10, je dirais ….. 7 ?. Artiste : lloyd cole. Numéro de l'épisode : #51 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
15:20 3/22/23
La Luciani et les 4 Gnangnans, adieux sillonesques
Non ! Rassure-toi ! Je ne vais pas te trahir au dernier moment. Ni Luciani ni Gnangnan, juste quelques mots pour faire mes adieux sillonesques, avant un dernier épisode la semaine prochaine.Mais promis juré croix de bois croix de fer si je mens je vais en enfer, je reviendrai.Merci à toi, merci à moi.À bientôt.Gros Naze.. Genre : un gloubiboulga de chanson française, variété et pop anglaise, mais fondamentalement cette fois on s’en tamponne le coquillard. Époque : de il y a bien trop longtemps à, j’ai bien peur, dans trop d’années encore. De 1 à 10, probabilité que cet épisode va te faire pleurer : 1. Artiste : Clara Luciani and the Four Gnangnans de LiverpoolPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
25:58 3/20/23
#50 REDIF – La Malle aux Sillons – Le rock n’est pas mort
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré au rock, qui n’est pas mort, mais que plus personne n’écoute.Épisode #50 !! Allez ziva, lâche-toi : joyeux anniversaire gros naze ! Du coup je me/t’ai fait un cadeau, une sélection de 25 propositions rock de ces 12 dernières années.Car même si plus personne n’en écoute, et malgré les apparences, le rock jouit d’une vitalité créatrice étonnante, il continue de s’en créer et de s’en jouer partout dans le monde, tous les jours qu’Elvis fait.Le truc c’est que les gens sont feignants et manquent de curiosité. Mais toi t’es pas comme ça n’est-ce pas ? Allez, suis-moi pendant 15 minutes afin de découvrir des trucs dont tu n’as probablement jamais entendu parler mais qui méritent de s’y arrêter.. Genre : rock. Époque : depuis 2010. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 1 virgule quelque chose, et là est une partie du problème.. De 1 à 10, probabilité que tu me remercies pour cet épisode passionnant : 1 virgule quelque chose, et là est l’autre partie du problème.. Artiste : tout un tas. Numéro de l'épisode : #50 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
25:06 3/18/23
#49 REDIF – La Malle aux Sillons – The Strokes
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à The Strokes.En 2000, on croyait la recette du rock perdue à jamais, on se disait que les synthétiseurs et autres ordinateurs avaient eu raison de l’analogique et du son brut et sec d’une corde pincée ou d’une peau percutée, et puis, alléluia, sont apparus les Strokes, investi d’une mission divine, dépoussiérer les enceintes de la planète entière avec un retour aux racines, aux fondamentaux, à la bonne vieille sauce du rock, comme au temps béni du CBGB de New York ou du Marquee Club de Londres.. Genre : rock. Époque : depuis 2000. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 3,14. Bon, t’es pas idiot, t’as reconnu ce nombre, on parle de pi, du reste on en parle de dépit, une réalité désabusée, car si l’audience de ce podcast était représentative de la population française, et pour ce que j’en sais on est loin du compte tant il semble écrit par et pour des quinquas déclinants, 3,14 serait très au-delà de la réalité, car le rock, le vrai, malmené par la musique urbaine depuis des lustres, est amené à jouer un rôle de plus en plus secondaire dans les aspirations musicales des mômes. Et ce n’est pas s’aventurer beaucoup que de dire qu’aujourd’hui 6,84 gamins sur 10 ignorent qui sont les invités de ce numéro de la voix des sillons.. Artiste : The Strokes. Numéro de l'épisode : #49 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
17:01 3/15/23
Les Stones, le Rock.
