Artist picture of Damon Albarn

Damon Albarn

98 660 fans

Damon Albarn : écoute tous les titres sur Deezer

Top titres de l'artiste

Royal Morning Blue Damon Albarn 03:11
Mr Tembo Damon Albarn 03:43
Nsera Fatoumata Diawara, Damon Albarn 03:03
Everyday Robots Damon Albarn 03:59
Hostiles Damon Albarn 04:09
Heavy Seas of Love Damon Albarn 03:44
Lonely Press Play Damon Albarn 03:42
Polaris Damon Albarn 04:44
The Selfish Giant Damon Albarn 04:47
The Nearer The Fountain, More Pure The Stream Flows Damon Albarn 05:00

Dernière sortie

Damon Albarn : les nouveautés sur Deezer

Albums les plus écoutés

Damon Albarn : les albums les plus populaires

Artistes similaires

Les artistes similaires à Damon Albarn

Playlists

Damon Albarn : découvre la musique & les playlists

Apparaît dans

Écoute Damon Albarn sur Deezer

Biographie

Petit prince de la britpop

Blur devient l'un des dignes représentants de la britpop. Les changements successifs de directions et d'inspirations du groupe, au long des années 1990, montrent déjà le goût d'Albarn pour l'expérimentation. Quand Blur s'étiole à l'aube des années 2000, il planche déjà sur d'autres projets. La tournée de promotion de Think Tank (2003) lui donne l'opportunité d'enregistrer dans des chambres d'hôtel, un album de démos ( Democrazy, sorti uniquement en vinyle en 2003). Il se concentre également sur le projet Mali Music, aux côtés d'Afel Bocoum et de Toumani Diabaté, qui donne lieu à un album homonyme sorti en 2002, prémisses de son investissement pour la reconnaissance des musiciens maliens.

Groupe virtuel, succès réel

Il est également, avec le producteur Dan the Automator et le dessinateur James Hewlett l'instigateur de Gorillaz, avec lequel il gagne les galons de compositeur de référence des musiques actuelles. Albarn entre dans la cour des grands, mais ne se laisse pas griser par le gigantesque succès des deux albums de ce groupe virtuel, abolissant de nouvelles frontières musicales et artistiques.

Musique moderne, populaire


Puis, sa rencontre avec le légendaire batteur nigérian Tony Allen, co-créateur de l'afrobeat, donne naissance à un nouveau projet : l'album The Good The Bad and The Queen . Sorti fin 2006, il réunit l'ex-guitariste de The Verve Simon Tong et le bassite de The Clash, Paul Simonon, autour des deux premiers protagonistes. La tête chercheuse des musiques modernes a le chic pour faire rimer ses projets les plus fous avec le succès populaire : l'album est un nouveau disque d'or pour Albarn.

Il crée également son propre label indépendant de musiques du monde, Honest Jon's. Sa composition de la musique du spectacle Monkey: Journey to the West de Chen Shi-Zheng, présenté au Palace Theatre de Manchester, puis au Théâtre du Châtelet à Paris en 2007, qu'il qualifie d'opéra de world music, est un triomphe. Ces succès en cascade lui valent de figurer parmi les « 21 artistes ayant contribué à changer l'histoire de la musique », une liste établie par le magazine anglais Q pour ses 21 ans, dans son numéro d'octobre 2007.

Démon téméraire

En 2008, il se produit avec les trois autres membres du projet The Good The Bad and The Queen, à l'occasion du rassemblement Love Music Hate Racism, qui donne lieu à un concert au Victoria Park de Londres. Albarn produit également le single Sabali , extrait de l'album des maliens Amadou et Mariam. En véritable champion des musique du mondes, en particulier celles du continent Africain, il s'oppose farouchement à l'organisation de concerts de soutiens « occidentaux »  tel que le Live8 initié par Bob Geldof, qui selon Albarn diffuse l'idée que « l'Afrique serait, en quelque sorte, séparée du reste du monde ». 

Après de nouvelles aventures avec Gorillaz largement couronnées de succès avec Plastic Beach en 2010, Damon Albarn se rend en République démocratique du Congo avec le collectif DRC Music pour enregistrer Kinshasa One Two.  Aidé de Dan The Automator, et Richard Russell, membres de DRC Music, et de musiciens locaux, il conçoit surtout cet album comme une alerte sur la situation économique et politique de ce pays. Quelques mois après, au printemps 2012, c'est sous propre nom que sort l'opéra conceptuel Dr Dee, An English Opera basé sur l'histoire de John Dee, médecin et conseiller de la reine Elizabeth I. Ce travail pluridisciplinaire élaboré avec le réalisateur et auteur Rufus Norris transcende avec aisance les styles et les époques.

En 2014, Damon Albarn assume ce qui est son premier album solo, Everyday Robots, enregistré sur trois continents avec le patron du label XL Recordings, Richard Russell, aux manettes. Garnis de cinq extraits en simples, l'album publié le 28 avril comprend également les participations de Brian Eno sur « Heavy Seas of Love » et de Natasha Kahn, de Bat for Lashes, sur « The Selfish Giant ».