Show cover of Génération Kairos

Génération Kairos

L’objectif de ce podcast est de décortiquer et partager les histoires inspirantes des modèles de réussites au Maroc et dans le Monde, dans tous les domaines Le Kairos est un concept d’origine grecque qui signifie le moment propice, « l'instant T » où il faut saisir l'opportunité : avant est trop tôt, et après trop tard.  Mes invités sont des entrepreneurs ou des leaders dans leur domaine qui ont à force d’effort su reconnaitre et saisir les opportunités au moment décisif. A travers leur témoignage et une conversation sans filtre, je chercherai à mieux comprendre leur parcours, leurs personnalités, et les habitudes, qui les ont aidés à réussir.  Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.

Titres

#61 : Hamza Rkha : Je suis exactement là où je voulais être !
Hamza Rkha et Hamza Bendahou sont les cofondateurs de Sowit, une startup qui déploie depuis septembre 2018 son expertise technologique avec pour mission de faciliter l’accès aux agriculteurs en Afrique à des solutions guidées par les données, leur permettant de piloter leur activité, financer leur développement et tirer le plein potentiel de leurs parcelles pour intensifier durablement leur productionSélectionnée par Station F parmi the FUTURE 40 et utilisée dans plus de 120 pays, Sowit a levé plus de 30 millions de Dhs dont 10 en dettes et réalise plus de 4 millions d’euros par an de GMVHamza Rkha revient sur son parcours et attachement fondamental à l’Afrique et aux agriculteurs, une relation qu’il qualifie d’exigeante mais dont les difficultés le nourrissent à la fois dans son envie de bouger les lignes et dans la possibilité de se connecter pleinement à la nature, à soi et aux autresA sa sortie d’HEC, il sillonne l’Afrique en tant que business developer pour le compte d’Airinov, une startup spécialisée dans les drones agricoles. Il y apprend le langage du continent et la nécessité de se décentrer de cette technologie pour pouvoir mieux prendre en compte les besoins de l’agriculteur. On lui recommande alors de se rapprocher de Hamza Bendahou qui a envie de se lancer dans la fabrication des drones. Ils finissent par réunir leurs forces vers un modèle où la donnée prime, la technologie drone venant en second planLe Product Market-Fit est d’abord réalisé avec un modèle de Saas et un abonnement annuel (~300 Dhs / Ha), avec un prototype démarré au Burkina Faso et en Ethiopie. Le solution va séduire les grands acteurs de l’Agro-Industrie des grandes cultures (Céréales, Maïs, Colza) en s’appuyant sur l’imagerie satellite plus compétitive que le drone, une chaîne de traitement construite d’abord en local et des algorithmes renforcés à base d’équations tirées des research papersLa startup réussit une première levée de fonds en 2020 auprès d’Emerging tech venture pour l’accompagner dans la consolidation de son modèle tech-agnostic et data-centric. Sowit doit néanmoins faire face aux défis de la croissance du modèle, avec des facteurs limitants tels que : la faible connectivité, l’investissement important en commercial et formation indispensable à l’évangélisation mais difficilement réplicable d’une région à une autre, des solutions de paiement digital peu accessibles,..Ainsi au Maroc, la startup doit opérer à une simplification et “beldisation” de son offre et les cofondateurs, passer d’entrepreneurs Tech “Roumi” à des entrepreneurs “Beldi”, c’est à dire réussir à trouver un équilibre entre le SAAS générique scalable et le Beldi, ce pourquoi le client est prêt à payer le cash tout de suite Cette transition s’opère grâce au soutien et savoir-faire de la Société Financière Internationale en alignement des acteurs des chaînes de valeur agricoles. C’est ainsi qu’en 2023 Sowit va pouvoir diviser par quatre le délai de closing client et multiplier par trois le chiffre d’affaires et le panier moyen de l’agriculteur, grâce au  :Développement du crédit scoring et l’évaluation de la capacité de l’agriculteur à réaliser un rendement et rembourser un financement grâce à l’historique de données (images satellites) Levée de la barrière du financement chez l'agriculteur, en appui sur un écosystème de partenaires financiers permettant l’acquisition en leasing des capteurs physiques, le paiement des intrants et l’abonnement à l’utilisation des logicielsFervent défenseur du Modèle Maroc, Hamza partage ses réflexions sur quelques leviers de promotion de l'entrepreneuriat avec l’opportunité d’exposer plus nos jeunes aux cultures anglophones, donner plus d’initiative au secteur privé et opérer une déréglementation sélective avec une plus forte mise en valeur des rôles modèlesHamza puise ses sources d’inspiration dans l'écriture et auprès de grands philosophes, dans une recherche de verticalité lui permettant d'investir ses actions de sens et de patience
111:06 06/03/2024
#60 : Hiba Mrani Alaoui : Faire émerger un entrepreneuriat de qualité au Maroc !
Hiba Mrani Alaoui est co-fondatrice, associée et gestionnaire du fonds d’investissement Witamax, un des premier fonds privés de capital risque au Maroc lancé en 2020 pour développer des startups au stade pre-seed et seedHiba explique son parcours de graine d'entrepreneure par une envie de transmettre et de contribuer activement à faire émerger un entrepreneuriat de qualité, à libérer le plein potentiel de la startup nation marocaine et la positionner sur le podium du venture capital en AfriqueElle partage son retour d’expérience sur la nécessaire solidité psychologique chez l’entrepreneur au service exclusif du développement de son projet et l’importance de l’intuition chez l’investisseur celle-ci ne pouvant se développer qu’avec le tempsPoussée par ses parents et son lycée à cultiver l’ambition et l'excellence, elle sort diplômée de la majeure Management et Nouvelles Technologies d’HEC Paris. Outre ses expériences en banque d’affaires, cette formation lui ouvre des perspectives nouvelles dans l’univers du Digital en plein développement frénétique de l’écosystème des startups en France Voyant arriver rapidement cette même vague au Maroc, elle rejoint le cabinet Southbridge A&I pour monter WITA, un programme d’assistance technique initié en partenariat avec Maroc PME, destiné à l’accélération de jeunes TPME innovantes. L’accompagnement des fondateurs se décline autour de 3 thématiques : stratégie et business model, go-to market, stratégie financière et business plan avec à la clé un Demo Day réunissant les banques et investisseurs potentielsLa première promotion sort en mode Proof Of Concept fin 2018 et valide l’accélération apportée par le modèle. Hiba affine les facteurs clés de réussite et de réplication pour généraliser le déploiement à l’échelle nationale sur un total de 80 startups et TPME en 4 ansLe pas de l’accompagnement à l’investissement est franchi lorsque Hiba identifie l’opportunité d’investir dans les startups sourcées, en faisant le pari d’être à la hauteur des meilleurs VC, avec des objectifs de multiples réalisés à la sortie de *3 en 3 ans. Le club deal Witamax I est lancé en association avec Southbridge et Axxam Family Office, passant par  l’évangélisation du potentiel startups auprès de plusieurs entrepreneurs investisseurs Jouant sur son positionnement Smart Capital (implication forte aux côtés des fondateurs, ouverture d’accès, Term sheet standard, conseil consultatif pour les décisions ,...), l’équipe investit en Seed dans un premier portefeuille réduit de startups avec un ticket moyen de 2 millions de Dhs : Retailtech Lacaisse.ma, Hospitalitytech Vigon Systems, Edtech Kezakoo, Fintech Konta, Healthtech DataPathology, Sporttech GCSportsLe portefeuille poursuit aujourd'hui son développement avec une partie qui a réussi à se refinancer, une autre qui affiche une belle croissance du chiffre d'affaires ou à atteindre un seuil d’équilibre financier. La création récente des Fonds Witamax II et III vient confirmer l’ambition de l’équipe à répliquer le modèle initial en visant des tailles de fonds max de 2 millions d’euros, de manière à pouvoir intéresser des investisseurs par l’acquisition globale du portefeuillePour améliorer le positionnement du Maroc sur le continent en capital investissement dans les startups, Hiba invite l’ensemble des acteurs à collaborer en synergie pour écrire de belles Equity Stories et accélérer l'émergence des futures licornes marocaines.Hiba partage avec nous de belles références inspirantes : Le Podcast La Martingale sur Anthony Bourbon fondateur du Blast Club sur les club dealsRéda Berrehili, Fondateur de Klub, Entrepreneur, Investisseur, Pionnier du Stakeholder CapitalismZachariah Georges, General Partner de Launch Africa Ventures
110:21 15/02/2024
#59 : Malik Belkeziz : L'enjeu c'est de créer l’envie pour être une boîte dans laquelle tout le monde veut investir !
Malik Belkeziz est CEO et Cofondateur avec son frère Badr en janvier 2021 d’Agenz.ma, une plateforme nouvelle génération qui a pour ambition de rendre le marché immobilier plus transparent et efficient grâce à la technologie et la donnée intelligente, en réinventant l’expérience du projet immobilier au Maroc La startup a réussi à date une levée de fonds totale de 18 millions de dirhams auprès d'Azur Innovation Fund , Maroc Numeric Fund II et Beenok, en ayant  franchi le cap des 1000 agences partenaires, 150.000 utilisateurs et 5000 nouvelles estimations effectuées chaque mois Né dans une famille d'entrepreneurs, Malik explique également sa motivation pour entreprendre par sa tendance naturelle à challenger les règles et le besoin d'avoir de l'impact. Il poursuit une formation d’ingénieur à l’ESTP en France et démarre ses premières années professionnelles dans une filiale de Nexity dans la Direction de Projets Immobiliers.  Rentré au Maroc et fort de son expérience, Malik s’intéresse naturellement aux points de douleur d’une industrie de l’immobilier à très fort potentiel, mais en mal de transparence, fluidité et innovation avec des délais moyens pouvant aller jusqu’à 18 mois pour une transaction.  La fixation simple et rapide d'un prix plus juste pour le bien semble être une bonne entrée en matière pour une startup technologique, surtout lorsqu’il tombe sur Badr, son frère, travaillant  depuis la salon familial en tant que Consultant sur des modèles de machine learning de calcul prédictifs de prix de matières premières. " Il fallait d'abord être les meilleurs sur le marché de l’estimation en ligne, avec le focus sur 1 pain point et 1 offre ! "   Ensemble, ils mettent en ligne rapidement un site d’estimation de prix qui va "scraper" des informations sur les portails d’annonce et afficher un prix fonction de la surface et de la localisation. Les connexions et les demandes d'enregistrement confirment l'intérêt côté vendeurs pour ce type de solution " Il fallait d'abord être les meilleurs sur le marché de l’estimation en ligne, avec le focus sur 1 pain point et 1 offre ! " “ L’erreur à ne pas faire est de tergiverser sur la bonne idée, chaque idée peut être mise sur le marché en moins de 24 h !” La réflexion sur la monétisation va se porter sur les agents immobiliers, qui via un modèle d’abonnement peuvent accéder à des bases de données de vendeurs, d’autant plus que ces derniers seraient intéressés par le contact d’agents performants dans leur quartier pour les accompagner dans la vente de leur bien. Les deux frères créent alors AgenZ et Malik se lance dans la vente auprès des Agents avec une proposition d'accompagnement complète pendant que Badr poursuit le développement de la plateforme. Conscients de la nécessité de croître rapidement sur ce marché, le Duo se donne jusqu'à la fin de l’année pour réussir une levée de fonds Seed ou abandonner le projet. Avec une solution MVP qui fonctionne, une vingtaine d’agents immobiliers embarqués, le soutien d'une subvention de CCG Innov, Agenz va démarcher et convaincre Azur Innovation Fund de la viabilité de son projet et réussir à obtenir une première levée de 5 millions de Dhs La startup investit dans la constitution de l’équipe, le développement de la marque avec ses deux piliers, transparence et ambition, et un actif technologique performant. Avec l’utilisation ciblée de données de transactions, la plateforme se consolide grâce à un Système d’Information Géographique allant de la région jusqu’au titre foncier et des bases de données constituées à partir des agences urbaines, notaires, etc Agenz stabilise son modèle économique et avec un second round de levée en juin 2023, affiche son ambition de croître beaucoup plus vite. La startup étoffe ses partenariats et déploie deux offres supplémentaires, B2B Institutionnels et Crédit aux Particuliers   Malik partage avec nous deux sources d'inspirations : La Biographie d'Elon Musk Interstellar, le film réalisé par Christopher Nolan
119:58 26/10/2023
#58 : Saad Kemmou : Un entrepreneur, c'est du do or die !
SAAD KEMMOU est le CEO et fondateur de Hsabati,  une plateforme SAAS de gestion ciblant les TPME, lancée en 2019, qui propose une solution de digitalisation du financement, à commencer par des formules de cession de créances, dites factoring. La startup a réussi en 2022 à atteindre l'équilibre financier et à finaliser une levée totale de 6 millions de Dhs auprès des fonds 212 Founders et UM6P Ventures. Elle se positionne en additionnalité des banques avec l’ambition de répondre de manière plus adaptée à la problématique du gap de financement de la TPME estimée à 37 Milliard USD rien qu’au Maroc  Saad grandit dans un contexte familial entrepreneurial qui va stimuler sa curiosité naturelle et son envie de créer et développer des solutions pratiques. Très jeune, il s’intéresse à la programmation informatique en autodidacte et développe de solides compétences dans ce domaine. Toutefois il s'oriente vers des études en Marketing et Business aux Etats-Unis, qu'il conclut par plusieurs expériences notamment dans la télévente de projets du logiciel de gestion SAP pour des grands clients de l’industrie pharmaceutique  De retour au Maroc, Saad quitte le salariat et se lance en 2012 avec le projet d'un incubateur de startups adossé à une agence conseil en marketing et développement digital, avec l’idée d’un one-stop shop pour la PME depuis la gestion, le paiement jusqu’au financement.  Touche à tout, il lance aussi l’une des premières solutions qui fait du real-time-bidding en prédictif pour les réseaux publicitaires.  En 2018, il finalise avec son équipe le développement d’une première brique en Marketing CRM pour des premiers clients du quartier Derb Omar à Casablanca, avec lesquels il réussit à installer une relation de confiance. Hsabati sera officiellement lancée dans la foulée pour pouvoir accompagner le développement du portefeuille client En 2019, Hsabati participe au premier batch de 212 Founders avec l’idée de déployer une solution complète de gestion en mode SAAS, avec déjà en tête une feuille de route qui intègre une brique de financement et de la cession de créances. La startup s’engage dans un parcours du combattant pendant 2 ans pour arriver à développer une solution digitale opérationnelle bâtie autour d'un moteur de récupération des données, de scoring du client et des créances à financer, le partenaire bancaire prenant en charge des vérifications en propre ainsi que le financement La startup prépare une prochaine levée et l'annonce de futurs partenariats, qui confirment son ambition internationale et sa capacité à construire de la valeur autout de solutions numériques permettant de mieux appréhender les spécificités de la TPME et optimiser son financement Elève de l'histoire et passionné de lectures, Saad partage avec nous des biographies d'entrepreneurs, sources d'inspiration sur la détermination, la confiance et le refus de l'échec  : Lockheed  Glock  Paypal Founders  Willen Zeckendorf   
109:00 12/09/2023
#57 : Saloua Karkri Belkeziz : Il faut créer l'environnement pour libérer les énergies féminines !
