Show cover of AFRIKCHINE

AFRIKCHINE

Le podcast AfrikChine couvre et aborde toutes les questions liées à la présence et à l'engagement Chinois en Afrique. En Francais, et avec des invités exceptionnels, nous allons aborder tous les sujets : De la politique à la culture en passant par les investissements, les mines, les infrastructures etc. Qu'est-ce qui est vrai, qu'est-ce qui est faux, qu'est-ce qui devrait etre nuancé, nous abordons librement et factuellement toutes ces questions.

Tracks

Le visage humain de la Chine-Afrique en Centrafrique
Eat Bitter est un nouveau documentaire qui fait le tour du circuit des festivals de cinéma internationaux. Il raconte l'histoire de deux hommes, l'un originaire de Chine et l'autre de la République centrafricaine (RCA), qui travaillent aux extrémités opposées du secteur de la construction en RCA.Le film fait beaucoup parler de lui en raison de la façon dont il humanise les personnages principaux, apportant un soulagement attendu depuis longtemps par rapport aux caricatures qui illustrent généralement les relations entre la Chine et l'Afrique.Pascale Appora-Gnekindy , l'une des co-réalisatrices de Eat Bitter, et le producteur Mathieu Faure se joignent à Geraud pour expliquer comment ils ont conçu le documentaire et ce qu'ils vont faire pour qu'il soit vu par un large public.Pour en savoir plus sur le film, prière visiter : https://www.eat-bitter.com/ 
44:29 12/10/23
Du bois illégal de Guinée Equatorial aux Etats-Unis en passant par la Chine
Entre 2017 et 2022, au moins 1,2 million de portes en bois, vendues aux Etats-Unis par les magasins Home Depot et Jeld Wen, auraient une très forte probabilité de contenir du bois d’okoumé illégalement récolté en Guinée équatoriale, selon un rapport publié par l’Environmental Investigative Agency (EIA). Ces portes sont disponibles dans les magasins Home Depot depuis avril 2023. Ce bois serait issu d’exploitations illégales menées dans les forêts de Guinée équatoriale en complicité des hautes autorités guinéennes dont le vice-président du pays et fils du président, Teodorin Nguema Obiang. Les grumes de bois sont ensuite acheminées vers la Chine où elles sont transformées en placages et finalement exportées vers le marché international.Dans ce numéro,  pour en parler, je reçois Luke Allen, chargé de campagne et de plaidoyer zone Afrique chez EIA. 
44:28 11/29/23
RDC: Difficile cohabitation entre une mine chinoise et la population
Dans cet épisode d'AfrikChine nous recevons deux journalistes congolais basés dans la province cuprifère du Katanga dans le sud-est de la République démocratique du Congo. Ils ont publié un article reportage sur l'impact de l'expansion de la mine de la Compagnie Minière de Musonoie (Commun) dans la ville de Kolwezi. Commus est une joint-venture entre le chinois Zijin Mining et la société publique Gécamines. Elle exploite le cuivre et le cobalt. Récemment l'expansion de sa mine à Kolwezi a forcé la délocalisation des habitants de plusieurs quartiers de la ville. Vous pourrez lire le reportage sur le site de Mongabay
49:45 11/13/23
Ce que pense les congolais des investissements miniers chinois en RDC
Dans cette série de mini-podcast AfrikChine, nous nous entretenons avec des experts miniers et les acteurs du secteur cupro-cobaltifère pour évoquer les problèmes liés de ce secteur en RDC. Ces podcasts font partie d’une série de productions qui accompagnent la carte interactive du secteur cuivre et cobalt produit par le China Global South Project. Dans ce numéro, nous recevons Monsieur Yannick Kaumbo, écrivain et bloggeur qui a récemment produit un article sur la perception que l’opinion publique a des investissements miniers chinois dans le Haut-Katanga et le Lualaba. Ses interviews ont révélé des réactions mitigées empreintes d'espoir, désespoir, désillusions, et parfois de fierté. Vous pourrez son article sur notre site. Et pour en savoir plus sur la cartographie du cobalt en RDC, vous pourrez consulter nos sites en français https://projetafriquechine.com/cobalt/ et en anglais sur https://chinaglobalsouth.com/cobalt/
06:28 8/28/23
Que retenir du voyage de Felix Tshisekedi en Chine?