Depuis 1962, les Stones ont fait fi des modes et des genres mouvants, éternels adolescents passés avec la même aisance glorieuse du vinyle au streaming, et si Elvis fut le King of Rock’n’roll, les Stones continuent aujourd’hui d’être les Kings of rock.Après six décennies d’albums historiques, de chansons mythiques et de tournées mirifiques, les Stones construisent la légende du rock mieux qu’aucun autre groupe, ils SONT le rock, les survivants de toutes les époques, catalyseurs de tous les ingrédients nécessaires à un genre musical malmené et délaissé par le grand public, mais qu’on n’imagine pas ne pas survivre aux siècles à venir.. Genre : Rock. Époque : de 1962 à aujourd’hui, ça veut dire que ces mecs-là s’échinaient déjà sur leurs instruments et derrière un micro alors que je n’étais pas même une idée dans la tête de mes parents, et je vais avoir 60 ans cette année, c’est complètement dingue, prends bien la mesure de la chose parce qu’une telle longévité plus jamais ne se reproduira. Enfin, j’ose espérer que Aya Nakamura aura cessé de nous martyriser bien avant 2080, ou alors quelqu’un en haut lieu a décidé de punir la vacuité de l’homme.. De 1 à 10, probabilité que ce soit l’avant-dernier épisode musical de ce podcast : 10. Épisode : 135. Artiste : les StonesPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
34:48 3/13/23
#48 REDIF – La Malle aux Sillons – Billy Idol
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à Billy Idol.Le gars Billy, 46 ans on the road, et pourtant, celui qui s’est toujours vêtu avec des restes de canapé chez Cuir Center est encore là, droit dans ses bottes, sortant disque après disque, donnant concert après concert, niant année après année avoir jamais trahi le mouvement punk, auquel il avait pourtant adhéré dès le départ, pour faire de la pop et vendre des millions de disques. C’est un choix qu’il assume pleinement et à ses 67 ans, le gars Billy se moque royalement de ce qu’on peut en penser.. Genre : pop, pop rock. Lui me menacerait de son légendaire rictus, côté gauche de sa lèvre supérieure tordu, afin que je rajoute punk à la liste, mais personne n’est dupe, lui non plus du reste.. Époque : depuis 1976. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 9 et demie. À celles et ceux qui feraient partie des 0,5 restants, cette fois je ne dirai rien, car ce n’est pas bien grave, va en paix, mais écoute bien la dernière chanson de l’épisode.. Artiste : Billy Idol. Numéro de l'épisode : #48 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
17:17 3/11/23
Hors-Série #6, Gros Naze
Le français est une langue démoniaque, pour rester poli, avec des centaines de règles qui servent essentiellement à nous rendre dingues. Sauf Jul et Aya Nakamura, qui s’en tamponnent le coquillard.Depuis la correction par une professionnelle de mon livre « Ça arrive à tout le monde », j’ai commencé à m’intéresser d’encore plus près à notre langue, à la recherche de la règle impossible, et c’est complètement dingue car il y en a des centaines, voire des milliers, toutes complètement tordues.Mais au bout du compte c’est assez passionnant, le vrai problème, c’est de les retenir. Et ce sont donc toutes ces règles que je vais décortiquer de la façon la plus simple et claire possible dans mon nouveau podcast « On fait des fautes, mais on s’soigne », afin que toi et moi on améliore notre niveau en français, et bien entendu, dans la bonne humeur, avec les blagues à deux balles de Gros Naze habituelles.. Genre : auto-promotion, oui, je sais, je m’embête pas, en même temps j’aurais tort de me gêner. Époque : de 2023 à dans très longtemps si Elvis me prête vie et si ça plait. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 1, c’est du reste le but du jeu de ce hors-série que de te le faire connaître.. Épisode : Hors-série #6. Artiste : Gros Naze. Non, je ne vais pas me mettre à chanter, et pourtant Elvis sait si on besoin de pluie.Pour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
05:45 3/9/23
#47 REDIF – La Malle aux Sillons – Stromae
Le phénomène Stromae, ce touareg androgyne aux yeux vert de gris, comme le décrit le New York Times, ce grand dégingandé qui ressemble à Jude Law dans le film IA de Spielberg, qui ne monte jamais sur scène sans son nœud papillon, et qui, à base de ritournelles électro dépressives addictives et de spleen clinique ultra mélodique, est devenu un monument de la musique, un artiste francophone incontournable dans le monde entier, et pas seulement là où on parle français, mais également dans des pays où on comprend rien à ce qu’ils disent.Sinon, comment expliquer que sa chanson Papaoutai a été vue sur Youtube 870 millions de fois !!! Et moi qui n’avais jamais écouté Stromae jusqu’à ce que je réalise cet épisode !. Genre : pop, dance-pop, pop-rap, house, electro house, disco house, edm, ce dernier là, edm, je sais pas qu’est-ce que c’est, mais ça fait très chic, et puis c’est la wikipedia qui le dit. Époque : depuis l’année 2000. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : j’imagine que 10, mais là je fais pas trop le malin, tu vas comprendre pourquoi dans un instant. Artiste : Stromae. Numéro de l'épisode : #47 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
18:34 3/8/23
Elvis Presley, God.