Saloua KARKRI BELKEZIZ est entrepreneure, ex-présidente d'INETUM Afrique, ex-présidente de la fédération marocaine des technologies de l’information et de l’offshoring (APEBI), fondatrice et ex-présidente de l’association des femmes chefs d’entreprises du Maroc (AFEM), ancienne députée,  membre nommée au conseil de la concurrence, présidente de la commission Afrique de l’ASMEX et Business Angel Saloua est autrice en 2020 d’une autobiographie, un récit personnel et authentique rédigé en période de confinement, où elle relate son parcours et engagement, un témoignage sur 30 ans d'histoire qui retrace également les évènements majeurs ayant marqué l'évolution du droits des femmes au Maroc et le développement du numérique Native de Ouezzane et orpheline de père à l'âge de 3 ans, de nature déterminée et optimiste, elle grandit en cultivant un fort besoin d’indépendance et de liberté. A 17 ans, une fois son bac obtenu, elle décroche une bourse pour faire ses études en France, n'hésitant pas à imiter une signature sur son passeport, marquant par-là un nouveau départ et l’entrée dans l’âge adulte. Sa détermination et son désir d'indépendance la poussent après un DUT à percevoir dès ses 19 ans un premier salaire à Paris à temps plein comme analyste programmeur et à obtenir son DEA en cours du soir. De retour au Maroc, elle se lance dans l'entrepreneuriat à 25 ans, en créant Professional Systems, une société de développement de progiciel informatique, rebondissant avec audace sur une opportunité qui se présente auprès de Bull, son employeur du moment Ambitieuse, Saloua développe son activité et au gré des opportunités, qu'elle sait provoquer jusqu'au plus haut niveau, réussit à intégrer en 1999 la société dans le giron du groupe GFI comme fer de lance d'une stratégie de développement en Afrique. En parallèle, Saloua entreprend de dépasser les stéréotypes de genre du patronat marocain en fédérant un premier noyau qui sera à l'origine de la création de l'AFEM. L'association a pour objectif de soutenir les jeunes cheffes d'entreprises à se lancer, développer leur réseau et business et à participer pleinement au débat économique du pays. Forte de son rayonnement et impact, l'association a acquis le droit de siéger au conseil d'administration de la CGEM Dans un Maroc en pleine évolution au début des années 2000, Saloua poursuit son combat en faveur de plus de droits et d'équité pour les femmes, sur le plan politique en qualité de députée à la chambre des représentants. Elle est également membre des commissions finances et secteurs productifs et contribue fortement à promouvoir le développement des nouvelles technologies et de l'offshoring Elle réussit à consolider son engagement sectoriel au sein de l'APEBI en prenant sa présidence en 2016 au terme d'une vingtaine d'années, marquées certes par un premier échec en 1999, qu'elle utilisera comme catalyseur en inscrivant ses efforts avec énergie et optimisme, dans la durée.  Forte de son expérience, Saloua nous livre 2 exemples inspirants à l'international de développement de l'inclusion numérique  : Le réseau des Citizen Spot : les services aux citoyens digitaux proposés au Portugal    La gouvernance de la digitalisation du pays monitorée au plus niveau au Rwanda  Elle souligne également la nécessité de soutenir l'écosystème des startups en libérant l'accès aux données publiques.  Saloua s'épanouit également dans d'autres rôles : business angel, mentor,... et avec son autobiographie, qui est en cours de traduction en arabe et en anglais, souhaite livrer un exemple de méritocratie à la marocaine, un message fort sur les possibilités d'ascension sociale et une invitation à l'engagement en faveur d'un Maroc meilleur
82:10 20/07/2023
#56 : Othmane Bekkari : Ce qui m’excite le plus dans la vie, c’est le changement !
Othmane BEKKARI est Entrepreneur et CEO de GoMobile, une startup du marché du marketing direct automatisé par la voix sur téléphone, lancée en 2014 après une carrière professionnelle riche et étendue en marketing, direction générale et conseil, en alignement avec son parcours associatif dans le social  Avec la réalisation de plus de  25 millions d’appels depuis son lancement auprès de 25 clients, une capacité installée de 300.000 appels par jour, GoMobile a cumulé une large expérience lui permettant d’envisager un test de développement à l’international, à commencer par le Sénégal depuis fin 2022 Diplômé de Polytechnique et Télécoms Paris, Othmane prévoyait initialement de partir au Japon pour poursuivre un MBA en Management. Attaché au Maroc, il entre pour un stage chez P&G en Marketing et finira par ne plus repartir Son parcours professionnel sera marqué par le souci d’apporter des réponses et solutions spécifiques aux problématiques des populations mal desservies : les produits de grande consommation (Procter & Gamble), les services financiers (Wafacash), l’accès à l’eau, l’assainissement et l’électricité  (projet Lydec - Inmae). A d’autres moments, il est Consultant où il apporte son savoir-faire et s’ouvre à la découverte d’autres univers : l’assurance, l’énergie solaire,…. L’idée de Gomobile va se frayer un chemin lorsqu’ à la veille de ses 40 ans, Othmane quitte son avant-dernier job salarié, et par coïncidence, se reconnecte avec d’anciens collègues de chez P&G qui lui font part d’un projet expérimental sur le mass market  : toucher une cible insuffisamment desservie par les médias et le digital, qui sera appelée au téléphone pour écouter des publicités et recevoir des recharges téléphoniques en compensation. L’expérience a révélé rapidement que les clients seraient intéressés par écouter du contenu utile plutôt que de la simple publicité  Un premier test est mené pour valider le concept auprès d’une communauté pré-recrutée et inscrites au service de mamans recevant des conseils liés à leur nouvelle maternité, et qui a permis de démontrer l’impact tangible de cette expérience sur la notoriété de la marque et l’utilisation de ses produits Forts de ce résultat, Othmane et ses premiers partenaires se lancent pendant 6 mois dans le développement de la solution technique initiale. Cependant, P&G va céder son activité de fabrication de couches, et faute de premier client, Go Mobile se retrouve entre 2014 à 2017 à chercher le Market-Fit dans ce modèle B2C nécessitant un investissement majeur pour recruter et préinscrire les communautés ciblées GoMobile va pivoter son modèle lorsqu'Othmane rebondit sur une opportunité de réaliser un pilote avec la RMA. L’idée est d’utiliser la plateforme pour faire appeler les chargés de clientèle et leur rappeler les bonnes pratiques commerciales. Ce pilote permet de confirmer l’efficience de la solution et d’affiner les fonctionnalités de la plateforme en matière de : détection du décrochage, détection de la boîte vocale, mesure du temps d’écoute, identification des interactions,..  Les cas d’usage s’orientent à partir de là vers des business cases B2B offrant plus de volume et moins de complexité (recouvrement, renouvellement annuel de police d’assurance,...). Go Mobile commence à être rentable et renforce son positionnement en développant une bonne connaissance de la valeur créée, un pricing adapté et des dispositifs gérés et mis en place en proximité avec ses clients La startup a franchi plusieurs paliers commerciaux et techniques : paramétrage des campagnes, protection des données personnelles, sécurité et niveau élevé de disponibilité. L’équipe, forte aujourd'hui de 8 personnes, envisage d’étudier les options de croissance une fois qu’elle aura tiré les enseignements des expérimentations en cours :  verticales spécifiques au rural, international,... Othmane nous recommande les livres suivants  : 7 Habits of highly effective people, Who moved my cheese ?   Crossing the Chasm 
112:06 13/04/2023
#55 : Zineb Bennouna : Tout ce qu’on apprend dans la course se répercute dans la vie !
Zineb Bennouna est entrepreneure dans le sport et fondatrice de la SporTech marocaine Meet the Runners, une application mobile au service des communautés de coureurs et adeptes des sports de plein air. La startup a réussi en octobre 2022 une levée de fonds d’amorçage de 1 million de Dhs, un bel encouragement pour une initiative partie de groupes whatsapp, désormais en quête de traction et monétisation à l’échelle nationale. Encouragée par ses parents, Zineb prend goût très tôt à la pratique régulière de différents sports. Elle s’oriente dans un premier temps vers les métiers du Digital après une école de communication à Paris et un troisième cycle en commerce électronique au Canada. Après une expérience professionnelle à Montréal, elle rentre au Maroc sans projet bien défini. Indécise mais soucieuse de rester dans l’action, elle s’autorise à essayer différentes missions touchant à l’évènementiel, l’occasion d’apprendre sur le terrain et développer son réseau, avec l’idée de pouvoir monter à terme son propre projet  Un ami d’enfance lui lance une perche en mars 2013 :  Tu ne veux pas travailler avec nous sur le Marathon de Casa ? cette aventure permet à Zineb de trouver enfin sa place, mettre un pied dans le milieu de sport et de se mettre à la course avec un premier semi-marathon à la clé.  Prise au jeu de la performance, c’est en organisant un déplacement à Berlin en 2014 pour le club marocain des coureurs de fond, qu’elle se lance dans son premier Marathon. Se laissant emporter par l’ambiance, sans entraînement spécifique, elle réussit à terminer cette course fondatrice dans son parcours, devenue son Leitmotiv : Tout est possible, il faut juste s’y mettre !    “ Tout ce qu’on apprend dans la course se répercute dans la vie de tous les jours ! “  Forte de ces nouvelles compétences et valeurs fortes, Zineb lance en 2018 avec Les Amis Du Ruban Rose , Meet the Walkers, une initiative autour de la marche pour redonner espoir et confiance aux femmes atteintes du cancer du sein ou en rémission.  Le Groupe de marcheuses accélére et se transforme en coureuses, lorsque Zineb dans un élan de transmission, mobilise ses copines, pour donner naissance à Meet The Runners, une communauté qui prendra vie progressivement sur Facebook et Whatsapp  Lorsqu'elle arrête la collaboration sur le Raid de la Sahraouiya, après 8 éditions, Zineb cherche un nouveau challenge et hésite à monter son propre évènement. La communauté MTR est composée alors de plus d'une centaine de personnes passionnées, régulières et actives, qui continue de grandir grâce aux récits des témoignages sur les réseaux sociaux.  Zineb se fait interpeller alors et à nouveau par une amie Consultante qui l'aide à structurer sa réflexion et la pousse à l’action, pour pouvoir faire de Meet the Runners une startup. Etude de marchés, focus groups, offres de partenariats, business plan et lancement du développement de l'application mobile suivront. Déterminée à faire grandir son projet, Zineb continue à mobiliser son réseau et réussit le double défi de signer sa  levée de fonds et de courir le lendemain le Marathon d’Amsterdam en moins de 4 heures !    Meet the Runners est dans la dernière ligne droite pour lancer son application mobile avec le pari d'y faire migrer sa communauté depuis les groupes whatsapp, sur un modèle d'abonnement freemium donnant accès à une communauté et un large éventail d'avantages : dossards gratuits, programme d'entraînement, évènements promotionnels,.... En tant que vice-présidente de la Fédération Marocaine des Professionnels du Sport, Zineb participe également à inspirer, susciter des vocations et dynamiser l'écosystème SportTech au Maroc (GC Sports, Yofitt, club.ma,...)  Zineb s'inspire à son tour des biographies de grands leaders et des documentaires sportifs 
89:15 23/02/2023
#54 : Noureddine Tayebi : An entrepreneur is a paranoid defying the status quo !
Noureddine Tayebi is a High Tech phD, Entrepreneur, Investor, CoFounder and CEO of YASSIR, a leading startup for on demand services, such as ride hailing, food and groceries delivery. Yassir started in 2017 in Algeria and rapidly has developed presence in the Maghreb Region and internationally, today serving 8 million users, 45 cities and improving the lives of 100,000 partners including drivers, couriers, merchants, suppliers, and wholesalers. After a series B in October 2022 of 150 millions USD with a total capital raised of 195 millions dollars, Yassir is one of the most valued and funded startups in North Africa and the Middle East. The startup is on a wild journey to build the biggest everyday super app in the Maghreb and french-speaking region in west Africa, moving people, packages, food, money and more. In this process Yassir will have to morph into a Fintech starting by handling payment services. Noureddine was born and raised in Algeria up to an engineering degree. He acknowledges that his drives and values around ambition, confidence and resilience were unconsciously nurtured  in his childhood through his parent's stories  "The values that you have will define your impact ! "   Thanks to a bold support from his family and a scholarship, he went to the United States to pursue further studies and got a PHD from Stanford University, the birth place of the silicon valley and high-tech industry. A lifetime changing experience with key learnings on high-tech engineering and on how a thriving mindset can be empowered by the ecosystem. So that since Noureddine likes mixing his engineering thinking with social sciences   "For an ecosystem to work, you must have a strong value system anchored : ambition, perseverance, creativity and rising by helping others "    "Culture is a value system that you have as a primary capital and you use in a subconscious way !"   " Stanford Mindset :  I am going to be pursuing something that will make you forget everything else !"  Later working in Intel's Labs Division on start-up like projects, from research ideas to sales and funding, he went confidently from there to start his own Entrepreneur journey, having seen the potential impact one can create on teams and people. Relating to his values, he is pursuing with Yassir and his cofounder a desire to contribute personally and more efficiently to the development of his birth region, by building a regional champion and inspiring the high-tech ecosystem to flourish, where he clearly points out the lack of values, mindset and best practices as the biggest problems for local Entrepreneurs.  On this journey, he is holding in mind the similar model of Diaspora members around the world bringing back to their region of birth, knowledge, expertise and mindset, therefore enabling the emergence of local champions such as : Tencent, Grab,  Tokopedia, Nubank    As a super App, Yassir form day one is build on the strategy to address the unbanked potential in the region and leverage technology and customer's confidence offering seamless access to necessary everyday on demand services  " To have a product Market-Fit , solve a problem where you have a necessity. You will have adoption even if you don’t have a great product. Raise money and come back to improve the product "   Noureddine emphasizes in Yassir's growth model in a highly competitive landscape the critical importance of implementing a business with sound economics, to build a profitable business Yassir is pursuing a strategy of attracting the engineering talent in Europe that identify with the mission by opening R&D hubs in Alger, Paris and Berlin. The startup also is on the mission to empower local talents in each country it operates, being one of the largest employers of software developers in the Region with up to 400 people so far.  Noureddine recommends these two readings on Entrepreneurship :  Only the paranoid survive by Andrew Grove The Hard things about hard things by Ben Horowitz
65:35 22/12/2022
#53 : Abderrazak Yousfi : Il n'y a qu'un Plan A, A comme Attaque !
