Artist picture of Asian Dub Foundation

Asian Dub Foundation

37 323 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Ce collectif londonien s'est officiellement formé en 1993. Il se compose alors de Chandrasonic, Pandit G, Sun-J, Dr. Das et Master D. La plupart des musiciens du groupe exerce en fait le métier d'éducateur dans des structures sociales venant en aide à la communauté indo-pakistanaise anglaise. Avec l'un de leurs élèves, déjà DJ, les membres montent un sound system qu'ils baptisent Asian Dub Foundation.

Ils commencent à tourner dans les clubs londoniens à l'époque de troubles raciaux et de faits divers à l'égard de la communauté asiatique. Un premier EP intitulé Conscious débouche sur la signature d'un contrat avec Nation Records. Leurs influences viennent aussi bien du punk et de l'agit pop que de la musique traditionnelle. Rapidement, le noyau de fans grossit et touche aussi bien des clubbers que des fans d'énergie brute. La puissance et l'intransigeance de leurs prestations font le reste en ce qui concerne leur popularité naissante.

En 1995, Asian Dub Foundation sort son premier album Facts and Fictions », qui, malheureusement, ne parvient pas à retranscrire l'éloquence de leurs concerts. En 1998, Rafi's Revenge en fait un groupe très populaire en Europe, les États-Unis étant moins sensibles à leur fusion d'influences et au militantisme qui émaille les textes. Au milieu de l'année 2000 paraît Community Music avant pour le groupe de reprendre la route pour une autre tournée marathon. La scène est bien le moyen d'expression privilégié d'Asian Dub Foundation.

En 2008, l'album Punkara démontre à nouveau la difficulté du collectif à composer des chansons destinées à une simple écoute. Trois ans plus tard, A History of Now marque une continuité dans l'electro punk et une vision toujours aiguë de l'état du monde, en particulier de la crise économique et financière qui frappe l'Europe. Il faut ensuite attendre quatre années pour assister au retour sur disque de ces activistes electro world sur More Signal More Noise (2015), produit par Adrian Sherwood.