Artist picture of KHATIA BUNIATISHVILI

KHATIA BUNIATISHVILI

21 950 fans

Artistes similaires

Biographie

Khatia Buniatishvili est née le 21 juin 1987 à Tbilissi, en Géorgie (alors dans l'Union soviétique). Installée devant un piano dès l'âge de trois ans, l'enfant prodige donne son premier récital avec l'Orchestre de chambre de Tbilissi à six ans et se produit régulièrement à travers l'Europe dès dix ans.

Diplômée de l'Ecole et du Conservatoire de Musique de Tbilissi, Khatia Buniatishvili répète avec sa soeur et fait ses grands débuts professionnels au Festival de Verbier, en Suisse, en 2003. La pianiste géorgienne se perfectionne ensuite au Conservatoire de Vienne sous la direction d'Oleg Maisenberg.

En 2008, la pianiste est sur tous les fronts. Elle est invitée à de nombreux festivals dont le Menuhin Festival de Gstaad, le Festival de musique de chambre de Lockenhaus avec le violoniste Gidon Kremer, et commence une collaboration régulière au Festival Progetto de Lugano (Suisse), organisé par Martha Argerich. La même année, elle obtient le troisième Prix du Concours Rubinstein.

Après avoir parcouru les plus grandes scènes classiques européennes tels le Théâtre des Champs-Elysées et la Salle Gaveau à Paris, le Konzerthaus et le Musikverein à Vienne, le Concertgebouw d'Amsterdam, le Conservatoire de Moscou et le Mann Auditorium de Tel-Aviv, Khatia Buniatishvili foule pour la première fois la scène du Carnegie Hall de New York où elle interprète le Concerto pour piano n°2 de Frédéric Chopin.

En 2010, la révélation géorgienne remporte le prestigieux Borletti-Buitoni Award. Cette même année voit la parution de son premier enregistrement, Hymns and Prayers (ECM), réalisé en 2008 avec Gidon Kremer et comprenant des oeuvres du compositeur hongrois Stevan Kovacs Tickmayer, du Français César Franck et du compatriote géorgien Giya Kancheli. Suit un album consacré à Victor Kissine et Tchaïkovski, enregistré avec Gidon Kremer et Giedré Dirvanauskaité.

Sous contrat avec le label Sony depuis juillet 2010, Khatia Buniatishvili dédie son premier récital à Franz Liszt. Sa sortie en mai 2011 anticipe le bicentenaire de la naissance du compositeur austro-hongraois. En septembre 2012 paraît un deuxième récital consacré à Frédéric Chopin avec notamment la Sonate n° 2 et le Concerto pour piano n° 2 avec l'Orchestre de Paris dirigé par Paavo Järvi.

Entre deux récitals joués en la Salle Pleyel à Paris en 2013 et 2014, la pianiste se consacre à l'enregistrement de l'album Motherland dont la parution, en mai 2014, dévoile un programme riche provenant de seize compositeurs différents et représentant son panthéon personnel (J. S. Bach, Debussy, Kancheli, Ligeti, Liszt, Ravel, Chopin, Grieg, Scarlatti, Arvo Pärt...). La même année, elle accompagne le violoniste Renaud Capuçon dans un programme reliant César Franck, Edvard Grieg et Antonin Dvorak. Le récital suivant paru en 2016, Kaleidoscope, réunit les Tableaux d'une exposition de Moussorgski, la Valse de Ravel et Petrouchka de Stravinsky. En 2017, elle interprète les deuxième et troisième concertos pour piano de Rachmaninov avec l'Orchestre philharmonique tchèque dirigé par Paavo Järvi.