Abderrazak Yousfi est cofondateur et CEO de Media Digital Invest, un Fonds de Venture Capital Pre-Seed lancé een 2022 et spécialisé dans les médias et le digital.  Auparavant, il est le fondateur en 2009 du site média de petites annonces devenue la Marketplace de référence spécialisée achat/vente de voitures neuves et d’occasion Moteur.ma.   Abderrazak est entré en 2021 dans la catégorie des startuppers à succès de la scène digitale marocaine avec une valorisation de Moteur.ma à 5 millions de dollars et un exit personnel en 8 chiffres en Dhs, suite au rachat par Frontier Digital Ventures, membre de CATCHA GROUP     Abderrazak nous livre la clé de sa résilience en tant qu’entrepreneur durant ces 12 années est celle de n'avoir qu'un seul plan, ambitieux, avec un engagement total, sans possibilité de retour en arrière ou de plan B, la mission d’une vie Son aventure entrepreneuriale 100% bootstrappée le place également dans la catégorie des gladiateurs : issu d’un milieu modeste, il se passionne d’abord pour les jeux puis se forme en autodidacte à la programmation logicielle puis web. Sa motivation première étant de réussir à gagner sa vie rapidement. Il se lance dans l’entrepreneuriat informel dans sa vingtaine, finalise sa formation en ingénierie, pour se structurer en créant l’Agence de développement Webo.   L’activité est soutenue et lucrative, cependant le positionnement sur le développement de sites pour des clients à l’international est rapidement fragilisé par la forte dépendance vis-à-vis des intermédiaires, le manque de visibilité sur le marché par rapport au commanditaire et  la démocratisation des outils de création des sites et des services fournis par les solutions alternatives  Abderrazak opère alors un pivot opportuniste en lançant en 2009 Moteur.ma dans le secteur des petites annonces en ligne sur la verticale Automobile, capitalisant sur l'expertise de l'agence en ranking SEO pour arriver à rapidement créer de la traction et drainer des dizaines de milliers de visiteurs  par jour. Abderrazak doit faire appel à un investisseur. Le succès du site est fragile car il exige beaucoup de cash : la publication de l’Annonce est gratuite, la monétisation provient de la publicité en ligne et du référencement payant pour les annonces qui souhaitent gagner en visibilité Il réussit sa première levée de fonds en 2015 auprès du Fonds FDV spécialisé dans le financement des startups des petites annonces sur les marchés émergents. Les fonds au départ devaient  soutenir le développmeent des opérations, vont être employés en majorité sur les efforts Marketing et d’acquisition client, pour tenir la cadence face aux leaders Avito et Bikhir     Le site poursuit sa croissance en parts de marchés mais doit également développer des sources de revenus. Abderrazak va premiumiser son positionnement en ciblant les acheteurs des  voitures d'occasion haut de gamme et engager un nouveau pivot vers le Premium Advertising, en intégration directe avec chaîne Marketing et Commerciale des importateurs et distributeurs de véhicules.  Un investissement d’une année en A/B testing pour réussir le Proof of Concept consistant à drainer un trafic important et qualifié avec un niveau élevé de conversion, vers l’achat de véhicules neufs, grâce à des offres capitalisant sur la data du site (langues, modèle, prix,...)  Avec l’arrivé du COVID, Moteur.ma va innover en lançant en plein confinement Testdrive.ma un levier supplémentaire pour réussir à convertir plus de 22800 leads. Après 4 années déficitaires, une 5 ème année Breakeven , la startup réussit grâce aux derniers efforts de développement son premier résultat positif la sixième année. Après sa sortie en Cash, Abderrazak souhaite avec MDI outre le financement, accompagner le développement de l'écosystème startup en multipliant les initiatives autour de : l'Inspiration de jeunes entrepreneurs,  le coworking, le business networking et le mentoring
90:21 06/10/2022
#52 : Mounir Nejjai : Le plus intéressant dans la vie d’un entrepreneur, ce sont les choses qu’il apprend sur lui-même !
Mounir Nejjai est CEO et co-fondateur de CEZIUM, initialement une société de conseil technologique en intégration de solutions Marketing Automation, aujourd’hui en plein shift vers une Martech, un éditeur d’applications par abonnement en add-on sur la plateforme Marketing Cloud de Salesforce, qui apportent aux Chief Marketing Officer des solutions simplifiées, adaptées à leur besoin et à leur budget  Mounir commence par préciser que l'une des missions du Marketing est de permettre à la marque d’avoir une vraie relation durable avec son client, en illustrant notamment avec les modèles économiques par abonnement où l'amélioration de la relation avec le client doit s’inscrire dans la durée Après un diplôme d’ingénieur, il évolue dans le conseil en intégration de solutions CRM et Marketing Relationnel, à un moment clé où la technologie et la donnée prennent un rôle plus important dans l’automatisation des parcours clients Il renforce sa formation avec un MBA à la Sorbonne et réfléchit déjà à lancer son propre projet. Il sent le vent du changement avec l’arrivée de la solution Salesforce Marketing Cloud et fait le choix de rejoindre EI-Technologies pour monter une équipe dédiée qui deviendra un partenaire de référence de Salesforce et connaître une hypercroissance en deux ans d'activité   “ Ta boite, monte-la chez moi !” " Je n’avais pas envie qu’on me donne une place en particulier dans une case donnée. L’entrepreneuriat c’est un non-choix ! "  Il lance alors Cezium avec ses deux associés fin 2018, jouant sur les complémentarités naturelles et un positionnement agressif sur le marché, valorisant de la sous-traitance potentielle à partir du Maroc. Le Pipe commercial commence à se constituer autour de quelques grands comptes et des e-commerçants. Cependant, tous les projets vont devoir stopper net avec la crise du covid.  CEZIUM connait alors un moment d'inflexion avec la nécessité de reconsidérer son positionnement et faire évoluer son modèle économique vers un modèle de logiciel par abonnement en s'appuyant sur son expertise, l'écosystème et la communauté Salesforce.  Le modèle offre notamment la possibilité de disposer d'une avance de trésorerie et une valorisation avantageuse à 12 fois le montant annuel récurrent des abonnements  L'opportunité d'abord est celle d'automatiser et packager certains paramétrages et tâches récurrentes optimisées. CEZIUM va entamer ce pivot en réalisant avec un client ecommerçant le développement de la gestion de coupon et la prise en main de la brique Intelligence Artificielle. La mutation prendra 12 mois, le temps d'apprendre et d'être en mesure de livrer des composants plus complexes.  La startup n'a pas encore levé de fonds mais nourrit une forte ambition et désormais s'adresse un marché à plus de 80% présent aux Etats-Unis.  Mounir se sent plus dans son élément depuis qu'il a entamé son aventure entrepreneuriale, faite de découvertes personnelles et de changements, avec la nécessité d'apprendre à désapprendre et la satisfaction de son envie de s’approprier des moments et émotions fortes. A ce titre, il nous raconte comment le recours à un Coach a permis d'accompagner cette remise en question et de mieux gérer la relation avec ses associés   " Le Kif est aussi proportionnel à la difficulté que tu rencontres ! "  Mounir partage avec nous les références suivantes : Obviously Awesome par April Dunford sur le positionnement Seth Godin Blog sur le Marketing Nathan Latka : Chaine Youtube de référence sur le Modèle SAAS
131:33 06/04/2022
#51 : Ayoub Harij : L'idée ne vaut rien, c’est l'exécution de l’idée qui compte !
Ayoub Harij est CEO et cofondateur de Sle3ti.ma, plateforme digitale qui connecte les détaillants traditionnels avec les distributeurs de produits de grande consommation en offrant des services à forte valeur ajoutée autour de la gestion des commandes jusqu’à l’optimisation des ventes et des livraisons. Sle3ti.ma a réalisé une levée de fonds seed en octobre 2021 de 12 millions de DHs qui va accélérer le développement et la croissance de la startup, dans un potentiel marché estimé à 120 milliards de Dhs annuels dépensés dans environ 200.000 points de vente Ayoub s’est construit très jeune dans l’effort, la détermination, la remise en question permanente et la rébellion face aux règles. En matière d’apprentissage, il s’applique à décortiquer les concepts pour mieux les assimiler et les retenir. Jusqu’à aujourd’hui, il a nourri cette habitude d’être en veille par rapport aux nouveaux concepts et possibilités de disruptions technologiques grâce au digital  « J’ai réalisé que j’étais condamné à réussir par mes propres moyens ! »  Cette course vers les défis l’emmène vers le parcours sélectif des classes préparatoires qui renforce considérablement sa résistance et sa capacité mentale à ne pas avoir de problème à se tromper “ Tu peux recevoir tous les coups du monde sans mourir ! “ L’expérience de l'organisation du forum en école d’ingénieur lui donne le goût du business development et il rejoint la direction commerciale de Procter & Gamble avec un premier passage obligé sur le terrain auprès des épiceries, pour assurer un objectif quotidien de vente. Il poursuit son parcours quelques années plus tard, en tant que Directeur de la zone Afrique chez Lavazza où Il est chargé de parcourir plusieurs pays pour développer avec des entrepreneurs leur activité et l’écosystème local autour du produit. Fort de cet apprentissage, il décide de quitter le salariat en 2015 ayant pris le soin d’avertir les plus proches des difficultés à venir et s’aidant dans cette démarche avec des livres de développement personnel   Son projet passion s’appelle Footigo une application mobile de type réseau social pour les fans de football autour d'un univers ludique et riche (quizzs, monnaie virtuelle,...). La startup réalise une traction rapide avec 70.000 users actifs en 6 mois et une première levée de fonds de 250.000 dollars en Italie auprès de business angels  L’aventure Footigo devra néanmoins s’arrêter au bout de quelques années faute de financement suffisant, la traction initiale ne réussissant pas à intéresser des investisseurs VC pour une sérieA internationale, frileux à prendre le risque sans un POC réussi en dehors du Maroc  “Il faut savoir couper le cordon ! Soit c’est Footigo qui meurt, soit je meurs avec Footigo ! ” “ Footigo n’est pas égal à Ayoub, Footigo est un projet de Ayoub ! ” L’aventure lui  a pourtant permis de constituer une équipe et un socle technologique digital performants. Cet actif, permettra de développer rapidement une solution de covoiturage pour les Entreprises, RiderIn qu’il  va déployer en septembre 2019, avec un modèle économique basé sur les économies réalisées, qui a le mérite d'aligner les intérêts de l’entreprise avec ses salariés. Un modèle qui est contraint à freiner brutalement avec l’avènement du COVID en mars 2020 L’idée de Sle3ti va germer lorsqu’ Ayoub croise Abderrahim Zizi, un ancien collègue qui s’est lancé dans la distribution qui lui relate les difficultés de la vente auprès des épiceries traditionnelles en plein confinement. Ayoub connaît bien les drivers de la distribution qui sont la couverture géographique et la fréquence de visite. L’idée est de fournir une application multiservices chez les épiciers recrutés, moyennant commissions sur les ventes réalisées, ce qui va dispenser de la présentation physique et libérer le potentiel rendu possible par le digital en facilitant et fluidifiant l’accès et la relation du distributeur avec le point de vente   Ayoub mobilise à nouveau l’équipe digitale pour déployer en quelques mois l'écosystème applicatif Sle3ti, recruter les premiers épiciers dès juin et réaliser un POC avec Abderrahim, son nouvel associé qui a souhaité rejoindre l'aventure, en apportant sa connaissance du marché et son réseau relationnel. Cette performance va attirer l’attention de plusieurs investisseurs jusqu’à la réalisation de la levée auprès de Richbond, un fit qui repose sur trois piliers : confiance, mindset et complémentarité des forces " L’idée ne vaut rien du tout : ce n’est pas l’idée qui  compte, c’est l'exécution de l’idée qui compte ! "  " La vraie barrière à l’entrée c’est le business que tu construis, ce n’est pas l’outil !" Ayoub nous livre son précieux retour d’expérience sur le mindset entrepreneur : Apprendre à ne pas mourir : même quand la situation semble sans issue, être décidé à ne pas mourir “ Je suis convaincu que je ne vais pas mourir, la question devient comment je vais survivre ? ”   Changer sa perception des choses : accepter qu’il y’aura des problèmes “ Ce qui fera la différence, c’est ta réaction par rapport au problèmes ! “ Essayer de se détacher et ne pas être amoureux de son produit, coûte que coûte : "  Il ne faut pas se définir par le produit, le produit c’est juste ta création ! " Ayoub nous décrit aussi l’importance de la conscience de soi et que le plus grand challenge, c’est de se connaître soi même ! Il nous recommande les lectures suivantes :  The Power of Now Eckhart Tolle Hooked par Nir Eyal La bonne idée existe par Luc de Brabandère Business Model - Nouvelle Génération  par Yves Pigneur Centered leadership   par Joanna Barsh Le Moine qui vendit sa Ferrari par Robin Sharma  Manuel d'Epictète   Value Proposition Design par Yves Pigneur  The Power of Habit  par Charles Duhigg
129:56 23/02/2022
#50 : Yasmina Belahsen : Le deuxième client confirme que vous n’êtes pas dans un délire !
