Artist picture of Skip the Use

Skip the Use

207 122 fans

Top titres de l'artiste

Ghost Skip the Use 03:07
Nameless World Skip the Use 03:19
Damn Cool Skip the Use 03:23
Cup Of Coffee Skip the Use 02:51
Nameless World Skip the Use 02:56
Etre heureux Skip the Use 03:16
The Story Of Gods And Men Skip the Use 03:15
Bastard Song Skip the Use 02:37
Give Me Your Life Skip the Use 03:12
Birds Are Born To Fly Skip the Use 03:03

Sortie la plus populaire

Second To None
30 Years
Nameless World
The Taste

Artistes similaires

Playlists

Pour toutes les ambiances

Biographie

Trois années d’absence. Autant dire une éternité. Pour les fans et les autres. Le temps (et ce que l’on en fait), élément important de ce nouvel album de Skip The Use, file aujourd’hui à toute allure, réseaux sociaux et écrans noirs, la donne a changé. Pour le meilleur et parfois le pire. Pour le pire et parfois le meilleur. Matt Bastard et Yan Stefani n’ont pas disparu depuis 2016, date de cette séparation qui n’en a jamais été vraiment une. Ils ont travaillé, dur, à distance. En solo pour Mat, côte ouest, États-Unis. En groupe avec The NoFace pour Yan. La vie est ainsi faite, elle dessine des bifurcations, offre des choix et alimente des désirs. Elle s’offre aux plus courageux. 2019: “Past & Future”, le nouvel et incandescent album de Skip The Use, existe. Ce n’est ni un remix, ni une reforma- tion, ni une dernière chance. Non. C’est une amitié consolidée, une envie brûlante d’en découdre avec les clichés et les certitudes, surtout, le besoin d’édifier une passerelle temporelle entre hier et demain, pour mieux fédérer les coeurs et rapprocher les générations, les âmes et les corps. Ce disque est à la fois une main tendue, un poing serré, un sourire en coin, un club en fusion et une virée électrique qui ne fait pas de prisonnier. L’identité de Skip The Use, faite depuis toujours d’éclectisme, de passion, d’indépendance forcenée et de brassage sans frontière semble s’être renforcée ici, elle explose, elle vibre, elle ondule avec une rage et une énergie proprement démentes.