Dans cet épisode je reçois Claire Xue et An Na qui sont toutes deux consultantes chez 35 Nord qui est une agence de stratégie en  communication et d'influence qui place l’Afrique au cœur des sphères d’influence et des questions mondiales.Elles nous partagent leur analyse du voyage du président congolais, Felix Tshisekedi, en Chine et ce qu'il faut en retenir. Elles nous partagent les possibles perspectives des relations sino-congolaises et ce qu'il faudra en attendre. 
48:44 6/6/23
Politique étrangère de la Chine, leçons pour l'Afrique
Comprendre la vision, l'histoire et la trajectoire de la politique étrangère chinoise a été au coeur du podcast de cette semaine. Pour ce faire, j'ai reçu Antoine Roth. Antoine Roth, chercheur en relations internationales à l'université de Tohoku au Japon, explore ces thèmes dans son nouvel ouvrage intitulé "A Hierarchical Vision of Order : Understanding Chinese Foreign Policy in Asia".Avec lui on a discuté de l'histoire diplomatique de la Chine en Asie et essayé de tirer les leçons qui peuvent aider à mieux comprendre les tendances contemporaines de la politique étrangère chinoise en Afrique et dans les autres parties de l’hémisphère sud.
57:20 4/18/23
La place de la France en Afrique face à la Chine et la Russie
Depuis le mercredi 1e mars, le président français Emmanuel Macron a entamé une tournée en Afrique qui le conduira au Gabon, en Angola, au Congo-Brazzaville et la République démocratique du Congo. Le voyage de Macron en Afrique intervient au moment où la Russie gagne du terrain dans l’ancien pré-carré français où le sentiment anti-français est de plus en plus palpable. Lors de la présentation de la politique africaine de la France en début de semaine, Macron a insisté qu'il fallait une nouvelle approche, plus humble et plus à l'écoute des besoins africains. l’Afrique ne serait pas un terrain de compétition militaire avec d'autres acteurs (allusion au groupe russe Wagner), mais qu'elle demeurait un terrain de compétition économique où les entreprises françaises vont devoir faire preuve d'innovation pour regagner le terrain perdu face aux entreprises chinoises.Pour parler de toutes ces questions, nous recevons Thierry Vircoulon, chercheur associé à l'Institut Français des relations internationales et expert au Global initiative against organized crime
44:50 3/4/23
Une carrière chinoise cause des soucis au Cameroun
À Fébé, au Cameroun, à seulement six kilomètres de Yaoundé, la capitale du Cameroun, une carrière de pierre surplombe un flanc de montagne et la vie animée du village. Deux fois par mois, le sol autour de la mine exploitée par la société chinoise Jinli Cameroon LLC vibre lorsqu'elle lance d'énormes explosifs. Un nuage de poussière blanche emplit bientôt le ciel et plusieurs maisons proches de la carrière tremblent.Pour parler de cette difficile cohabitation, je reçois Yannick Kenne, journaliste d'investigation basé au Cameroun qui a mené une enquête sur le sujet. Vous pourrez lire son enquête intitulé "Voisinage tendu : Une carrière chinoise au Cameroun fait payer un lourd tribut à la population locale" sur le site de Mongabay. 
42:18 2/3/23
L'impact de l'économie chinoise sur l'Afrique.
Dans ce numéro d'AfrikChine, je reçois Omowumi Alao, assistante de recherche à l'IRSEM pour parler de l'état de l'économie chinoise et de son impact sur le continent africain. Avec elle nous explorons l'impact du ralentissement économique de la Chine sur les échanges commerciaux avec l'Afrique. Premier partenaire commercial du continent, tout changement ou bouleversement économique en Chine impacte directement et indirectement l'Afrique à différents niveaux et secteurs. Elle a récemment co-rédigé une brève sur la communication économique du parti communiste à la veille de la 20e session du parti en novembre dernier. Un article que vous pourrez trouver ici
24:58 12/8/22
La Chine et la transition énergétique en Afrique
Dans ce numéro d'AfrikChine, je reçois Herve Lado, ancien directeur pour l'Afrique de l'Ouest et du Centre chez NRGI, avec qui nous parlons de la transition énergétique en Afrique. Quelle est la situation générale du continent sur ce sujet, quels sont les minerais et les pays à observer? Quels sont les défis et les opportunités qui se présentent au continent, mais aussi quel est le rôle que la Chine peut jouer.  Ce sont là autant de sujets sur lesquels nous avons échangé avec monsieur Lado. 