On parle là du plus grand artiste musical de tous les temps, probablement le seul dont on puisse assurer sans peine que le nom perdurera tout au long des prochains millénaires, si toutefois l’Appolon de la Volga et quelques autres satrapes psychotiques et névrosés cessent de faire les marioles et de jouer à celui qui a la plus grande, alors qu’ils en ont une toute petite.Et quand je dis le plus grand, je ne dis pas le meilleur, chacun verra midi à sa porte, mais au-delà des goûts, il est indéniable qu’il a mis la barre tellement haut que jamais personne ne s’en approchera ni ne fera d’ombre à son mythe.. Genre : la vie sur terre. Époque : de 1953 à 1977. De 1 à 10, probabilité que je ne vais pas poser la question habituelle : 10. Épisode : 134. Artiste : DieuPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
30:26 3/6/23
#46 REDIF – La Malle aux Sillons – Yves Montand
Aujourd’hui, s’il était encore parmi nous, Yves Montand aurait cent ans et demi, comme disent les toupti qui n’en peuvent plus d’attendre d’être grands.Pour son centenaire, la France lui aurait préparé une cérémonie comme on aime par ici, sous les ors de la République, avec les honneurs du JT de TF1, des rediffusions en veux-tu en voilà, plein de bons sentiments sur les réseaux sociaux, on parlerait même de lui réserver une place au panthéon, mais que nenni, Yves Montand s’en est allé en 1991, à l’âge de 70 ans. Il y a 31 ans. Pourtant, c’est comme si c’était hier.. Genre : chanson française, music-hall. Époque : de 1945 à 1988.. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 10. Tout autre nombre serait une insulte au XXe siècle, à Edith Piaf, à Simone Signoret, à Marilyn Monroe, à Jacques Prévert, à Paris, au music-hall, à la chanson française, et à lui, donc.. Artiste : Yves Montand. Numéro de l'épisode : #46 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
16:31 3/4/23
#45 REDIF – La Malle aux Sillons – Janis Joplin
Janis Joplin, une voix exceptionnelle, des performances en concerts incomparables, toutes ces drogues dont elle s’alimentait, un visage déplaisant, et pourtant la légende Joplin ne serait pas complète sans son adhésion au Club des 27, une association honorifique à but non lucratif qui a la particularité de n’autoriser l’inscription de nouveaux membres qu’une fois ceux-ci morts, dans leur 27e année, et où l’on trouve également Brian Jones, des Stones, Jimi Hendrix, Jim Morrison, Kurt Cobain et Amy Winehouse et une vingtaine d’autres.. Genre : blues rock psychédélique, acid rock, acid folk, blues rock, machin folk, bidule blues, truc rock et tout le tintouin. Époque : de 1963 à 1970.. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 9,9. Je ne mets pas dix, parce que figure-toi que pas plus tard qu’hier, quelqu’un m’a dit qu’il avait écouté l’épisode sur Roy Orbison sans en avoir jamais entendu parler, jusqu’à ce que sonne Pretty Woman, le truc de dingue. Du coup je l’ai bloqué sur Whatsapp, faut savoir être cohérent.. Artiste : Janis Joplin. Numéro de l'épisode : #45 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
17:15 3/1/23
Bashung, notre roi à nous
Jusqu’à sa mort et en douze albums, et malgré plusieurs suicides commerciaux, Bashung a su gagner le cœur d’un large public, des médias et de ses pairs, en s’imposant comme l’alchimiste du rock’n’roll et de la chanson française, dans une démarche d’une exigence absolue et d’une originalité jamais vue jusqu’alors, qui lui permit d’occuper la place enviée tenue auparavant par Gainsbourg : celle d’un artiste dont l’aura transcendait sa seule condition de musicien, alors que jamais il ne cessera d’être autre chose, refusant de devenir un donneur de leçons comme tant d’autres.. Genre : Rock mâtiné de chanson française, ou l’inverse. Époque : de 1966 à 2009, quatorze ans déjà. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : toi je sais que tu connais, sinon tu ne serais pas là, ceux qui m’inquiètent en revanche, ce sont les gamins, ados ou jeunes adultes, je crains qu’il n’y ait ni relève, ni transmission de flambeau ni leg musical, ils ignorent qu’un jour il y a eu un géant de la chanson, aux paroles énigmatiques et à la musique flamboyante, et à quoi bon essayer de leur passer le témoin, ils sont prisonniers à leur insu de ce que l’industrie leur prépare sur la base d’algorithmes aussi pernicieux qu’abrutissants, et érigent des statues plaquées or à des Aya Nakamura et autres Jul blasphématoires et qui jamais n’auront leur place dans l’histoire. Oui je sais je ne suis qu’un vieux ronchon, il est temps que j’arrête ce podcast !. Numéro de l'épisode : 133. Artiste : BashungPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
