Artist picture of Jarvis Cocker

Jarvis Cocker

16 185 fans

Top titres de l'artiste

Aline Jarvis Cocker 03:31
Red Right Hand Iggy Pop, Jarvis Cocker 05:41
Magic Works Jason Buckle, Steve Claydon, Jarvis Cocker, Jonny Greenwood 04:01
The Tearjerker Returns Chilly Gonzales, Jarvis Cocker 03:32
House Music All Night Long Jarvis Cocker 05:52
Do the Hippogriff Jason Buckle, Steve Claydon, Jarvis Cocker, Jonny Greenwood 03:36
Swanky Modes Jarvis Cocker 04:35
I Just Came To Tell You That I'm Going Jarvis Cocker, Kid Loco 03:38
Mon Ami La Rose Jarvis Cocker 02:17
Tearjerker Chilly Gonzales, Jarvis Cocker 03:04

Dernière sortie

Artistes similaires

Playlists

Pour toutes les ambiances

Biographie

Jarvis Cocker naît le 19 septembre 1963 à Sheffield (Royaume-Uni).



Il forme son premier groupe de rock Arabacus Pulp à l'âge de quinze ans. Devenu l'instrument des fantasmes musicaux de cet émule de Scott Walker, Pulp subit un parcours cahotique dans la seconde division du rock indépendant anglais avant de connaître une reconnaissance soudaine en 1992 avec la compilation The Gift Recordings, amplifié par les succès des albums His'n'Hers (1994) et Different Class (1995).

Pulp devient l'un des groupes phare du mouvement britpop et son leader (très à l'aise sur scène) est perçu comme l'un des auteurs et chanteurs les plus singuliers, dont les textes racontent le quotidien glauque et amer de ses concitoyens (« Common People »). En 1996, il se fait remarquer lors de la cérémonie des BRIT Awards en singeant Michael Jackson dans le dos du chanteur, ce qui lui vaut d'être arrêté puis relaxé, ainsi qu'un beau scandale.

Jarvis Cocker saborde son groupe en 2001 et tente l'aventure en solitaire. Installé à Paris avec sa femme (la styliste Camille Bidault-Waddington), il tâtonne dans l'electro avec Jason Buckle pour le projet A Heavy Night with Relaxed Muscle sous le nom de Darren Spooner en 2003, et marque sa contribution chez Nancy Sinatra et Marianne Faithfull.

En 2006, l'admirateur de l'oeuvre de Serge Gainsbourg (dont il partage un certain dandysme) apparaît sur la compilation hommage Monsieur Gainsbourg Revisited (« I Just Came to Tell You That I'm Going ») et collabore à l'album de Charlotte Gainsbourg (5:55).

Malgré les titres « Running the World » et « Don't Let Him Waste Your Time », son premier album solo Jarvis (novembre 2006, n° 37) reçoit de bonnes critiques sans renouer avec le succès public.

Le successeur, Further Complications (mai 2009) est conçu comme un projet artistique global. Le chanteur tente l'expérience de l'artiste en résidence à la Galerie Chappe, proposant aux visiteurs des séances musicales ou de relaxation. Par la suite, Jarvis Cocker fait quelques apparitions au cinéma et publie ses textes dans le livre Mother, Brother, Lover: Selected Lyrics (2011). La maison d'édition, Faber & Faber, le recrute en 2014 pour sélectionner ses nouvelles publications. En 2017, il revient à la chanson en compagnie de Chilly Gonzales pour l'album intimiste Room 29, dont la thématique est axée sur l'histoire du Château Marmont, célèbre hôtel luxueux au kitsch désuet situé à Hollywood.