57:12 11/10/22
Perspectives Chine-Afrique après le congrès du PCC
À la demande de plusieurs de nos auditeurs, dans ce numéro d'AfrikChine je vous donne mes perspectives futures des relations sino-africaines après le 20e congrès du Parti communiste chinois. 1. La Chine se projette dans une dynamique de rivalité géopolitique avec les Etats-Unis au niveau mondial 2. L'Afrique va demeurer une priorité politique pour la Chine en quête d'alliés politiques dans l'arène internationale. 3. Les pays africains producteurs de minerais stratégiques demeureront une priorité pour la Chine dans sa rivalité avec les Etats-Unis. 
17:13 10/25/22
Coalition minière américaine pour contrer la Chine en Afrique ?
Dans ce numéro d’AfrikChine, avec Julian Pecquet, correspondant Amérique pour les sites d’information Jeune Afrique et Africa report, nous avons échangé sur la dernière initiative américaine en date pour contrer la Chine dans la chaine d’approvisionnement des ressources minières stratégiques à la transition énergétique, le Mineral Security Partnership. C’est une coalition lancée en juin dernier et qui rassemble une dizaine de pays dont les usa, le Canada, la France, le Japon et tant d’autre. L’initiative vise officiellement à garantir que les minerais essentiels sont produits, transformés et recyclés d'une manière à aider les pays producteurs à réaliser leur plein potentiel et atteindre leur développement économique grâce à leurs ressources minérales.  Il y a deux semaines, en marge de la 77e session de l’assemblée générale des nations unies, Anthony Blinken, secrétaire d’Etat américain a reçu les pays membres de la coalition ainsi que les pays producteurs asiatique, sud-américains et africains parmi lesquels on a retrouvé la R.D.Congo, le Mozambique, la Zambie, la Namibie et la Tanzanie. Mais le Zimbabwe, premier producteur africain de lithium, n’était pas invite. C’est sans surprise que la Chine, acteur important dans le secteur en Afrique n’était pas présente, et ce malgré l’insistance des officiels américains de ne pas présenter cette initiative comme un outil de rivalité géopolitique. 
41:25 10/4/22
Trafic d’influence et "Guanxi" dans les mines congolaises
Dans ce court numéro solo d'AfrikChine , je reviens sur deux sujets d'actualités. Le premier concerne le scandale de corruption et de trafic d'influence qui touche le conseiller stratégique du président congolais, Felix Tshisekedi. Nous faisons un parallélisme entre le trafic d'influence dans le secteur minier congolais et la culture du guanxi chinoise. Comment ces deux concepts se sont rencontrées en RDCongo et ont facilité, d'une certaine façon, la percée chinoise dans les mines congolaises. Dans le second sujet, nous abordons la question du modèle de paix de la Chine dans la Corne de l'Afrique. À quoi pourrons-nous ou devrons-nous attendre de la part de Pékin dans la région. 
19:22 9/25/22
La Chine dans les mines en Guinée
L'abondance de ses reserves de bauxite et de fer a fait de la Guinée un partenaire important pour la Chine en Afrique. En effet avec son fer de Simandou, la Chine a la chance de réduire fortement sa dépendance au fer australien; et depuis 2017, la Guinée est devenu le principal fournisseur de bauxite de la Chine. Quels sont les intérêts de Pékin en Guinée, spécialement dans le secteur minier, qui sont les acteurs et quels sont les mécanismes d'actions de la Chine dans le pays etc. sont là les nombreuses questions que nous avons abordées avec Simon Menet, chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique. Il a récemment produit un papier intitulé "Terrain minier. Une expansion à risque des intérêts chinois en Guinée" dans lequel il analyse la présence et l'expansion des intérêts chinois dans le secteur minier Guinéen. 
40:13 8/19/22
Les médias chinois en Afrique
Après quelques semaines de vacances, nous sommes de retour !!!Dans ce numéro d’Afrik Chine, nous parlons médias. Depuis quelques années déjà nous avons constaté le déploiement des médias chinois sur le continent. De l’Afrique de l’est à l’Afrique de l’ouest en passant par l’Afrique centrale, les médias chinois font désormais partie de l’univers audiovisuel du continent. Qui sont ces médias, qui les finance, quels sont leurs stratégies et approche ; quelles sont les relations qu’ils entretiennent avec les médias locaux, les pouvoirs en place, comment sont-ils perçus par les populations locales ? Autant de questions que nous avons abordées avec Selma Mihoubi, qui est docteure en géographie, politique Culturelle et historique de l’institut de Géographie de Paris et spécialiste de la géopolitique des médias de l’Université de la Sorbonne à Paris. Avec elle nous avons essayé de comprendre l’univers médiatique chinois sur le continent. 