Yasmina Belahsen a fondé Mayadigital en 2015, une agence de conseil en communication full service avec un ADN digital, qui a pu rapidement se développer grâce à l’engagement de ses équipes et la confiance de ses clients. Maya Digital fait le pari de la croissance en rejoignant le réseau international AMIN et lançant des filiales spécialisées dans le développement de sites web et de l’achat médias.   Le parcours de Yasmina ne la prédestinait pas au métier de la communication, filière qu’elle ne pensait pas pendant ses études suffisamment prestigieuse, mais qu’elle considère aujourd’hui comme un retour aux sources porteur d'épanouissement, elle qui petite restait scotchée devant les publicités à la télévision. Elle encourage les plus jeunes à prendre le temps de bien réfléchir à ce qu’ils aiment et à leur orientation dès le lycée Elle suit pour sa part un cursus en école de commerce sans idée claire sur son projet professionnel. Ce seront les petits coups “durs” du destin qui vont la forcer malgré elle à aller vers ce qu’elle aime. Elle doit arrêter pour commencer son métier de consultante pour suivre son mari expatrié en France. Elle y fera face en 2008 à une période difficile de recherche d'emploi, qui la pousse dans une perspective de retour, à se former aux métiers à fort potentiel du Marketing Digital  De retour au Maroc en 2012, elle se lance dans l’entrepreneuriat digital avec un site ecommerce de Mode "Zazavenue" qui vise à proposer un catalogue en ligne ainsi que des ventes privées pour des marques internationales. L’aventure bootstrappée tiendra deux ans mais ne survivra pas faute de levée de fonds conséquente, avec un écosystème d’amorçage encore embryonnaire. Un apprentissage plutôt qu’un échec selon Yasmina qui va la conduire à chercher des opportunités dans la formation en Marketing et communication digitale.  C’est en rejoignant une agence qu’elle consolide son savoir-faire dans la communication et à partir du moment où elle reconnaît un caractère qui n’est pas fait pour le salariat, elle décide de se lancer en indépendante avec le désir de construire une aventure qui lui ressemble.  Maya Digital verra le jour grâce à une première grosse consultation gagnée, autour d’une petite équipe, restreinte mais soudée. Yasmina ira chercher au bout de 12 mois le deuxième client puis les 5 références pour pouvoir adresser le secteur public et ainsi tout en capitalisant sur son ADN digital, élargir progressivement son offre à de la création de contenu et de la production audiovisuelle " C'est le deuxième client qui confirme que vous n’êtes pas dans un délire ! " Le portefeuille de l’agence continue de s’étoffer, soutenu par la confiance de ses clients et la foi dans le projet d'une équipe démultipliée par l’énergie apportée par les nouvelles recrues “ Nos clients nous ont poussés ! “ Yasmina partage avec nous les combats qu’elle doit mener en tant que chef d’entreprise d’une TPME pour aller au bout des démarches administratives et accélérer le recouvrement. Elle reconnaît être plus sereine depuis qu’elle a pris conscience que la difficulté fait partie inhérente du quotidien de l’entrepreneur. Elle souligne l'importance pour elle d'avoir été accompagnée dans ce rôle en coaching et thérapies énergétiques  Engagée, Yasmina l'est tout autant auprès des jeunes pour la promotion du digital et de l’entrepreneuriat, et lancera bientôt un projet ambitieux d’inclusion par le digital   Elle partage avec nous les lectures récentes qui l'ont marquée : Série femmes de l’islam  de Marek Halter L'homme de Constantinople de J.E Dos Antos  L’envoyé de Dieu de Gilbert Sinoué  
111:52 17/01/2022
#49 : Mustapha Moutout : On a décidé de prendre soin de nos candidats !
Mustapha Moutout est Fondateur et Directeur Général du Cabinet Novancy One, lancé en 2015 et devenu une référence dans le domaine du recrutement Digital & IT au Maroc. Fort d’un capital confiance construit sur une longue durée avec les lauréats des écoles d’ingénieurs, Novancy a construit son modèle sur l’excellence de l’expérience candidat et un modèle de management interne automatisé, cultivant l’appartenance et la performance. Originaire de Aït Ourir un petit village dans les environs de Marrakech, Mustapha a puisé son inspiration dans les modèles de réussite, issus du Douar. Son parcours scolaire en internat au lycée de Tahannaout va forger son ambition et envie de découvrir d’autres horizons “ je voulais être quelqu’un qui fuit la misère et capable de se construire ! “ En rejoignant l’ENSIAS, il s’ouvre à une communauté d'ingénieurs solidaires et y développe un fort relationnel et esprit d’appartenance, environnement propice pour expérimenter différentes initiatives à fort impact sur son parcours.  C’est ainsi qu’en tant qu'étudiant, il facilite ses premiers recrutements dans le cadre du Forum Génie Entreprises et lance un Blog référentiel des cabinets de consulting avec la publication d’offres d’emplois Il entame une carrière de consultant généraliste et décide rapidement de se mettre en indépendant, faisant le choix de se libérer des contraintes du salariat, de pouvoir gérer son temps et rencontrer encore plus des gens à tout moment. Il s’adosse à quelques partenaires clés à temps partiel pour pouvoir développer son propre projet entrepreneurial dans le recrutement Il démarre en 2015 avec son réseau établi de lauréats de plusieurs écoles d’ingénieurs, en recrutant 3 jeunes diplômés et demandant à des entreprises de lui confier leurs besoins gratuitement, avec l’ambition de construire son propre processus de recrutement    “ Il y’a toujours de la place pour un nouvel entrant sur le marché !”  “ Je vais revenir vers un métier que je sais faire : le recrutement  !”   Mustapha a mis 1 an à asseoir ce modèle pour qu'il puisse s'y consacrer à plein temps. Novancy a construit son développement autour de l'excellence de l'expérience candidat, jusqu'à constituer une base de 105.000 cadres dirigeants, en s'appuyant sur les axes fondamentaux suivants  : Processus de recrutement professionnalisé et affiné avec le temps adoptant l’approche Agile en mode Sprint pour livrer les clients Système intégré automatisant les étapes de recrutement ATS (Application Tracking System) et utilisant des technologies poussées de Matching et de recherche sémantique   Equipe fortement engagée avec un modèle de management souple : management flat, semaine de 36H, remote et pilotage par la performance Mustapha encourage chacun à continuer à élargir de manière proactive son réseau, lui même s'est constitué un cercle de Top Managers, généreux de leur temps et en conseils, qu'il peut solliciter en cas de besoin  " Il faut s’entourer de grands pour grandir ! " Novancy poursuit son développement auprès des clients internationaux et en organisant des événements phares comme le Africa IT Days, un Forum 100% Virtuel de Recrutement et de partage d’expérience, lancé en novembre 2020 sur le digital et le bancaire.   Les lectures recommandées par Mustapha : Hacking Growth de Sean Ellis  Corporate Rebels 8 Alternatives Pour Transformer Radicalement Le Travail, PIm de Morree, Joost Minnaar  Measure What Matters - How Google, Bono, And The Gates Foundation Rock The World With Okrs de John Doerr The Lean Startup de Eric Ries
111:12 20/12/2021
#48 : Zakaria Garti : S’imposer par le travail, la sincérité de l’engagement et la culture du consensus !
Zakaria Garti est Principal Banker à la BERD, cofondateur et président de Maan, un mouvement politique issu de la société civile lancé en 2019, qui aspire au renforcement de la démocratie et des libertés au Maroc en plaçant les citoyens au coeur de l'action politique Pour Zakaria, tous les changements ne se valent pas. Seul le combat politique peut réussir à susciter des changements fondamentaux au sein d’un pays, avec un discours dans la langue de ses habitants. Evoquant avec nostalgie les grands hommes et périodes révolues des débats politiques, Il explique son engagement en reconnaissant avoir toujours eu en lui un sentiment de proximité avec les personnes marginalisées ainsi qu'un rejet de toutes les formes d’injustice.  Né en France, il part à l’âge de 6 ans avec sa famille s’installer en Arabie Saoudite en 1991, coïncidant avec l’année de la guerre du golfe. Un enseignant irakien, incarnant des valeurs d’excellence, bienveillance et générosité, lui fait aimer la culture et la langue arabes. Sa première action d’ordre politique alors est de vouloir réclamer, à cet âge, le retour de cet enseignant chassé par les autorités du pays. Ce passage précoce par des pays de cultures différentes va le mener à cultiver un profond respect et sans jugement des différences des codes et des traditions. Sa famille rentre au Maroc où Il poursuit sa scolarité, et Zakaria sera profondément marqué par la période du gouvernement d’alternance politique de Abderrahmane El Youssoufi, la forte mobilisation populaire en faveur de la cause palestinienne, et la mort d’un ami lors des attentats islamistes en 2003.  Il entame un parcours de classes préparatoires en France puis en école de Commerce, suivi par une carrière professionnelle dans la finance, soulignant qu’à refaire, il aurait certainement poursuivi des études de sciences politiques “ Le Maroc a besoin de techno-politiques, des technocrates avec un parcours militant au sein de la société civile ! ” A son retour au Maroc dans un contexte post printemps arabe, Il rejoint l’association TIZI, passerelle entre les jeunes et l’écosystème politique. Militant puis Président en 2016, Il partage avec nous sa lecture des aspirations d'une société marocaine en pleine évolution et les conditions de réussite d'une construction démocratique :  Les marocains aspirent dans cette phase pré-démocratique à plus de dignité, une liberté indivisible et meilleure égalité des chances et des considérations La société met de plus en plus une distinction entre la religion en tant que pratique individuelle et son rôle dans la gestion des affaires publiques L’action collective est un facteur déterminant de réussite là où règne au Maroc un excès d’individualisme   Ils sont alors plusieurs comme Zakaria à gagner en confiance et maturité et se mobiliser pour créer Maan déterminés à prendre position de manière authentique sur les grands débats politiques qui intéressent la société en insistant sur des principes indispensables tels que la reddition des comptes “ La plus grande place en enfer est réservée à ceux qui restent neutres lors des grands débats de leurs sociétés ! “ Dixit Martin Luther King  Zakaria nous livre des éléments clés tirés de son parcours : Capacité à rassembler : fédérer les énergies grâce à un effort soutenu, une confiance, proximité et légitimité construites dans le temps  Travail et préparation permanente :  " Il n’y a pas de discours improvisé, il n y’a que des discours répétés 7 fois devant le miroir ! " paraphrasant sir Winston Churchill    Engagement et rigueur : exigences illustrées par 3 fondamentaux pour la pérennisation de Maan : militantisme, participation au financement et pensée politique  Importance du contexte : Tu ne peux pas briller si le contexte n’est pas favorable " Tu as beau être le surfeur le plus talentueux au monde, si tu n’as as de vague, tu ne vas pas surfer ! "  Une détermination infaillible dans le temps : " Celui qui réussit n’est pas le plus fort, mais celui qui supporte le plus de prendre des coups ! " Armé de la même détermination, Zakaria se lance en 2020 dans des vidéos pédagogiques sur des sujets liés à l'actualité économique et politique, un exercice lui permettant de structurer sa pensée de manière permanente et de toucher une nouvelle audience au sein de la société marocaine.   Zakaria tire également sa force dans la durée d’un équilibre jalousement préservé entre son engagement associatif, ses prises de paroles dans les médias et réseaux sociaux, sa carrière professionnelle au sein d'une banque internationale d’investissement, et sa relation au quotidien avec ses amis et proches. Zakaria partage avec nous de belles références : Alexis de Tocqueville : De la Démocratie en Amérique  Francis Fukuyama  : Origins of political order et sur Youtube   Allal El Fassi  : Autocritique  Mohamed Mbougar Sarr : La plus secrète mémoire des hommes Les économistes atterrés : la dette publique   Abdelkrim Jouiti : Al Maghariba 
106:16 07/12/2021
#47 : Amine Khayatei : Aider une personne à trouver un travail, c'est lui changer sa vie !
Amine Khayatei Houssaini est Entrepreneur et CEO chez KWIKS, plateforme digitale qui développe et fédère une communauté actuelle de 112 chasseurs de têtes indépendants en Afrique sur 5 pays : Maroc, Algérie, Sénégal, Cameroun et Tunisie KWIKS a été créée en 2014 au Maroc avec un modèle initialement basé sur la mise à disposition rapide de CV pour des entreprises en France.  Les transformations du marché du sourcing et l'arrivée du COVID ont précipité Kwiks vers un modèle de Marketplace et tiers de confiance réunissant les entreprises et les chasseurs de têtes Amine a grandi dans une famille d’entrepreneurs, un contexte où il a appris à prendre des risques et faire le maximum d’erreurs, où l’échec est normal et un apprentissage à grande vitesse. Très tôt, Il met à l'épreuve son état d’esprit combatif, en pratiquant le Tennis, où chaque point compte, car tant que la balle de match n’est pas finie, le match n’est pas fini ! Passionné de technologie et doté d’une fibre commerciale, Amine obtient son diplôme d'ingénieur en France et s’oriente rapidement vers un rôle de Business Manager dans le Conseil. Il y fait ses armes d’intrapreneur développeur en gérant le sourcing, recrutement et placement de consultants.  Il y découvre que le sourcing sur les CVthèques est une activité coûteuse et chronophage et que la prime est à celui qui répond le plus rapidement avec le CV. Souhaitant devenir son propre patron, il décide de rentrer au Maroc pour lancer en janvier 2014 KWIKS, un service de fastsourcing, en démarrant avec une équipe de 3 consultants. Son ancien employeur sera son premier client, et il met en place une formule d’abonnement trimestrielle.  La société se développe via test & learn et effectue quelques opérations également au Maroc, mais va stagner au bout de 3 à 4 ans, faute d’une bonne exécution. Le marché du sourcing est également en mutation, les CV thèques disposant moins de données au profit de nouveaux réseaux de communautés professionnelles : slack, facebook jobs, google jobs,... L’arrivée du Covid va enterrer l’ancien modèle et pousser Amine à se renouveler en postulant au programme de la CDG 212 Founders, pour faire évoluer KWIKS vers un nouveau modèle centré autour du chasseur de tête  " On était pas loin d’arrêter , Il faut me tuer pour que j’arrête, tant que je ne voyais pas la fin, je cherchais toujours ! " " Le CV on le trouve partout, ce qui change la donne c’est le chasseur de tête. Le produit c’est la communauté, on va en prendre soin, leur apporter des missions et leur donner des outils performants, avec un modèle de revenue sharing ! " Fort de son modèle de partage de données, KWIKS vise à démocratiser l'accès au recrutement en jouant également le rôle de Tiers de confiance, grâce à l'instauration d'un déposit, destiné à structurer la relation et sécuriser le chasseur de tête dans la rémunération de sa prestation.  Amine imagine même que le Maroc pourrait se positionner comme un des pays de référence en chasseurs de têtes. KWIKS a repris le chemin de la croissance et cherche un partenaire seed pour financer le développement de la nouvelle version de la plateforme et pouvoir faire face aux problèmes de trésorerie " Il faut dans les Grandes Entreprises un process en mode fasttrack pour les startups !  " La mission de KWIKS est également de faire évoluer le mindset autour du recrutement et de préparer au mieux les jeunes candidats pour augmenter leur chance de trouver un premier emploi. La société développe ainsi des solutions basées sur l’Intelligence Artificielle d’analyse de CV et a organisé avec un de ses clients un show de fast recruitment à l'aveugle “ Il faut travailler pour trouver un travail ! ” " Aider une personne à trouver un travail, c'est lui changer sa vie ! " Déterminé et confiant dans ce nouveau modèle pour scaler, Amine reste attaché à l'idée de devoir continuer à s'adapter et se renouveler en permanence. Il partage avec nous quelques tendances du recrutement dans un monde où les technologies iront vers plus de virtualité et de rémunération à la performance, autour d'acteurs qui seront capables de fournir des données contextuelles qualifiées.