32:12 2/27/23
#44 REDIF – La Malle aux Sillons – Lizzy Mercier Descloux
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à Lizzy Mercier Descloux.Qui était donc cette jeune française qui posait enlacée aux bras de Patti Smith dans le New-York de la fin des années 70 ? En France, plus de quarante ans après, Lizzy Mercier Descloux reste une artiste méconnue, une énigme, un peu maudite, incomprise parce que toujours en avance sur les modes, culte mais pas trop, rebelle forcément, tandis qu’à New York, de nombreux artistes continuent aujourd’hui encore de se réclamer du leg artistique et de la vitalité créatrice de cette jeune parisienne débarquée en pleine vague punk. Une drôle d’histoire comme on les aime dans ce podcast, et que je m’en vais te raconter.. Genre : funk, groove, musiques du monde, no wave. Époque : de 1976 à 1988.. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : alors, elle a un nom à rallonge très particulier, ça aide, et si ça ne suffit pas, peut-être te souviens-tu de son seul relatif succès, dans lequel elle parle d’herbivores ruminants de la famille des bovidés, sous famille des antilopinés, qui auraient disparu. Sur la base de tous ces éléments mnémotechniques, je dirais donc 7.. Artiste : Lizzy Mercier Descloux. Numéro de l'épisode : #43 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
18:44 2/25/23
#43 REDIF – La Malle aux Sillons – The Who
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à The Who.Entre 1964 et 1978, The Who furent quelque chose comme la dream team de la musique, les galactiques du rock’n’roll, les barjots de la scène, une somme de talents, mais aussi d’égos, d’excès et de frasques, qu’on ne reverra plus jamais.En quinze ans, les Who nous ont laissé une série de chansons légendaires qui fleurent bon ces années où le rock bousculait les traditions, dépoussiérait la télé, faisait trembler l’establishment musical et poussait les plus jeunes à réclamer leur place dès que les premières notes résonnaient à la radio ou dans un juke-box.. Genre : rock, écrit de lettres hautes comme des montagnes, entourées de mille enceintes Marshall et guitares Fender, bombardées de faisceaux de lumières, arrachant sourires béats et irradiant jeunesse éternelle, du rock quoi.. Époque : de 1964 à 1978, avant, ils se cherchaient, après, ils se sont perdus.. De 1 à 10, probabilité que je reprenne deux fois des moules : non mais tu pensais quand même pas que j’allais poser la question de savoir si tu connais ! Que périsse dans les flammes de mordor quiconque n’en aurait jamais entendu parler.. Artiste : The Who. Numéro de l'épisode : #43 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
18:03 2/22/23
Johnny Rotten, John Lydon, le dernier des héros
La déflagration causée par le seul et unique album des Sex Pistols les a convertis en l’un des groupes les plus influents de l'histoire du rock, et au-delà des centaines de vocations musicales qui sont nées durant leurs premiers concerts, comme les Clash, Joy Division ou Billy Idol, son impact se ressent encore aujourd'hui dans notre rapport aux sons, au look, à la mode, aux images, au do it yourself.Le punk en général et les Sex Pistols en particulier ont changé la physionomie du XXème siècle en ce sens qu’ils ont cassé le rock en deux et ont tué chacune des deux parties. À louer et glorifier la révolte, tout en laissant entrevoir pour la première fois les rouages économiques et les ressorts commerciaux des coulisses de l’industrie musicale, les Sex Pistols ont un temps redonné du lustre à l’innocence du rock, avant de lui tirer une balle dans la nuque.. Artiste : John Lydon / Johnny Rotten ou l’inverse. Genre : punk, post punk, dub, electro, dance. Époque : de 1976 à aujourd’hui, bientôt un demi-siècle de provocations, certaines géniales, d’autres, plus récentes, à deux balles, les naufrages de l’âge, serais-je tenté de dire. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 10, et ce bien malgré toi.. Numéro de l'épisode : 131Pour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