50:35 7/31/22
Revue de la semaine : La Chine en difficulté en Angola ( Version corrigée et éditée)
Note : Nous présentons nos sincères excuses à nos auditeurs. Nous avions commis l'erreur de poster la version non editée du podcast en lieu et place de la version éditée. Nous tenons à nous excuser pour le désagrément et la mauvaise experience vecue. Nous tenons à vous assurer que nos équipes demeurent à pieds d'oeuvre pour livrer un contenu de qualité et nous veillerons que ce type d'erreur ne se reproduise plus à l'avenir. Christian-Geraud Neema. Editeur & Présentateur de AfrikChine.Cette semaine dans ce numéro d’AfrikChine, nous passerons en revue deux sujets d’actualités que nous avons eu à couvrir durant cette semaine et qui nous ont emmené en Angola où les intérêts chinois sont fortement secoués et en Allemagne pour évoquer la nouvelle initiative du G7 qui vise à contrer la Nouvelle route de la soie dans les pays pauvres et a faible revenue.  Depuis la venue au pouvoir de Joao Lourenco en 2017, la Chine perd de plus en plus son influence dans le pays. La faute à une politique de diversification des partenariats enclenchée par le nouveau pouvoir et la traque contre les anciens cadres du régimes Dos-Santos. Elle a subi deux revers majeurs en l'espace de dix jours: Son expulsion de l'actionnariat de la mine de Catoca et sa défaite face au consortium européen sur le contrat de concession du chemin de fer de Benguela qu'elle a pourtant réhabilité. 
10:31 7/4/22
L'expansion de Huawei en Afrique du Nord
Le succès de Huawei en Afrique est indéniable. L'entreprise a construit des pans entiers du réseau de télécommunications du continent et est un acteur indispensable à presque tous les niveaux de la pile technologique africaine. Mais lorsqu'il s'agit de transférer des compétences et des technologies, le bilan de l'entreprise est un peu plus mitigé.Dans un nouveau rapport publié par la Carnegie Endowment for International Peace, Tin Hinane El Kadi, doctorant à la London School of Economics et chercheur associé de Chatham House, affirme qu'en Algérie et en Égypte, Huawei, Huawei fait beaucoup parler d'elle en matière de transferts de technologie, mais qu'en réalité, elle en fait très peu. Pour parler de tout ça, j'ai reçu Tin Hanine avec qui nous avons eu une conversation autour de la situation de Huawei en Afrique du Nord;  son implantation, sa croissance, ses capacités d’adaptation, ses challenges et les opportunités internes et externes etc...
47:42 6/20/22
La Chine et le fer camerounais
Au début du mois de mai, le gouvernement camerounais signait un accord avec la compagnie chinoise Sinosteel pour l’exploitation du gisement de fer de Lobé. La compagnie d’Etat Sinosteel compte y investir 675 millions $ US et produire 4 millions de tonnes de concentrés; ce qui devrait générer à l’Etat camerounais près de 38 millions $ US par an. Cependant, depuis sa signature, le contrat suscite polémiques et remous au sein de la classe politique camerounaise qui en conteste les contours et accuse le gouvernement camerounais d’avoir bradé les actifs miniers du Cameroun.Pour en parler, nous avons reçu l'expert en mines et pétrole camerounais, le professeur Youmssi Bareja qui nous éclaire sur le sujet. 
37:28 6/12/22
La Chine dans les forêts d’Afrique centrale
Bonjour, Dans l'épisode de cette semaine, nous recevons Alain KARSENTY, économiste et chercheur au Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le Développement (Cirad). Avec lui nous parlons de la présence des entreprises chinoises dans l'exploitation forestière en Afrique centrale et de leur impact sur le secteur. Alain a produit deux articles d'analyse portant sur la présence des entreprises chinoises dans le secteur forestier en Afrique centrale: 1. La géopolitique des forêts d'Afrique centrale, et 2. Les entreprises forestières  chinoises en Afrique centrale. 
55:08 5/25/22
AfrikChine: Transparence sur un contrat Chinois au Kenya
Dans cette revue de la semaine, nous avons abordé deux sujets que nous avions eu à couvrir durant la semaine du 16 au 20 Mai 2022. 1. Nigéria et sa quête de financement pour ses projets d'infrastructures :  Ce que la réticence de la Chine à financer les infrastructures au Nigéria nous révèle. À lire ici sur notre site Projet Afrique Chine. 2. Obligation de transparence sur un contrat chinois au Kenya: La cour de justice de Mombasa au Kenya, oblige le gouvernement Kenyan à publier le contrat du chemin de fer Mombasa-Nairobi financé par la China Eximbank. Le gouvernement a 21 jours pour obéir. Détails à lire ici sur Projet Afrique Chine. 
