Artist picture of Jacqueline François

Jacqueline François

855 fans

Jacqueline François : écoute tous les titres sur Deezer

Top titres de l'artiste

Est-ce ma faute à moi Jacqueline François 02:39
Mademoiselle de paris Jacqueline François 03:07
La fille d'Ipanema Jacqueline François 02:48
Que Será, Será (From The Film: L'Homme Qui En Savait Trop) Jacqueline François, Michel Legrand And His Orchestra, Les Fontana 01:59
Sous le ciel de Paris Jacqueline François 03:14
Allô mon coeur Fernand Raynaud, Jacqueline François 03:10
Ce n'était pas original Jacqueline François 03:04
La Marie-Vison Jacqueline François 02:15
Mon oncle (feat. Jacqueline François) [from Mon oncle] Alain Romans, Franck Barcellini, Jacqueline François 02:56
Ca va Jacqueline François 04:02

Sortie la plus populaire

Jacqueline François : les nouveautés sur Deezer

En avril à Paris
Viens au creux de mon épaule
Lola
Les lavandières du Portugal

Albums les plus écoutés

Jacqueline François : les albums les plus populaires

Playlists

Jacqueline François : découvre la musique & les playlists

Apparaît dans

Écoute Jacqueline François sur Deezer

Biographie

Rencontres heureuses

Après des essais au cinéma, elle choisit finalement la chanson et entre en scène sous le nom de Jacqueline François. Lors d'une audition en radio, la débutante fait la rencontre de Loulou Gasté. Le guitariste lui propose d'enregistrer les titres « Gentleman » et « Ca n'était pas original » pour sa maison d'édition.

C'est ensuite le chanteur Henri Decker qui s'intéresse à elle. Avant de devenir son mari, il lui présent Jacques Canetti, des disques Polydor, qui lui fait enregistrer son premier succès « C'est le printemps » (adaptation de « It Might As Well Be Spring »), Grand Prix du disque en 1948. La même année, elle crée le classique « Mademoiselle de Paris » avec le grand orchestre de Paul Durand. Ce titre emmène Jacqueline François sur toutes les scènes du monde.

Chanteuse distinguée

Devenue une chanteuse grandement appréciée à la diction claire, Jacqueline François enchaîne les succès, de « Bal de nuit », « Trois fois merci » (créé par Renée Lebas), « Main dans la main » avec son époux Henri Decker, à « Tu n'peux pas t'figurer » (Suzy Delair) et « Les Lavandières du Portugal », nouveau Grand Prix en 1955.

L'interprète ajoute également à son répertoire axé sur les sentiments des adaptations françaises de standards américains, comme celle de « Nature Boy » (1948). En 1950, elle effectue sa première tournée en Amérique, des Etats-Unis au Brésil, où ses disques se vendent très bien. Toujours parrainée par Jacques Canetti, elle multiplie les succès (« Perdue », « Jezebel », « La Marie-Vison », « Padam padam » avant Edith Piaf, « Boléro »...) et est la première chanteuse à avoir venu un million de disques en 1953. Un grand récital Salle Pleyel fête l'événement.

Au milieu des années soixante, se sentant dépassée par la vogue Rive Gauche puis la vague yéyé, Jacqueline abandonne la chanson. Elle y revient ponctuellement en 1971 (« Viens à Paris »), 1974 et 1984 (« Central Park »), avant de s'éteindre le 7 mars 2009 dans un grand anonymat.