30:55 2/20/23
#42 REDIF – La Malle aux Sillons – Aloe Blacc
Aloe Blacc fait partie du grand sac des artistes connus essentiellement pour un unique hit, dans son cas « I need a dollar », alors que le reste de leur production est riche de mille morceaux au moins aussi bons, voire plus.Aloe Blacc est une ode à la diversité, au bon goût et aux chansons bien faites, sur lesquelles il pose une voix douce et chaude, sans hystérie, et ça le vexe que tu ne retiennes de lui qu’il a besoin d’un dollar, et moi aussi. Je veux dire, moi aussi ça me vexe.. Genre : soul, r’n’b. Époque : de 2003 à aujourd’hui. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 9, pour le tube qui l’a révélé en 2010, 5 pour son nom parce que tu n’as aucune mémoire, et 1 pour le reste de son répertoire parce que tu t’en tamponnes le coquillard, et ça c’est fort dommage parce que ce monsieur fait de salement jolies choses, heureusement la voix des sillons est source de savoir, reconnue d’intérêt publique depuis septembre 2021 et embouteillée chaque lundi et jeudi.. Artiste : Aloe Blacc. Numéro de l'épisode : #42 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
15:55 2/18/23
#41 REDIF – La Malle aux Sillons – Grace Jones
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à Grace Jones. Années 80 vendues à la mode et aux médias envahis par des mannequins qui n’avaient rien à dire et à qui du reste on ne demandait rien, et au milieu de ce maelstrom de flashs, de micros tendus à bout de bras, de bousculades et d’éclats de voix, la miss Grace, vêtue des robes les plus folles et des smokings les plus chics, s’élevait au-dessus de la foule, déesse exubérante, excessive et magique, assumant parfaitement son rôle caricatural d’objet du désir de ces hédonistes qui tournaient autour, attirés par l’androgyne sulfureuse et repoussés par l’extravagante capricieuse. LA STAR.. Genre : disco, pop, reggae, new wave, rock, funk. Époque : de 1975 à 2008. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : moins de 10 me semble inconcevable, mais il faut se faire une raison, ce monde ne tourne pas rond.. Artiste : Ladies & gentleman, Miss Grace Jones. Numéro de l'épisode : #41 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
21:40 2/15/23
#HS3 REDIF – La Malle aux Sillons – Saint Valentin
Hommage plutôt drôle à celles et ceux devant qui l’amour se dérobe, et qui vont vivre seuls ce 14 février, les célibataires, les solitaires, les abonnés de la friend zone, les séparés, les veufs, les tout juste virés, les vieux garçons, les catherinettes, les forçats, les ermites, les naufragés, les qui osent pas, les qui demandent la lune, les qui regardent ailleurs, les abonnés à Youporn, bref, celles et ceux pour qui le 14 février est un jour maudit, qui leur rappelle combien la vie est injuste. Ou ne sont-ils pas justement les plus heureux ?. Genre : honni ou béni, cupidon est-il ton ami ou un gros naze ?. Époque : depuis le 3ème siècle jusqu’à aujourd’hui.. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : des 39 artistes qui peuplent ce hors-série, tu en connais au moins 37, néanmoins, celle qui compte, c’est la 39ème et dernière.. Artiste : tout un tas, donc. Numéro de l'épisode : #HS3 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal.Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
14:57 2/14/23
David Bowie, le beau Heroes aux yeux dépareillés et à la coupe mulet
Pendant les années 70, Bowie va publier onze albums incroyablement en avance sur tout et dont les noms évoquent une certaine idée de la musique, sans calcul, sans concession, sans esbrouffe, dans lesquels il est moins David Bowie que les personnages qu’il crée, transgresse les normes, défie les conventions, allie musique, théâtre et danse.Onze albums, certes inégaux, mais qui marquent la décennie, comme seul Prince saura faire durant les années 80. The Man Who Sold the World, Hunky Dory, The Rise and Fall of Ziggy Stardust and the Spiders from Mars, alors qu’il n’a que 25 ans, puis Aladdin Sane, Pin Ups, Diamond Dogs, Young Americans, Station to Station, Low, Heroes, Lodger, Scary Monsters.. Artiste : David Bowie. Genre : glam rock, art rock, space rock, pop rock, dance-rock, pop, jazz, musique expérimentale. Époque : de 1962 à 2016, te fatigue pas j’ai compté pour toi, ça fait 54 ans de musique. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : alors pour la pâte à galette, rajoute un ou deux jaunes d’œuf avant de la laisser reposer deux heures, elles seront joliment dorées à la cuisson.. Artiste : The Konrads, The King Bees, The Manish Boys, The Lower Third, The Riot Squad, Hype, Arnold Corns, Tin Machine, the Thin White Duke, Tao Jones, Halloween Jack, John Merrick, David Robert Jones, j’ai nommé, David Bowie. Numéro de l'épisode : 131Pour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