12:11 5/23/22
Chine-Afrique : Débrief de la semaine
Bonjour, Nous vous faisons un debrief de l'actualité principale de la semaine et des sujets que nous avons couvert sur le Projet Afrique Chine. De temps à autre, nous vous offrirons ce segment pour que vous permettre de rester à jour sur les grands sujets de la Chine-Afrique. Analyse de la semaineL'Afrique et la Chine parlent "Démocratie et modèle politique":  Alors que l’efficacité du modèle démocratique occidental est remise en question sur le continent, Pékin met en avant son modèle où l’accent est mis sur la stabilité politique, l’organisation de l’Etat et l’efficacité de la gouvernance. Ce discours finit par devenir une niche pour Pékin qui y trouve une opportunité d’exporter son modèle politique. Pour plus de détails, cliquez iciAutres actualités. 1. Les chiffres du premier trimestre 2022 des relations commerciales entre la Chine et l'Afrique :  Au premier trimestre 2022, le commerce extérieur de la Chine avec l’Afrique s’élève à 64,9 milliards USD, avec une augmentation de 24,5% d’une année à une autre. Les importations de la Chine en provenance d’Afrique est de 29,7 milliards, avec une augmentation de 33% d’une année à une autre. Les exportations de la Chine vers l’Afrique s’élèvent à 35,1 milliards, avec une augmentation de 18 % comparé à l’année passée. Pour plus de détails, cliquez ici 2. Interdiction de nuire à l'image de la Chine en participant:  L’ avertissement vient de la Chambre de commerce chinoise en Egypte et du Conseil de l’amitié Sino-Egyptienne. Il s’adresse à la communauté chinoise d’Egypte et fait suite à la publicité de la marque de fromage Greenland du groupe portant le même nom.Pour plus de détails, cliquez ici 
08:09 5/3/22
Les USA peuvent-ils rivaliser avec la Chine en Afrique?
La Chambre des représentants des et le Sénat américains ont adopté un projet de loi de plusieurs milliards de dollars visant à améliorer la compétitivité des États-Unis face à la Chine. Il comprend également un certain nombre de dispositions clés visant à réduire l'influence chinoise en Afrique.Quelques points principaux de cette loi dans sa portion concernant l'Afrique : -IMPACT CHINOIS SUR LES INTÉRÊTS STRATÉGIQUES DES ÉTATS-UNIS EN AFRIQUE : La nouvelle législation exigerait que le Département d'État et le Directeur du renseignement national soumettent un rapport au Congrès qui évalue "l'activité politique, économique, socioculturelle et du secteur de la sécurité de la Chine en Afrique" et comment cela affecte les intérêts américains sur le continent. - AMÉLIORATION DE LA COMPÉTITIVITÉ DES ÉTATS-UNIS EN AFRIQUE : le Congrès exigera que le Secrétaire d'État forme un groupe de travail inter-agences comprenant l'USAID, le DFC, l'USTR et le Département du commerce, entre autres, pour présenter une "stratégie pluriannuelle visant à accroître la compétitivité économique des États-Unis et à promouvoir l'amélioration du climat d'investissement en Afrique, notamment en soutenant les institutions démocratiques, l'État de droit, y compris les droits de propriété, et en améliorant la transparence, la lutte contre la corruption et la gouvernance".Pour en parler, nous avons reçu Julian Pecquet, journaliste et correspondant pour l'Amérique de Jeune Afrique et Africa Report. 
