Artist picture of Steve Lacy

Steve Lacy

107 451 fans

Steve Lacy : écoute tous les titres sur Deezer

Top titres de l'artiste

Dark Red Steve Lacy 02:53
Bad Habit Steve Lacy 03:52
Infrunami Steve Lacy 02:58
Static Steve Lacy 02:36
Bad Habit Steve Lacy 03:11
Uuuu Steve Lacy 01:30
Mercury Steve Lacy 04:55
C U Girl Steve Lacy 02:09
Sunshine (feat. Fousheé) Steve Lacy, Foushee 04:53
Some Steve Lacy 03:00

Sortie la plus populaire

Steve Lacy : les nouveautés sur Deezer

Static

EXPLICIT

Helmet

EXPLICIT

Mercury

EXPLICIT

Buttons

Albums les plus écoutés

Steve Lacy : les albums les plus populaires

Artistes similaires

Les artistes similaires à Steve Lacy

Playlists

Steve Lacy : découvre la musique & les playlists

Apparaît dans

Écoute Steve Lacy sur Deezer

Biographie

Steve Lacy, de son nom complet Steve Thomas Lacy-Moya, voit le jour le 23 mai 1998 à Compton, en Californie, d’une mère afro-américaine et d’un père philippin. Son premier contact avec la guitare se fait à l’âge de sept ans par le jeu vidéo Guitar Hero, qui lui donne envie d’apprendre l’instrument. Il fait la connaissance au lycée de Jameel Bruner, le futur claviériste du groupe qu’il intègrera à partir de 2015, The Internet. La formation, qui réunit également Syd, Matt Martians, tous deux membres de Odd Future, ainsi que Patrick Paige II et Christopher Smith, en est à l’enregistrement de son troisième album, Ego Death, lorsqu’elle intègre le guitariste et producteur. Après cet album, le groupe annonce que chacun des membres va travailler à son propre album solo. Lui-même enregistre l’EP soul-funk Steve Lacy’s Demo, réalisé en grande partie sur son téléphone, et il contribue à The Drum Chord Theory de Matt Martians et Fin de Syd. Il multiplie également les productions pour d’autres artistes, participant notamment à l’enregistrement de « Pride » pour l’album Damn de Kendrick Lamar et de deux titres de Father of the Bride de Vampire Weekend. En 2018, il est de retour au sein de The Internet pour le quatrième album, Hive Mind. L’année suivante, après avoir assisté Solange à la production de deux titres de When I Get Home, il dévoile « N Side », le premier simple de son premier album, Apollo XXI, lequel lui vaut une nomination aux Grammy Awards dans la catégorie « meilleur album de musique urbaine contemporaine ». En 2020, ses premiers titres sont compilés au sein de The Lo-Fis. Deux ans plus tard, il dévoile son deuxième opus, Gemini Rights, emmené par le simple « Mercury ». L’album obtient la septième place au Billboard, tandis que son deuxième extrait, « Bad Habit », atteint la 11e place des meilleures ventes aux États-Unis et la 17e au Royaume-Uni.