112:37 15/11/2021
#46 : Jérôme Mouthon: Le Maroc est bien pour réussir un Proof Of Concept et ensuite il faut élargir !
Jérôme Mouthon est Président de TEADS MENA, une plateforme publicitaire innovante qui propose aux marques et agences médias de la Région MENA, un accès au réseau international de Publishers médias premium connectés le plus étendu et une technologie cookieless et IA, capable de servir à une audience finement ciblée, une publicité vidéo adaptée pour générer du branding, de l’engagement ou de l’acte d’achat      Benjamin de la fratrie, Jérôme ne poursuit pas la voie des études supérieures mais choisit plutôt de se lancer dans l’entreprenariat, à l'âge de 19 ans et à Paris, en assemblant et vendant du matériel informatique, épaulé par un ami entraîneur de Rugby. Amoureux de la vente, Il développe progressivement un groupement d’entreprises autour des services à revenu récurrent, d’assistance aux utilisateurs et de développement de logiciels de gestion, sur des niches comme les cabinets d’avocats et experts comptables.      La rencontre avec sa femme, marocaine, va le pousser plus en avant vers la voie entrepreneuriale, en prévision d’une installation future au Maroc :  “ Au Maroc, il faut être entrepreneur, c’est plus sympa que d’être salarié ! ”     Il cédera ses participations au bout d’une dizaine d’années au moment où il décide de repartir dans une nouvelle aventure entrepreneuriale, cette fois-ci au Maroc. Il crée à Paris une agence web destinée à vendre des sites internet avec l’idée de lui sous-traiter la réalisation ainsi que la gestion de campagnes d’achats de mots clés sur Google, depuis le Maroc.     Installé au Maroc en 2002, Il s’intéresse fortement aussi au métier de la télévente et du centre de contacts, jusqu’à développer et mettre en place avec des partenaires des équipes de vente de matériel informatique, allant jusqu'à 250 positions.  Souhaitant préserver sa liberté d’action, Il cédera ces activités de BPO à ses partenaires pour repartir à nouveau de la page blanche, avec une heureuse coïncidence, la naissance de son troisième enfant  " L'Entrepreneur est têtu et n’aime pas subir les choses ! "   " 3 semaines après, je me lève un matin et je me dis allez, je redémarre !"     Il redémarre avec une agence web avec une offre d'animation des réseaux sociaux, sous-traitance et modération pour les sites e-commerce en France. Il réussira sa première année d’exploitation avec un chiffre d'affaires de 10 millions de Dhs mais il décide de changer radicalement de modèle faute de rentabilité et scalabilité, et doit se séparer ainsi de 45 personnes     " On a dû quitter la villa à Anfa et redémarrer à 5. Mais j'ai réussi à payer tout le monde, y compris mon loyer ! "     Quittant l'univers de l'agence web, Jérôme va se positionner dès 2010 avec Ali Kettani sur le marché émergent de la vidéo publicitaire en ligne, avec la marque BUZZEFF qui propose aux agences médias et annonceurs du Maroc, un player web click-to-play utilisant la technologie de la société Française Ebuzzing, qui deviendra quelques années plus tard Teads. L’idée de départ est d’arriver à convaincre des sites avec un niveau de trafic important d'adopter le player et de les rémunérer à chaque fois que le contenu publicitaire d'une marque est vu.     L'intérêt de la solution est établi avec un proof of concept réussi, même si le contenu vidéo adapté n’est pas encore très présent au Maroc. Pour scaler, Buzzeff doit s'implanter à Dubaï, hub publicitaire de la région MENA. L'équipe cherchera à lever de l’argent auprès de fonds d'investissement locaux, sans succès, puis réussira à lever 1 million d’euros à l'international auprès de business angels   " Essentiellement des copains ! "     Jérôme va prospecter avec Ali Neguib à Dubaï les agences médias et signer avec des Publisher premium de la région en les incitant à monétiser l'inventaire publicitaire sur leur site. La niaque, le mindest combattif de l'équipe et le soutien de la communauté marocaine vont permettre de décrocher des résultats positifs dès 2013 : 500.000 Dollars pour un panier moyen par campagne de 8000 Dollars.     En 2018, l'aventure humaine de Buzzeff prend un nouveau tournant quand elle lie son destin à celui de Teads en devenant Teads MENA, configuration privilégiée pour accélérer son développement. Dans un contexte post COVID de reprise des campagnes internationales majeures, l’équipe est aujourd’hui constituée d'une trentaine de personnes réparties sur 4 pays et vise un chiffre d'affaires de 25 millions de dollars à horizon 2023      Jérôme soutient depuis 2010 la communauté des entrepreneurs au Maroc avec du Mentoring, de l'investissement seed et de l'incubation dans ses locaux. Il prendra la présidence de Kluster, le programme d’accompagnement de la Chambre Française de Commerce et d’Industrie du Maroc, qui oeuvre à connecter les startups aux entreprises pour trouver leur premier bon de commande.      Il poursuit son engagement avec la présidence de la communauté French Tech Maroc, accompagné d’un board composé d’entrepreneurs, qui collabore pour créer et animer plusieurs initiatives visant à encourager, dynamiser et connecter l’écosystème de l’entrepreneuriat Tech au Maroc. Dans ce cadre, a été lancée la plateforme hacktonfuturqui invite  des collégiens et lycéens du Maroc à proposer des solutions technologiques viables et concrètes permettant de contribuer au développement durable de la santé et de l'éducation  Jérôme partage deux pistes pour accélérer l’investissement et la transformation l’écosystème de l’entrepreneuriat :  Faire évoluer le cadre juridique pour attirer les talents avec de l’equity et des stock option Instaurer la convertibilité du dirham     Les lectures que nous avons évoquées avec Jérôme :  Rich Dad Poor Dad par Robert T. Ki yosaki  Shoe Dog par Phil Knight- A memoir by the creator of Nike  
119:25 19/10/2021
#45 : Othmane Benhlima : I NEED to explore the maximum !
Othmane Benhlima est un explorateur à tout juste 27 ans. Il a développé un mindset d’entrepreneur/ slasher qui s’oblige à explorer le maximum d’expériences, avec le principe de ne jamais rien lâcher. C’est ainsi qu’il a voulu se lancer dans l’entrepreneuriat social, le podcast, le conseil en marketing stratégique et la réalisation de films  Doté d'un esprit logique et scientifique, après un passage par les classes préparatoires, il se dirige vers l’Ecole Hassania des Travaux Publiques (EHTP). Il y aura l’occasion de rejoindre le club Enactus et de développer une forte capacité d’empathie en se confrontant aux problématiques sociales vécues par les communautés des zones rurales au Maroc.   Il participe au projet Eco-dôme Maroc transformé par la suite en entreprise sociale de construction écologique, puis lance le projet COOKIT en 2016 visant à produire des sacs isothermes permettant de finaliser la cuisson d’aliments tout en réduisant les risques d’inhalation de gaz toxiques liés à la combustion du bois.  Cette aventure le met en situation de se former au métier d’entrepreneur et de développer diverses compétences, notamment en création de contenu, qui lui seront très utiles par la suite Fin 2019,  Il est encouragé par des amis à lancer sur sa page Instagram des rencontres Lives sur des thématiques inspirantes pour les entrepreneurs. Après quelques épisodes de rodage, cette série donnera naissance progressivement à The Sharek Podcast, une marque de podcast premium, internationale, souhaitant fédérer une large communauté autour de valeurs de partage, de contribution et de messages inspirants L’arrivée du Covid va le contraindre à ralentir l’activité sur COOKIT faute de canaux de distribution et promotion physiques activables et l’inciter à déployer un effort majeur de développement et de promotion du podcast, à la fois sur le plan des messages portés et des visuels qui les soutiennent . Cette nouvelle expérience sera pour Othman l’occasion de mettre en pratique tout son talent créatif, développer de nouvelles compétences en storytelling et  montage vidéo et de renforcer son réseau avec des rencontres marquantes, jusqu’à l’opportunité de collaborer avec l’Agence de sa nouvelle Mentor, Alia Al Kassimi  L’expérience du confinement l’inspirera également pour attirer l’attention sur l‘influence négative potentielle et la fragilité notamment des plus jeunes devant la vie rêvée mise en avant sur les réseaux sociaux.  Armé de ce message, il imagine l’intrigue à dénouer, écrit le script du film court 21H et  s’entoure d’une équipe jeune, motivée et pluridisciplinaire pour le coréaliser avec Omar Chanini " Nous sommes une équipe issue de plusieurs mondes et avons fait le choix de grandir ensemble "  Continuant sur sa lancée, Il est en train de préparer la sortie d’un premier film long métrage, inspiré du Manga DeathNote, prévu pour sortir en janvier 2022 Nous terminons par l’évocation de la Gratitude comme pratique quotidienne et de sa passion pour l’univers philosophique des mangas : Code Geass Naruto shippuden   Psychopass   Full metal alchemist
113:47 27/09/2021
#44 : Aboud Jardaneh : Even one person can have an impact !
Aboud Jardaneh is the co-founder of SpotAngels. Launched in 2015, SpotAngels is celebrated as the best and free parking mobile application in the US, even called Waze for Parking.  The application is available in 50 cities and supported by a large community of users and partners including parking operators and car manufacturers. The startup has secured a total funding of 4.4 millions Dollars Aboud embarked in 2014 on this journey to build the technology that would help US drivers easily find a parking spot and thus save them from parking pain and tickets Aboud’s entrepreneurial drive was first triggered after a few years of working as an engineer when he realized that he wanted to work for himself  Searching for learning opportunities, he managed to land a job in San Francisco. He soonly joined Hamza Ouazzani Chadi in starting Sweetch, an entrepreneurial project in Berkley designed to fix the parking problem.  It was perfect timing for Aboud  “ If you start something let’s do it  together ! ”  Due to legal challenges raised by the city of san francisco, the founders had to pivot to the new idea of Vatler, an on demand valet service. The cofounders managed to get into the Y combinator program, a key milestone with a deep hands-on experience and learning of how you can build something from scratch without the technology behind, while relying on a lot of field work and talking to users.  " No one will bring you new ideas, just need to execute on them !   Looking back at the faced challenges, Aboud recognises that the key to stay focused was to continuously keep close touch with the problem to solve, knowing that it hasn't been solved yet ! He shares the story of how their car has been towed and they had to pay 600 dollars to get it back. SpotAngels was therefore created to help people find a parking spot, providing spots location and useful information that were not digitally available before. The startup engaged in the journey of mapping the parking spots starting with the big dense cities in the US. It relies on an engineering hub build in Morocco to support in the data collection and image mapping  As a Mobile first consumer app, SpotAngels is on the user's engagement and growth path, empowering its community with crowdsoucing features, to help provide updated information of images and regulatory rules Aboud shares his insights about the startup journey and three useful references : The Hard Thing About Hard Things by Ben Horowitz Predictibly irrational : the hidden forces behind our decisions by Dan Ariely Essays of Paul Graham 
91:49 10/05/2021
#43: Zakaria Fahim : C'est la minorité engagée qui change le monde !
Zakaria Fahim est Président de BDO au Maroc, un réseau mondial d'audit et de conseil.  Son envie de s’engager au service de la promotion de l’entrepreneuriat et de concourir au développement d’une nouvelle génération de dirigeants, vont l’amener à être aux avant-postes de plusieurs initiatives :  membre fondateur puis président du Centre des Jeunes Dirigeants (CJD) Maroc,  fondateur d'Atlas Busines Angels et président de Hub Africa Dès le collège, à la faveur d’un Forum des métiers, il s’oriente vers celui d’expert comptable, séduit par l’indépendance de la fonction, la grande proximité avec les entrepreneurs et l’impact sur la santé financière des entreprises  Il rentre au Maroc une fois son diplôme d’expert comptable en France obtenu. Il rejoindra quelques années plus tard, le cabinet BDO au Maroc en tant qu’Associé Animé par cette envie de rester en mouvement et continuer à apprendre, Il sera membre fondateur du CJD en 2001, qui souhaite fédérer la communauté des entrepreneurs et dirigeants pour réussir à rompre leur isolement, créer de l’émulation et bénéficier des synergies et du regard bienveillant des uns envers les autres  Zakaria sera élu président du CJD Maroc après une première tentative avortée, en confessant qu’il n’était pas assez préparé et qu’il faut savoir accepter de ne pas réussir du premier coup et rester positif, le positif appelant le positif  Il participe également à la genèse de l'écosystème business angels en cofondant Atlas Business Angels. Cette initiative traduit également son rêve de créer des fonds privés d’amorçage pour développer la participation dans les startups Fort de ce parcours, il cocrée avec Alioune Gueye, Hub Africa en 2011, un projet associatif pour connecter les Dirigeants de PME à l’échelle du continent et donner envie aux africains de travailler ensemble. Capitalisant sur ses missions de service public, le projet réussira à prendre former en fédérant un réseau de partenaires stratégiques, institutionnels et de Grandes Entreprises : AMDIE, Ministères,...,  Aujourd’hui la plateforme adopte un modèle startup en connectant des réseaux d’investisseurs et d’entrepreneurs sur tous les continents, venant par là stimuler l’innovation et la création de valeur et renforcer le potentiel entrepreneurial en Afrique Continuez à découvrir l'état d'esprit de Zakaria sur les liens suivants :  Chronique: Je revendique la mafia des honnêtes gens  Film préféré : Cinéma paradisio   TEDX talk en 2011
93:58 19/04/2021
#42 : Reda Taleb : Choose your hard !