50:10 4/19/22
La flotte de pêche chinoise sur les côtes africaines
Depuis plusieurs années déjà, médias internationaux, ONG africaines et internationales sonnent l'alarme sur l'impact des activités de la pêche industrielle illégale, non régulée et incontrôlée sur les côtes africaines et de leur impact économique et sociale sur les pays affectés.Le Ghana, la Gambie, le Sénégal, La Guinée sur la côte atlantique perdent près de 2.3 milliards de dollars par an. Sur les côtes de l’océan indien, le Kenya, le Mozambique ou encore Madagascar voient des communautés entières sombrer dans la pauvreté et dans la misère. Parmi les pays impliqués dans cette activité, on y trouve la Grèce, l’Italie ou encore le Portugal. De tous ces acteurs, la Chine demeure sans conteste le plus grand. La flotte de pêche lointaine chinoise est la plus grande au monde, près de 3000 selon les chiffres officielles et 16000 selon des ONG internationales.Julien Daudu, chargé de plaidoyer et de programme au sein de l’ONG britannique Environmental Justice Foundation, nous parle du rapport qu’ils ont publié concernant les activités illégales des navires de pêche chinois en Afrique. Titre du rapport : "Le filet qui s'élargit sans cesse : cartographie de l'ampleur, de la nature et des structures corporatives de la pêche illicite, non déclarée et non réglementée par la flotte de pêche lointaine chinoise" (en Anglais) 
71:37 4/8/22
Des chinois dans l'exploitation de l'or en RDCongo
Les exploitations minières chinoises sur le continent font souvent débat. Elles sont régulièrement indexées par des ONG pour des questions de violations de droits de l’homme et/ou de non-respect des normes environnementales. En 2016, Des ONG environnementales zambiennes accusaient les sociétés minières chinoises de polluer gravement l'air, l'eau et le sol, d'endommager l'habitat de la faune et de déplacer les communautés locales sans compensation adéquate.En 2021, la présence des Chinois dans l’exploitation illégale d’or dans la province du Sud-Kivu dans l’est de la République Démocratique du Congo avait suscité des tensions sociales dans la province.  Sous pression de la population et de la société civile, les autorités congolaises avaient décidé de prendre des mesures. Mais là encore on constatera que les autorités provinciales et nationales n’avaient pas la même lecture du problème entrainant ainsi un conflit entre le gouvernement central et provincial. Quant aux autorités chinoises, le Directeur Général Afrique pour le ministère des affaires étrangères chinois, avait manifesté son soutien aux autorités congolaises et intimé l’ordre aux entreprises chinoises de quitter le pays, allant jusqu’à promettre de poursuites judiciaires en Chine contre ces entités.  Pour parler de tout ça, nous avons reçu Thierry Vircoulon, chercheur à l’Institut français des relations internationales à Paris qui a co-produit, avec Justin MWETAMINWA, activiste congolais, un rapport intitulé : « Un scandale sino-congolais. L’exploitation illégale des minerais et des forêts par les entreprises chinoises au Sud-Kivu »
38:38 4/8/22
La Chine et le projet Simandou en Guinée
Le 10 mars dernier, le gouvernement guinéen décide de suspendre les activités sur le projet Simandou, l’un des plus grands gisements de fer au monde. Bien que les motifs ayant motivé cette décision ne soient pas encore connus, le gouvernement guinéen a évoqué la « défense des intérêts guinéens ». Cependant, La question de la construction du chemin de fer Trans guinéen, condition imposée par les autorités guinéennes aux compagnies exploitant Simandou, ne serait pas étrangère à cette suspension.  Le projet Simandou est une alternative sérieuse pour la Chine qui tient à se libérer de la dépendance au fer australien.  Et donc la décision de suspendre les travaux a de quoi inquiéter la Chine qui est présente sur le projet, à travers deux entreprises, Shandong Weiqiao et Chinalco. Pour en parler, nous avons reçu Herve Lado, Directeur régional chez NRGI et Amadou Bah, Directeur de l'Ong guinéenne Action Mines.  
58:59 3/23/22
La pollution de l’environnement par l’entreprise minière Congo Dongfang Mining en RDC
Les questions de violation des droits des travailleurs, de la dégradation de l’environnement et de l’exploitation illégale, sont les thématiques récurrents qui reviennent lorsque la question des investissements miniers chinois en Afrique est abordée. Du Ghana au Zimbabwe en passant par le Mali, le Sénégal, la RDCongo ou la Zambie, les plaintes de la société civile et des communautés locales sont les mêmes. La RDCongo, riche en ressources naturelles, accueille des dizaines d'investissements miniers chinois, grands ou petits, légaux ou illégaux. Au fil des ans, de nombreux rapports ont été publiés par diverses ONG et organisations de la société civile pour dénoncer de nombreux problèmes liés au travail des enfants, à la violation des droits des travailleurs et aux problèmes environnementaux. Nous avons reçu Richard Ilunga, Chargé de programme de l'ONG congolaise Afrewatch, avec qui nous avons parlé de leur dernier rapport qui aborde la question de la pollution de l'environnement par l'entreprise chinoise, Congo Dongfang Mining, filiale congolaise du géant Chinois Zhejiang Huayou Cobalt. 
44:06 3/15/22
Bienvenue au Podcast AfrikChine
The show producer has not yet provided a description for this episode.
07:43 3/4/22

Similar podcasts