30:28 2/13/23
#40 REDIF – La Malle aux Sillons – Roy Orbison
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à Roy Orbison. Qu’ont donc en commun Elvis, Springsteen, Billy Joel, Barry Gibb des Bee Gees, Tom Waits, Bob Dylan, les quatre gnangnans de Liverpool, Bono et The Edge ? Tous étaient fascinés par la voix de Roy Orbison. Et pour certains, un poil envieux. Faut dire que Roy Orbison avait la voix des élus, unique, extraordinaire.Écoute le récit de sa vie, à la Dickens, c’est du lourd. Mais c’est beau.. Genre : rockabilly, rock, ballades pop. Époque : de 1953 à 1988. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : le piège, je dirais 9.. Artiste : Roy Orbison. Numéro de l'épisode : #40 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
17:20 2/11/23
#39 REDIF – La Malle aux Sillons – Bérurier Noir
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré aux Bérurier Noir. Les Bérus, de 83 à 89, six ans de rébellion musicale, l’équivalent de ce que représentèrent dix ans plus tôt les Sex Pistols ou les Clashs en Angleterre.Issus de la scène alternative qui couvait ou bouillait dans les squats industriels parisiens, centres névralgiques de la mouvance keupon de la capitale, les Bérus, en reálité, n’auraient jamais dû voir le jour, puisque leur date de naissance correspond à l’enterrement des Beruriers Rebelles ou Beruriers Véritables ou encore Beruriers Moines, tous noms donnés de 78 à 83 à une formation fluctuant au gré des entrées et sorties des musiciens, jusqu’à ce qu’elle s’établisse définitivement comme Bérurier Noir.. Artiste : Bérurier Noir. Genre : punk, alternatif, fiesta contestataire, joyeux merdier, grosse déconnade. Époque : de 1978 à 1989. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : là j’avoue que je ne suis pas très sûr, je dirais 8.. Artiste : Bérurier Noir, les Bérus pour les potes. Numéro de l'épisode : #39 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
15:40 2/8/23
Tash Sultana et sa Stratocaster flamboyante
Tash Sultana est un phénomène musical. Il y a sept ans elle postait sa première chanson sur youtube, aujourd’hui elle joue à guichets fermés dans les plus grandes salles du monde, devant un public en extase, fasciné par cette musicienne aux pieds nus, seule sur scène, une one woman band seulement accompagnée d’une ribambelle d’instruments avec lesquels elle jongle avec une facilité déconcertante, juxtaposant et enchaînant des plages instrumentales flamboyantes de mille genres musicaux différents et sur lesquelles elle pose une voix merveilleuse.. Artiste : Tash Sultana. Genre : rock progressif psychédélique aérien new age reggae soul hip hop blues et roots, un truc comme ça même si j’en oublie sûrement. Époque : depuis 2016. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 1. De 1 à 10, probabilité que tu me remercies de lui dédier un épisode : si j’en crois mon soudain emballement pour cette jeune artiste, je dirais 10, mais peut-être as-tu décidé de m’énerver à rester insensible à ce que tu vas écouter dans un instant, donc je dirais 3.. Numéro de l'épisode : 130Pour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
26:49 2/6/23
#38 REDIF – La Malle aux Sillons – Texas
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à Texas. Quand elle était petite, comme métier Sharleen Spiteri voulait faire Patti Smith. Bon, soyons honnêtes, elle a dû arrêter l’école en troisième, parce que depuis 30 ans, elle fait du Sharleen Spiteri et on est très loin de la Patti.En revanche, financièrement, elle a suivi la bonne filière, puisque Texas en est à quarante millions de disques vendus, y a pire comme métier. Et puis il y a ce disque solo, Melody, pas mal du tout.. Artiste : Texas. Genre : 85% pop, 10% rock, 5% torpeur. Oui je sais c’est pas un genre musical, mais c’est la faute de la chanteuse, elle me fait bailler.. Époque : de 1989 à aujourd’hui. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 9 et demie. Et cette fois je ne jetterai pas l’opprobre sur ceux qui feraient partie des 0,5%, parce que c’est pas très grave, qu’ils aillent en paix, car ça ne durera pas.. Numéro de l'épisode : #38 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
