Artist picture of Soso Maness

Soso Maness

379 099 fans

Top titres de l'artiste

Bande organisée Kofs, Soso Maness, Elams, Jul 05:56
Petrouchka (feat. PLK) Soso Maness, PLK 03:09
Parapluie (feat. Maes) Soso Maness, Maes 03:14
Va jober (feat. SCH) Soso Maness, SCH 02:54
So Maness Soso Maness 02:39
Gerson Soso Maness 02:30
À l'aube (feat. Dinos) Soso Maness, Dinos 03:03
DLC (feat. Mac Tyer) Soso Maness, Mac Tyer 02:18
Puta Madre (feat. Jul) Soso Maness, Jul 03:07
Zone hostile Soso Maness 02:33

Dernière sortie

A l'aube

par Soso Maness

10/06/2022

16641 fans

Artistes similaires

Playlists

Pour toutes les ambiances

Biographie

Originaire du Font-Vert dans les quartiers nord de Marseille (Bouches-du-Rhône), Sofiane Hakim Manessour dit Soso Maness est né le 21 mars 1987. Initié au rap lors d'une adolescence perturbée par des inculpations pour trafic de stupéfiants, il quitte les tentations de la rue pour les studios d'enregistrement. Après s'être fait remarquer au sein du duo Sales Mômes, formé avec un camarade de la cité, il attire l'attention du groupe Intouchable qui lui offre un featuring sur l'album Les Points sur les I (2000). Il lui faut cependant attendre plusieurs années dont un passage en prison avant de rencontrer le Marseillais Jul et de se consacrer à la musique. En 2014, un duo avec L'Algérino sur « Tarpin » sert de déclic à Soso Maness, qui enregistre plusieurs titres avant de réaliser un premier album pour Jive Epic, Rescapé (2019), classé n° 77 du Top SNEP, avec des collaborations de L'Algérino, Sofiane et Hooss. Le succès est immédiat pour le rappeur qui enchaîne avec le duo « DDD », avec Hornet la Frappe, puis les titres en solo « So Maness » et « Mistral », premiers extraits de l'album Mistral (2020), dont les treize morceaux se classent dans le top 200, tandis que l'album atteint la septième place des ventes. Après avoir contribué à Bande Organisée en 2020 avec Jul, SCH, Kofs, Naps, Elams, Solda et Houari, Soso Maness effectue un retour au sommet dans le classement hexagonal avec le tube « Petrouchka » (n° 1), qui enregistre la contribution de PLK.