Reda Taleb est associé cofondateur et DG du cabinet de conseil Officium Maroc, et également membre très actif dans les Boards de plusieurs associations professionnelles avec une capacité reconnue à créer et développer des écosystèmes dans différents domaines : Management, Marketing, Communication, Médias et Digital. Dès l’âge de 12 ans, son esprit curieux et entreprenant le conduit à proposer des services en nettoyage de têtes de lectures des lecteurs VHS ! A la sortie de l’ENCG, il démarre sa carrière dans le secteur du conseil avec le cabinet LMS, puis prépare un DESS. Il réussit à rejoindre Procter & Gamble en quête d'une formation professionnelle de haut niveau dans le domaine du Marketing et participe à la restructuration de la Marque Tide au Maroc. Ce fait marquant l'amène à rejoindre le centre d’innovation à Bruxelles où il contribue au lancement de nouvelles catégories dans les pays de la zone MEA, puis à Genève où il élargit son périmètre d'intervention fonctionnel et géographique  Reda saisit l'opportunité de rentrer au Maroc en tant que Directeur Marketing de la Centrale Laitière, avec une dynamique forte de croissance dans un nouveau secteur autour de belles marques. Cette expérience enrichissante se solde par une cession au Groupe Danone et l'occasion pour Reda de pouvoir se lancer dans un projet personnel.  Il fait alors le choix de l'entrepreneuriat en cofondant Officium, une boutique Conseil au service des multinationales et Grandes PME pour les assister sur leurs problématiques Marketing, Commercial, Organisation et RH.  Ce choix lui correspond plus avec son lot de risques, difficultés et incertitudes. Le modèle prendra trois ans pour trouver son équilibre financier En parallèle, Reda partage avec nous les principes clés de fonctionnement et les croyances dont il se nourrit et qui ont façonné l'essor de plusieurs initiatives extraprofessionnelles (Moroccan Digital Awards,  World Design Talks, OMPM,...):  Etre curieux et adopter une posture de découverte de l’autre, avec la simple volonté de le comprendre, loin de tout jugement Identifier les sujets qu'on a envie de développer à plusieurs et savoir mettre l'énergie nécessaire Avoir un niveau élevé d’exigence avec le principe du " ou bien ou rien "  Il nous recommande les lectures suivantes : L'art de la guerre Les 7 habitudes de ceux qui réalisent tous ce qu'ils entreprennent Who moved my cheese David Aaker on Branding
93:27 29/03/2021
#41 : Otman Harrak : Il faut créer sa chance !
Otman Harrak est CPO et co-fondateur de Pip Pip Yalah, start-up pionnière qui fédère la première communauté de covoiturage au Maroc avec plus de 400.000 personnes Pip Pip Yalah est donc une aventure d’abord communautaire partie d’un Groupe Facebook créé en 2013 par Hicham Zouaoui, lui-même étudiant, initialement pour mettre en relation les offres et les demandes des étudiants désirant partager les frais du voyage. La communauté sur Facebook se développe fortement grâce à la possibilité d’ajouter plusieurs utilisateurs, modérée par Hicham et une équipe restreinte, avec une charte de publication permettant de structurer les échanges. Passionné d’innovation et de Marketing, Otman est pendant ce temps inscrit dans un parcours d’intrapreneur en France, en quête d’un projet lui permettant de déployer sa force créatrice.  C’est autour d’un café fin 2018 où les deux amis partagent leurs projets, qu'ils se décident à réunir leurs forces et créer une agence digitale qui aura pour premier projet de développer l’application mobile de Pip Pip Yalah.   Le projet s’accélère lorsque la jeune startup rejoint l’accélérateur Skytrend en bénéficiant d’un financement d’amorçage de 200.000 Dhs. Otman est dès lors pleinement impliqué, comme co-fondateur, dans la co-construction de l’application mobile, la vision produit, la roadmap fonctionnelle et l’expérience utilisateur.  La version bêta de la première application de covoiturage à la marocaine a vu le jour en avril 2019 profitant du retour d’expérience et du feedback de la communauté des utilisateurs et a bénéficié de plus de 10 000 téléchargements dès les premières semaines  Pip Pip Yalah réussit par la suite une levée de fonds auprès du Programme 50 sprints qui lui ouvre les portes de l’incubateur HEC et la capacité notamment d’affiner son modèle de rémunération mixte conducteur-passagers. L’application avec ses fonctionnalités de paiement via ewallet ira jusqu’à remporter le trophée d’application mobile de l'année aux Maroc Web Awards 2020 Otman revient avec nous sur son parcours, ce qui l'a poussé à rejoindre l'aventure, les étapes clés d'accélération de Pip Pip Yalah et comment à force de travail passionné, il a pu créer sa chance.  La startup continue de préparer le contexte de covoiturage post-covid, remplissant ainsi sa mission de contribuer à améliorer la mobilité au Maroc en proposant des solutions de voyage au moindre coût.   Otman partage avec nous les ressources suivantes :  Livres : Père riche, père pauvrepar Robert Kiyosaki Podcasts La Galère : Un podcast qui invite des entrepreneurs à raconter toutes les galères et errances de leurs débuts Génération Do it Yourself : Un podcast qui décortique le succès des personnes qui ont fait le grand saut) This week in startups : Un podcast américain qui décortique les success stories et traite différentes thématiques de l’entrepreneuriat Playlists : Jazz for cooking : ambiance Jazzy pour de belles sessions de créativité Into Otman’s world : pour danser ou prendre la route, en covoiturage de préférence
94:10 01/03/2021
#40 : Samir Bennani : Nous ne sommes pas une entreprise disruptive, nous sommes une entreprise transforming !
Samir Bennani est fondateur et CEO de Ma-Navette.com, acteur de référence dans le secteur de la mobilité des personnes pour les entreprises et les particuliers, qui opérait initialement sur le segment du Véhicule de Tourisme avec Chauffeur (VTC) puis depuis 2015 sur celui du Transport du Personnel Samir reconnaît que la voie entrepreneuriale était inéluctable pour lui avec son côté peu discipliné, le désir d’être aligné avec ses envies et de peser de tout son poids sur les décisions Samir partage avec nous son parcours académique, une scolarité d'abord moyenne car il ne lui trouvait pas de sens puis comment il se rebelle lors des études supérieures où il n'épargnera plus aucun effort pour concrétiser les ressources qu'il avait en lui jusqu'à se retrouver au niveau du potentiel qu'il aspirait. " Un entrepreneur prend à un moment la tangente, trouve son équilibre dans une forme de prise de risque et de créativité "  De retour au Maroc et après quelques années dans l'univers Corporate où il développe des compétences en stratégie et développement, Il atteint ses limites en terme d'ambition personnelle et décide de démissionner pour se lancer dans l'entrepreneuriat sans projet précis " Je vais emprunter cette voie-là et construire quelque chose quitte à manger de la vache enragée "  " Je ne voulais pas avoir de regrets et pour celà il faut savoir affronter ses peurs pour en faire un Moteur "  L’idée de proposer une offre de transport qualitative au Maroc lui vient lors d’un retour de voyage à Paris où il fait le lien entre la nouvelle forme de concurrence des VTC propulsée par la technologie et le développement des besoins du tourisme d’affaires. Il lance ma-navette en 2010 avec une flotte de 7 véhicules sur une plateforme web qui gagnera de la traction sur le marché des entreprises. Son projet initial est de couvrir la demande sur le transfert aéroports puis se développer à terme dans le VTC en urbain  Il prend conscience en 2013 de l’urgence de devoir changer de modèle et de cible dans la mesure où le marché des voyages d’affaires est trop limité et que le secteur des VTC en urbain tarde à s’ouvrir à la concurrence. Il opère une diversification vers le secteur du transport du personnel, un marché important de 4 milliards Dhs en essayant de construire une proposition de valeur supérieure, grâce à une technologie développée en propre, qui adresse les points de douleurs des clients Grandes Entreprises   En 2015, Ma-navette.com opérera une levée de fonds auprès du Maroc Numeric Fund (MNF) pour pouvoir financer les investissements importants en véhicules et besoins en fonds de roulement, nécessaires à l’acquisition des premiers clients majeurs. Le Fonds MNF opérera une cession de cette participation en 2020 au profit de Glen Invest pour accompagner le développement sur le moyen et long terme de Ma-navette.com Ma-navette.com commencera à produire un résultat positif de cette activité à partir de 2020 grâce à la revente des véhicules sur le modèle de la Location Longue Durée. Samir ajoute qu’il a constaté de manière générale, qu’il faut 8 ans pour un entrepreneur au Maroc pour s’assurer que son projet est viable  Samir nous recommande les biographies suivantes : Nicolas Sarkozy : https://livremoi.ma/index.php/search/standard/view/gencod/9782290227091/ Mike Tyson: https://livremoi.ma/index.php/search/standard/view/gencod/9782290094471/
117:01 15/02/2021
#39 : Ismail Bargach : Le marché du paiement mobile fonctionne mal parce que ce n'est pas quelque chose que les gens veulent !
Ismail Bargach est CEO et CoFondateur de Wafr, une Fintech qui propose des réductions sur les produits de grande consommation pour des achats réalisés chez les épiciers, via une application de paiement mobile  Ismail est animé depuis toujours par un esprit de compétition qu'il entretient plus jeune par des courses de quad sur des circuits de motocross. Il explique également son parcours de serial entrepreneur par son désir de se forger un destin et d'ownership, d'avoir la possession de ce qui se passe avec le risque que cela comporte" La plus grande des compétitions est l'entrepreneuriat ! " Il lance son premier projet en 2012, un service de conciergerie de luxe en marque blanche pour les Grandes Entreprises. Une expérience qui se soldera par un échec source de précieux apprentissages : la taille de marché qu'il adresse, la construction d'une solution avancée de CRM avant de trouver les clients,... En 2014, il s'interroge avec un ami, Omar Kadiri sur ce qu'ils pourraient créer pour avoir une croissance phénoménale en peu de temps. Ils lanceront Lik, une application mobile permettant d'avoir un crédit gratuit de recharge téléphonique lorsque l'utilisateur consulte un certain nombre de publicités non invasives, au moment où il reçoit un coup de fil ou après avoir reçu une notification La startup Lik sera un succès immédiat avec plusieurs centaines de milliers d'installations et plusieurs millions de Dhs de bons de commande et réussira à intégrer le programme d'accélération de the Family. Lik devra arrêter son activité en raison de désaccord entre cofondateurs et investisseurs. Ismail en tirera deux enseignements clés, celui de s'assurer que l'intérêt des investisseurs est purement économique et que la plateforme technique est suffisamment robuste pour soutenir la croissance de la base des utilisateurs Après une expérience où il réplique le modèle de LIK en interne chez un FMCG avec BLAAN puis dans un startup studio, il rejoint Heetch à son lancement au Maroc comme country Head où il aura l'opportunité de développer la Marketplace et de consolider ses compétences de fondateur de startup Souhaitant se relancer dans la résolution d'un problème majeur, il fonde Wafr avec Reda Sellak, une fintech qui conjugue les enseignements de ses différentes expériences précédentes, au coeur de la dynamisation du marché des paiements mobiles. Wafr cherche à se faire une place sur un marché de 190 milliards de DH de paiements en cash par an dans les épiceries, en créant de la valeur entre les épiceries, les marques de produits de grande consommation et le secteur régulé des établissements de paiement  " Le marché des paiements mobile fonctionne mal parce que ce n'est pas quelque chose que les gens veulent "  " Make something people want " pour reprendre la mantra du YCombinator La solution de paiement mobile proposée par Wafr vise à lever un des verrous majeurs de l'inclusion financière en alignant les intérêts de l'ensemble des parties prenantes : FMCG : faire grossir leurs volumes de ventes et parts de marché en épicerie Epiceries :  augmenter leurs marges Clients : bénéficier de réduction sur les achats ou en recharge téléphonique  Le modèle économique de Wafr s'appuie sur 3 piliers : la négociation d'une réduction sur le prix commerçant, un volet fidélisation et la remise sur les prix des recharges téléphoniques (modèle de grossiste) Ismail nous relate les étapes clés du parcours de combattant que la startup mène depuis 2 ans pour qu'elle puisse trouver son Product Market-Fit. La Fintech est actuellement en cours d'intégration avec un partenaire établissement de paiement pour pouvoir lancer son offre sur le marché. Ismail nous recommande la lecture suivante : Propaganda: comment manipuler l'opinion en démocratie par Edward Bernays 
125:09 01/02/2021
#38 : Amine Sebti : Tu n'as pas envie d'être un Why Not !
Amine Sebti est Senior Manager chez Strategy&, cabinet de conseil en stratégie, membre du réseau Pwc au Maroc.  Amine partage avec nous les enseignements clés de son aventure entrepreneuriale avec SantéV, chaîne thématique dédiée à la santé diffusée dans les salles d’attente des médecins, qu’il a lancée en 2014.  Il a mis fin à cette aventure 4 ans plus tard car la startup n’a pas réussi à élargir son product-market fit ni trouver du financement pour développer son modèle à plus grande échelle Auparavant Amine, passionné de technologie et d'innovation, aura accumulé de l’energie positive après un parcours dans le conseil en stratégie à l'international puis en tant qu’entrepreneur dans une SSII à son retour au Maroc. Il est à ce moment là ouvert à de nouveaux challenges avec l’envie d’une aventure entrepreneuriale L’idée de SantéV lui vient un jour dans une salle d’attente, lorsqu’il prend conscience des longs délais d’attente et de la télé allumée qui n’est pas exploitée à son plein potentiel. L’opportunité est de diffuser un contenu d’1h contextualisé, orienté conseil et sensibilisation, ciblant les femmes autour de la santé et du bien être. Il s’agira de cibler les cabinets de dermatologues, gynécologues et pédiatres, et nécessitera au préalable d’équiper le cabinet avec une télé neuve et un boîtier. Le modèle économique se base sur de la publicité ciblant les laboratoires pharmaceutiques et les fabricants de produits de grande consommation Amine nous décrit les étapes clés :  Le lancement d’un Proof Of Concept sur une année auprès d’une communauté de 100 médecins La création de 12 mois de contenu d’abord avec une boite de production puis en interne L'engagement de l'effort commercial est mené de manière intensive à partir de la deuxième année La startup arrivera à réaliser quelques opérations commerciales mais ne réussira pas pendant les deux années suivantes à "scaler" pour deux raisons : Product-Market fit insuffisant  : les laboratoires ne sont pas convaincus de l'impact de cette innovation sur les ventes de médicaments ni du retour obtenu pour chaque dirham investi  Incapacité à trouver des financements auprès des fonds d'investissements et institutionnels des secteurs publics et privés : pour que SantéV puisse multiplier par 10 la communauté des médecins partenaires et mobiliser les investissements nécessaires à sa croissance Le pivot digital vers un magazine en ligne va éloigner le projet de sa mission initiale et obliger Amine à mettre fin à l'aventure. Amine explique que l'échec est naturel pour une Startup en reconnaissant qu'il faut réussir à dépasser le jugement et le regard négatif de la société Amine va rebondir en valorisant son expérience entrepreneuriale dans le cadre de sa nouvelle mission chez Strategy& et continuer à cultiver ce mindset Entrepreneur et Innovation au travers du mentoring de Startups. Il partage avec nous les lectures inspirantes suivantes : Start with Why: How Great Leaders Inspire Everyone to Take Action: Sinek, Simon Amazon.com: Shoe Dog: A Memoir by the Creator of Nike eBook: Knight, Phil: Kindle Store Grinding It Out: The Making of McDonald's: Kroc, Ray: 9781250130280: Amazon.com: Books
158:46 18/01/2021
#37 : Nizar Abdellaoui : Il faut se donner la chance d’essayer !