13:57 2/4/23
#37 REDIF – La Malle aux Sillons – Fiona Apple
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à Fiona Apple qui, si le seul talent suffisait pour se jucher sur l'autel de la musique populaire, là où brillent de mille feux les élus empailletés dont on parlera encore longtemps après qu’ils se sont assis aux cieux aux côtés d’Elvis, devrait occuper un bout du machin, cachée derrière les seigneurs, quitte à pousser dans le vide certains artistes qu'elle n'aime pas (plus ou moins les mêmes que moi) et qui n’ont rien à y faire. Malheureusement, il y a d'autres critères d'admission, et Fiona Apple, mauvaise pomme, n'a nullement l'intention de les remplir... Artiste : Fiona Apple. Genre : chanson. Oui bah c’est tout ce que j’ai trouvé de mieux, c’est pas du rock, c’est pas de la pop, c’est pas de la soul ni du r’n’b, c’est pas non plus un mix de tout ça, en fait c’est comme pour des filles comme Aimee Mann, Tori Amos, Joni Mitchell ou Suzanne Vega, elles chantent on sait pas bien ce que c’est, juste que c’est presque toujours très beau.. Époque : de 96 à aujourd’hui. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 4.. Numéro de l'épisode : #37 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
15:03 2/1/23
Talking Heads, ou comment réduire un groupe à une unique chanson
Au milieu des années 70, le punk rock des Ramones et quelques autres trouve immédiatement une résonnance, qui vient de la rue, auprès d’un nouveau public, attiré par la sèche énergie de cette musique.À contre-courant, les Talking Heads s’inscrivent en précurseur d’une tendance frémissante, la New Wave, pour un public avide de sons nouveaux et de modernité, en produisant une musique qui déborde de partout, libre, spontanée, originale et variée, contrastant avec un jeu de scène austère, dépouillé et assez sage.. Artiste : Talking Heads. Genre : rock, new wave et un mix intelligent de sons indéfinis. Époque : de 1974 à 1991. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 9 et demi pour Psycho Killer, 9 pour le nom du groupe, et 3 pour le reste de leur musique. Numéro de l'épisode : 129Pour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
24:56 1/30/23
#36 REDIF – La Malle aux Sillons – The Police
LA MALLE AUX SILLONS, rediffusion pour les feignant(e)s de l’épisode consacré à The Police et Stewart Copeland, Andy Summers, Sting, une carrière aussi courte qu’intense et prodigue, avec pléthore de morceaux qui ont indubitablement marqué la fin des 70 et le début des 80.. Artiste : The Police. Genre : rock, pop rock, un chouïa de reggae, de world, et une pincée de punk. Époque : de 77 à 84. De 1 à 10, probabilité que tu connaisses : 10, et je ne peux pas imaginer que quelqu’un me fasse mentir.. Numéro de l'épisode : #36 redifPour l’écouter, c’est par ici si tu utilises Apple Podcasts, ici si tu utilises Deezer ou encore ici si tu utilises Spotify.Pour me contacter, pour me dire que tu as adoré (ou pas du tout mais j’y crois pas) ou encore me suggérer un artiste pour le prochain épisode, tu peux m’écrire à contact@lavoixdessillons.comGros Naze te souhaite une très bonne écoute. On se retrouve dans un prochain numéro de La Voix des Sillons, en attendant café et à la messe !Pour soutenir gratuitement le podcast :1. Abonne-toi2. Laisse-moi un avis et 5 étoiles sur Apple Podcasts, ou Spotify et Podcast Addict3. Partage ton épisode préféré à 3 personnes autour de toiEt pour le soutenir pas gratuitement :Alimenter ce podcast prend beaucoup de temps, sans compter les coûts induits. Alors, si tu prends du plaisir à écouter ces chroniques, si tu te marres, si tu apprends des choses, si tu découvres de nouveaux artistes, aide-moi à continuer, tout apport sera le bienvenu. Rendez-vous sur Tipeee ou Paypal. Tu peux aussi suivre la sortie des prochains épisodes sur mon site internet, sur ma page Facebook et sur mon compte Instagram. Hébergé par Acast. Visitez acast.com/privacy pour plus d'informations.
16:07 1/28/23

Similar podcasts