Artist picture of Michou

Michou

381 fans

Michou : écoute tous les titres sur Deezer

Top titres de l'artiste

Maloya Ton Tisane Michou 03:02
Désordre en ville Michou 03:10
Mam'zelle Paula Michou 03:56
Désordre la ville Michou 03:37
Largue la sauce Michou 03:25
Bouscule bouscule pas Michou 03:44
Medley michou Michou 10:28
Désordre la ville Michou 03:32
Laisse ti cok rêver Michou 04:30
Tombé levé Michou 02:39

Sortie la plus populaire

Michou : les nouveautés sur Deezer

Bougre libertin
Bouscule bouscule pas
Ça un affaire ça
Cœur fané

Albums les plus écoutés

Michou : les albums les plus populaires

Artistes similaires

Les artistes similaires à Michou

Playlists

Michou : découvre la musique & les playlists

Apparaît dans

Écoute Michou sur Deezer

Pour toutes les ambiances

Biographie

Fille du compositeur et musicien Narmine Ducap, Marie-Christiane Denise Ducap naît le 9 août 1960 à Saint-Denis sur l’île de La Réunion. Initiée et poussée vers la musique par son père, ce dernier compose en 1968 le premier titre chanté par Michou (le pseudonyme qu’elle se choisit), enregistré en 1971. L’année suivante, à seulement douze ans, Michou réalise un premier tube lorsque paraît « Crazé Salle Verte ». Prédestinée pour la musique, les morceaux à succès s’additionnent vite, comme « Bouscule Pas » paru en 1974. Au fur et à mesure des concerts qu’elle donne à partir de ses quinze ans, elle rencontre les membres du groupes Caméléon, Alain Peters, Bernard Brancard, Hervé Imare, Joël Gonthier, Loy Ehrlich et René Lacaille. Déterminante dans son parcours, cette rencontre aboutit sur Tombé Levé, un premier album sur lequel participent les musiciens, et qui contient des morceaux majeurs du style maloya comme « Maloya Ton Tisane ». Succès commercial, l’album permet à Michou de se produire et l’inscrit définitivement parmi les représentants du maloya réunionnais. Après une légère pause dans la composition au cours des années 1980, la décennie suivante voit Michou défendre plusieurs albums, Purgatoire Créole (1991), Fantaisie Créole (1999) ou Mon Cœur, Mon Pays (1999). Reconnue pour ses morceaux et passée par des scènes prestigieuses (dont l’Olympia), la chanteuse poursuit alors la valorisation de l’expression musicale créole dans les années 2000.