Nizar Abdellaoui est fondateur et CEO de Kifal Auto, plateforme lancée en 2019 en tant que nouvelle marketplace de l’achat/vente de voitures d’occasion, où Kifal vient conjuguer la technologie et l’humain pour structurer le rôle d’intermédiaire de vente avec une proposition de valeur unique sur le marché marocain, offrir une expérience simplifiée et apaisée, du côté Vendeur en l’accompagnant dans la promotion de son annonce, le conseil sur le prix et les démarches techniques et administratives et pour l’Acheteur en lui garantissant la présence d’un large choix d’offres, l’expertise et test de l’état du véhicule et des services autour de la transaction, l’assurance et le financement. Nizar reconnait avoir toujours eu dans un coin de sa tête cette envie de monter son projet, d’entreprendre et de pouvoir répondre à un besoin de consommateur, ce qui allait être sa vraie fierté. Il se nourrit dans son contexte familial de valeurs fortes de sérieux, engagement, rigueur et recherche de l’excellence comportementale et académique.  Après son diplôme de l’Essec, il démarre une carrière professionnelle dans le conseil en stratégie et les services financiers où il développe des compétences poussées d’analyse et a l’occasion de réaliser des missions variées à l’international et de se familiariser avec les problématiques du financement automobile.  L’idée d’un service d’intermédiaire digitalisé dans l’achat/vente de voitures d’occasion lui vient en Argentine. Il rentre au Maroc en septembre 2018 pour explorer le marché avec deux motivations fortes :  L’importance de la profondeur de marché, indispensable pour pouvoir rêver : avec un marché annuel de 500.000 voitures qui changent de main chaque année pour une valeur de plus de 40 milliards de Dhs  L’opportunité de répondre à des problématiques consommateurs réelles : sur un marché peu structuré où cohabitent des frustrations fortes et profondes, à la fois côté acheteur et vendeur Nizar s’arme de conviction et de courage pour se donner la chance d’essayer et lance seul sa start-up, Kifal Auto en janvier 2019 : Il va poser les grandes lignes du processus et du service. Il aura à faire un apprentissage au quotidien avec ses premiers clients, pour la construction robuste des opérations  Ne pas poser le niveau de rémunération comme une barrière pour tester s’il y’a un marché. Ainsi il se situe à 3% de la valeur de la vente, payée par le vendeur  Apprendre son métier d’expert auto pour être crédible et comment il prend la décision rapidement de se former en carrosserie et mécanique à l’OFPPT, tout en adoptant un dress code radicalement différent de celui du conseil Bootstrapper pour lancer le site web et poser les bases de la partie Tech Le premier client arrive sur la plateforme deux semaines après le lancement, Nizar prenant en charge l’ensemble des opérations. La startup s’appuie sur un modèle de commission qui lui permet nativement de générer du revenu et réaliser ces premiers recrutements  '' La vie n’est pas une trajectoire linéaire : les incertitudes sont énormes dans les deux sens '' '' L’entrepreneur est poussé quotidiennement dans ses derniers retranchements: avec chaque jour on est obligés une énergie qui se regénère '' Kifal développe au fil des mois sa notoriété et son expertise et réussit à nouer un partenariat avec Avito en Avril 2019 pour une offre conjointe apportant plus de valeur sur l’expérience achat-vente d’automobiles.  Kifal réussit sa première levée de fonds en septembre 2019 auprès du programme 212 Founders - Startup Program by CDG Invest, avec la satisfaction d’obtenir la confiance et le soutien d’un investisseur institutionnel, au travers d’un processus très sélectif Nizar partage son retour d’expérience : Avoir démontré au préalable un minimum de traction et un product-market fit, la levée permettant d’obtenir les ressources pour aller capter le potentiel de marché  Appuyer la valorisation avec des comparables sur d’autres marchés matures, sur la base d’indicateurs clés : Revenu moyen, Coût d’Acquisition moyen d’un Client / Marge,... La levée a permis de poser les bases pour une croissance future et scalable en permettant à Kifal de :  Renforcer les équipes et les technologies utilisées de manière à améliorer l’expérience client et fluidifier les opérations Recruter des représentants dans les grandes villes pour étendre sa présence sur le territoire national Avoir accès à des mentors experts et bénéficier de leur retour d’expérience sur les erreurs à éviter et comment se faire challenger sur l’ambition Kifal poursuit son développement poussé par le contexte Covid et les attentes de clients souhaitant réaliser des transcations d’achat/vente à distance. Elle perfectionne également son dispositif de collecte quotidienne de données et l'algorithme de cotation des véhicules en se basant sur le Machine Learning  Nizar partage avec nous un élément fondateur au développement de Kifal qui est celui de la contribution de  l’équipe, son esprit d’appartenance et d’adhésion au projet, fédérée de manière régulière autour de la vision et du problème que Kifal aide à résoudre  " Le succès c’est celui qui arriverait à faire quelque chose que l’on disait être impossible : se battre contre ce qu’on pense, être l’impossible ou l’improbable " Nizar arrive à se libérer l’esprit des problèmes au travers d’une pratique régulière du Jogging et de la Boxe '' Je suis devenu une personne très largement différente de celle que j’étais il y’a 2 ans ! " Nizar nous raconte également sa fascination pour l'entrepreneur Richard Branson et sa capacité à identifier des besoins et apporter des solutions dans des secteurs très variés 
93:58 04/01/2021
#36 : Dounia Boumehdi : La relance économique passera par les fonds de Private Equity !
Dounia Boumehdi est Directrice Générale de MITC Capital, la société gestionnaire du fonds Maroc Numeric Fund. MNF est un fonds institutionnel public-privé de capital risque, spécialisé dans le domaine des nouvelles technologies avec une vingtaine de prises de participations minoritaires réalisées après de startups à fort potentiel De nature pragmatique et cartésienne, Dounia s’oriente naturellement vers des études en finance puis en banque d’affaires. Elle assiste à la naissance d’un des premiers fonds technologique de Private Equity au Maroc et y découvre l’accompagnement d’entrepreneurs avec impact Elle souhaitera plus tard dans sa carrière renouer avec cette dimension d’investisseur actif et se positionner plus en amont sur des projets à caractère innovant. Elle candidate pour rejoindre l'équipe du MNF dès son lancement en 2011 en tant que Directeur Investissement.  Dounia prendra la direction du fonds en 2014 et nous revenons avec elle sur les éléments clés de l'histoire du fonds, ses particularités et son rôle de précurseur sur la scène startup au Maroc : Le besoin de tisser une relation étroite de confiance et mentoring avec les fondateurs pour les aider à réussir, en les challengeant et les rassurant notamment avec des mécanismes d’Earn Out,... L’importance de garder le lien avec les entrepreneurs et de les suivre sur une longue durée avec l’exemple récent d’Atlan Space  Les apprentissages tirés des échecs des investissements réalisés : la recherche du Product-Market fit avec la nécessité de savoir pivoter le temps que le marché prenne, la réaction à adopter face à l’arrivée sur le marché d’un concurrent international,... La mise en lumière des success stories à l’instar de Manavette où le fonds a réussi à effectuer une sortie vers un Family Office Les améliorations apportées au processus d'étude et de levée, permettant de réduire le délai de déboursement des fonds, élément critique pour la survie d’une startup  Le besoin d’adaptation continue au marché avec la création de MNF Angels, un club d’une dizaine de Business Angels avec des tickets allant de 100 à 300 Kdhs. Le Fonds MNFII est entré en phase d’investissement et vient confirmer le fort potentiel de développement de l’écosystème startup, auprès d'entrepreneurs présents au Maroc ou de la diaspora, porté par la mise en place du Fonds InnovInvest de la Caisse Centrale de Garantie. Dans le contexte actuel, Dounia partage avec nous sa conviction sur la nécessité des entreprises à ouvrir leur capital et s’orienter vers un financement en fonds propres dans la mesure où il sera de moins en moins possible de financer de la dette avec de la dette Elle nous recommande comme lecture L'art subtil de s'en foutre : un guide à contre-courant pour être soi-même de Mark Manson. 
94:06 22/12/2020
#35 : Ghalia Sebti : C'est la fonction qui crée l'organe !
Ghalia Sebti est cofondatrice et Directrice Générale de la Maison Ait Manos Ait Manos a fait entrer depuis plus de 20 ans le zellige dans la modernité et le glamour tout en gardant ses lettres de noblesses séculaires. La société emploie 70 personnes, réalise un chiffre d'affaires de 15 millions de DHs et exporte dans plus de 15 pays Élevée dans une famille passionnée de sports et de compétition, Ghalia développe en pratiquant le ski alpin un sens aigu du risque, source d’épanouissement et de plaisir. Son entraînement assidu lui permet de se classer dans le trio de tête au niveau du Maroc jusqu’à sa participation aux Jeux olympiques d’Albertville en 1992. Deux ans plus tard, Ait Manos voit le jour quand Ghalia rejoint le projet de son mari, Tawfik Bennani, qui nourrit l’envie de fonder une tribu et de vivre de sa passion pour la céramique. La petite entreprise démarre avec un investissement de 1 million Dhs avec la fabrication d’une vaisselle peinte à la main, et Ghalia arrive avec un simple téléphone à décrocher des petites commandes à l’export. " Pour moi c’était évident qu’il fallait exporter, à aucun moment je n’ai pensé qu’exporter est difficile " Pour soutenir son offre à l’export, Ait Manos met au point sa première innovation, un procédé de fabrication de zellige traditionnel marocain, facile à poser et assembler. Grâce à la Maison de l’Artisan, Ait Manos bénéficie d’un stand gratuit pour sa première exposition en mai 98 au salon Coverings en Floride, où la petite marque est repérée par les plus grands distributeurs de carrelages haut de gamme.  Ghalia partage avec nous la mosaïque de valeurs qui sont au coeur du développement de la marque Ait Manos :  Ne pas transiger avec le positionnement luxe et haut de gamme du Zellige traditionnel marocain et construire des relations sur le long terme avec des clients exigeants qui sauront valoriser le produit, avec la bonne lecture de ses qualités et ses défauts. “ Chaque de jour de passé est un jour de gagné pour la Marque “ “ La terre de Fès, pour conserver ses caractéristiques ;doit absolument sécher à l’air libre ” “ Tous les objets d’art prennent de la valeur avec le temps : il faut laisser patiner le Zellige ! " Cultiver l'innovation : inscrite dans l’ADN de la Marque, fruit de la créativité et de l’audace du couple, elle est essentielle pour continuer à se renouveler et se différencier, que ce soit au début dans les procédés d’assemblage et de pose que sur le plan des styles, couleurs, motifs jusqu’à la déclinaison audacieuse sur des nouveaux formats : joaillerie, petit mobilier,... " La joaillerie est née par accident, en voulant faire un cadeau à nos représentants, on a pensé à leur offrire un pendentif avec une pièce de zellige " Etre pionniers sur le Digital : Ghalia a lancé le site internet en 1996 par nécessité de  se faire connaître à l’international et avoir une vitrine en ligne à moindre frais. La marque se développe sur les réseaux sociaux en particulier sur Instagram à partir de 2016, en capitalisant sur son côté esthétique et visuel. Ait Manos sert une communauté très attachée à la marque et y raconte la vie de tous les jours et les coulisses de l’entreprise. Savoir créer les opportunités et accélérer dans les virages, lorsque après les salons, les commandes de gros clients arrivent où l’entreprise doit s’adapter et augmenter dans un délai très court ses capacités de production " C'est la fonction qui crée l’organe ! "   Rester combatifs, endurants dans les épreuves tout en sachant laisser la place à son intuition dans les moments de doute    Ghalia est impliquée fortement par ailleurs dans le secteur associatif. Elle sera à l'origine avec une quinzaine d’entreprises structurées du secteur, de la création de la fédération de l’Artisanat, et en prendra la présidence en 2006. Son engagement et expérience terrain lui permettront d'approfondir la connaissance des filières d'activités au Maroc et à l'international.  Elle souligne par ailleurs l'importance d'avoir des mentors d'horizons diverses avec lesquels il faut établir des relations de confiance et de bienveillance.  Son envie de transmission la met en relation également avec une nouvelle génération de créateurs, Bouchra Boudoua , New Tangiers,... Elle partage avec nous ses lectures autant de portes sur des univers différents :  Boris Vian :  L'écume des jours (livremoi.ma) Stefan zweig :  Le monde d'hier (livremoi.ma), Le joueur d'échecs (livremoi.ma) Yoko Ogawa : La formule préférée du professeur  Haruki Murakami : Le meurtre du commandeur T.1 (livremoi.ma) et Le meurtre du commandeur T.2 (livremoi.ma) Ait Manos propose aux fidèles auditeurs de Génération Kairos une réduction exclusive sur ses articles en édition limitée. Le Code de promotion KAIROS10 sera actif jusqu'au 31 janvier 2021. Il permet de bénéficier d'une réduction de 10% sur tous les articles du shop à l'adresse suivante: https://shop.aitmanos.com/discount/KAIROS10. La réduction sera appliquée à l'étape de paiement. 
116:45 04/12/2020
#34 : Charles Pommarède : On peut réussir dans plein de domaines avec des idées très simples !
Charles Pommarède est Regional Head Africa chez Cooptalis, une plateforme d'accompagnement à l'expatriation et la mobilité internationale.  En cédant à Cooptalis fin 2019 ses parts dans Maroc Intégration, Charles fixe une nouvelle ambition de développement en Afrique à son projet entrepreneurial initial démarré en 2011, après être devenu le leader dans le marché de la relocation et de l’immigration professionnelle au Maroc Charles a grandi en France où il développe des valeurs de dépassement de soi, d’engagement et d’esprit d’équipe,  qu’il tire des activités sportives qu’il pratique au quotidien. Il est également animé par un désir d’indépendance et le besoin de se confronter au plus tôt à la réalité. Il poursuit des études en Management à l’Essec en contrat d’apprentissage avec un administrateur judiciaire, lui donnant au contact de patrons de TPE / PME, le goût de l’entrepreneuriat et de la gestion d’entreprise. Il hésite à la fin de ses études à lancer une boîte et, finalement, démarre sa carrière chez Eurogroup dans le conseil en management. Son parcours personnel le conduit à s’installer plus tard au Maroc, poussé également par l’envie de découvertes et de changer de repères Le désir d’entreprendre reprend le dessus et le pousse à préparer et se lancer finalement en 2011 en se fixant un horizon de 18 mois pour vérifier la viabilité de son projet puis une deuxième étape de 18 mois pour vérifier s’il y’a un potentiel de développement   "J’avais besoin de faire mon projet , démarrer quelque chose de zéro et avoir un impact. J’avais besoin de ça pour me réaliser personnellement ! " “ J’avais plus d’énergie à développer un projet entrepreneurial parce que j’avais perdu tous mes repères ” Il partage avec nous la genèse du projet Maroc Intégration dans une niche, celle de l’accompagnement de la relocation et l’immigration professionnelle au Maroc, en partant de la feuille blanche, au croisement de différentes réflexions : La préparation sur le volet financier : il faut avoir des économies de côté pour tenir le temps nécessaire  Le questionnement sur ses compétences et capacités à faire tout seul Les sujets qui l’intéressent : le service aux Corporate qu’il connaît bien, la mobilité et la gestion des talents qui sont à fort potentiel La détection de l’opportunité : avec la prise de conscience que la mobilité internationale est un secteur dans lequel opèrent  des intermédiaires globaux qui accompagnent les grands donneurs d’ordre, avec la possibilité pour Charles de se positionner comme leur relais local pour prendre en charge leurs opérations au Maroc. Il crée alors une structure commerciale jumelle en France pour démarcher ces intermédiaires Charles quitte le Conseil pour se consacrer à 100% à ce projet en solo entrepreneur et nous détaille son approche : Développement commercial : ce volet a occupé l’essentiel de son temps et de son énergie. Il faut d’abord vendre et s’organiser pour exécuter après. Charles capitalise sur sa capacité d’écoute et à rassurer les DRH en créant une relation de confiance.Il faut savoir également mettre son égo de côté, être entêté, persévérant et profiter des moments d’urgence chez les clients. Charles réussira à avoir ses premiers clients au bout de 2-3 mois. Les gros clients arriveront au bout de 3 ans Opérations : Charles a structuré le développement de Maroc Intégration par rapport aux commandes. Il va staffer en priorité ce volet en spécialisant les équipes et structurer les prestations de services de manière robuste en définissant dès le début les processus et les engagements avec un niveau d’exigence élevé sur le respect des règles de conformité. La satisfaction du bénéficiaire de la prestation avec le bouche à oreille qui en résulte, est un élément majeur dans le développement de la notoriété de Maroc Intégration Gestion : Il faut apprendre à déléguer de manière progressive pour pouvoir piloter l’entreprise, suivre les charges, affiner la tarification, réfléchir au développement de l’offre,... autant de facteurs importants pour la bonne tenue des comptes et éviter de tomber dans la routine Maroc Intégration étend progressivement son offre sur le marché marocain avec des bureaux à Rabat et à Tanger. L’entreprise arrivant à maturité et le marché étant limité, Charles réfléchit à différents projets pour développer le positionnement  :  plateforme web pour disrupter la mobilité, expansion en Afrique de l’Ouest,... Le rapprochement avec Cooptalis in 2019 est une opportunité naturelle pour le développement des deux partenaires en Afrique  : Alignement des valeurs, de la vision et des ambitions de développement sur le continent Un renforcement du positionnement à la fois sur la détection des besoins en talents et l’accompagnement de leurs mouvements Il partage avec nous son retour d’expérience de cette opération où il a cédé 100% de Maroc Intégration : Avoir des comptes qui reflètent parfaitement la santé financière de l’entreprise Avoir constitué une équipe autonome et robuste Etre accompagné sur le plan juridique Fixer un horizon de temps limité pour mener et finaliser l’opération (quelques mois) Il partage avec nous ses lectures inspirantes et ses podcasts favoris : Les frères karamazov de Dostoïevski L’étrangerd’Albert Camus Martin Eden de Jack London Culture numérique  Ça ne peut pas faire de mal avec Guillaume Gallienne Vlan avec Grégory Pouy
140:45 23/11/2020
#33 : Reda Allali : Je ne sais pas faire les choses si je ne suis pas obsédé !
Reda Allali est musicien, artiste, chroniqueur sportif, cofondateur du Groupe Hoba Hoba Spirit et 1er Producteur indépendant de podcasts marocains natifs avec Radio Maarif Hoba Hoba Spirit restera dans l’histoire le symbole de la nouvelle musique marocaine au niveau mondial : 9 Albums, 80 morceaux, 20 pays. Pourtant le Groupe n’a jamais signé aucun label, aucun producteur, aucun distributeur. Le Groupe s’est fait connaître via les concerts et en diffusant sa musique en ligne Reda a baigné dans deux passions, le foot, et la musique qui prenait une place importante dans les réunions festives entre famille et amis. Il a très vite appris à jouer de la guitare et écrit ses premières chansons à 17 ans, décidé à chaque fois qu’il commence un projet de chanson, de la mener jusqu’au bout  “ Faire les choses et les finir ” Conceptuel, Il reconnaît être plus passionné par la structure d'un morceau, le rythme, l'histoire racontée, plus que par l’instrument, avec cette capacité qu’on lui reconnaîtra à donner beaucoup d’energie et captiver le public sur scène Son amour des maths et de l’abstraction va le conduire à suivre la voie des écoles prépa et des études d’ingénieur à Toulouse. De retour au Maroc, il démarre sa carrière dans l’entreprise et là c’est un choc. Cet environnement professionnel lui devient insupportable et il choisit de le quitter sans plan précis mais avec la résolution de se consacrer à la musique “ Moi quand j’étais jeune, on ne m’a jamais qu’on pouvait vivre en faisant des concerts et des podcasts ” “ Comment tu peux être fier de toi-même ? ” “ La Sécurité du salarié me fait un peu peur et je trouvais absurde de perdre mon temps  ” “ Il y'a aussi de l’égo, je ne suis pas venu sur terre pour vendre des PC ” Ils lancent Hoba Hoba Spirit avec Aboubakr puis Anouar Zehouani rejoints par Adil Hanine le batteur et Amadou le bassiste. Ils font le projet ensemble de jouer dans le maximum d’endroits (Vertigo, écoles,..) en répétant quotidiennement de nombreuses heures à la FOL   ‘’Travailler beaucoup pour que le travail ne se voit pas ‘’ ‘’ Tout était répété, même le merci à la fin ‘’ Ils enregistrent leur premier album studio en 2003, 6 mois avant d’aller jouer leur première scène à Essaouira. Le financement du studio se fait grâce à un devis pour 2 chansons, négocié avec beaucoup de culot, qui leur permet d'en financer 8 ‘’ C'est combien pour 2 chansons ? 3000 ? Euros ? Oui ‘’  La stratégie du groupe est de jouer partout en y prenant du plaisir. Les concerts et les tournées seront des momens privilégiés pour souder les membres et leur pemettre de cultiver le même état d'esprit.  ‘’ Ce qui fait qu’un groupe marche, c’est que les membres font de la musique pour la même raison ‘’ Reda souligne l’importance de l'adrénaline et de la concentration pendant les concerts, la conscience aigue de l’instant présent : ‘’ Sur scène tu es vraiment tel que tu es, tu apparais vraiement tel que tu es ‘’ Le Groupe continuera d'évoluer avec de nouveaux membres et produira au final 9 albums avec l'idée de  :  Proposer un maximum  : ‘’ la vitesse et l’énergie sont importantes ‘’ Trouver le Rgi3 point, le point d'inflexion du morceau au delà duquel on tombe dans le pefectionnisme  Accepter de faire des fautes : ‘’ This is not a Phil Collins album, il faut faire des fautes, c’est comme ça que les gens t’aimeront ‘’ Trouver le bon mix entre les différents ingrédients :  chaos, structure, maîtrise, euphorie, énergie.  ‘’ Il faut bosser mais il faut s’amuser ‘’ Ecrire des textes honnêtes et directs  ‘’  tu veux plaire, mais tu ne veux pas mentir ‘’ L'aventure Radio Maarif est née avant la coupe du monde de foot 2018 parce que Reda qui écoutait beaucoup de podcasts, trouve qu'on ne parle pas assez de foot. Ils lancent Radio Maarif avec Hamza Chioua. Depuis le concept s'est étoffé avec de la musique et de l'histoire, ave cette obsession ancrée chez Reda de trouver qui on est et d'où on vient  ‘’ Je suis heureux de tendre le micro à des gens intéressants‘’ Nous abordons aussi son processus créatif et comment il passe par un état d'obsession pour   ‘’  Je ne sais pas faire les choses si je ne suis pas obsédé ‘’ Reda partage avec nous deux coups de coeur : Le dernier Alum deThe Strokes :  The New Abnormal, Album Rock, Grunge et Mélodieux Le Roman de John Kennedy Toole : La conjuration des imbéciles
97:05 09/11/2020
#32 : Youssef Ghalem : La cohérence rend extrêmement fort !
Youssef Ghalem est Fondateur de KEZAKOO, première plateforme de formation / éducation en ligne au Maroc et de MIRATTI, marque de maroquinerie haut de gamme Youssef très jeune nourrit le rêve d’être écrivain et mathématicien de renom. Son parcours d'ingénieur puis dans l'entrepreneuriat va lui permettre de faire vivre ses passions pour les mathématiques et l’innovation et de se découvrir des grandes capacités de résilience face aux difficultés. Il commence à créer des vidéos de maths chez lui suite à une fracture du pied, inspiré par les vidéos de la Khan Academy. Dans ces premières vidéos pédagogiques,Il décortique et résoud lui-même des problèmes de maths en simplifiant les concepts pour des étudiants en écoles prépa.  Il partage ces vidéos sur les réseaux sociaux et crée le Buzz. Poursuivant ses passions, Il démissionne et se lance avec un site web en octobre 2013 en l'appelant Kezakoo, qui émane du terme Quésaco qui veut dire  "Qu'est-ce que c'est ? " Son ambition est de réhausser les standards et démocratiser l'accès à l’éducation en ligne au Maroc, avec une  plateforme d’agrégation de vidéos pédagogiques sur le modèle de Youtube, à monétiser à travers des partenariats sponsorisés.  En mars 2014, il saisit une première opportunité et réussit à obtenir un marché pour un opérateur Télécoms avec la création d’une centaine de vidéos en marque blanche .  Il expérimentera différents modèles jusqu'à arriver au modèle Freemium actuel :  Contenu gratuit financé par des partenariats RSE avec un engagement d’atteinte d’objectifs et d'impacts à portée sociale Abonnement avec du contenu premium avec KEZAKOO BIOF, donnant accès à des cours de soutien en ligne pour les étudiants au BAC International option Français, vendu en B2B et B2C KEZAKOO Sup, plateforme d’orientation des étudiants vers des carrières, avec la génération de leads Youssef prend en charge le développement des offres, du contenu et des partenariats. Il fait la rencontre de Ahmed, expert du Marketing Digital, qui va l’aider à accélérer le développement de Kezakoo en passant de quelques centaines à des dizaines de milliers de visiteurs sur le site en quelques mois.  Deux facteurs clés sont déterminants pour la réussite du binôme : Partager les mêmes valeurs du projet Avoir le même niveau de rage et d'engagement pour sa réussite Kezakoo vient de réaliser en pleine crise du COVID une levée de fonds et envisage de s’agrandir pour accélérer son développement dans la formation en ligne Youssef partage avec nous ses petites astuces pour trouver des investisseurs qui soutiennent son projet : Se faire connaître auprès des incubateurs Activer la recherche sur LinkedIn auprès d'investisseurs de la Région avec un track record dans le domaine Solliciter la Diaspora marocaine Youssef va continuer à utiliser la vidéo de manière plus intensive pour promouvoir son contenu et avec la pratique devient plus à l'aide et meilleur à cet exercice de communication En 2017, Youssef ressent le besoin de se renouveler et de développer une activité à plus fort potentiel, toujours en symbiose avec ses valeurs. Youssef réflechit à une offre Ecommerce à l'international qui permet d'innover dans le secteur de l’Artisanat et de capitaliser sur son expertise dans la formation en ligne. Il part une nouvelle fois d'un besoin personnel, celui de disposer d'un sac professionnel de qualité et se lance dans la maroquinerie haut de gamme, artisanale made in morocco, avec une première marque Aldabagh. Il fait fabriquer un prototype et partage son histoire sur les réseaux sociaux, crée une nouvelle fois le buzz et arrive à réaliser les premières 100 ventes.   Il embarque dans l'aventure un ami pour le soutenir dans les opérations, mais Youssef gère mal l'association et ils sont obligés de rompre l'association et se séparer Il doit repartir de zéro et lancer une nouvelle marque Miratti, Patrimoine en Arabe avec une sonorité Luxe à l'italienne,  avec l'idée d'offrir les meilleurs sacs aux professionnels dans le Monde.  " Mec, j’ai toujours des gens qui me demandent des sacs, mais j’ai pas les moyens de démarrer une nouvelle marque ! " Il profite de la crise du COVID pour repenser le concept et accélérer la montée en gamme : design, matières,utilisation de la technologie,.. L'équipe Miratti travaille en ce moment d'arrache pieds pour préparer une campagne de précommande internationale et arriver à lever des fonds pour soutenir son ambition de développement Youssef tire sa grande confiance et résilience de son mindset d'entrepreneur qu'il entretient quotidiennement   : " Ce qui m’inspire c’est le Youssef, très très positif, l’idée d’un Youssef Meilleur"  " Mon rêve dans la vie est d’être un bienfaiteur comme Batman " “ Les échecs sont les sources d’apprentissage les plus sûres” “ Je saurai toujours créer de la valeur à partir de rien “ " La cohérence rend extrêmement fort “  " Je sais que mon projet est unique "   Il nous recommande les lectures suivantes :  Napoleon Hill :  Think and grow rich Stephen covey :Les 7 habitudes de ceux sui réalisent tout ce qu'ils entreprennent    Driss Aberkane : Libérez votre cerveau ! Gary Varynerchuck : Crushing it !
84:43 27/10/2020

Podcasts similaires